Pioneer DJM-T1
+
Pioneer DJM-T1

DJM-T1, Console DJ 2 voies de la marque Pioneer appartenant à la série DJM.

Comparateur de prix
Petites annonces
  • Augmenter ou diminuer la taille du texte
  • Imprimer

Test de la Pioneer DJM-T1

test Pioneer prend le contrôle du tracteur
  • J'aime
  • Tweet
  • Pin it
  • Mail

Pioneer continue de développer sa gamme de produits certifiés Traktor, le célèbre logiciel de Native Instruments, et nous livre une table de mixage deux voies équipée de fonctions contrôleur conçues spécifiquement pour la nouvelle version du software Traktor Scratch 2.0.

Le concept

Pioneer DJM-T1

Pour commencer ce test, je vais déjà expliquer le concept de la DJM-T1. Imaginez tout simplement que Pioneer a regroupé dans le même appareil une table de mixage deux voies très performante avec un crossfader qui permet de scratcher sans problème, une carte son, la dernière version du célèbre logiciel Traktor Scratch Duo 2.0 et un contrôleur dédié à Traktor qui permet de gérer la navigation dans le logiciel, les hot cue, les effets, les samples... et tout ce que Traktor propose comme fonctionnalités. En résumé, vous contrôlez Traktor entièrement avec la mixette sans toucher à l’ordinateur.

Avant de voir les réelles possibilités de la DJM-T1, je vais procéder à une description rapide de la table pour passer rapidement à la partie qui nous intéresse ici, à savoir l’utilisation de Traktor via la surface de contrôle dédiée.

Description rapide du matériel

Une fois la table sortie de son carton on s’aperçoit très vite que c’est du sérieux, l’inverse aurait été étonnant venant d'une firme comme Pioneer dont la qualité des produits n'est plus à démontrer depuis des décennies. Les mensurations plutôt compactes (265 x 403 x 108 mm)  de l’appareil conviendront parfaitement aux DJ techniques qui aiment le scratch et le beat juggling.

Pioneer DJM-T1

Commençons la description par les façades avant et arrière.

Sur la façade arrière on retrouve toutes les entrées et sorties classiques sur ce genre de table de mixage: deux sorties master en RCA et XLR et une sortie Booth en gros jack pour les retours. On retrouve sur les deux voies les fameuses entrées phono/line pour pouvoir brancher soit des platines vinyles soit des platines CD. On termine avec l’alimentation ainsi qu'une prise USB pour relier l’ordinateur à la table.

Sur la façade avant, Pioneer a eu la bonne idée d'installer une entrée auxiliaire pour brancher un lecteur additionnel, ce qui facilite énormément son installation. La plupart du temps, ce genre de prises est installé à l’arrière de l’appareil, ce qui rend leur accès difficile, de plus cette entrée est accompagnée de boutons de réglages pour le volume et l’égalisation. Nous y retrouvons également une prise micro, la prise casque, l’inverseur et le contrôleur de la courbe du crossfader.

Passons maintenant à la partie centrale de la table :

Pioneer DJM-T1

Le crossfader de la DJM-T1 bénéficie d'une structure magnétique exclusive Pioneer qui lui assure une extrême longévité.  Il est assez souple pour pouvoir scratcher sans aucune difficulté. On regrette d' ailleurs que les faders, que je trouve un peu raides à mon goût, ne soient pas de la même qualité que ce dernier.

Les faders et le crossfader sont équipés du mécanisme P-LOCK de Pioneer qui permet à ces derniers de ne jamais se détacher, même dans les moments les plus chauds de votre set (les DJs qui ont déjà perdu leur crossfader en plein milieu d'une routine savent de quoi je veux parler).

Pioneer DJM-T1

Pour le reste, tout est très classique, avec les boutons de réglage du gain, un égaliseur trois bandes sur chaque canal ainsi que la zone dédiée au réglage du casque.

Mais ce qui nous intéresse dans ce test ce sont surtout les commandes dédiées au logiciel Traktor, donc passons directement à l’étude de celles-ci, pour plus d'information sur le matériel je vous laisse consulter la fiche technique disponible sur le site internet de Pioneer.

DJM-T1 et Traktor : les inséparables

Le test de la DJM-T1 est indissociable du test de la nouvelle version de Traktor tellement la table de mixage a été étudiée pour faciliter l’utilisation de ce dernier. J’irai même plus loin en disant que la DJM-T1 ne présente pas un grand intérêt à être utilisée sans le logiciel.

La machine développée par Pioneer est entièrement compatible avec le fameux logiciel de Native Instruments. Il vous suffit de connecter le mixer à l’ordinateur via un simple câble USB, d'installer le logiciel et de profiter pleinement de toutes les fonctions de Traktor.

Pioneer DJM-T1

Le mixer est bien évidemment vendu avec le CD d'installation de Traktor Scratch Duo 2,0 ainsi que les vinyles ou CD Control permettant de scratcher les morceaux choisis.

Tout sur la surface de contrôle du logiciel est placé intelligemment, vous pouvez explorer votre bibliothèque à l’aide de la molette située au sommet de la table et assigner le morceau choisi à l'une ou l’autre platine avec les boutons LED A et B.

Pioneer DJM-T1

Vous aurez la possibilité de commander les huit hot cue, quatre par platines, par une simple pression sur le bouton dédié à cet effet ainsi qu'envoyer des boucles ou des sons grâce au sampler intégré dans la nouvelle version de Traktor.

La DJM-T1 permet aussi de contrôler les 6 différents effets intégrés dans le logiciel. Vous retrouvez les grands classiques de Pioneer comme le Flanger, le Delay, la Reverb...

L’innovation la plus marquante du nouveau logiciel de Native Instruments est la possibilité d'utiliser un sampler en plus des platines. Vous pourrez ainsi jouer simultanément quatre samples par platines, soit pas moins de huit boucles ou samples en même temps, ce qui ouvre sur des possibilités quasi infinies pour vos mixes.

Pioneer DJM-T1

Pour finir, Pioneer a placé deux touches play /stop qui peuvent s’avérer utiles en cas de mauvais fonctionnement des platines.

La touche quantize située en haut à gauche de l’appareil fonctionne comme une petite baguette magique et vous remet au bon tempo toutes les boucles, samples, effets par rapport au BPM du morceau qui défile.

Les touches sync situées au-dessus du vumètre permettent de caler au même tempo les deux morceaux sans avoir à toucher au pitch de la platine. Faîtes quand même attention à ne pas abuser de cette fonction, car le jour où vous jouez dans un club sur un autre matériel il se peut que vous ayez quelques problèmes pour mixer correctement deux morceaux.

Pioneer DJM-T1

Enfin, la touche Shift qui fonctionne comme sur nos bonnes vieilles calculettes et nous permet d'accéder aux fonctions bis de certaines touches. Par exemple, pour supprimer un hot cue, il suffit de presser la touche shift et d'appuyer sur le bouton du point cue que l’on veut effacer.

En résumé, tout ce qu'il est possible de faire avec le logiciel se contrôle à partir de la mixette. Vous pouvez sampler en direct et rejouer le sample instantanément, vous pouvez combiner les trois effets en même temps ainsi que jouer jusqu'à huit boucles simultanément. En bref, votre créativité est la seule limite.

Pour qui et à quel prix ?

Le prix relativement élevé de la DJM-T1 (1500€ environ) en fait un produit qui s’adresse avant tout aux DJ professionnels, mais il ne faut pas oublier que ce n'est pas qu’un simple mixer et que le produit regroupe une carte son de très bonne qualité, un contrôleur dédié au logiciel Traktor ainsi que le logiciel qui, à lui tout seul coûte déjà environ 100 euros. Le prix est donc finalement justifié, même si les débutants opteront pour un système moins onéreux.

Pour aller plus loin, je pense que cette table de mixage est avant tout destinée aux DJ qui ont une approche technique du DJing. Elle est idéale pour créer toutes sortes de routines, que ce soit pour scratcher ou pour faire du beat juggling.

Pour les DJ qui maîtrisent un peu les différentes techniques de DJing, la prise en main est quasi immédiate et l’ergonomie parfaite de la table de mixage vous fait profiter pleinement des possibilités qu’offre Traktor. J’en suis le parfait exemple, car je ne connaissais pas du tout le logiciel (j’utilise le système Serato) et au bout d'une petite heure je l’avais parfaitement pris en main.

Pour finir, la DJM-T1 étant complètement dédiée à l'utilisation de Traktor, je la conseille aux DJs qui utilisent déjà le logiciel de Native Instruments ou qui ont l’intention de travailler dessus. Sinon, elle perd de son intérêt.

Conclusion

En conclusion Pioneer avec la DJM-T1 rentre par la grande porte dans le monde des tables de mixage avec logiciels de mix intégrés et se présente comme un concurrent sérieux, notamment face à la TTM57 SL de chez Rane qui fonctionne avec Serato.

Avec un produit simple et élégant, Pioneer remplit parfaitement sa mission et nous fait profiter au maximum des nouvelles fonctions de la version de 2.0 de Traktor Scratch Duo. Il n'y a rien de superflu sur cette mixette et toutes les commandes sont exactement là où les DJ veulent et s’attendent qu'elles soient. C’est presque un sans faute pour la DJM-T1.

Points forts Points faibles
  • La finition
  • Simplicité d'utilisation
  • Crossfader performant pour scratcher
  • Bonne intégration avec Traktor
  • Les faders un peu durs
  • Moins intéressante sans Traktor
À propos de nos tests
Réagir à cet article
  • J'aime
  • Tweet
  • Pin it
  • Mail