Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
Agrandir
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
Mooer Preamp Model X2
Photos
1/12

Test Mooer Preamp Model X2

Préampli guitare à modélisation de la marque Mooer

Écrire un avis ou Demander un avis
Mooer multiplie les préamplis
7/10
Partager cet article

Mooer est une marque chinoise que l’on ne présente plus et qui propose depuis déjà quelques années des pédales au rapport qualité/prix intéressant. Aujourd’hui, nous allons vous faire découvrir une nouvelle série nommée « X2 », avec en premier lieu, le test de la « Preamp Model X ».

Tour du proprié­taire

Au moment du test, Mooer propose pour cette « X2 Series » cinq pédales au design iden­tique, hormis la couleur. La nôtre est donc blanche et présente des dimen­sions raison­nables de 75 mm x 115 mm x 33 mm. Le boitier est en métal et semble bien robuste. On retrouve cinq poten­tio­mètres, en métal eux aussi, aux fonc­tions tout à fait conven­tion­nelles : GAIN, LEVEL, TREBLE, MID, BASS. On notera la bonne idée d’avoir cranté la posi­tion à mi-course. Deux foots­witchs sont présents et permettent de passer du canal A au B et de navi­guer entre les 14 presets. On trouve égale­ment un petit bouton-pous­soir servant à sauve­gar­der les réglages. Ainsi vous l’au­rez deviné, cette pédale est tota­le­ment numé­rique. Le preset actif est noti­fié par l’une des sept LEDs. Enfin, cette Preamp Model X est mono et il est possible de la bran­cher en USB-C pour la mettre à jour et gérer les réglages. L’ali­men­ta­tion demande 9 V DC et pas moins de 300 mA. On notera que cette dernière est four­nie, tout comme le câble USB-C vers USB-A.face2

Le test a été effec­tué avec la version 1.1.1 du firm­ware et celui-ci offre 14 ampli­fi­ca­teurs permet­tant de couvrir une très large palette sonore. On retrouve ainsi les modèles suivants :

  • 65 US TW = Fender 65 Twin Reverb
  • US SONIC = Fender Super Sonic
  • UK30 = Vox AC30
  • JAZZ 120 = Roland JC-120
  • REGAL TONE = Tone King Falcon
  • CAROL = Two Rock Coral
  • MR. SMITH = PRS Archon
  • TAXI­DEA TAXUS = Suhr Badger 30
  • J800 = Marshall JCM800
  • PLX 100 = Marshall Plexi 100
  • US GOLD 100 = Fried­man BE100
  • EAGLE FB = Engl Fire­ball 100
  • CALI DUAL = Mesa Boogie Dual Recti­fier Black Face
  • EV5050 = EVH 5150

Mooer a eu la bonne idée d’in­té­grer une simu­la­tion d’en­ceintes. Trois sont propo­sés initia­le­ment dans la pédale, à savoir :

  • SONIC 112 = Fender Super Sonic 112
  • US TWIN 212 = Fender 65 Twin Reverb 212
  • 1960 412 = Marshall 1960A 412

trancheEn revanche, les micros utili­sés ne sont pas préci­sés, ni leur posi­tion­ne­ment. Il est cepen­dant possible de char­ger ses propres IRs dans une réso­lu­tion de 44,Khz/24 bits/1024 samples ou d’uti­li­ser le format proprié­taire de Mooer noté « GIR ». De la même manière, il est possible de char­ger des presets supplé­men­taires au format « GNR ». On saluera la volonté de la marque de rendre sa pédale évolu­tive et person­na­li­sable par la commu­nauté d’uti­li­sa­teurs.

Ça sonne ou bien ?

Mooer offre des ampli­fi­ca­teurs très convoi­tés que l’on a l’ha­bi­tude de retrou­ver sur les prin­ci­paux simu­la­teurs du marché avec plus ou moins de réus­site. Tout d’abord, il faut noter que chaque ampli­fi­ca­teur offre deux canaux, clair et saturé. Ensuite, et c’est vrai­ment dommage, cette version 1.1.1 du firm­ware ne permet d’uti­li­ser qu’une seule simu­la­tion d’en­ceinte à la fois. Il est donc pour l’heure impos­sible de chan­ger d’en­ceinte en chan­geant de canal ou même en chan­geant de preset. Dans la pratique, le choix de l’en­ceinte exerce une énorme influence sur le rendu d’un ampli et encore plus dans le monde de la simu­la­tion. Ainsi une simu­la­tion de haut-parleur qui fonc­tionne bien avec un ampli­fi­ca­teur peut parfois donner des résul­tats déce­vants avec un autre modèle. Espé­rons donc que Mooer travaille sur une mise à jour de ce côté-là afin de donner un peu plus de perti­nence à la notion de presets.

1–65 US TW Clean + 1960 412
00:0000:42
  • 1–65 US TW Clean + 1960 41200:42
  • 2-US SONIC Clean + 1960 41200:40
  • 3-UK30 Clean + US TWN 21200:38
  • 4-JAZZ 120 Clean + SONIC 11200:38
  • 5-REGAL TONE Clean + 1960 41200:34
  • 6-CAROL Clean + 1960 41200:30
  • 7-MR.SMITH Clean + US TWIN 21200:26

Comme souvent dans le monde de la simu­la­tion, les sons clairs sont convain­cants et ne posent pas vrai­ment de problème. La dyna­mique est très bonne, je suis parvenu à faire crun­cher certains amplis simple­ment en attaquant plus fort. La simu­la­tion du Fender 65 Twin est réus­sie et offre un rendu très clair et claquant qui fonc­tion­nera parfai­te­ment avec des micros à simple bobi­nage. J’ai adoré le « MR. SMITH » qui simule le PRS Archon, le canal clair a du grain et est très agréable à jouer. Pour le choix du haut-parleur, j’ai globa­le­ment préféré alter­ner entre le 4×12 et le 2×12 car les combi­nai­sons avec le 1×12 n’ont que rare­ment été concluantes à cause d’un rendu bien trop « boxy » et manquant cruel­le­ment de chaleur. On pourra tout à fait envi­sa­ger d’uti­li­ser un son clair issu de cette Preamp Model X pour accueillir une pédale de distor­sion analo­gique afin de repro­duire la vraie chaîne du son, mais dans un format nomade que l’on bran­chera direc­te­ment dans une sono. Aussi, je me suis contenté de faire quelques prises en son clair unique­ment sur les ampli­fi­ca­teurs les moins high-gain afin de ne pas vous enre­gis­trer un triple album d’une tren­taine de pistes, mais vous avez bien accès aux sons clairs des ampli­fi­ca­teurs les plus éner­vés.

Voici main­te­nant quelques exemples sonores des canaux satu­rés :

8-CAROL Drive + US TWIN 212
00:0000:33
  • 8-CAROL Drive + US TWIN 21200:33
  • 9-MR.SMITH Drive + US TWN 21200:20
  • 10-TAXI­DEA TAXUS Drive + US TWIN 21200:31
  • 11-J800 Drive + 1960 41200:26
  • 12-PLX 100 Drive + 1960 41200:33
  • 13-US GOLD 100 Drive + US TWN 21200:26
  • 14-EAGLE FB Drive + 1960 41200:17
  • 15-CALI DUAL Drive + 1960 41200:29
  • 16-EV5050 Drive + 1960 41200:29
  • 17-EV5050 Drive + IR custom00:32
  • 18-UK30 Drive + IR Custom00:18

Chacun se fera sa propre opinion sur les rendus obte­nus, mais je n’ai person­nel­le­ment pas été vrai­ment emballé par les sons high-gain. Certains ampli­fi­ca­teurs s’en sortent plutôt bien, comme le TAXI­DEA TAXUS qui simule un Badger 30 de Suhr et que j’ai trouvé très dyna­mique avec un rendu « crémeux » agréable à jouer. Le US GOLD FB qui s’ins­pire d’un BE100 de Fried­man est lui aussi assez proche de l’es­prit de l’ori­gi­nal. Néan­moins, j’uti­lise au quoti­dien une BE-OD Deluxe que je connais par cœur et dont le rôle est le même, et soyons honnêtes, il y a un monde entre les deux boitiers. La simu­la­tion du Engl Fire­ball 100 est proba­ble­ment la plus mauvaise de la série et même en chan­geant de haut-parleur, il m’a été diffi­cile d’ob­te­nir un résul­tat crédible. Les simu­la­tions du Dual Recti­fier depreset Mesa Boogie et du EVH 5150 sont, à mon sens en tout cas, mieux réus­sies et plus exploi­tables, notam­ment avec une guitare sept cordes accor­dée de manière indé­cente. Le rendu reste cepen­dant tout juste bon, mais pas excep­tion­nel. Dans les enre­gis­tre­ments, vous trou­ve­rez une prise du EVH 5150 et une autre du AC30 réali­sées avec une IR d’une enceinte Fried­man et un micro R-121. D’après moi, le rendu est tout de suite plus natu­rel et plus ouvert. Ainsi, en fouillant un peu dans vos collec­tions de IRs, il sera possible d’amé­lio­rer les choses et de gommer, au moins un peu, la signa­ture numé­rique de cette pédale.

On peut aussi, bien entendu, bran­cher cette pédale dans la boucle d’ef­fets d’un bon ampli­fi­ca­teur à lampes pour éven­tuel­le­ment réchauf­fer le tout, sans oublier de couper la simu­la­tion de haut-parleur. Mais dans ce cas, le concept du petit boitier facile à trans­por­ter n’est plus un argu­ment.

Mooer Studio

Mooer Studio.JPGComme nous l’avons vu dans la présen­ta­tion, le boitier possède une prise USB-C qui permet de connec­ter la pédale au logi­ciel « Mooer Studio ». Il permet dans un premier temps de mettre à jour très faci­le­ment le firm­ware. Ensuite, s’offre à nous une inter­face de gestion des 14 presets. Je l’ai trouvé parfai­te­ment bien réali­sée et
très facile à prendre en main. On peut pour chaque preset person­na­li­ser les ampli­fi­ca­teurs que l’on souhaite utili­ser sur les deux canaux. D’ailleurs, contrai­re­ment à ce que nous laissent entendre les presets d’ori­gine, il est tout à fait possible de mettre deux canaux satu­rés ou deux canaux clairs. La flexi­bi­lité est totale de ce côté-là. Enfin, on peut couper la simu­la­tion de haut-parleur et impor­ter et expor­ter des réglages. Simple et effi­cace.

 

Conclu­sion

Cette Preamp Model X est une pédale inté­res­sante dans le sens où il s’agit fina­le­ment d’un petit simu­la­teur poly­va­lent pouvant couvrir des styles allant du jazz au death metal. La construc­tion est robuste et le format est parfait pour des pedal­boards de petite taille. Le rendu sonore, lui, est très inégal. Là où les sons clairs sont globa­le­ment tous exploi­tables, les sons satu­rés ne se valent pas avec parfois du « pas bon du tout ». Il faut passer un peu de temps à fouiller dans vos collec­tions de IRs pour trou­ver la bonne combi­nai­son ampli­fi­ca­teur/enceinte. On espère aussi que Mooer mettra rapi­de­ment à jour sa pédale afin de pouvoir person­na­li­ser la partie haut-parleur de chaque preset. Si les satu­ra­tions ne vous plaisent pas, il sera possible d’uti­li­ser cette pédale comme une base pour accueillir la distor­sion de votre choix. La simu­la­tion du préam­pli­fi­ca­teur et de l’en­ceinte permet­tant de recréer un chaî­nage conven­tion­nel avant de se bran­cher direc­te­ment dans une sono. Le prix public de la Preamp Model X est d’en­vi­ron 150 euros, ce qui est cohé­rent pour ce genre de produit.

  • face
  • face2
  • face3
  • face4
  • face5
  • Mooer Studio.JPG
  • tranche

 

7/10
Points forts
  • Qualité de fabrication
  • Format parfait pour un petit pedalboard
  • Certaines simulations offrent une belle dynamique
  • Les sons clairs sont bons
  • Quelques sons saturés crédibles et agréables à jouer
  • L’application de gestion des presets très facile et agréable à utiliser
  • La possibilité d’importer ses IRs
Points faibles
  • Les distorsions les plus poussées ne sont pas extraordinaires
  • Une signature numérique dans le son bien présente
  • Impossibilité de personnaliser le haut-parleur selon le canal ou le preset utilisé
  • JLDavid 753 posts au compteur
    JLDavid
    Posteur AFfolé
    Posté le 30/07/2022 à 10:00:46
    Excellent test, avec d'excellents exemples sonores.
    A quand un test du poids lourd, le Simplifier DLX? certes, il y en a sur le web, mais une made in AF serait le bienvenu.
  • voxy33 732 posts au compteur
    voxy33
    Posteur AFfolé
    Posté le 30/07/2022 à 11:33:59
    Les simu d'origine ne sont vraiment pas terrible à part quelques clean mais quand on cherche dans les captures faites par les usagers y a des trucs vraiment sympa en hi gain, chez mesa boogie, friedman etc.
  • Before_ 4538 posts au compteur
    Before_
    Squatteur d'AF
    Posté le 30/07/2022 à 22:25:37
    Ca pourrait compléter ma Radar, dont je suis satisfait :)

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.