Devenir membre
Devenir Membre

ou
Continuer avec Google
Connexion
Se connecter

ou
Se connecter avec Google
Lente gestation
8/10
Partager cet article

L’offre d’amplis connectés ne cesse de croitre depuis l’avènement de la modélisation. Les possibilités offertes par les solutions numériques sont énormes, et de nombreuses marques ont compris qu’il est aujourd’hui nécessaire de proposer une expérience non plus seulement sonore, mais également ergonomique. En parallèle de cette mouvance, les produits polyvalents voire multifonctions se multiplient. Ainsi, plusieurs fabricants tentent depuis des années d’imposer un nouveau type d’amplis compacts nomades qui permettent de jouer de la guitare, mais aussi d’écouter de la musique dans des conditions idéales. C’est notamment le pari de Vox et de ses récents Adio Air GT et Adio Air BT qui, en plus d’offrir des modélisations d’amplis et d’effets, doivent être envisagés comme de véritables enceintes Bluetooth. Nous avons testé le modèle dédié aux guitaristes, l’Adio Air GT.

L’am­pli à modé­li­sa­tion et enceinte Blue­tooth Vox Adio Air GT entre en concur­rence fron­tale avec la fameuse tête THR de Yamaha. Pour le conce­voir, il semble­rait que la marque britan­nique se soit appuyée sur l’ex­pé­rience engran­gée avec le déve­lop­pe­ment de la gamme Valve­tro­nix et du Sound­box Mini, tant l’Adio partage de nombreux points communs avec ces produits. Ainsi, la machine offre des modé­li­sa­tions d’am­plis et d’ef­fets clas­siques chez Vox, le tout au cœur d’un baffle stéréo autant pensé pour la guitare que pour la diffu­sion de diffé­rentes sources sonores. Néan­moins, l’Adio Air GT se distingue par son côté « ultra connecté » en offrant des connexions USB et Blue­tooth. Sans plus attendre, décou­vrons la bête en détail.

Le fond ou la forme ?

Vox Adio Air GT : Vox Adio Air GT (71313)

Malgré son concept réso­lu­ment moderne, l’Adio s’ins­crit dans l’es­thé­tique vintage de Vox. Manque de bol, il s’agit d’un produit peu onéreux et il est diffi­cile de rendre hommage à l’ima­ge­rie clas­sique des amplis de guitare avec des matières peu nobles. Résul­tat, le dernier né de Vox est parti­cu­liè­re­ment… laid !

L’am­pli/enceinte prend la forme d’un rectangle assez allongé de 360 × 165 × 163 mm. C’est quasi­ment au milli­mètre près les dimen­sions du Yamaha THR10. Le poids est d’ailleurs lui aussi simi­laire, puisqu’il est de 2,9 kg. Les courbes de l’ap­pa­reil sont plutôt réus­sies, mais le logo Vox en plas­tique doré et la toile de protec­tion des HP font montre d’un manque de goût parti­cu­liè­re­ment prononcé. Quelle mouche a piqué Vox ? Depuis quand le violet, le blanc et le vert font-ils bon ménage ? Certains pour­ront arguer que le look importe peu, mais nous avons affaire à un appa­reil censé occu­per une place centrale dans un appar­te­ment, trônant fière­ment sur un meuble pour diffu­ser de la musique, et qui peut se mouvoir en ampli guitare dès que le besoin s’en fait ressen­tir.

Vox Adio Air GT : Vox Adio Air GT (45264)

Le fonc­tion­ne­ment de l’am­pli reprend les grandes lignes des produits à modé­li­sa­tion de Vox. Onze simu­la­tions d’am­plis sont dispo­nibles par l’in­ter­mé­diaire d’un gros potard rota­tif, alors que des contrôles FX1 et FX2 permettent de choi­sir entre les huit effets embarqués. Le premier bouton est destiné aux modu­la­tions (chorus, flan­ger, phaser, et trémolo), et le second aux delays et réverbes (delay analo­gique, delay stéréo, réverbe spring et réverbe hall). Cinq gros boutons permettent aussi de navi­guer entre deux banques et d’ac­ti­ver les quatre presets que chacune comporte. Enfin, l’on trouve évidem­ment une section d’EQ (Treble, Middle, Bass), des contrôles du gain et du volume, et deux réglages master pour le son de guitare et le son prove­nant d’une source audio externe. Trois derniers boutons permettent d’ac­cé­der aux petites fonc­tions bonus de l’Adio : il y a un tap tempo, un noise gate, un accor­deur, un contrôle pour le Blue­tooth, et un contrôle pour acti­ver l’ef­fet stéréo ou non. En effet, le grand inté­rêt de l’Adio Air GT réside avant tout dans ses capa­ci­tés stéréo. Grâce à deux HP de 3" et la tech­no­lo­gie Korg Acous­tage, Vox promet un son parti­cu­liè­re­ment ample peu commun sur ce type de produit. 

Côté entrées et sorties, l’am­pli/enceinte dispose d’une entrée instru­ment, d’une sortie casque, d’une entrée Aux, et d’une sortie USB. La connexion USB permet évidem­ment de bran­cher l’Adio à un ordi­na­teur. Il fait alors office d’in­ter­face USB, tout en étant pilo­table via le logi­ciel Tone Room. Tone Room est aussi dispo­nible en appli­ca­tion sur iOS et Android, et l’am­pli est donc pilo­table depuis un nombre incal­cu­lable d’ap­pa­reils mobiles ou non.

Enfin, l’Adio Air GT néces­site une alimen­ta­tion de 19 volts, mais peut aussi fonc­tion­ner avec huit piles offrant huit heures d’au­to­no­mie. Notons égale­ment que l’am­pli s’éteint auto­ma­tique­ment après une heure sans source audio.

Du neuf avec du vieux

Vox Adio Air GT : Vox Adio Air GT (47575)

L’uti­li­sa­tion de la partie guitare de l’am­pli/enceinte est très simple, et ne dépay­sera pas les habi­tués des amplis à modé­li­sa­tion de Vox. C’est instinc­tif, mais le concept commence vrai­ment à dater avec notam­ment le gros potard pour choi­sir le type d’am­pli, les boutons pour chaque presets, ou les 4 effets acces­sibles via un unique bouton rota­tif. Comme pour les modèles Valve­tro­nix, un mode banque permet de navi­guer entre les presets, alors qu’un mode manuel adapte auto­ma­tique­ment l’am­pli aux réglages physiques choi­sis.

Les 11 simu­la­tions d’am­plis sont très clas­siques chez Vox. Cela va du Fender Deluxe Reverb au Mesa Boogie Dual Recti­fier, en passant par l’AC30 et l’Over­drive Special de Dumble. Le panel est donc large, et fait évidem­ment réfé­rence à des amplis mythiques. Une descrip­tion complète des modé­li­sa­tions est dispo­nible dans le manuel mis en ligne par Vox, mais voici une petite liste réca­pi­tu­la­tive :

  • DELUXE CL
  • AC30 
  • BTQ CL (BOUTIQUE CL)
  • AC30TB
  • BTQ OD (BOUTIQUE OD) 
  • TEXAS LEAD
  • BRIT 1959
  • BRIT 800
  • BRIT VERB
  • DOUBLE REC
  • FLAT

 

Vox Adio Air GT : Vox Adio Air GT (55441)

Du côté des fonc­tions, le Tap Tempo fonc­tionne unique­ment pour la caté­go­rie d’ef­fets FX 2, et donc pour les delays. L’ac­cor­deur inté­gré est précis et effi­cace, et il existe même des accor­dages alter­na­tifs. Le bouton Wide, quant à lui, permet d’ac­ti­ver la stéréo, et l’on entend tout de suite la diffé­rence. Malheu­reu­se­ment, tous les effets n’ex­ploitent pas la stéréo : seuls le chorus, le delay stéréo, et les deux réverbes donnent vrai­ment une dimen­sion supé­rieure au son. La stéréo est en tout cas bluf­fante avec ces effets malgré la petite taille de l’am­pli. Le techno Acous­tage fonc­tionne vrai­ment avec un son ample et une belle projec­tion. C’est sans conteste un des atouts majeurs de l’Adio Air GT ! La sortie casque béné­fi­cie aussi des effets stéréo, ce qui compense sa qualité assez moyenne lorsque ces effets ne sont pas acti­vés.

2.0

L’Adio Air GT est compa­tible avec le fameux logi­ciel d’édi­tion de Vox, Tone Room. Il est possible de l’uti­li­ser avec des appa­reils mobiles iOS ou Android via Blue­tooth, ou direc­te­ment sur un ordi­na­teur Mac ou Windows via USB et Blue­tooth. Outre la possi­bi­lité de pilo­ter l’am­pli, la connexion avec le Tone Room permet d’étendre les capa­ci­tés de l’am­pli. Ainsi, le nombre de modé­li­sa­tions d’am­plis passe de 11 à 23, et le nombre d’ef­fets de 8 à 19.

Vox Adio Air GT : Vox Adio Air GT (89269)

Pour utili­ser le Blue­tooth, il est néces­saire d’avoir un appa­reil compa­tible avec la norme Blue­tooth Low Energy (LE) que l’on trouve sur la plupart des modèles sortis à partir de 2011. L’ap­pai­rage est très facile, et l’on peut donc pilo­ter à la volée l’am­pli, enre­gis­trer des presets plus faci­le­ment, et surtout régler plus fine­ment les diffé­rents para­mètres. Par exemple, il est possible de para­mé­trer de nombreuses choses pour chaque modèle d’am­plis : un éven­tuel sélec­teur bright, la réso­nance, la présence, etc. Pour les effets, les réglages sont aussi plus nombreux avec par exemple le mix, ou le feed­back. Le logi­ciel est simple, voire simpliste, mais il est ergo­no­mique et permet d’ar­ri­ver rapi­de­ment à ses fins sans devoir se pencher en profon­deur sur le logi­ciel.

La connexion en USB est aussi très facile. Il suffit d’ins­tal­ler sur son Mac ou son PC le logi­ciel Tone Room, et l’am­pli est auto­ma­tique­ment repéré par le logi­ciel. L’édi­tion des sons est alors facile. L’am­pli est aussi repéré en tant qu’in­ter­face audio dans les séquen­ceurs et il est donc facile de s’en­re­gis­trer, mais le son sortira de l’am­pli et non plus de vos enceintes. Trois types de routage sont d’ailleurs dispo­nibles pour l’en­re­gis­tre­ment : stéréo wet+­wet, stéréo wet+­dry, et ream­ping.

En plus de tout cela, l’Adio Air GT est livrée avec un code pour utili­ser le logi­ciel de simu­la­tion d’am­pli et d’ef­fets JamVOX III. L’offre est donc parti­cu­liè­re­ment complète !

De la terre à la lune

Il est temps d’écou­ter notre ampli. Comme d’ha­bi­tude, tous les extraits ont été enre­gis­trés avec une guitare Ibanez FR2620 Pres­tige. Cette guitare a deux micros humbu­cker pouvant être split­tés par l’in­ter­mé­diaire d’un sélec­teur à 5 posi­tions, et nous navi­guons régu­liè­re­ment entre les posi­tions dans les exemples sonores. Les 7 premiers exemples ont été captés avec un Zoom H5 qui faci­lite l’en­re­gis­tre­ment stéréo. Seul incon­vé­nient, les micros du Zoom sont très sensibles et vous enten­drez proba­ble­ment le guita­riste attaquer son instru­ment. Les deux derniers exemples sont direc­te­ment enre­gis­trés depuis l’Adio Air GT connecté en USB.

1 AC30 Effets sté­réo (Delay et chorus)
00:0001:04
  • 1 AC30 Effets sté­réo (Delay et chorus) 01:04
  • 2 BTQ CL Réverbes Spring et Hall 02:26
  • 3 AC30 TB Réverbe Spring 01:28
  • 4 Texas Lead Dry 00:38
  • 5 Brit 800 Delays, phaser, et flan­ger 03:18
  • 6 Double Rec Chorus 01:36
  • 7 Flat Tré­molo 01:16

L’Adio s’avère puis­sant avec belle projec­tion, mais il faut bien être face à l’am­pli pour profi­ter de ses quali­tés sonores. Les sons sont très clas­siques pour un Vox à modé­li­sa­tion, et l’on n’est pas étonné de décou­vrir des cleans et des crunchs plutôt réus­sis, et des grosses satu­ra­tions trop compres­sées et au final anec­do­tiques. Le respect de la dyna­mique est bon, sans être au niveau des modèles Valve­tro­nix. La tech­no­lo­gie hybride de ces modèles apporte vrai­ment de la chaleur et de la dyna­mique et, malheu­reu­se­ment, on ne retrouve pas ça sur l’Adio Air GT.

Vox Adio Air GT : Vox Adio Air GT (30871)

Si nous sommes jusque-là en terrain connu, les capa­ci­tés stéréo de l’ap­pa­reil, elles, étonnent ! Avec des effets stéréo, le son est d’une ampleur remarquable pour un si petit ampli. Les effets non stéréo ne béné­fi­cient pas de ce « whaou effect », mais sont exploi­tables et utiles malgré un carac­tère numé­rique rapi­de­ment iden­ti­fiable. La réduc­tion de bruit est assez présente dans les réglages d’ori­gine, mais l’ef­fet est assez fin puisque la « chute » du son se fait de manière natu­relle et douce. C’est donc un bon point, même s’il est préfé­rable bais­ser le noise gate par rapport au réglage d’usine. 

La capta­tion avec un micro de l’Adio Air GT n’est pas évidente, notam­ment à cause de ses capa­ci­tés stéréo. Il est donc inté­res­sant de l’uti­li­ser comme inter­face USB. Écou­tons ce que cela donne, et profi­tons-en pour décou­vrir quelques effets supplé­men­taires unique­ment dispo­nibles via le logi­ciel Tone Room.

8 Inter­face USB
00:0004:20
  • 8 Inter­face USB 04:20
  • 9 Inter­face USB Brit 159 + Effets supplé­men­taires Tone Room 04:39

Bran­ché en USB, l’Adio nous fait plei­ne­ment profi­ter de la stéréo et de ses bons cleans et crunchs. C’est une solu­tion facile pour s’en­re­gis­trer, et le résul­tat est convain­cant. Bien entendu, nous sommes loin des modé­li­sa­tions haut de gamme de certains fabri­cants, mais la fonc­tion n’est abso­lu­ment pas anec­do­tique. 

Mon ampli attend un bébé

Vox Adio Air GT : Vox Adio Air GT (3332)

N’ou­blions pas que l’Adio Air GT peut aussi faire office d’en­ceinte ! Il suffit pour cela de l’ap­pai­rer en Blue­tooth avec un appa­reil mobile ou d’uti­li­ser l’en­trée Aux. On retrouve globa­le­ment les quali­tés et les défauts de la section d’am­pli guitare. La bête diffuse prin­ci­pa­le­ment face à elle, et il faudra donc la placer avec malice. C’est dommage, mais l’am­pli/enceinte compense cela avec une grande puis­sance qui permet sans problème de sono­ri­ser une pièce. Le bas est présent, ça ne sature pas même à fort volume, et le son est plutôt défini. Il est même possible de modi­fier l’éga­li­sa­tion, mais unique­ment via 4 presets. Comme c’est souvent le cas avec une enceinte Blue­tooth, vous ne pour­rez donc pas libre­ment ajus­ter l’EQ. Dommage !

Outre la diffu­sion de musique, la fonc­tion enceinte est très utile pour jouer sur des backing tracks. Le son de guitare étant assez ample, il se marie bien avec le son prove­nant de sources externes. De plus, il y a un volume pour chacune des sources, ce qui permet de bien les mêler.

Conclu­sion

Du concept au format, l’Adio Air GT est très proche de la tête Yamaha THR10. Côté son, il s’ap­puie sur les modé­li­sa­tions d’am­plis et d’ef­fets clas­siques de Vox, et s’en sort hono­ra­ble­ment sans toute­fois briller. Si vous recher­chez avant tout un bon ampli à modé­li­sa­tion d’en­trée de gamme, nous vous conseillons de plutôt vous orien­ter vers les modèles Valve­tro­nix dont la tech­no­lo­gie hybride offre de très belles sensa­tions. Mais c’est vite oublier que l’Adio Air GT n’est pas qu’un simple ampli à modé­li­sa­tion. Tout d’abord, il est très petit, et pren­dra faci­le­ment place sur un bureau. Et malgré cela, ses capa­ci­tés stéréo sont bluf­fantes. Il peut aussi être piloté à distance via Blue­tooth, et faire office d’in­ter­face audio. Le logi­ciel Tone Room est pratique et effi­cace, et les multiples connexions fonc­tionnent à merveille. Enfin, l’Adio s’avère être une enceinte Blue­tooth convain­cante.

Rayon défauts, on regret­tera évidem­ment le look raté de la machine. Certains lui trou­ve­ront certai­ne­ment un charme – il en faut pour tous les goûts – mais les matières utili­sées font vrai­ment pâle figure. De plus, à l’in­verse des THR, l’Adio ne convient pas aux multi-instru­men­tistes. Les guita­ristes devront s’orien­ter vers la version GT ici testée, et les bassistes vers la version BS. Enfin, il faut vrai­ment être placé face à la machine pour appré­cier ses sono­ri­tés.

En résumé, le dernier-né de Vox n’ex­celle nulle part, mais assure honnê­te­ment ses multiples missions d’am­pli guitare stéréo, d’in­ter­face audio, et d’en­ceinte Blue­tooth. C’est d’ailleurs cette dernière fonc­tion, ainsi que la compa­ti­bi­lité avec une appli­ca­tion, qui démarquent l’Adio de la THR10, sans quoi l’on pour­rait douter de la perti­nence d’un tel produit près de 6 ans après la sortie de la tête de Yamaha. Les tarifs étant très proches (299 € pour la THR10 contre envi­ron 330 € pour l’Adio), Vox nous offre enfin une alter­na­tive crédible. Si vous recher­chez une solu­tion intui­tive, très compacte, nomade, et connec­tée pour jouer de la guitare et écou­ter de la musique, vous pour­riez être inté­ressé par ce produit.

  • Vox Adio Air GT : Vox Adio Air GT (6250)
  • Vox Adio Air GT : Vox Adio Air GT (75633)
  • Vox Adio Air GT : Vox Adio Air GT (55441)
  • Vox Adio Air GT : Vox Adio Air GT (71313)
  • Vox Adio Air GT : Vox Adio Air GT (45264)
  • Vox Adio Air GT : Vox Adio Air GT (89269)
  • Vox Adio Air GT : Vox Adio Air GT (30871)
  • Vox Adio Air GT : Vox Adio Air GT (3332)
  • Vox Adio Air GT : Vox Adio Air GT (47575)

 

8/10
Points forts
  • Compact
  • Ampli à modélisation + interface audio + enceinte
  • Stéréo bluffante, surtout avec les effets stéréo
  • Cleans et crunchs crédibles
  • Bluetooth pour piloter l’ampli via le logiciel Tone Room ou diffuser de la musique
  • Logiciel Tone Room compatible Windows, Mac, iOS, et Android
  • Fonctionnement instinctif…
Points faibles
  • … mais une ergonomie qui commence à dater
  • Les grosses saturations trop compressées
  • Il faut être en face de l’ampli pour vraiment profiter de son son
  • Pas fait pour les multi-instrumentistes
  • Le look raté

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.