Se connecter
Se connecter

ou
Créer un compte

ou

Acheter neuf MOTU UltraLite AVB

  • Michenaud Pas de stock / Livré en 24h 729,00 €
  • Energyson Pas de stock / Livré en 72h 729,00 €
  • Terre de Son Pas de stock / Livré en 5 jours 729,00 €
  • Global Audio Store Pas de stock / Livré en 10 jours 729,00 €
  • SonoVente Pas de stock / NC 729,00 €

Annonces UltraLite AVB

Alerte nouvelle annonce

News

Images

Vidéos

Avis

4.3/5
(8 avis)
63 %
(5 avis)
13 %
(1 avis)
13 %
(1 avis)
13 %
(1 avis)
Donner un avis
the bubblethe bubble

motu: ça ne rigole plus

MOTU UltraLite AVBPublié le 15/02/24 à 12:39
Avec quelle configuration, quels logiciels et dans quel contexte utilisez-vous cette interface? Qu'en est-il de la stabilité et de la latence?

1-home studio, portable w11 ryzen 7 4800 32gb de ram, reaper, hds8.
2-live en tant que mixer indépendant et lecture de backtracks.
3-streaming sur twitch en tant qur carte son et table de mixage (compression, eq).

La latence est correcte en usb, aucune différence à ce niveau avec la clarett pre 4 usb que je possède également

L’interface et ses drivers sont-ils ergonomiques?

C'est là que le point sensible...............Cuemix est difficile à prendre en main, autant savoir ce que l'on veut, j'ai mis une ou deux heures à comprendre le...…
Lire la suite
Avec quelle configuration, quels logiciels et dans quel contexte utilisez-vous cette interface? Qu'en est-il de la stabilité et de la latence?

1-home studio, portable w11 ryzen 7 4800 32gb de ram, reaper, hds8.
2-live en tant que mixer indépendant et lecture de backtracks.
3-streaming sur twitch en tant qur carte son et table de mixage (compression, eq).

La latence est correcte en usb, aucune différence à ce niveau avec la clarett pre 4 usb que je possède également

L’interface et ses drivers sont-ils ergonomiques?

C'est là que le point sensible...............Cuemix est difficile à prendre en main, autant savoir ce que l'on veut, j'ai mis une ou deux heures à comprendre le fonctionnement des pages au non de 5;: une sur la carte son en elle même avec 10 setups différents à bien choisir selon l'utilisation voulue de la carte, avec les e/s, la suivante avec le routing (qui ressemble d'ailleurs à la vue routing matrix de reaper et là j'ai du mal.....), celle d'après le mix avec les eq, gate, comp, reverb intégrés, la quatrième la gestion des aux, enfin touch mix qui est un logiciel pour tablette pour gérer la carte comme un mixeur numérique. Ouf.........

Quand aux drivers, aucun soucis de stabilité sous w11 ni craquements perçus en 128 48.000 hz que ce soit sous ma stan ou en lecture de flux audio, le wi fi connecté, que ce soit en usb ou usb c.

Qu’en est-il de la qualité des convertisseurs et des préamplis (souffle, réserve de gain, etc.)?

Autant dire que je suis rentré dans le monde pro avec cette carte: aucun souffle perceptible nulle part, que ce soit en mettant les préamplis qui ont d'ailleurs un son fantastique avec une linéarité et une réserve de gain énorme malgré les 56 db annoncés (bien au dessus de la clarett que je trouvais déjà très bonne amis avec un gain faiblard et un tout petit peu de souffle quand même). Après test avec un même micro à la voix et au piano numérique je me suis pris une claque sonore. Il n'y a que deux préamps mais on sait pourquoi, ça sonne d'enfer.......reste à bien capter!

Je pense que cette carte à tout faire va me suivre longtemps et me faire revendre mon ui 12 et ma scarlett solo gen 3 qui ne servent plus à rien.
Lire moins
»
alcoolsalcools

Bien plus qu’une carte son

MOTU UltraLite AVBPublié le 02/05/23 à 15:27
A la base, la raison de cet achat était en priorité sa partie stand alone, et accessoirement sa partie carte son !

En carte son pour commencer sur du classique, je ne me sens pas apte à juger de la qualité des préamp n’ayant pas d’outils de comparaison et j’ai fait confiance aux articles qui semblaient dire qu’ils étaient d’un bon niveau. En tous cas, ils semblent bien transparents et ne créent pas de souffle excessif. J’enregistre principalement en 48Khz et tout se passe bien si je ne descends pas en dessous des 128 samples (latence de 8ms) sous Cubase 10 (Windows donc). Il y a bien assez d’entrées pour gérer un petit set de home studio avec 2-3 synthés, et si besoin de plus comme...…
Lire la suite
A la base, la raison de cet achat était en priorité sa partie stand alone, et accessoirement sa partie carte son !

En carte son pour commencer sur du classique, je ne me sens pas apte à juger de la qualité des préamp n’ayant pas d’outils de comparaison et j’ai fait confiance aux articles qui semblaient dire qu’ils étaient d’un bon niveau. En tous cas, ils semblent bien transparents et ne créent pas de souffle excessif. J’enregistre principalement en 48Khz et tout se passe bien si je ne descends pas en dessous des 128 samples (latence de 8ms) sous Cubase 10 (Windows donc). Il y a bien assez d’entrées pour gérer un petit set de home studio avec 2-3 synthés, et si besoin de plus comme c’est le cas pour moi, j’ai ajouté une ADA8200 de Beringer connectée en Optique pour avoir une entrée supplémentaires pour pas cher. Les sorties sont aussi nombreuses et permettent pas mal de choses, comme renvoyer le clic du métronome sur une sortie séparée (pratique pour régler son volume sur une table de mix).
J’ai rencontré quelques problèmes de fonctionnement au début, avec certaines entrèes qui ne répondaient pas toujours au lancement de Cubase mais depuis que je commence par recharger le preset d’enregistrement avant de lancer Cubase, je n’ai plus de soucis.

Concernant la partie stand alone, mon usage principal, la Motu me sert à « préparer » les voix et mes synthés avant qu’ils ne partent vers la console de mix en répète et en live. Bien sûr dans ce cas, je travaille en 96Khz afin de ne pas réduire inutilement la dynamique de mes sons. Au passage, et toujours en stand alone, il est facile de passer d’un preset à un autre (pas besoin de l’ordi pour ça).

1/ Deux micros voix entrent dans les entrées XLR et passent dans les EQ et compresseurs de la Motu, pour se mixer en sortie. Chaque signal de micro, une fois traité, repart dans sa sortie séparée vers la console de mix pour être géré comme le son dry (mais déjà égalisé et compressé). D’autre part, les 2 micros (égalisés et compressés) sont envoyés mixés ensembles dans une autre sortie pour aller vers notre processeur d’effet voix (Eventide H9 en mode dry kill) qui repart ensuite dans la console. Je fait tout ça pour les bars avec des ingésons improvisés qui se gèrent pas bien les envois/retour d’effet (ou n’ont pas envie, ou pas assez d’entrées…). Parfois, je peux même leur envoyer sur une tranche le mix des voix avec leurs effets dosés à ma façon, et tant pis pour le son wet dans les retours.

2/ En même temps, mes 2 synthés entrent dans la Motu et je les renvoie mixés à la console. Ca évite l’ingéson qui ne les étalonnerait pas comme moi afin d’avoir les volumes des sons de chaque machine qui restent cohérents.

Tout ça, c’est mon usage perso mais chacun comprendra l’intérêt du mode stand alone et des possibilités de routage avec ces examples d’application concrets.
Lire moins
»
== Djizz ==== Djizz ==

Fait parfaitement le job

MOTU UltraLite AVBPublié le 15/07/22 à 19:14
Je possède déjà une Ultralite MK4. J'ai acheté l'AVB pour étendre le nombre d'entrées de 3 entrées stéréo et pour la possibilité de lier les 2 MOTU en optique sur les ports ADAT.

Comme l'Ultralite MK4 qui est quasi-identique, l'AVB fait parfaitement le taf à commencer par le son qui ne déçoit pas. Un exemple : ayant acquis un ampli casque Neve RNHP pour le mixage au casque, eh bien franchement la qualité de l'ampli casque des MOTU n'a pas à rougir, difficile de faire une quelconque différence entre la NEVE et les interfaces MOTU. Si j'avais su...

L'interface de routing est toujours aussi pratique, autorise toutes les configurations possibles, pourvu de prendre le temps (beaucoup) pour...…
Lire la suite
Je possède déjà une Ultralite MK4. J'ai acheté l'AVB pour étendre le nombre d'entrées de 3 entrées stéréo et pour la possibilité de lier les 2 MOTU en optique sur les ports ADAT.

Comme l'Ultralite MK4 qui est quasi-identique, l'AVB fait parfaitement le taf à commencer par le son qui ne déçoit pas. Un exemple : ayant acquis un ampli casque Neve RNHP pour le mixage au casque, eh bien franchement la qualité de l'ampli casque des MOTU n'a pas à rougir, difficile de faire une quelconque différence entre la NEVE et les interfaces MOTU. Si j'avais su...

L'interface de routing est toujours aussi pratique, autorise toutes les configurations possibles, pourvu de prendre le temps (beaucoup) pour comprendre comment ça fonctionne.

J'utilise l'Ultralite en master et j'asservis l'AVB via la connexion ADAT fibre optique (in) pour l'horloge. Et quand j'ai besoin de mes 3 entrées stéréo supplémentaires, c'est l'optical out qui envoie le signal vers l'Ultralite (entrées ADAT). Connexions à l'ordi (mac) en USB.

Seule différence notable : l'AVB chauffe beaucoup (facilement 40-50°C en régime permanent), ce qui n'est pas le cas de l'Utralite.

Deuxième petit inconvénient : l'AVB ne peut être updatée que via le port Ethernet. Bof.

Un peu cher d'accaz. Dernier exemplaire dispo chez Thomann manifestement.
Lire moins
»
dwandwan

Pleine de possibilités

MOTU UltraLite AVBPublié le 20/02/17 à 19:14
MISE À JOUR 2019 : Je déconseille fortement l'achat de cette carte son si vous comptez travailler avec sous Linux ou autre plateforme non Windows/non Mac. MOTU a volontairement laissé tomber le support Class Compliant. Leur driver ne suit plus exactement la norme usb audio, et de ce fait la carte est quasi inutilisable. Le son bitcrushe au bout de quelques minutes, les canaux de sortie se décalent... Grosse déception au final, alors que j'étais hyper enthousiaste au moment de l'achat. On peut apparemment toujours utiliser un firmware plus ancien, comme le 1.2.9+479, qui semble être le dernier class compliant. Pour l'actu autour du support CC de cette carte, se renseigner ici (anglais)
Lire la suite
MISE À JOUR 2019 : Je déconseille fortement l'achat de cette carte son si vous comptez travailler avec sous Linux ou autre plateforme non Windows/non Mac. MOTU a volontairement laissé tomber le support Class Compliant. Leur driver ne suit plus exactement la norme usb audio, et de ce fait la carte est quasi inutilisable. Le son bitcrushe au bout de quelques minutes, les canaux de sortie se décalent... Grosse déception au final, alors que j'étais hyper enthousiaste au moment de l'achat. On peut apparemment toujours utiliser un firmware plus ancien, comme le 1.2.9+479, qui semble être le dernier class compliant. Pour l'actu autour du support CC de cette carte, se renseigner ici (anglais)

Je l'utilise sous windows 10 et ubuntu, avec Live et Ardour, en théâtre et enregistrement, achetée en remplacement de mon Edirol FA-101 firewire. La carte est stable à 128 samples - 2 ou 3 blocks, pas de clics. Au début, les drivers m'ont causé quelques surprises rapidement effacées par des mises à jour : MOTU semble avoir ramé pendant un an avant de corriger certains bugs gênants (carte non reconnue si branchée et allumée avant démarrage de l'ordi, par exemple). J'ai eu un souci d'écran bleu sous windows lors de mises hors tension ou de débranchement inopiné de l'USB. Contact pris avec MOTU, ils m'ont envoyé un driver beta qui a résolu le problème. Très satisfait du support MOTU sur ce coup ! N'hésitez pas à déclarer vos problèmes sur leur site de support !

L'Ultralite AVB est class-compliant, et ne nécessite pas de drivers spécifique sous linux, car l'interface de réglage est accessible via réseau, grâce à un navigateur web (j'utilise Firefox). À noter que sous windows, l'interface de réglage est dispo sans avoir besoin de brancher le câble réseau, ce qui n'est pas le cas sous linux. Personnellement, je trouve cette solution d'interface web hyper intelligente par rapport à une appli qu'il aurait fallu maintenir sur les différents systèmes d'exploitation... Cette MOTU sera utilisable tant que l'usb et les prises réseau RJ45 existeront ! Durable !

L'interface rappellera quelque chose aux utilisateurs de cartes RME. En plus de la section de routage, il est possible d'activer une section de mixage, vers laquelle seront routées par défaut toutes les entrées et sorties. C'est la porte ouverte à vos rêves les plus fous en la matière... La carte propose pour chacune des 48 pistes sous réserve de ne pas saturer le DSP (surveillez la jauge) : un coupe-bas, un EQ paramétrique 4 bandes, un compresseur, un gate. Sont également dispos 7 aux stéréo et 4 bus avec compresseur leveler inspiré du LA2A et un EQ 4 bandes. Il est possible de router la sortie post-FX des pistes vers votre DAW pour bénéficier des effets intégrés. On peut pairer les pistes, les renommer, sauvegarder des presets de mix, de routage, d'effets... c'est sans fin.

Absolument tout le mixer (routage et dsp) est contrôlable via l'interface. Les envois aux ont même leur page dédiée : si vous vous servez de la carte comme une console pour un concert ou un enregistrement, chaque musicien peut donc avoir accès au mix de son propre retour...

Tout le mixer est également contrôlable en OSC ! Le seul point noir est l'absence de feedback. Vous pourrez envoyer des commandes, mais rien recevoir. En cas de mix à plusieurs mains en OSC, impossible donc de savoir si le fader que vous venez de bouger a été bougé par quelqu'un d'autre... MOTU m'a confirmé que l'implémentation du feedback OSC n'était pas dans les tuyaux.

Contrairement à avis précédent, l'AVB n'est pas inutilisable sous PC à proprement parler. Il faut savoir qu'il est possible de se connecter à la carte via un câble réseau uniquement : encore faut-il avoir un ordinateur compatible. Les modèles éligibles se comptent sur les doigts d'une main : les derniers Macs et les PC équipés d'une carte Intel compatible AVB (ordi fixe). Cela dit, il est tout de même possible sans la fameuse carte Intel de brancher à la carte elle-même d'autres équipements AVB comme les 24Ai ou les 24 Ao, si vous avez faim d'entrées ou de sorties. Je ne l'ai pas encore testé.

Je n'ai rien à reprocher aux préamps, ils font leur boulot et ne soufflent pas. Les sorties sont également très propres. Les entrées sans préamp et les sorties disposent d'un trim/gain pour pouvoir s'adapter aux niveaux de vos autres équipements. La sortie casque supporte sans problème mon Beyer DT990 pro 250ohms.

L'écran est très lisible, un peu trop même : la luminosité n'est pas réglable, un peu gênant en spectacle quand on est au noir... J'ai bricolé un petit volet rabattable en gaffer :) L'écran donne quelques infos vitales comme les niveaux E/S, la présence de midi E/S, de signal en ADAT, la fréquence d’échantillonnage... On peut aussi voir l'adresse IP de la carte. Et si vous avez vraiment BEAUCOUP de périphs AVB, un petit système permet depuis l'interface web d'identifier chaque périph (ou d'adresser un petit message au technicien chargé d'aller au patch ;) )

La carte est de construction solide comme toujours chez MOTU : une fonte d'alu, certainement. Livrée avec des oreilles pour pouvoir la racker, il faudra néanmoins compléter avec une demi-largeur. Elle est alimentée par un transfo. Point noir, j'ai eu droit à un transfo ricain et un adaptateur vers prise française qui ne reste pas franchement en place... Un peu de barnier et c'est réglé, mais je ne le laisse jamais au sol à proximité des pieds ou s'il y a risque d'emberlificotage dans d'autres câbles. Un peu cheap.

C'est agréable d'avoir des entrées haute impédance pour les guitares. J'aurai préféré avoir deux combos XLR-jack en façade avec un switch hi-Z, mais ce n'est pas problématique au quotidien, sauf à vouloir racker la carte :)

Points positifs :
- complètement class compliant et donc compatible linux (clin d'oeil RME)
- construction solide
- support MOTU réactif et utile
- routage et DSP interne
- évolutivité via l'AVB
- interface de réglage via réseau future-proof
- interface agréable
- quantité d'E/S très confortable pour mon usage
- qualité sonore sans histoire ni compromis
- rapport qualité/prix/E/S/évolutivité/encombrement/compatibilité sans concurrent. Et j'ai cherché...

Points négatifs :
- transfo US + adaptateur
- alim via transfo et pas par usb, mais vu les possibilités de la carte, c'est pardonné !
- Un câble réseau à balader en plus pour accéder à l'interface sous linux. C'est toujours possible rappeler un preset via l'écran de la carte au cas où, mais oubliez les modifs plus poussées comme le dsp ou le routage.
Lire moins
»

Fiche technique

  • Fabricant : MOTU
  • Modèle : UltraLite AVB
  • Série : UltraLite
  • Catégorie : Interfaces audio Ethernet
  • Fiche créée le : 19/02/2015

18 x 18 USB / AVB audio interface with DSP, WiFi Control for on the go analog mobile recording

Sample rates 44.1, 48, 88.2, 96, 176.4, 192 kHz
Mic inputs 2 x XLR mic inputs 
Preamp gain: 0 to +56 dB (digitally controlled)
Analog inputs 2 x 1/4" hi-Z guitar inputs (front panel) 
6 x 1/4" TRS line inputs (balanced/unbalanced) 
Max level: +24 dBu (digitally adjustable -96 to +22)
Analog outputs 8 x 1/4" TRS line out (balanced, DC coupled) 
Max level: +20 dBu (digitally adjustable -4 to +20) 
1 x 1/4" TRS stereo headphone
Digital I/O 1 bank (8 ch) of ADAT optical at 1x sample rates 
1 bank (4 ch) of SMUX optical at 2x sample rates 
Switchable to stereo TOSLink (optical S/PDIF) 
Total I/O 18 inputs and 18 outputs (36 total) at 1x sample rates 
14 inputs and 14 outputs (28 total) at 2x sample rates 
10 inputs and 10 outputs (20 total) at 4x sample rates
Computer I/O 1 x USB 2.0 audio class compliant 
      USB 3.0 and iOS compatible 
1 x AVB Ethernet (requires OS X Yosemite)
Headphone 1 x 1/4" TRS stereo phone (assignable)
Phantom power 2 x individual +48V
Front panel 1 x 1/4" TRS headphone output 
2 x TRS hi-Z guitar input 
1 x digital rotary encoders • main/phone volume 
2 x digital rotary encoders • guitar input gain/power 
2 x digital rotary encoders • mic preamp gain 
4 x switches • (2) Pad and (2) 48V Phantom switch 
128 x 48 pixel LCD for level meters / menu nav
Power External 12-18V DC power supply 
1.0A max • tip pos or neg

Distribué par MSC Distribution

»

Autres catégories dans Interfaces audio

Autres dénominations : ultra lite avb, ultraliteavb

cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Analyse de l’audience (Google Analytics)
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités (Google Ads)
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.
Marketing (Meta Pixel)

Sur nos sites web, nous utilisons le Meta Pixel. Le Meta Pixel est un pixel de remarketing mis en œuvre sur nos sites web qui nous permet de vous cibler directement via le Meta Network en diffusant des publicités aux visiteurs de nos sites web lorsqu’ils visitent les réseaux sociaux Facebook et Instagram. Les métapixels sont des extraits de code capables d’identifier votre type de navigateur via l’ID du navigateur - l’empreinte digitale individuelle de votre navigateur - et de reconnaître que vous avez visité nos sites web et ce que vous avez regardé exactement sur nos sites web. Lorsque vous visitez nos sites web, le pixel établit une connexion directe avec les serveurs de Meta. Meta est en mesure de vous identifier grâce à l’identifiant de votre navigateur, car celui-ci est lié à d’autres données vous concernant stockées par Meta sur votre compte d’utilisateur Facebook ou Instagram. Meta diffuse ensuite des publicités individualisées de notre part sur Facebook ou sur Instagram qui sont adaptées à vos besoins.

Nous ne sommes nous-mêmes pas en mesure de vous identifier personnellement via le pixel meta, car à part l’ID de votre navigateur, aucune autre donnée n’est stockée chez nous via le pixel.

Pour plus d’informations sur le Meta Pixel, les détails du traitement des données via ce service et la politique de confidentialité de Meta, veuillez consulter le site suivant Meta Privacy Policy - How Meta collects and uses user data pour Facebook et Meta Privacy Policy - How Meta collects and uses user data pour Instagram.

Meta Platforms Ireland Ltd. est une filiale de Meta Platforms, Inc. basée aux États-Unis. Il n’est pas exclu que vos données collectées par Facebook soient également transmises aux États-Unis.


Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Analyse de l’audience (Google Analytics)

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités (Google Ads)

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Marketing (Meta Pixel)

Sur nos sites web, nous utilisons le Meta Pixel. Le Meta Pixel est un pixel de remarketing mis en œuvre sur nos sites web qui nous permet de vous cibler directement via le Meta Network en diffusant des publicités aux visiteurs de nos sites web lorsqu’ils visitent les réseaux sociaux Facebook et Instagram. Les métapixels sont des extraits de code capables d’identifier votre type de navigateur via l’ID du navigateur - l’empreinte digitale individuelle de votre navigateur - et de reconnaître que vous avez visité nos sites web et ce que vous avez regardé exactement sur nos sites web. Lorsque vous visitez nos sites web, le pixel établit une connexion directe avec les serveurs de Meta. Meta est en mesure de vous identifier grâce à l’identifiant de votre navigateur, car celui-ci est lié à d’autres données vous concernant stockées par Meta sur votre compte d’utilisateur Facebook ou Instagram. Meta diffuse ensuite des publicités individualisées de notre part sur Facebook ou sur Instagram qui sont adaptées à vos besoins.

Nous ne sommes nous-mêmes pas en mesure de vous identifier personnellement via le pixel meta, car à part l’ID de votre navigateur, aucune autre donnée n’est stockée chez nous via le pixel.

Pour plus d’informations sur le Meta Pixel, les détails du traitement des données via ce service et la politique de confidentialité de Meta, veuillez consulter le site suivant Meta Privacy Policy - How Meta collects and uses user data pour Facebook et Meta Privacy Policy - How Meta collects and uses user data pour Instagram

Meta Platforms Ireland Ltd. est une filiale de Meta Platforms, Inc. basée aux États-Unis. Il n’est pas exclu que vos données collectées par Facebook soient également transmises aux États-Unis.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.