Gretsch G5191BK Tim Armstrong
+
Gretsch G5191BK Tim Armstrong "Signature" Electromatic Hollow Body - Black Guitare Electrique Hollow Body/Semi Hollow Body

G5191BK Tim Armstrong "Signature" Electromatic Hollow Body - Black, Guitare Electrique Hollow Body/Semi Hollow Body de la marque Gretsch appartenant à la série Electromatic Collection.

  • Augmenter ou diminuer la taille du texte
  • Imprimer

Test de la Gretsch G5191BK Tim Armstrong

Test

Armstrong, je suis noire

  • J'aime
  • Tweet
  • +1
  • Pin it

Quand il est question de musique punk, Gretsch n’est pas forcément la première marque de guitare qui nous vient à l’esprit. Et pourtant, Tim Armstrong, le guitariste du fameux groupe Rancid, a fait appel à la marque américaine pour sa guitare signature. Revue détaillée de la plus «no future» des Gretsch.

Tim ArmstrongLa marque est une habituée des signatures et des modèles spéciaux. Nous avons vu passer à la rédaction un modèle customisé par l’artiste spécialisé dans le pinstriping JimmyC et de grands noms de la guitare furent associés à Gretsch, notamment Chet Atkins et Brian Setzer (The Stray Cats), mais aussi des artistes plus rock comme notre Nono national (du groupe Trust) ou encore Malcolm Young d’AC/DC. Avec Tim Armstrong, Gretsch fait un pas de plus dans la brutalité sonore !

Rancid est un groupe de punk rock originaire de Californie et fondé en 1991 par Matt Freeman (bassiste) et Tim Armstrong (premier guitariste à avoir marché sur la lune), tous deux transfuges du groupe de ska punk Operation Ivy. Rancid participa, avec notamment les groupes Green Day et Offspring, au renouveau du punk américain dans les années 90. Nous leur devons les albums Let’s Go et ...And Out Come the Wolves (et ses tubes Ruby Soho, Time Bomb...) sortis respectivement en 1994 et 1995 et qui furent couronnés de succès. Rancid est donc devenu culte dans le milieu du punk et ska punk et a influencé des groupes comme Good Charlotte ou encore Simple Plan. Si le groupe a connu une période creuse entre 2004 et 2007, ils sortirent en 2009 un album intitulé Let The Dominoes Fall qui remporta un franc succès critique et commercial.

 

La guitare signature présentée par Gretsch est donc une réplique de la pelle préférée du punk gaucher, une Country Club de 1971.

 

Let’s Go !

 

Gretsch G5191BKLa G5191BK est une Gretsch «Electromatic», ce qui signifie qu’elle est fabriquée en Corée, par opposition aux guitares haut de gamme plus onéreuses qui sont fabriquées au Japon. La belle reprend les formes d’une Hollow Body Country Club, avec une seule échancrure et une finition très particulière en uréthane mat gris foncé.

Le corps creux en érable laminé possède deux bindings (table et dos) de quatre épaisseurs sur le pourtour, tandis que les deux ouïes en «f» possèdent un binding d'une épaisseur. Le manche est fait d’une seule pièce d’érable, est surmonté de 22 frettes jumbos, et possède une largeur au niveau du sillet de 43 mm et un diapason de 618 mm. La touche est en palissandre avec un radius de 320 mm et des repères de type «bloc» en acrylique. On remarque la présence d’une frette zéro située juste après le sillet en graphite, la corde est ainsi frettée, même à vide.

La tête noire possède un binding trois épaisseurs, un cache truss rod signé par Tim Armstrong et des mécaniques Grover dorées et à bain d’huile. Le reste de l’accastillage est aussi doré : les potards Gretsch frappés du fameux «G», le switch trois positions et les attaches courroies qui se vissent et qui empêchent efficacement la sangle de se détacher. Le chevalet est un classique Tune-O-Matic avec une base en palissandre, tandis que le cordier (de type harpe) est fixe : pas de Bigsby chez les punks !

 

Côté électronique, on retrouve deux micros double bobinage Filter’Tron noirs et dorés, ce qui sied vraiment à la guitare. Tout cela est contrôlé par un switch trois positions : micro manche, micro chevalet ou un mélange des deux, et cinq potentiomètres : un volume général et un volume et une tonalité par micro.

Sachez enfin que la guitare n’est pas fournie avec une housse ou un étui, ce qui est fort dommage pour un instrument à plus de 1000€...

 

She’s Electromatic

 

Gretsch G5191BK
La guitare est vraiment légère et très confortable. Le diapason court invite à jouer avec des cordes à gros tirant, alors n’hésitez pas à monter du 11-48, l’instrument est de toute façon très facile à jouer : un vrai bonheur ! Grâce au cordier fixe et aux mécaniques Grover, la guitare tient vraiment très bien l’accord, ce qui fait généralement défaut chez les autres Gretsch Electromatic dotées de mécaniques souvent faiblardes et de vibratos Bigsby qu’on adore certes, mais qui ne sont pas des modèles de stabilité. Petit détail important pour nos amis gauchers : un modèle est disponible pour eux, car Tim Armstrong lui-même souffre de ce vilain handicap !

Pour tester la guitare, nous l’avons branchée dans un ampli The Valve 2|50-1, lui-même relié au Torpedo VB-101 de Two Notes qui rentre dans notre RME FireFace 800 en S/PDIF.

Le niveau de sortie des micros n’est pas excessif, mais il y a largement de quoi envoyer des buchettes. Afin de comparer, nous avons aussi branché notre fidèle Les Paul, les réglages de l’ampli restant inchangés.


Les Paul Sat
00:0000:17
  • Les Paul Sat00:17
  • Chevalet Sat00:22


Gretsch G5191BK

La Gretsch a clairement un niveau de sortie moins élevé que la Les Paul, mais le son est moins lisse et assez hargneux. Ça sent la rouille et le son crisse bien comme il faut ! Le micro manche ne manque pas non plus de caractère, avec un son gras et méchant.

Pour les sons clairs, la guitare se défend plutôt bien avec son micro manche bien équilibré et le micro chevalet qui twang bien. On reconnait le son Gretsch aux premières notes!

Les sons crunch sont vraiment très bons, et on commence à se dire qu’il n’y a vraiment rien à jeter dans cette guitare... Le son a du caractère et l’instrument reste malgré tout polyvalent. Le guitare n'est clairement pas cantonnée au punk et sera à l'aise dans d'autres styles moins agressifs !


Chevalet Clair
00:0000:20
  • Chevalet Clair00:20
  • Manche Clair00:21
  • Chevalet crunch00:25
  • Manche crunch00:11
  • Manche Sat00:15


Conclusion

 

Gretsch G5191BK
Gretsch nous gratifie d’un modèle signature intéressant, avec une finition riche et originale, et une paire de micros, des Filter’Tron, qui ne manquent pas de caractère. Pour ne rien gâcher, l’instrument est confortable, avec un bon équilibre et un poids raisonnable malgré ses dimensions imposantes. Les mécaniques Grover et le cordier fixe assurent pour leur part une très bonne tenue d’accord. On regrette juste l’absence de housse ou d’étui, ce qui, pour un instrument dont le prix public est de 1199€TTC, fait un peu tache... La G5191BK est malgré tout un instrument à conseiller pour tous les fans de punk...et les autres !

 

Points forts Points faibles
  • Un look sympa et original
  • Micros intéressants
  • Mécaniques Grover
  • Bonne tenue d’accord
  • Très agréable à jouer
  • Pas de housse ni d’étui
  • Prix pour une Coréenne
À propos de nos tests
Réagir à cet article
  • J'aime
  • Tweet
  • +1
  • Pin it