• Augmenter ou diminuer la taille du texte
  • Imprimer

Test de la Denon DN-X1700

test 32 bit pour Denon
  • J'aime
  • Tweet
  • Pin it
  • Mail

Nous voilà donc en possession de cette belle Denon DN-X1700 prêtée à AudioFanzine pour la rentrée des classes. La marque insiste beaucoup dans sa communication sur ses qualités audio hors du commun. Une paire d’oreilles bien reposée va nous permettre de vérifier tout cela dans ces prochaines lignes...

Pour ceux qui commencent à être habitués aux articles DJ sur AudioFanzine, nous utiliserons la même configuration que pour le test de la Table DJM-2000 de Pioneer : CDJ 100s , micro Shure, MacBook, un casque Sennheiser et un gros système son RCF.

Le concept

Denon DN-X1700

Denon positionne cette table sur la plus haute marche dans sa gamme, en terme de prix : DN-X1700 (1700 €), DN- X1600 (1000 €) , DN-X600 (700€), DN-X1100 (500€)… Mais aussi et surtout en terme de technologie : transformateurs haut de gamme R-Core à faible bruit, condensateurs électrolytiques, condensateurs à film haute précision, convertisseur N/A 32 bits (toujours une première semble-t-il sur ce type de produits), amplificateur phono qui présente un rapport signal/bruit de 89dB grâce à son propre circuit de transistor à effet de champ (FET).

 

Les différentes fonctionnalités chez DENON sont en général bien identifiées, cette table ne déroge pas à la règle : une section Micro, une Section Casque, 4 voies identiques, une section Master, une section Effets et un écran couleur LCD de 3,5 pouces.

 

Une déception cependant, la documentation reste limitée pour une table de ce segment de marché.

Les voies

Denon fait fort en terme de combinaisons d’entrées possibles. Vous pourrez connecter en entrée jusqu’à 4 lecteurs analogiques (CD), 4 mange-disques analogiques (Phono), 4 appareils avec sortie numérique et un ordinateur en USB utilisant les 4 voivoies stéréo de la carte son interne du Mixer DN-X1700.

 

Denon DN-X1700

En haut de chacune des voies, un sélecteur vous permettra de choisir entre les 4 entrées analogiques (LN1 à LN4), l’entrée digitale ou encore l’entrée de la carte son associée à cette voie. Rien de très extraordinaire ? Non en effet, mais soulignons tout de même l’originalité du choix entre LN1 et LN4 : ces entrées peuvent être sélectionnées indépendamment sur chacune des voies : nous pouvons donc avoir le même signal d’entrée sur les 4 voies en même temps.  Pour les signaux digital et numérique, vous serez par contre obligés d’utiliser l’entrée associée à la voie, pas de possibilité donc d’associer l’entrée numérique 1 à la voie 3. Ce sélecteur est très bien fait avec une couleur spécifique de rétro-éclairage par entrée : analogique en vert, numérique en rouge, USB en bleu.

 

Un égaliseur « isolateur » de canal vous permettra de changer la réponse en fréquence de votre signal, si vous tournez les 3 potards à fond à gauche, vous n’entendrez plus rien. Par ailleurs, il vous sera possible de régler les fréquences de coupure entre Low et Mid et entre Mid et High au travers des paramètres avancés de la Table (par défaut : 360 Hz et 2 kHz).

 

Denon DN-X1700

Deux boutons EFX vous permettront de choisir l’effet à appliquer sur la voie (ils sont bien visibles dans le noir, car éclairés d’une couleur différente : rouge / vert). Un seul effet est sélectionnable en même temps : vous ne pourrez donc pas chaîner un Flanger et un Phaser, il faudra choisir. Par contre, grâce à la matrice d’entrée source, vous pourrez très bien mixer 2 effets différents appliqués au même morceau, car distribués sur 2 voies différentes.

 

Un bouton Cue vous permettra d’activer ou non la pré-écoute au casque et un sélecteur vous permettra d’assigner la voie à l’un des côtés du cross fader (A ou B). Le Fader est agréable au toucher, mais très (trop ?) souple il est très facile de le faire bouger juste en l’effleurant. La force de frottement des faders n’est pas réglable (seul le cross fader l’est). Une plaque démontable permet d’accéder à l’ensemble des Faders et au crossfader d’un seul coup (en enlevant 4 vis), cela vous permettra de changer ces éléments très facilement en cas de casse.

 

Particularité très intéressante de cette section : un petit bouton midi permet d’activer le transfert des informations midi  concernant le mouvement de l’ensemble des éléments du canal considéré. La couleur de l’éclairage change et passe au bleu pour un repérage facile. Nous verrons tout à l’heure dans la section « Midi » s’il est aisé de s’en servir. En tout cas l’idée est bonne et permet de sélectionner certaines voies pour un pilotage midi et d’autres voies pour un mixage traditionnel.

Les effets

Cette section est composée de l’écran LCD 3,5 pouces (mais qui ne sert pas qu’à ça, nous le verrons plus tard) et des boutons de paramétrage des deux processeurs d’effet. Ces derniers sont identiques, mais totalement indépendants. Si vous craquez plutôt sur la DN-X1600 vous n’en aurez qu’un : c’est un des plus de cette X1700 !

 

Denon DN-X1700

L’ensemble des effets proposés se cale sur le BPM (Battement Par Minute) de la ou des voies sélectionnées (eh oui ! Vous pouvez appliquer le même effet à plusieurs voies en même temps). Ce calcul de BPM est assez réactif et fiable : en 8 secondes vous serez  fixés. Vous pouvez aussi choisir de rentrer le BPM « à la main » grâce à deux flèches droite et gauche, ou grâce au bouton TAP qu’il suffira de « tapoter » avec le doigt dans le rythme pour que le BPM s’affiche. Une fois le BPM bien calé, vous pourrez, grâce aux deux flèches gauche / droite « Beat » et au bouton « Time », régler le coefficient appliqué aux effets : entre 1/16ème et 16 fois la mesure.

 

Les effets se choisissent grâce à une molette rotative qui les fait défiler à l’écran. 11 effets sont disponibles : Delay, Echo,  Trans, Flanger, Filter, Phaser, Reverb (que du très standard), mais aussi Loop, Rev Loop, Beat Breaker et Pitch Shift, un peu plus original, car basés pour les 4 premiers sur un mini-sampler intégré.

 

Le Beat Breaker vous permettra par exemple de choisir entre plusieurs patterns différents de reproduction des mini-samples enregistrés par la table. Remarquons l’effet Pitch Shift très sympa à utiliser, basé sur le changement de la tonalité des signaux d’entrée. La qualité sonore et le rendu des effets sont très bons, même si (je l’avoue) je ne suis pas un grand fan de l’utilisation de toute cette électronique lors d’un set. À consommer avec modération donc.

 

Enfin deux potards vous permettront de régler le paramètre principal de l’effet et le mixage (« Dry/ Wet ») entre le son original et le son transformé par l’effet. Enfin, un bouton Cue vous permettra de pré écouter votre création au casque avant de l’appliquer sur le live à l’aide d’un gros bouton ON/OFF situé tout en bas de la section.

D-Jay mais qu’il est bon ton son !

Quelle question indiscrète et difficile pour un  DJ qui a l’habitude de tourner avec 115 dB  à fond dans les oreilles ! Supposons que nos oreilles ne soient pas trop abîmées : oui cette table ne m’a pas déçu avec un son précis et une bonne dynamique, mais d’ici à faire une énorme différence avec une des ses rivales comme la Pioneer DJM-2000, franchement, il n’y a rien de flagrant et ce n’est d’ailleurs certainement pas des systèmes de diffusion de club qui permettront de mettre en évidence cette différence. Avec des petites enceintes de monitoring haut de gamme, on aurait peut-être pu profiter de ce convertisseur N/A 32 bits, mais dans la cible d’utilisation de cette table, il me semble que l’argument est plus discutable. Cela dit, il est certain que la qualité est excellente par rapport aux anciennes tables DENON d’il y a quelques années, un bon point donc !

Ingénieur informaticien ! Ingénieur informaticien…

Denon DN-X1700

Les drivers de la carte son s’installent sans difficulté (à un tel point que côté mac aucune installation n’est nécessaire) une configuration des fréquences d’échantillonnage est par contre indispensable  si vous ne configurez pas votre ordinateur avec le même taux d’échantillonnage que la table : point de son Mr Dupont !

 

Deux utilisations de la carte sont paramétrables : une première configuration consiste à assigner les 8 sorties de la carte son (4 stéréo) à chacune des 4 voies évoquées au-dessus. Ce choix vous permettra d’utiliser un logiciel externe comme lecteur 4 voies et de mixer les différents signaux au travers de la DN-X1700. Une deuxième possibilité consiste à n’utiliser que 2 sorties stéréo et à les affecter au Master et à la pré-écoute au Casque (« CUE »). Ici on sera alors plutôt  sur l’utilisation des fonctions de mixage du logiciel embarqué sur votre ordinateur : soit à la souris (mais ce serait vraiment dommage) soit en configurant la table DN-X1700 afin qu’elle puisse piloter via le signal MIDI les différents potentiomètres du logiciel (voir ci-dessous).

Midi ou le carême des nonnes

Encore une table avec d’énormes capacités midi, mais qui n’est livrée avec aucun logiciel de contrôle (Traktor, Serato…). C’est abstinence que voulez-vous, on a un gros moteur sous le capot, mais on ne peut, en l’état, que s’en servir partiellement. Il faudra donc prévoir un budget pour Traktor ou n'importe quel autre logiciel si vous n'en possédez pas déjà un. Il vous sera ensuite possible de configurer manuellement l’ensemble des boutons et potards, mais quel enfer !  Aller, sœur DENON un p’tit fichier de conf Traktor s’il vous plait ! (je vous promets alors d’aller à la messe tous les dimanches).

Section Micro, Casque

Vous allez pouvoir brancher 2 micros, en XLR ou Jack avec un réglage précis de l’amplification sur chacune des voies, un mini égaliseur 2 bandes et les 2 touches d’activation des processeurs d’effets (pas de distinction par contre entre Mic1 et Mic2, l’effet s’applique aux deux).

Côté casque, la première impression est une excellente qualité d’écoute avec une très bonne dynamique. Une fonction « Split Cue » est activable, qui vous permet d’écouter la présélection « CUE » sur l’oreille gauche et le master sur l’oreille droite, vous avez de quoi vous casser les tympans si vous le souhaitez grâce au petit potard « Level » qui en a sous le coude.

Configurations avancées

 

Denon DN-X1700

Il est possible d’accéder à un menu de configurations avancées grâce à l’écran LCD.   Détailler l’ensemble des fonctionnalités serait trop fastidieux, mais je vous en livre quelques-unes qui m’ont semblé très intéressantes…

 

- L’ensemble des égalisateurs de la table est paramétrable afin d’ajuster les fréquences.

- Les gains de la plupart des entrées / sorties sont paramétrables.

- Le choix de la fréquence d’échantillonnage : 44,1 / 48 / 96 kHz.

- La sauvegarde de tous ces paramètres sur une clé USB.

- La mise à jour du firmware de la table avec une clé USB (par contre, la documentation et le site internet n’expliquent pas comment faire exactement...)

 

Une très bonne surprise : deux petits potards situés sur le côté gauche de la table vous permettront de régler les courbes des Faders et du Crossfader. On retrouve cela sur pas mal de mixers de cette gamme, mais l’originalité se trouve dans l’affichage des courbes à l’écran. Cela permet de visualiser en temps réel l’allure de la courbe que vous souhaitez utiliser : superbe !

Conclusion

Cette table de mixage haut de gamme (1700 € environ) vise les DJ professionnels pouvant se payer le luxe d’avoir deux processeurs d’effets et un convertisseur N/A 32 bits. Les autres pourront se tourner vers la petite soeur DN-X1600, moins onéreuse. La DN-X1700 est un superbe mixeur haut de gamme, à la qualité sonore irréprochable et aux fonctions multiples, mais classiques. En effet, on aurait apprécié un peu plus d’innovations fonctionnelles, comme on a pu en voir sur la DJM-2000 de Pioneer, et une meilleure intégration à des logiciels comme Traktor. Reste que cette DN-X1700 est une valeur sûre qui séduira un public averti.

 

Points forts Points faibles
  • Finition, robustesse du produit
  • Qualité sonore
  • Capacités d’entrées/sorties
  • Matrice de sélection des entrée analogiques
  • Carte son intégrée avec 8 sorties
  • Double processeur d’effet
  • Midi activable voie par voie
  • Réglage visuel des courbes des Faders et du Crossfader
  • Le prix un peu élevé
  • Manque d’innovations fonctionnelles
  • Documentation légère
À propos de nos tests
Réagir à cet article
  • J'aime
  • Tweet
  • Pin it
  • Mail