Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
Agrandir
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
Zoom Q3
Photos
1/84

Test Zoom Q3

Pocket cam de la marque Zoom appartenant à la série Q

L'oeil écoute
7/10
Partager cet article

Après avoir fait un beau carton sur le marché des enregistreurs de poche avec ses modèles H2 et H4 puis H4n, Zoom revient à la charge avec le Q3 et une nouveauté de taille : la vidéo…



Si une telle initia­tive peut en surprendre certains, elle n’est en défi­ni­tive pas si inat­ten­due qu’il y paraît. Au moment même où le marché des enre­gis­treurs de poche numé­riques explo­sait dans le monde de l’au­dio, celui des camé­scopes low-cost se déve­lop­pait dans le monde de la vidéo. Entre les camé­scopes USB à 150 € et les enre­gis­treurs stéréo à 200 €, il y avait donc un produit à sortir et c’est Zoom, fort du succès écra­sant de sa gamme H, qui s’y colle avec le Q3.




 


Q3, qui es-tu ?

Livré avec un petit étui en tissu, une bonnette et un câble Audio/Vidéo dans un packa­ging rappe­lant furieu­se­ment celui de l’iPhone/iPod Touch d’Apple, le Q3, une fois déballé, se présente sous la forme d’un petit boîtier en plas­tique bleu un peu plus élancé que le trapu H2, et dont je vous propose de faire le tour. En façade se trouvent le capteur stéréo derrière une grille de protec­tion chro­mée (en fait, un couple de capsules dispo­sées en X/Y, le même qui équipe le H4n), un petit haut-parleur et le capteur vidéo, aux côtés d’une LED rouge indiquant si l’ap­pa­reil enre­gistre ou non, et au-dessus d’une trappe où se logent les 2 piles LR6 qui suffisent à alimen­ter l’ap­pa­reil.
Les commandes et la connec­tique sont ensuite répar­ties sur les côtés, le dessous et le dos de l’ap­pa­reil. Sur ce dernier, on trouve ainsi un bel écran LCD de 2,4 pouces affi­chant une réso­lu­tion de 320 × 240 pixels, surmon­tant 4 boutons (Lecture, Enre­gis­tre­ment, Menu, Effa­cer) et un pavé de 4 commandes (+, –, avance et retour rapide).
Sur le côté gauche, on dispose d’un bouton de mise en/hors fonc­tion de l’ap­pa­reil, d’un sélec­teur de gain pour le micro (Low, High ou Auto), d’un autre pour déter­mi­ner le type d’en­re­gis­tre­ment (audio ou audio+­vi­déo), d’une sortie casque/ligne et d’une prise pour alimen­ter la bête via trans­for­ma­teur (non fourni).


C’est tout ? Non, car sur la tranche oppo­sée se trouvent la trappe permet­tant d’ac­cé­der à la carte SD (une carte de 2 Go est four­nie avec le Q3), une sortie Audio/Vidéo pour le connec­ter à une télé et une prise USB rétrac­table pour l’in­ter­fa­cer avec un ordi­na­teur. Finis­sons avec le dessous de l’ap­pa­reil qui, outre 3 petits patins anti­dé­ra­pants assu­rant sa stabi­lité, propose un pas de vis pour fixer la bête sur un pied (non fourni)…

Evidem­ment, ceux qui connaissent bien le H2 ou le H4n remarque­ront que nombre de fonc­tion­na­li­tés de ces modèles ont dispa­rues au profit de la vidéo : dépourvu d’en­trée audio, le Q3 ne dispose pas non plus de section d’ef­fets ou de possi­bi­li­tés de mixage comme le H4n, ni même d’un accor­deur ou d’une commande de volume comme le H2. Enfin préci­sons-le, il n’est pas comme ses cousins capable d’en­re­gis­trer en 24/96 et se limite à un déjà très hono­rable 48 kHz en 24 bits.


Recon­nais­sons toute­fois qu’en dépit de ces quelques coupes franches bien compré­hen­sible, l’ap­pa­reil est rela­ti­ve­ment complet pour ce qu’il se propose de faire : du son à l’image? Non, de l’image au son plutôt, comme nous allons le voir en allu­mant la bête…

Fais l’amour caméra !

Tout comme la partie physique, la partie logi­cielle est un modèle de simpli­cité : autour de l’aperçu vidéo qui occupe la moitié de l’écran, on  dispose ainsi de toutes les infos néces­saires pour bosser : état de la batte­rie, temps d’en­re­gis­tre­ment restant, vumètres, format et réso­lu­tion audio, réglage du gain du micro (Low, High ou Auto) et opéra­tion en cours (recor­ding, play, pause, etc.).

 

Une pres­sion sur la touche Menu permet encore d’ac­cé­der à d’autres para­mètres : qualité audio (du MP3 48 kbps au PCM 48 kHz en 24 bits), coupe-bas, type de piles (pour que l’es­ti­ma­tion du niveau des batte­ries soit fiable), format de la sortie TV (PAL ou NTSC) et date (histoire que la date et l’heure correctes soient asso­ciées à vos enre­gis­tre­ments). Et ce n’est pas tout ! Car sur la carte SD livrée vous attend encore un utili­taire permet­tant de couper une vidéo (suppri­mer le début ou la fin) et de l’uploa­der ensuite direc­te­ment sur votre compte YouTube ou MySpace ! Bon, disons-le fran­che­ment, ce petit soft est très très loin de valoir ne serait-ce qu’un iMovies ou même un Windows Movie Maker, mais Il est probable qu’il suffira à la plupart des utili­sa­teurs…

 

En effet, entre le côté rudi­men­taire de cet utili­taire, les possi­bi­li­tés audio de l’ap­pa­reil et le peu d’op­tions ou de réglages vidéos propo­sés (aucun contrôle sur le format ou les para­mètres d’en­co­dage qui demeu­rera du MPEG 4 à 30 images par secondes, ni sur la réso­lu­tion bloquée en 640 × 480, soit un format plus infor­ma­tique que vidéo), on sent poindre en effet la vraie voca­tion de cet appa­reil et sa nature : ce n’est clai­re­ment pas un camé­scope dont la partie audio aurait été amélio­rée, mais bien plutôt un enre­gis­treur audio stéréo embarquant une webcam, à la façon de ce qu’on trouve aujour­d’hui sur nombre de télé­phones portables, comme nous allons le voir en mani­pu­lant l’ap­pa­reil…

Silence, on tourne !

Il va sans dire que vu que l’ap­pa­reil reprend certaines carac­té­ris­tiques du H2 et du H4n sur le plan audio, l’enjeu de ce test porte moins sur cet aspect que sur la partie vidéo. Et histoire de nous faire une idée sur la chose, nous nous sommes amusés à prendre des vidéos simul­ta­né­ment avec l’ap­pa­reil de Zoom et un iPhone 3GS, lumière allu­mée puis lumière éteinte.

Les fichiers au format MOV vous attendent compres­sés dans l’es­pace médias du produit. Le temps de lire le para­graphe suivant et vous aurez fini de les télé­char­ger pour voir de quoi il retourne.

Au-delà du grand inté­rêt artis­tique de ces scènes et de la diffé­rence de format vidéo, on se rend compte immé­dia­te­ment de la supé­rio­rité du Zoom du côté audio. Il enre­gistre en stéréo d’abord, là où l’iPhone fait du mono, mais c’est surtout la diffé­rence dans la qualité des capteurs et dans la réso­lu­tion audio qui saute aux oreilles : le bas est absent de la vidéo faite sur l’iPhone, tandis que l’algo de compres­sion utilisé par le télé­phone d’Apple tend à faire cracho­ter les aigus. Côté image, on notera que les couleurs sont mieux resti­tuées sur le Q3 (mon sweat est bleu marine) et que les blancs y sont moins cramés que sur l’iPhone. Si diffé­rence il y a, abstrac­tion faite du cadrage, elle n’est toute­fois pas démente : la compres­sion de l’image produit des arte­facts sur les deux vidéos, et les deux appa­reils ont du mal à se dépa­touiller avec la fenêtre à l’ar­rière plan, dont le store était pour­tant baissé.

 

Mais c’est lorsqu’on éteint la lumière que l’on sent le plus qu’on est en présence d’un télé­phone et d’un enre­gis­treur audio : la nuit dans le bureau était loin d’être totale (17 heures un 13 novembre) et le contraste offert par la fenêtre devient alors un vrai problème pour le premier plan. L’iPhone, sans doute parce que la fenêtre n’est pas dans son cadre, s’en sort mieux avec une image très brui­tée, mais dans un cas comme dans l’autre, on ne peut pas parler de résul­tat exploi­table. Ca ne veut pas dire que filmer un live est impos­sible, comme on le voit avec la vidéo ci-contre, mais disons qu’il ne faudra pas trop en deman­der au Q3 dans son apti­tude à gérer les lumières diffi­ciles, faibles ou encore les très forts contrastes.


Qu’en conclure ? Que le Zoom Q3 n’est certai­ne­ment pas un appa­reil qui passion­nera les vidéastes, même amateur. Son premier atout, c’est le son, l’image étant un plus. Un plus qui n’a rien d’un gadget toute­fois, car pour peu que vous ayez des condi­tions potables en terme de lumières, il vous permet­tra de filmer un concert, une répète ou même une confé­rence et d’ob­te­nir une vidéo ‘You­Tu­ba­ble’.

Conclu­sion

On ne change pas une formule qui gagne et en repre­nant une partie de l’er­go­no­mie du H2 et  les capteurs du H4n, Zoom ne déçoit pas sur le terrain pure­ment audio. Doté d’une excel­lente ergo­no­mie, le Q3 est donc un enre­gis­treur portable stéréo tout à fait perti­nent qui se diffé­ren­cie par l’in­té­gra­tion de la vidéo. Ce faisant Zoom crée un type de produit qui n’exis­tait pas jusqu’alors.

N’es­pé­rez toute­fois pas trop de cet aspect, le Q3 se situant du côté de l’image au niveau d’une bonne webcam ou d’un bon smart­phone sans plus : pas d’au­to­fo­cus ni de zoom optique, pas de stabi­li­sa­teur, pas de fonc­tions de correc­tion de l’image ni de contrôle de l’en­co­dage, une réso­lu­tion vidéo loin des stan­dards établis dans l’en­trée de gamme des camé­sco­pes…

Bref, ce n’est pas avec lui qu’on réali­sera un clip… Si vous voulez une solu­tion homo­gène son + image à moindre coût, vous aurez tout inté­rêt à mettre deux cents euros de plus pour utili­ser un H2 en conjonc­tion avec une DV low-cost. Reste que si votre objec­tif est d’ali­men­ter votre MySpace ou votre page YouTube avec des vidéos vite faites bien faites, cette petite boîte bleue s’en sort à merveille. Et comme elle n’est pas beau­coup plus chère qu’un H2…

 




7/10
Points forts
  • Prix très attractif : pas beaucoup plus cher qu'un H2 à son lancement.
  • Ergonomie frisant la perfection : aucun besoin du manuel.
  • Qualité audio digne du reste de la famille et bien au-dessus de celle des camescopes low cost.
  • Le concept très séduisant, et un nouveau marché qui s'ouvre...
Points faibles
  • Pas mal de fonctions et de connectiques audio retirées pour faire de la place à la vidéo.
  • Une caméra très (trop) basique en regard des camescopes d'entrée de gamme.
  • Aucun réglage sur la partie vidéo et un format limité au 640x480.
  • A quand le Q4n?
Auteur de l'article Los Teignos

Si j'avais eu le physique, nul doute que j'aurais fait un grand Sumo, mais vu que je ne pèse que 80 kg, j'occupe mon temps comme je peux entre musique et littérature.

  • woow 141 posts au compteur
    woow
    Posteur AFfiné
    Posté le 10/08/2010 à 19:41:43

    Pas d'autofocus lol?? Pas de focus manuel plutôt non?

  • 8oris 5526 posts au compteur
    8oris
    Je poste, donc je suis
  • woow 141 posts au compteur
    woow
    Posteur AFfiné
    Posté le 11/08/2010 à 02:56:48

    ok...

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
Auteur de l'article Los Teignos

Si j'avais eu le physique, nul doute que j'aurais fait un grand Sumo, mais vu que je ne pèse que 80 kg, j'occupe mon temps comme je peux entre musique et littérature.

cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.