Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
Agrandir
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
sE Electronics sE X1
Photos
1/65

Test du bundle sEX1 & Project Studio Reflexion Filter de sE Electronics

test
27 réactions
Réflexion sur le sEX

Vous avez acheté un ordinateur, une interface audionumérique, des enceintes de monitoring et il ne reste plus qu’à choisir un microphone statique pour enregistrer fidèlement votre voix ou votre instrument préféré. Le problème est que ce micro, très sensible, a aussi tendance à capturer la mauvaise acoustique de votre pièce. sE Electronics a peut-être la solution à ce désagrément...

sE Elec­tro­nics est devenu spécia­liste des micros statiques larges et petites membranes fabriqués en Chine pour pas très cher. La marque est donc deve­nue popu­laire auprès des home studistes débu­tants et/ou non fortu­nés dési­reux d’ache­ter un micro statique au bon rapport qualité/prix pour enre­gis­trer des voix ou des instru­ments. Néan­moins, un problème persis­tait : la pièce pour effec­tuer les prises, le plus souvent une chambre à coucher certes très cosy et agréable, mais aux quali­tés acous­tiques plus que perfec­tibles. Trai­ter acous­tique­ment une pièce requiert certaines connais­sances et de l’huile de coude ou un budget certain. De plus, on a pas toujours envie de sacri­fier sa jolie déco­ra­tion inté­rieure, que l’on a mis des mois à peau­fi­ner en écou­tant les précieux conseils de Valé­rie Dami­dot. À la rigueur, s’il exis­tait des absor­beurs et des bass traps mauves…

sE Elec­tro­nics a donc pensé aux esthètes que nous sommes en sortant, il y a bien­tôt quatre années de ça, le Reflexion Filter, un panneau absor­bant, trans­por­table, se plaçant juste derrière le micro et permet­tant de mini­mi­ser l’am­biance de la pièce lors d’une prise de son. Le succès aidant, la marque compléta sa gamme en sortant un « Project Studio Reflexion Filter », plus petit et moins onéreux.

Ce que propose aujour­d’hui sE Elec­tro­nics, c’est un bundle incluant un micro statique large membrane, le sE X1, le Project Studio Reflexion Filter et un filtre anti-pop pour 275€ TTC prix public. Bonne affaire en vue ?

 

sEX, prise en main

Le sEX1, puisque c’est son nom, est un micro­phone statique à large membrane et dispo­sant d’une unique direc­ti­vité cardioïde. Son revê­te­ment caou­tchou­teux gris foncé est mat et la fabri­ca­tion a l’air sérieuse. La grille laisse devi­ner la présence de la capsule de un pouce de diamètre et deux switchs permettent d’ac­ti­ver le pad atté­nua­teur de –10dB et le coupe bas avec une pente de –3 dB/octave à partir de 500 Hz. Sa sensi­bi­lité est de –32 dBV/Pa (25,1mV/Pa) et son impé­dance infé­rieure à 200 Ohms. Le niveau de bruit est à 16 dB(A) et le sEX1 supporte un niveau SPL maxi­mum de 125 dB, ce qui est assez pour encais­ser de fortes pres­sions acous­tiques. Évidem­ment, comme tout bon micro­phone statique qui se respecte, le micro néces­site une alimen­ta­tion fantôme 48 Volts.

En jetant un coup d’oeil aux courbes de réponse, on s’aperçoit que le sEX1 possède une belle bosse de 4 dB vers 12/13 kHz. Cela pourra donner un peu d’air aux prises, ce qui est plutôt inté­res­sant. Pour le reste du spectre, la courbe est très plate, avec une très légère pente à partir de 30Hz. Au niveau de la direc­ti­vité cardioïde, elle est respec­tée à 1kHz avec cepen­dant un creux à 45° à 16kHz. Sur le papier, le micro a l’air très inté­res­sant, reste à voir en pratique !

On termi­nera en souli­gnant que le micro est livré avec une pince, mais pas de suspen­sion. Celle-ci est cepen­dant dispo­nible en option, il en va de même de la mallette de trans­port. Le packa­ging est assez succinct, mais cela doit être le prix à payer pour avoir un micro acces­sible.

Passons main­te­nant au Project Studio Reflexion Filter, ou Baby RF, livré avec le micro.


sEX1 : tension

Le petit filtre à réflexions utilise le même genre de design que son grand frère, avec une arma­ture métal­lique en demi-cercle. La diffé­rence se situe au niveau des maté­riaux absor­bants recou­vrant cette arma­ture. Sur la version « Pro », diffé­rentes couches sont super­po­sées alors que sur la version « baby », le construc­teur n’uti­lise qu’une seule couche de mousse en poly­es­ter. Celle-ci est dense, possède des petits cris­taux et a une surface en vague­lettes, permet­tant de casser les réflexions, comme sur certains bass traps et absor­beurs acous­tiques. Si ça marche pour l’un, il n’y a aucune raison que ça ne marche pas pour l’autre !

 

Concer­nant la mise en place, elle est simple : le filtre à réflexions se place sur un pied de micro clas­sique qui devra être rela­ti­ve­ment stable, car le couple Baby RF / micro est assez lourd. On placera ensuite la pince ou la suspen­sion de son micro direc­te­ment sur le pas de vis idoine et on pourra régler aisé­ment la posi­tion du micro par rapport à l’al­côve du filtre à réflexions. Si ça peut faire peur au début, l’ins­tal­la­tion est simple et rapide, aucun problème de ce côté-là. Nous avons plus de réserve concer­nant les systèmes de vis de réglage, qui ont un peu de jeu, l’ave­nir nous dira si le tout tient toujours le coup après quelques mois d’uti­li­sa­tion.

 

Main­te­nant que le micro et le baby RF sont en place, passons aux prises de son…





Le sEX en écoute

Pour tester le micro, nous avons enre­gis­tré une guitare acous­tique Taka­mine EG-10 dans une pièce lambda qui ne béné­fi­cie d’au­cun trai­te­ment acous­tique. Le micro s’est bien défendu, surtout en regard de son prix très concur­ren­tiel. La bosse dans le haut du spectre n’est pas trop pronon­cée et apporte juste ce qu’il faut d’air à la prise. Voici l’exemple audio :

00:0000:00

Nous avons voulu ensuite corser un petit peu l’af­faire en plaçant le micro devant l’en­trée de notre cage d’es­ca­lier en coli­maçon. La réverbe est évidem­ment très forte dans ce lieu peu propice aux enre­gis­tre­ments ! Nous avons d’abord enre­gis­tré un claque­ment de mains, et nous avons observé une diffé­rence notable : la réverbe est toujours présente avec le Baby RF, mais elle est légè­re­ment plus mate avec des hautes fréquences moins présentes. Voici les exemples avec, puis sans le Baby RF.

00:0000:00
00:0000:00


Nous avons ensuite chan­tonné devant le micro, et ici l’exemple est plus probant avec une réverbe moins présente quand le Baby RF est utilisé. Exemple avec, puis sans le Baby RF.

00:0000:00
00:0000:00


On notera que le micro cardioïde sEX1 possède une direc­ti­vité et une sensi­bi­lité qui atté­nue déjà pas mal la réver­bé­ra­tion de la salle. L’uti­lité du Baby RF sera sans doute encore plus impor­tante avec un micro haut de gamme.

Pour conclure

sE Elec­tro­nics frappe un grand coup en sortant un bundle au prix très attrac­tif qui inté­res­sera à coup sûr les home studistes peu fortu­nés et dispo­sant d’une pièce non trai­tée acous­tique­ment. Diffi­cile de repro­cher quoi que ce soit au sEX1 quand on regarde son prix, mis à part son nom peut-être. Le son émanant du micro est très bon pour un modèle d’en­trée de gamme et le Baby RF peut amélio­rer la qualité des prises quand les condi­tions acous­tiques sont mauvaises, comme c’est le cas chez la majo­rité des home studistes. Au lieu d’ache­ter des plug-ins pour tenter (en vain?) de rattra­per le coup sur prise un peu foireuse, ne vaut-il pas mieux ache­ter un Baby RF qui règlera bien des problèmes direc­te­ment à la source ? Comme le rappelle l’adage : « Mieux vaut préve­nir que guérir. »



Points forts
  • Prix du bundle
  • Micro au bon rapport qualité/prix
  • Le Baby RF qui améliore les prises de son dans des conditions difficiles
  • Système facile à mettre en place
Points faibles
  • Pas de suspension ni de mallette de transport
  • Un peu de jeu dans les fixations
Auteur de l'article Red Led

Je suis rentré dans la musique par la rosace d'une guitare classique et depuis, j'essaie d'en sortir sans trop de conviction.


Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
Auteur de l'article Red Led

Je suis rentré dans la musique par la rosace d'une guitare classique et depuis, j'essaie d'en sortir sans trop de conviction.

cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.