Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
Agrandir
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
Zoom Q4
Photos
1/55

Test Zoom Q4

Pocket cam de la marque Zoom appartenant à la série Q

Zoom sort la Qamera
6/10
Partager cet article

Zoom continue de développer sa gamme d’enregistreurs vidéo pour musiciens avec un Q4 se rapprochant plus que jamais de l’ergonomie des camescopes traditionnels.

Devant iTunes, Spotify, Pandora ou Deezer, Youtube est devenu la première plate­forme de diffu­sion musi­cale sur le web, et un réseau social qui n’a pas son pareil pour faire la démons­tra­tion de son talent. Qu’il s’agisse de se filmer façon podcas­ter dans sa chambre ou de captu­rer un set live, les musi­ciens sont de plus en plus confron­tés à la néces­sité de faire des vidéos pour s’auto-promou­voir, ou encore pour analy­ser leur jeu de scène, parta­ger leur connais­sance d’un instru­ment, etc. Bref, la vidéo est en vogue et si les smart­phones les plus onéreux disposent d’atouts dans ce domaine, ils n’en demeurent pas moins limi­tés sur certains points, dépour­vus qu’ils sont de capteur stéréo, et handi­ca­pés par une optique qui, pour des raisons de taille, offre de piètres résul­tats, notam­ment en basse lumi­no­sité.

Dans ce contexte et même si des acces­soires permettent aux smart­phones d’amé­lio­rer leurs capa­ci­tés, on ne sera pas trop étonné de voir que le segment des camé­ras vidéo pour musi­ciens est toujours bien là, par le biais de Zoom notam­ment qui étend sa série Q avec le Q4, autre­ment plus ambi­tieux. Voyons ce qu’il en est, à l’heure où le géant Sony, avec sa HDR-MV1, propose une alter­na­tive que nous détaille­rons dans un second banc d’es­sai.

So Qute

Diffé­rent de la Q3HD qu’il remplace et qui repre­nait l’er­go­no­mie des enre­gis­treurs de la série H, la Q4 se présente désor­mais sous la forme d’un mini-cames­cope (mini dans la mesure où il est plus petit que la moyenne des appa­reils) avec un petit écran repliable, orien­table et amovible (pour écono­mi­ser la batte­rie) de 2 pouces, ce qui s’avère pratique pour contrô­ler la prise de vue lorsqu’on est face à la caméra.

Zoom Q4

Si une grosse partie des réglages de l’ap­pa­reil se fait au bas de l’écran via 4 petits boutons, la mise sous tension et le bouton d’en­re­gis­tre­ment sont situés quant à eux sur le dessus de l’ap­pa­reil, tout comme la paire de micros XY qui se déplie égale­ment. A l’ar­rière, on retrouve les connec­tiques de rigueur : HDMI et USB, ainsi qu’une entrée audio externe et une sortie casque. Mais le plus inté­res­sant se retrouve sur l’autre flanc de l’ap­pa­reil : outre un témoin de charge, on trouve à cet endroit de quoi régler le niveau du casque, mais aussi celui du gain des micros (qui peut soit être passé en auto­ma­tique, soit en manuel avec trois posi­tions : élevé, moyen ou bas) et de quoi acti­ver un filtre coupe-bas. Notons pour finir que le dessous et l’ar­rière de l’ap­pa­reil proposent de quoi le fixer sur un pied et qu’une trappe permet d’ac­cé­der à la batte­rie comme à la carte mémoire au format SD.

Puisqu’on en parle, bien qu’il soit possible de sortir la batte­rie, l’ap­pa­reil se charge via USB avec une auto­no­mie annon­cée de 2 heures en 1080p ou de 3 heures en 720p à 30 images par secondes. Souli­gnons pour les amateurs de Slow Motion que l’ap­pa­reil peut filmer en 60 images par secondes dans une réso­lu­tion de 720p ou de 480p.

Zoom Q4

Du côté audio, on enre­gis­trera soit en WAV soit en AAC avec une défi­ni­tion max de 96 kHz sur 24 bits ou de 320 kbps, sachant qu’il est tout à fait possible d’uti­li­ser le Q4 comme un bête enre­gis­treur audio en débrayant la partie vidéo. Gageons qu’entre la possi­bi­lité d’ac­cueillir une carte SD de 128 Go et les diffé­rents formats propo­sés, ce n’est pas tant le stockage qui limi­tera l’ap­pa­reil plutôt que son auto­no­mie. C’est tout l’in­té­rêt de la batte­rie amovible et un gros avan­tage du Q4 sur pas mal de concur­rents dans cette gamme de prix : on pourra, au besoin, se munir d’une autre batte­rie, commer­cia­li­sée par Zoom au sein de tout une gamme d’ac­ces­soires.

En effet, si l’ap­pa­reil n’est vendu qu’avec un câble USB et une bonnette de type Dead Cat pour atté­nuer le vent en prise exté­rieure, Zoom propose égale­ment en option des fixa­tions pour pied de micro ou manche de guitare, ainsi qu’une housse étanche pour les prises sous la pluie (mais pas pour les prises sous l’eau, hein…). De quoi mordre un peu sur le terrain de prédi­lec­tion de GoPro, même si la voca­tion du Q4 n’est certai­ne­ment pas d’être une caméra ‘spor­ti­ve’, mais une caméra orien­tée musique, là où la GoPro offre une qualité d’en­re­gis­tre­ment audio rela­ti­ve­ment exécrable.

Côté image, souli­gnons que le Q4 embarque un capteur CMOS de 3 Mega­pixels pour un tiers de pouce, avec une focale Grand Angle fixe, complé­tée par un zoom numé­rique rudi­men­taire.

Les présen­ta­tions étant faites, voyons comment se comporte le petit sur le terrain.

À l’usage


Même si les boutons de navi­ga­tion sous l’écran sont un peu cheap et que ce dernier est un peu petit, il n’y a pas grand-chose à redire sur l’er­go­no­mie qui reprend peu ou prou celle des appa­reils précé­dents : on accède faci­le­ment aux para­mé­trages de l’ap­pa­reil comme à ses fonc­tions prin­ci­pales et le fait de dispo­ser de la plupart des contrôles audio sous forme de boutons physiques est un vrai plus appré­ciable quand certains concur­rents planquent ces fonc­tions dans des sous-menus.

 

Côté vidéo, la première chose qui saute aux yeux, c’est le grand-angle qui déforme géné­reu­se­ment l’image (ce n’est pas du Fisheye, mais on s’en rapproche), mais qui offre bien des avan­tages : on peut ainsi avoir des plans bien plus larges avec peu de recul (utile pour placer l’ap­pa­reil sur une petite scène ou dans une salle de répet) et compen­ser aussi de la sorte le manque de stabi­li­sa­teur (on ressent moins les à-coups de la marche par exemple grâce au grand-angle). Notons aussi que la qualité d’en­semble de l’image n’a rien de bien extra­or­di­naire, notam­ment en basse lumi­no­sité où le bruit est bien présent. Sur quan­tité de niveaux d’ailleurs, et notam­ment sur celui du piqué, le Q4 ne fera pas d’ombres à la plupart des cames­copes grand public qu’on trouve chez Sony, Canon ou Pana­so­nic dans des prix simi­laires, ces marques étant spécia­listes du domaine et dotées de tech­no­lo­gies autre­ment plus poin­tues. Mais Zoom est un spécia­liste du son, et c’est évidem­ment là-dessus que se rattrape le Q4, propo­sant une qualité audio dans la lignée de la série d’en­re­gis­treurs H du construc­teur. Le fait de dispo­ser, en outre, d’une prise micro est un plus qu’on ne trouve que rare­ment sur des appa­reils de ce prix.

À titre d’exemple, voici une prise guitare voix live in mon salon, en compa­rai­son avec le Sony HDR-MV1 que nous passe­rons en revue demain.

 

Voyez que l’on est vrai­ment dans le sillage des Zoom de la série H, ce qui est tout à fait convain­cant en regard du prix.

Bref, un petit appa­reil sympa­thique qui peut tout aussi bien servir à filmer un concert qu’une guitare-voix en mode Youtu­ber, ou servir pour une inter­view, encore que dans ce cas, son grand-angle soit presque un handi­cap (on peut bien user du Zoom numé­rique pour cadrer le sujet plus serré, mais c’est assez cracra).

Conclu­sion

Avec le Q4 et le prochain Q8 présenté au dernier NAMM, Zoom fran­chit un cap dans sa gamme de cames­copes pour musi­ciens, et propose un tout-en-un rela­ti­ve­ment convain­cant dans son rapport compa­cité/image/son, pour peu que l’on en n’at­tende pas trop de la vidéo. Si du côté de l’au­dio, le construc­teur n’a plus grand-chose à prou­ver grâce à son exper­tise en matière d’en­re­gis­treurs portables, on regret­tera juste qu’au­cune fonc­tion réseau ne soit encore incluse comme sur le MV1 de Sony.

Reste enfin à parler du prix : si ce dernier est très raison­nable et cohé­rent face à la concur­rence directe (le Sony MV1 est au même prix, et le Canon Legria Mini X est plus cher de 100 euros), il souffre toute­fois de la compa­rai­son avec des cames­copes géné­ra­listes complé­tés d’un enre­gis­treur de poche. Pour à peine quelques euros de plus que ce Q4, on peut en effet s’of­frir un Sony CX240 (ou le prochain CX405 avec stabi­li­sa­teur, zoom, etc.)… et un Zoom H1 qui permet­tront de faire aussi bien niveau son et mieux niveau qualité d’ima­ge… Cette solu­tion sera certes moins compacte, avec un angle moins large, et une batte­rie qui ne sera pas amovible (d’où des restric­tions en termes d’au­to­no­mie), mais elle présen­tera d’autres avan­tages du côté vidéo. Bref, à vous de voir ce qui vous importe en fonc­tion de vos besoins en termes de vidéo, et en atten­dant de décou­vrir le Sony MV1 qui se présente comme le prin­ci­pal rival du Q4.

  • Zoom Q4
  • Zoom Q4
  • Zoom Q4
  • Zoom Q4
  • Zoom Q4
  • Zoom Q4
  • Zoom Q4
  • Zoom Q4

 

6/10
Points forts
  • Compact
  • Écran rotatif et amovible
  • L’audio réglable sans devoir passer par les menus
  • Un grand angle qui permet un bon recul
  • Une qualité et des connectiques audio qui font défaut aux camescopes grand public dans cette gamme de prix
  • Batterie amovible
  • Nombreux accessoires proposés en option
Points faibles
  • Pas de WiFi ni de NFC
  • Grand angle qui déforme bien l’image
  • Une qualité d’image perfectible
  • Pas de zoom optique ni de stabilisateur
  • Pas cher en soi… mais suffisamment pour que des alternatives fassent de l’ombre au produit
Auteur de l'article Los Teignos

Si j'avais eu le physique, nul doute que j'aurais fait un grand Sumo, mais vu que je ne pèse que 80 kg, j'occupe mon temps comme je peux entre musique et littérature.


Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
Auteur de l'article Los Teignos

Si j'avais eu le physique, nul doute que j'aurais fait un grand Sumo, mais vu que je ne pèse que 80 kg, j'occupe mon temps comme je peux entre musique et littérature.

cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.