Théorie musicale
Forums thématiques Théorie musicale
  • Augmenter ou diminuer la taille du texte
  • Imprimer

Les bases de l'harmonie - 30e partie

Bien débuter Introduction au voice-leading et aux voicings
  • J'aime
  • Tweet
  • +1
  • Pin it
  • Mail

Dans les articles précédents, nous avons exploré les différents mouvements harmoniques qui naissent de l'alternance entre les dissonances et les consonances, et mine de rien nous avons ainsi commencé à poser les bases de ce que nous appelons la conduite de voix (ou voice-leading en anglais). Was ist das ?

En fait, le voice-leading est un concept issu de la pratique jazzistique et se trouve être l'héritier de l'art du contrepoint, lorsqu'il s'agissait de faire se superposer plusieurs lignes mélodiques différentes et que l'on ne raisonnait pas encore en termes d'accords. Et oui, je sais, je l'ai déjà dit précédemment dans ce dossier, mais nous nous pencherons sur le contrepoint prochainement, j'en fais la solennelle promesse !

Le voice-leading

Harmonie 30

Pour bien comprendre de quoi il s'agit, il importe tout d'abord de reconsidérer la nature même des accords. Et de se rappeler qu'un accord est composé... de plusieurs notes individuelles! Waouh, t'en as d'autres, des comme ça, Newjazz ? Oui bon, au-delà de l'apparente évidence, nous avons pu voir dans les précédents articles que les notes individuelles d'un accord sont en lien direct avec les notes individuelles des accords qui l’entourent. Nous l'avons notamment observé dans l'article sur le retard, avec les concepts de notes et d'accords préparatoires, attractifs et résolutifs.

Les notes individuelles des accords forment entre elles des voix qui évoluent pour éventuellement résoudre les unes sur les autres, constituer une ligne mélodique dans les aigus ou encore une ligne de basse dans les graves, par exemple. Et le voice-leading, c'est l'art de fabriquer notre harmonisation de telle manière à établir les voix de la manière la plus cohérente possible.

Les voicings

Mais revenons à nos accords. Une fois que nous ne les considérons plus uniquement comme des entités fixes, mais bien comme des ensembles de notes individuelles, il devient alors possible de jouer véritablement avec eux et justement avec les notes qui les constituent. On peut alors notamment les renverser, les enrichir ou même encore leur retirer certaines de leurs notes, cela dans le but de réaliser au mieux notre « voice-leading ». Et les accords alors passés à la moulinette des choix de construction spécifiques effectués dans ce cadre deviennent des « voicings ». 

Les différentes voix

Dans toute harmonisation basique, on distingue principalement trois voix :

  • En premier lieu nous avons la ligne mélodique, qui pré-existe d'ailleurs en général à l'harmonisation elle-même. Elle est la majeure partie du temps portée par les notes les plus aiguës, et constitue donc souvent la partie supérieure des voicings.
  • Ensuite, nous avons la ligne de basse, qui constitue souvent une pré-étape d'harmonisation, tout en offrant dans bien des cas une seconde ligne mélodique. 
  • Enfin, nous avons la ou les voix d'harmonisation à proprement parler, situées entre les deux précédentes et qui servent à établir couleur générale du morceau.

Voilà, cette introduction était nécessaire pour poser les bases de ce qui va suivre, mais pas forcément très riche en enseignements concrets, j'en conviens. Promis, le concret revient en force dès le prochain article ! D'ici-là portez-vous bien !

 

← Article précédent dans la série :
La pédale et l’accord sus4
Article suivant dans la série :
Premier Voice-leading →
Réagir à cet article
  • J'aime
  • Tweet
  • +1
  • Pin it
  • Mail