Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
Agrandir
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
SM Pro Audio PR8 MKII
Photos
1/3

Test SM Pro Audio PR8 MKII

Préampli à transistors de la marque SM Pro Audio

Écrire un avis ou Demander un avis
8 + 8 + 1 = SM Pro

Dans la famille SM Pro Audio, je voudrais l'octuple préampli PR-8 II, l'octuple compresseur OC-8 et le petit préampli à lampe TB101, histoire d'équiper mon Home Studio à peu de frais. Reste à déterminer si la pioche est bonne...


Lorsque le home studiste envi­sage la prise de son, il est rapi­de­ment mis face à la faiblesse quasi systé­ma­tique des préam­pli­fi­ca­teurs de sa table de mixage. En effet, pour des raisons de coût de déve­lop­pe­ment et de fabri­ca­tion, la qualité de ceux-ci laisse trop souvent à dési­rer et il devient vite néces­saire de palier à ce problème par l’ac­qui­si­tion d’un préam­pli­fi­ca­teur externe.

Beau­coup de socié­tés se sont engouf­frées sur ce marché qui n’exis­tait pas encore il y a une dizaine d’an­née, dont la société austra­lienne SM Pro qui propose plusieurs types de préam­pli­fi­ca­teurs externes, adap­tées au budget du home studiste.

Nous avons testé pour vous le préam­pli TB101 (le benja­min de la famille SM Pro) ainsi que l’oc­tuple péam­pli PR8 MKII, et l’oc­tuple compres­seur optique OC8.

Tous les produits SM Pro passés en revue dans ce test sont condi­tion­nés dans un embal­lage clas­sique à base de protec­tion en poly­sty­rène expansé, calé dans un carton. Ils contiennent une notice succincte, la garan­tie de l’im­por­ta­teur et le cordon d’ali­men­ta­tion secteur ou le trans­for­ma­teur pour le TB101.

Attaquons tout de suite par la série « octuple » avec son préam­pli et son compres­seur optique.

Huit à Huit

Ces deux machines se présentent sous la forme de 2 racks 19 pouces de deux unités. La fini­tion exté­rieure est correcte et respire la soli­dité. Les boîtiers sont en tôle d’acier peint en noir, et les faces avant sont en alumi­nium brossé.

Le transfo du PR-8 de SM Pro Audio

Des ouies d’aé­ra­tion ont été prévues dans la partie infé­rieure, à l’em­pla­ce­ment des trans­for­ma­teurs d’ali­men­ta­tion. Cepen­dant, ces derniers bouchent la circu­la­tion d’air néces­saire à leur refroi­dis­se­ment. Un défaut de concep­tion assez curieux, et rela­ti­ve­ment signi­fi­ca­tif de l’in­té­rieur de ces machines.

Sculpture sur colle dans le PR-8 et l'OC-8 de SM Pro Audio

Tout bascule effec­ti­ve­ment lorsque l’on ouvre les capots métal­liques. Nous passons de la bonne impres­sion géné­rale à la surprise en décou­vrant les câbles en nappe soudés de façon approxi­ma­tive (pour le préam­pli), et les connec­teurs dont le contact est assuré par adjonc­tion de colle. L’as­sem­blage inté­rieur des circuits impri­més a visi­ble­ment été prévu « au plus écono­mique » mais fait une assez mauvaise impres­sion.

Les cellules optiques du compres­seur sont compo­sées (cela est un stan­dard) par le couplage d’une photo résis­tance et d’une diode élec­tro­lu­mi­nes­cente, ceci à l’in­té­rieur d’un manchon en plas­tique censé isoler d’une lumière para­site. Or, sur les huit canaux que ce compres­seur comporte, aucun assem­blage n’est iden­tique à son voisin !

Cela se traduit par des diffé­rences non négli­geables sur le niveau de compres­sion de chaque compres­seur. Pour les amateurs de mesure, le tableau ci-dessous donne, dans la dernière colonne, les valeurs d’écart avec la moyenne de ce niveau de compres­sion (mesuré sur un signal stable de 1kHz) :

Valeurs(dB) Signal direct
Signal compressé
Réduc­tion Ecarts à la moyenne
Canal 1
–7,28
–14,75
–7,47
–1,00125
Canal 2
–6,66
–12,64
–5,98
0,48875
Canal 3
–7,38
–12,8
–5,42
1,04875
Canal 4
–6,97
–14,21
–7,24
–0,77125
Canal 5
–7,17
–15
–7,83
–1,36125
Canal 6
–6,71
–13,79
–7,08
–0,61125
Canal 7
–7,31
–13,88
–6,57
–0,10125
Canal 8
–7,32
–11,48
–4,16
2,30875

 

Les compo­sants utili­sés sont d’une qualité tout à fait stan­dard dans l’in­dus­trie audio de série, mais assem­blés avec peu de méti­cu­lo­sité (nous sommes loin des machines haut de gamme parmi les stan­dards des compres­seurs).

Signa­lons aussi que – certai­ne­ment pour des raisons de coût de fabri­ca­tion – les trans­for­ma­teurs sont des modèles tout à fait communs, mais logés dans une partie « blin­dée » du boîtier, afin de limi­ter leur rayon­ne­ment sur les circuits audio et d’évi­ter de créer une « ronflette » indé­si­rable.

Le PR-8 de SM Pro Audio

A l’usage, l’oc­tuple préam­pli fait son travail assez correc­te­ment. Le gain maxi­mum n’est pas très élevé, ce qui peut poser problème en cas d’uti­li­sa­tion avec des micros dyna­miques ou à ruban, dont le niveau de sortie peut être assez faible. Lorsque l’on atteint les limites supé­rieures de l’am­pli­fi­ca­tion, le bruit de fond des circuits d’en­trée se fait entendre légè­re­ment.

Le rendu sonore est plutôt neutre mais manque un peu de défi­ni­tion dans le grave. L’uti­li­sa­tion en DI est rela­ti­ve­ment neutre égale­ment, et laisse une assez bonne réserve de dyna­mique.

Bref, si le PR8 mk II n’est pas un foudre de guerre, il s’en sort honnê­te­ment en regard de son prix et pourra consti­tuer une solu­tion inté­res­sante dans plusieurs cas de figure : pour rempla­cer avan­ta­geu­se­ment les piètres préam­plis qui équipent la plupart des consoles d’en­trée de gamme, par exemple, ou encore pour dispo­ser de nombreuses entrées préam­pli­fiées avant d’at­taquer une carte son qui en dépour­vue. On notera d’ailleurs, dans ce contexte, que le PR8 mk II propose aussi une connec­tique ADAT en option. Vendue 119 € seule ou en bundle avec le PR8 mk II pour 399 €, la chose pourra en inté­res­ser plus d’un même si, n’ayant pu la tester, nous ne nous pronon­ce­rons pas sur ses quali­tés.

L'OC-8 de SM Pro Audio

Vendu sensi­ble­ment plus cher (399 €), l’oc­tuple compres­seur est pour sa part beau­coup moins inté­res­sant et pêche par manque d’ef­fi­ca­cité. A l’uti­li­sa­tion, il faut attaquer ses entrées avec un niveau énorme pour espé­rer obte­nir un trai­te­ment audible, même en pous­sant le taux de compres­sion au maxi­mum

Or le préam­pli avec lequel il est censé être couplé est loin de four­nir ce niveau attendu. Nous ne compre­nons donc pas l’uti­lité d’un tel mariage.

Voici deux exemples de compres­sion obte­nus avec un canal de l’OC8.

Pour le premier, il s’agit d’une prise de son d’un micro grosse caisse (Audio Tech­nica AE2500) lors d’une balance. Le réglage du taux de compres­sion est au maxi­mum, les temps d’at­taque et de relâ­che­ment en mode « rapide ». La prise brute : OC8_BD_comp.wav
La prise passée à travers un canal : OC8_BD_direct.wav
La diffé­rence est quasi inau­dible : le temps d’at­taque est trop long pour des signaux aussi secs.

Le deuxième est une prise de basse directe, non traité ici : OC8_bass_direct.wav
Passée à travers le compres­seur (toujours avec les réglages extrêmes utili­sés pour la grosse caisse) : OC8_bass_comp.wav
Et enfin, un petit supplé­ment inté­res­sant : la diffé­rence entre les deux signaux. On se rend compte ici du travail du compres­seur qui laisse passer l’at­taque de l’ins­tru­ment, le temps que la cellule de détec­tion entre complè­te­ment en action : OC8_bass_diff.wav

 

Nous avons aussi réalisé un test à l’aide d’une séquence de signaux carrés, d’une durée de 20ms à 220ms. Ces signaux ont été injec­tés à –20dBm, –14dBm, –8dBm. Nous avons à gauche, le signal non traité, et à droite le signal compressé. Notez que les deux signaux (Gauche droite) sont hors phase, ce n’est pas une erreur de câblage mais bien une carac­té­ris­tique curieuse de ces compres­seurs. Vous pouvez, en char­geant ces fichiers dans un éditeur audio, obser­ver (et écou­ter !) le temps de réponse et le niveau de réduc­tion :
sequ_ser20ms@-20dB.wav
sequ_ser20ms@-14dB.wav
sequ_ser20ms@-08dB.wav

En bref, cet octuple compres­seur est un produit peu poly­va­lent qui n’agira que sur des instru­ments à attaque lente. Son gros point faible est le système de détec­tion du signal, beau­coup trop lent en mode rapide.

 

TB101, le couteau suisse de l’au­dio

Vue d'ensemble du TB101 de SM Pro Audio

N’échap­pant pas à la mode des préam­plis lampe, SM Pro Audio nous propose aussi son plus petit modèle, une petite tranche vendue au prix très serré de 159 €. Diffi­cile de faire moins cher !

C’est donc une petite « boite à tout faire » que nous avons pu tester, en confi­gu­ra­tion 'préam­pli pour micro­pho­ne’, puis 'boite de direct pour instru­ment’. Avouons tout de suite que c’est dans sa deuxième utili­sa­tion qu’il nous a semblé le plus utile…

Le concept est simple : dans le même boîtier (de format demi-rack), nous avons un préam­pli agis­sant de 10 à 60 dB, un compres­seur optique, puis un égali­seur trois bandes (80Hz, 1,8kHz et 8kHz).

Intérieur du TB101 de SM Pro Audio

Le préam­pli accepte un micro­phone en XLR et en face arrière ou un instru­ment en Jack et en face avant. Le gain s’ajuste de façon progres­sive par un poten­tio­mètre rota­tif, secondé par un inter­rup­teur de pad (-20dB) pour les niveaux les plus forts.

Le compres­seur possède un réglage progres­sif du taux de compres­sion (de 1,5 :1 à 10 :1), ainsi que deux inter­rup­teurs bascu­lant les temps d’at­taque et de relâ­che­ment de «  rapide  » à lent ". Lors des essais, nous avons trouvé ces derniers beau­coup trop lents, juste­ment, et seuls les réglages rapides ont semblé véri­ta­ble­ment exploi­tables.

 

L’éga­li­seur permet d’ajus­ter le gain sur trois fréquences fixes et rela­ti­ve­ment bien choi­sies, à l’aide de trois poten­tio­mètres. Le dernier maillon de cette chaîne de trai­te­ment permet d’ajus­ter le niveau de sortie tout en visua­li­sant sa repré­sen­ta­tion sur le bargraph composé de huit LEDs.

Préampli, compresseur et égaliseur : un vrai couteau suisse ce TB101 !

Sur le terrain

Transfo du TB101 de SM Pro Audio

La prise en main est très rapide et intui­tive. Le peu de réglages propo­sés simpli­fiant les choses…­Pre­mière impres­sion désa­gréable : la fiche du cordon secteur alimen­tant le trans­for­ma­teur externe à tendance à se débran­cher faci­le­ment.

Pensez aussi à éloi­gner ce trans­for­ma­teur de toute source sensible (micro, câble, instru­ment) car il génère un rayon­ne­ment très puis­sant et se mani­feste très volon­tiers sous forme d’une ronflette affreuse sur la sortie audio.

Le réglage du gain du préam­pli permet de satu­rer plus ou moins le circuit à tube dans les réglages extrêmes donnant une couleur carac­té­ris­tique mais un peu déce­vante. On aurait aimé une satu­ra­tion plus douce et progres­sive.

La lampe du TB101 de SM Pro Audio

Le compres­seur agit quant à lui de façon très effi­cace (contrai­re­ment à son grand frère le OC8) et rela­ti­ve­ment trans­pa­rente lorsque l’on n’abuse pas du taux de compres­sion. A l’in­verse, on peut obte­nir un effet de «  pompage  » très faci­le­ment en satu­rant à la fois le préam­pli et le compres­seur.

Les fréquences choi­sies pour la partie 'égali­seur’ permettent de donner une touche plus person­nelle au signal préam­pli­fié, mais manque évidem­ment de préci­sion lorsqu’il s’agit d’agir préci­sé­ment pour corri­ger un défaut lors de la prise de son.

Afin de vous faire une idée par vous-même des quali­tés et des défauts de ce petit engin, nous avons effec­tué quelques enre­gis­tre­ments, dans diffé­rents modes de fonc­tion­ne­ment.

 

Fonc­tion boite de direct dans diffe­rents modes avec une basse Honner passive puis active.

compres­seur rapide + gain a fond doigts.wav reglage plat media­tor.wav
compres­seur rapide + gain a fond media­tor.wav reglage plat doigts.wav
compres­seur rapide + gain normal doigts.wav reglage plat gain à fond accords.wav
grave+6 mediums –6 aigu +8 compres­seur rapide doigts.wav reglage plat gain à fond doigts.wav
grave+6 mediums –6 aigu +8 compres­seur rapide slap.wav reglage plat gain à fond slap.wav
grave-8 aigu –8 doigts.wav reglage plat gain fort compres­seur doigts ACTIVE.wav
grave-8 aigu –8 media­tor.wav reglage plat gain fort compres­seur slap ACTIVE.wav

 

Fonc­tion préam­pli micro pour la reprise d’une guitare clas­sique (Le micro dyna­mique est un Beyer M69N et le statique est un Oktava MK012 à capsule infra-cardio).

dyna­mique compres­seur.wav dyna­mique flat.wav
statique compres­seur.wav statique flat accords.wav

statique flat notes.wav

 

Conclu­sion

New Look SM

A noter que, tout récem­ment, SM Pro Audio a fait subir un petit lifting à ses produits. Le PR8 mk II, l’OC-8 et le TB-101 que vous trou­ve­rez dans le commerce sont donc suscep­tibles d’être légè­re­ment diffé­rents des modèles présents dans ce test. Petite préci­sion : cette mise à jour de la gamme ne concerne que le design des produits, l’élec­tro­nique restant quant à elle exac­te­ment la même.

En résumé, la bonne surprise parmi ces trois outils est sans conteste le petit préam­pli TB101. Il n’est pas d’une qualité sans reproche mais sait tirer son épingle du jeu grâce à sa poly­va­lence. C’est une sorte de « couteau suisse » qui servira aussi bien aux instru­men­tistes élec­triques qu’aux utili­sa­teurs de micros en répé­ti­tion. Sa taille, son poids ainsi que son boîtier métal­lique en font un outil trans­por­table faci­le­ment dans un sac à dos.

L’oc­tuple préam­pli, quant à lui, est déli­bé­ré­ment orienté home studio. De qualité correcte, il saura rempla­cer les circuits de préam­pli­fi­ca­tion souvent négli­gés par les construc­teurs de consoles écono­miques, en prenant place dans un rack, à portée des source sonores.

Le compres­seur nous semble quant à lui être un produit étrange, pas suffi­sam­ment mis au point pour pouvoir convaincre une clien­tèle de plus en plus exigeante sur la qualité du maté­riel, même dans des gammes de prix dites écono­miques.

 

Octuple préam­pli PR8 MKII

[+] La soli­dité méca­nique exté­rieure
[+] Les entrées instru­ment sur les 8 canaux
[+] Les entrées en face avant (pratique en home studio)

[-] La qualité d’as­sem­blage
[-] Le manque de «  carac­tère  » dans ses retran­che­ments
[-] Le manque de gain

 

Octuple compres­seur optique OC8

[+] La soli­dité méca­nique

[-] Le manque de trans­pa­rence
[-] Le peu d’ef­fi­ca­cité globale
[-] La lenteur du système de détec­tion
[-] Le manque de sélec­tion du niveau d’en­trée/sortie (-10/+4)

 

Préam­pli mono TB101

[+] Le rapport qualité/prix très agres­sif
[+] L’uti­li­sa­tion en D.I. évoluée
[+] La poly­va­lence
[+] La taille (utile pour trans­por­ter en répé­ti­tion)
[+] Le compres­seur, assez agréable bien que peu « malléable »

[-] Le souffle
[-] Le manque de gain et d’air
[-] Le cordon d’ali­men­ta­tion qui se débranche trop faci­le­ment du trans­for­ma­teur !
[-] Les fonc­tions compres­seur et égali­seur non débrayables

Points forts
  • La solidité mécanique extérieure
  • Les entrées instrument sur les 8 canaux
  • Les entrées en face avant (pratique en home studio)
  • La solidité mécanique
  • Le rapport qualité/prix très agressif
  • L'utilisation en D.I. évoluée
  • La polyvalence
  • La taille (utile pour transporter en répétition)
  • Le compresseur, assez agréable bien que peu "malléable"
Points faibles
  • La qualité d'assemblage
  • Le manque de " caractère " dans ses retranchements
  • Le manque de gain
  • Le manque de transparence
  • Le peu d'efficacité globale
  • La lenteur du système de détection
  • Le manque de sélection du niveau d'entrée/sortie (-10/+4)
  • Le souffle
  • Le manque de gain et d'air
  • Le cordon d'alimentation qui se débranche trop facilement du transformateur !
  • Les fonctions compresseur et égaliseur non débrayables
  • iznogoud 745 posts au compteur
    iznogoud
    Posteur AFfolé
    Posté le 31/12/2014 à 14:42:35
    Petite précision quant à la construction et accessoirement pour la culture de Pitdule qui a écrit l'article : la présence d'ajout de colle (ou chez d'autre de mastic silicone) sur le circuit est justement une preuve de bonne connaissance de l'électronique de la part de ceux qui construisent le matos qui ne sont visiblement pas que des robots.
    Effectivement, une des pannes les + courantes sont des soudures qui lâchent suite à sollicitation mécanique durant un transport... Nombre de tékos indépendant assurant le SAV/maintenance de matériel de concert genre amplis à lampes etc en font de même, cela évite aux composants et connecteurs les risques de contraintes mécaniques et rend donc le matos + fiable et dans le cas d'un fabricant, de réduire les retours SAV...
    Pour le reste, n'ayant pas eu affaire à leur matos, je ne me prononcerai pas +

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.