Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
Agrandir
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
Blue Microphones Spark
Photos
1/186

Test du Blue Microphones Spark

Micro statique à transistors à large membrane de la marque Blue Microphones appartenant à la série Essential

Prix public US : $199 incl. VAT
Acheter
test
60 réactions
Le micro qui fait des étincelles

La firme américaine Blue Microphones, rendue célèbre, entre autres, grâce à son emblématique Bottle, a décidé depuis plusieurs années d’étoffer sa gamme de produits en proposant des microphones plus accessibles pour une qualité de fabrication toujours aussi sérieuse. Aujourd’hui, la marque confirme ses ambitions en annonçant la sortie du Spark, un microphone à condensateur qui redéfinit l’entrée de gamme de Blue.... et de ses concurrents. La mèche va-t-elle prendre ?

Packa­ging explo­sif

Blue Microphones Spark

Si il est vrai qu’aujour­d’hui c’est presque devenu un sport natio­nal (pardon inter­na­tio­nal), voir une « grande marque » de micro­phones propo­ser des produits d’en­trée de gamme riva­li­sant direc­te­ment avec des adver­saires pour­tant redou­tables est toujours aussi surpre­nant… Surtout lorsque l’on sait que le cheval de bataille de ladite marque dépasse large­ment la barre des 4000 €. Le Bottle a fait des émules, dans bien des studios et devant bon nombre d’ar­tistes recon­nus, cepen­dant Blue n’est pas à son premier coup d’es­sai quant à sa volonté d’of­frir aux moins fortu­nés la possi­bi­lité de dispo­ser de moyens sérieux pour l’en­re­gis­tre­ment… Des micro­phones USB aux acces­soires pour iPod, la gamme de produits s’est élar­gie au fil des années et n’a fait que renfor­cer la répu­ta­tion de la marque qui restait jusque-là inac­ces­si­ble…

L’enjeu avec le Spark est tout de même sacré­ment corsé, notam­ment à cause de (ou grâce à?) son prix : 199 € TTC ! Comment diable un micro­phone à un prix aussi bas peut-il s’im­po­ser dans un marché aussi coriace ? La marque ne profi­te­rait-elle pas de sa répu­ta­tion pour attaquer un marché presque saturé ?

Dans un premier temps, force est de consta­ter que j’ai tout faux. Au moment du débal­lage, une bonne surprise s’offre à nous : le packa­ging. Le Blue Spark est livré dans un petit coffret en bois qui révèle des acces­soires qu’on n’at­tend pas vrai­ment pour un tarif aussi bas. En effet, une petite suspen­sion ainsi qu’un filtre anti­pop estam­pillé « Blue » et adapté à la taille de la capsule sont four­nis dans le coffret. On constate donc que, dans sa modes­tie, la marque n’a pas perdu son bon goût ni son profes­sion­na­lisme. Et encore moins son iden­tité.

Blue Microphones Spark

Dans le coffret on trouve égale­ment un petit manuel à la présen­ta­tion et aux illus­tra­tions pour le moins origi­nales. En effet, la docu­men­ta­tion tech­nique prend des allures de paquet d’al­lu­mettes, visuel qui vient renfor­cer l’uni­vers et le design du Spark… C’est  très bien vu. La notice d’em­ploi est complète et s’adresse à tous : du débu­tant au profes­sion­nel, chacun y trouve son compte. Ainsi on trouve de petits sché­mas expliquant comment on peut opti­mi­ser l’uti­li­sa­tion du Spark, dans quelles situa­tions d’en­re­gis­tre­ment, devant quels instru­ments, comment le placer pour en tirer le meilleur, etc. Évidem­ment, on y trouve aussi les données tech­niques néces­saires à ceux qui s’af­fran­chissent de ce genre d’illus­tra­tions et qui viennent y trou­ver les infor­ma­tions voulues. Alors, s’il est vrai que le manuel n’est qu’une infime partie d’un produit, il peut parfois reflé­ter le sérieux apporté à celui-ci… Et là on peut dire que, pour le prix, c’est surpre­nant et vrai­ment bien fait.

 

Escar­bille cardioïde

Blue Microphones Spark

Passons main­te­nant à l’uti­li­sa­tion à propre­ment parler. À la prise en main, même si le corps du micro dans sa jolie robe orange (bien assu­mée !) peut faire sourire et donner un aspect légè­re­ment « plas­tique », la robus­tesse du micro est bien là pour nous rassu­rer.  Sans être encom­brant (moins de 20 cm de hauteur), le Spark sait s’im­po­ser. Assu­ré­ment, la fini­tion ne vaut pas non plus le haut de gamme de la marque et c’est tout à fait normal. Néan­moins, tout comme pour le packa­ging, les pres­ta­tions offertes sont défi­ni­ti­ve­ment sérieuses et on recon­naît bien la « patte » Blue.

Cette iden­tité est d’au­tant plus flagrante que la capsule cardioïde se détache du reste du corps, conser­vant l’es­thé­tisme si cher à Blue, que l’on retrouve dans d’autres micros de la série « Essen­tials » comme le Baby Bottle ou le Blue­berry. D’un point de vue tech­nique, le Spark annonce de belles perfor­mances, avec une réponse en fréquence de 20 Hz à 20 kHz, une sensi­bi­lité de 28 mV/Pa, un niveau maxi­mum admis­sible de 128 dB SPL pour un rapport signal/bruit de 84 dB.

En regar­dant le micro de plus près, on remarque la présence d’un petit bouton Focus situé à l’ar­rière en bas du corps. Même si la docu­men­ta­tion souhaite diffé­ren­cier cette fonc­tion d’un clas­sique filtre coupe-bas (par le biais d’une varia­tion de la tension de charge de la capsule modi­fiant ainsi sa réponse en fréquence et son compor­te­ment dyna­mique géné­ral), la courbe de réponse affirme malgré tout que cette fonc­tion agit prin­ci­pa­le­ment comme un filtre coupe-bas.

Blue Microphones Spark

On constate la présence de quelques petites bosses à diverses fréquences sur la plage de réponse du micro, certai­ne­ment pour « embel­lir » les prises de voix notam­ment. Néan­moins, rien d’af­fli­geant dans la courbe de réponse fréquen­tielle du Spark qui reste globa­le­ment assez linéaire.

 

 

 

Une étin­celle qui met le feu aux poudres

Blue Microphones Spark

D’après le fabri­cant, le Spark – de par sa réponse en fréquence quasi linéaire et son absence de colo­ra­tion sonore signi­fi­ca­tive – peut être utilisé avec virtuel­le­ment n’im­porte quel instru­ment ou chan­teur/euse. Avant cela, on peut déjà profi­ter des acces­soires four­nis dans le coffret en bois, dont la suspen­sion. Bien que celle-ci remplisse parfai­te­ment sa fonc­tion, j’ai eu un peu de mal à serrer correc­te­ment sur le pas de vis. C’est vrai, nous n’avons pas affaire à la meilleure suspen­sion du marché, mais pour un micro d’en­trée de gamme, on ne peut pas non plus être trop exigeant.

Tout en haut du corps, à l’ar­rière du micro, se trouve une petite vis qui permet de fixer l’an­ti­pop livré avec le Spark. Parfai­te­ment adapté à la taille de la capsule, très esthé­tique et suffi­sam­ment effi­cace, celui-ci est tout de même, après instal­la­tion, à une distance un peu trop proche de la capsule. Pour la majo­rité des utili­sa­teurs et pour l’ex­ploi­ta­tion qu’ils feront du Spark, c’est parfait. Mais pour ceux qui, comme moi, souhaitent pouvoir régler la distance entre le filtre anti­pop et le micro, il ne pourra se substi­tuer à l’uti­li­sa­tion d’un autre anti­pop…

J’ai tenu à véri­fier si le Spark offrait des résul­tats probants devant n’im­porte quel instru­ment. Afin d’of­frir une réfé­rence (complè­te­ment déloyale, je l’avoue), je propose à chaque fois un extrait enre­gis­tré avec le Spark et le même extrait enre­gis­tré avec un Neumann U87 vintage. Comme je l’ai écrit plus haut, il ne s’agit pas là d’op­po­ser le Spark à un adver­saire qui a fait ses preuves (et qui coûte presque 10 fois son prix), mais simple­ment d’of­frir un point de compa­rai­son empi­rique…

Acc strum­ming Blue Spark
00:0000:24
  • Acc strum­ming Blue Spark00:24
  • Acc strum­ming U8700:24
  • Acc fingers Blue Spark00:22
  • Acc fingers U8700:22
  • Clean Gtr Blue Spark00:25
  • Clean Gtr U8700:25
  • Clean Gtr + filter Blue Spark00:22
  • Clean Gtr + filter U8700:22
  • Dist Gtr Blue Spark00:32
  • Dist Gtr U8700:32
  • Drums Blue Spark00:19
  • Drums U8700:19
  • Voix Blue Spark00:29
  • Voix U8700:29

 

 

Blue Microphones Spark

Pour être honnête, les résul­tats sont assez bluf­fants. D’un point de vue géné­ral, le Spark se défend vrai­ment bien, offrant une repro­duc­tion sonore fidèle et agréable, sans « embel­lis­se­ment fréquen­tiel » outran­cier.  C’est vrai, on peut déce­ler les petites bosses à 1kHz et entre 8 et 12 kHz, ainsi que le creux entre 200 et 400 Hz. Mais globa­le­ment, rien d’ou­tran­cier. Tech­nique­ment, nous avons réglé les préam­plis (Amek DMCL) de manière à ce que le niveau enre­gis­tré soit le même pour une écoute la plus « objec­tive » possible. Mais globa­le­ment, pas de réelle diffé­rence de réglage puisque le niveau de sortie du Spark est élevé, très proche du niveau de sortie de ce U87, ce qui permet de l’uti­li­ser avec n’im­porte quel préam­pli.

D’un point de vue dyna­mique, il réagit bien aux tran­si­toires, donnant une réponse claire, mais pas agres­sive. C’est évident, les deux micros ne réagissent pas de la même façon dans les détails (préci­sion du bas, bas médium diffé­rent, aigu légè­re­ment moins « scin­tillant » pour le U87), mais atten­tion, je le répète : il ne s’agit pas là de compa­rer deux micros incom­pa­rables. En revanche, on constate que, quelle que soit l’ap­pli­ca­tion, le Spark offre une qualité sonore plus que satis­fai­sante et qui rend ce micro bien plus poly­va­lent qu’il n’y paraît.

Blue Microphones Spark

Évidem­ment, un atté­nua­teur aurait été le bien­venu, si on souhaite utili­ser le Spark devant des sources sonores très fortes, par exemple une grosse caisse. C’est sûr, ça n’est pas l’uti­li­sa­tion première que l’on peut faire avec ce micro et puis, pour le prix, on ne peut pas être plus roya­liste que le roi… Je n’ai pas été tota­le­ment convaincu par la suspen­sion qui, bien qu’elle remplisse ses fonc­tions, n’est pas des plus pratiques. Une seconde suspen­sion, plus « simple » et moins encom­brante aurait peut-être été la bien­ve­nue… Mais encore une fois, à ce prix, que peut-on vrai­ment repro­cher à ce micro ?

Pas grand-chose au final. Un rendu sonore vrai­ment appré­ciable, des perfor­mances tech­niques plus que satis­fai­santes, une fabri­ca­tion solide et un design origi­nal (fidèle à la marque) dans un packa­ging digne d’un micro haut de gamme… Le tout pour moins de 200 € TTC ? Fran­che­ment, Blue vient de lancer un micro flam­boyant au rapport qualité/prix imbat­table et il y a fort à parier que la flamme du Spark vienne litté­ra­le­ment « mettre le feu » à nos futurs enre­gis­tre­ments !

 

Conclu­sion

S’il est toujours aussi surpre­nant de voir une marque d’ex­cel­lence s’at­taquer à un marché d’en­trée de gamme, on peut dire que Blue ne s’est pas fran­che­ment reposé sur sa répu­ta­tion pour propo­ser le Spark. Très à l’aise en studio, ce véri­table touche-à-tout micro­pho­nique peut s’at­taquer à n’im­porte quel enre­gis­tre­ment sans rougir. Certes, le micro n’est pas destiné à riva­li­ser avec ses grands frères qui ont fait la renom­mée du fabri­cant, mais il offre des pres­ta­tions rare­ment égalées et une fabri­ca­tion soignée pour un tarif plus que raison­nable. Une excel­lente surprise et certai­ne­ment une nouvelle réfé­rence chez tous les home-studistes.

 

Merci à Red Led pour son jeu légen­daire ainsi qu’à Marc et le studio Mupson.

Red Led appears cour­tesy of Alsace Sauer­kraut Records.


Award Qualité / Prix 2011
Points forts
  • Le son
  • Le packaging complet pour le prix !
  • Le manuel
  • La réalisation et l’esthétisme général
  • Le rapport qualité/prix incroyable
Points faibles
  • La suspension, pas forcément «optimale»
  • Pas d’atténuateur... mais bon, je sais, à ce prix-là...!

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.