Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
Agrandir
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
Blackstar Amplification Silverline Special
Photos
1/29

Test Blackstar Amplification Silverline Special

Ampli combo à modélisation pour guitare de la marque Blackstar Amplification appartenant à la série Silverline

Écrire un avis ou Demander un avis
Blackstar passe au gris !
7/10
Partager cet article

La marque anglaise Blackstar a réussi à s’imposer en tant que référence dans le domaine de l’amplification avec un catalogue particulièrement complet couvrant des besoins divers et variés allant de pédales aux gros mastodontes à lampes et en passant par quelques intermédiaires numériques. C’est en l’occurrence ce qui va nous intéresser dans ce test du « Silverline Special », un combo nouvelle génération, qui vous allez le voir, permet de couvrir la plupart des besoins des guitaristes.

Le modèle « Special » de la gamme Silver­line est un ampli affi­chant une puis­sance de 50 Watts RMS et portant dans son box fermé un haut-parleur Celes­tion G12 V-Type de 12 pouces. Ce choix de haut-parleur est à la fois une bonne surprise étant donné la répu­ta­tion de la marque Celes­tion et perti­nent du fait de son équi­libre sonore au vu de la multi­tude de sono­ri­tés propo­sées par les équipes de Blacks­tar avec ce combo.

L’es­thé­tique est parti­cu­liè­re­ment soignée grâce à un gris texturé donnant un effet « boutique » à l’am­pli­fi­ca­teur. Son poids de 16 kg et ses dimen­sions tout à fait raison­nables en font un combo facile à trans­por­ter. Enfin, les maté­riaux utili­sés semblent quali­ta­tifs et ne devraient pas poser de problèmes dans le cadre d’une utili­sa­tion inten­sive mais soignée.

blackstar1Le panneau de contrôle est, comme souvent sur les ampli­fi­ca­teurs numé­riques, riche en options et en petits boutons aux leds multiples. Cepen­dant, Blacks­tar a réussi, globa­le­ment mais pas tota­le­ment, à préser­ver une prise en main simple et claire.

Ce « Special » offre six types de préam­pli­fi­ca­teurs avec deux canaux clairs « Bright/Warm », deux crunchs « Crunch/Super Crunch » et deux distor­sions « OD1/OD2 ». Le tout est accom­pa­gné de deux potards permet­tant de gérer le niveau de gain et le volume. La partie égali­sa­tion est déce­vante au premier regard à cause de l’éco­no­mie d’un contrôle dédié aux médiums, surtout sur un ampli­fi­ca­teur de cette taille et de cette puis­sance. On y retrouve ainsi en accès direct et immé­diat le contrôle des basses, des aigus et le fameux « ISF », propre à tous les ampli­fi­ca­teurs Blacks­tar sur lequel on revien­dra un peu plus loin dans ce test.

Au second coup d’œil, on découvre qu’il existe bien, moyen­nant l’uti­li­sa­tion du bouton « TAP » l’in­dis­pen­sable contrôle des médiums et qu’il est égale­ment possible d’af­fi­ner le tout avec le réglage de la réso­nance et de la présence. C’est une excel­lente nouvelle de savoir que ces réglages sont bel et bien dispo­nibles, mais ça en est une moins bonne à l’uti­li­sa­tion. En effet, pour régler le niveau des médiums il faut appuyer sur le bouton « TAP » puis tour­ner le potard d’ISF et la procé­dure est la même pour la réso­nance et la présence en combi­nant le bouton « TAP » avec les potards des basses et des aigus. Cela fonc­tionne mais ça ne sera jamais aussi confor­table que des potards dédiés. Les équipes de Blacks­tar ont cepen­dant dû trou­ver une solu­tion afin de faire tenir tout ce petit monde sur le panneau de contrôle.

En effet, vient s’ajou­ter un potard de « RESPONSE » qui offre le choix entre six types de lampes de puis­sance : EL84, 6V6, EL34, KT66, 6L6 et les KT88 qui vont permettre de simu­ler la réac­tion d’un vrai ampli­fi­ca­teur à lampes.

blackstar7Une partie pour les effets est égale­ment dispo­nible et divi­sée en trois caté­go­ries, toutes utili­sables simul­ta­né­ment. On a ainsi à notre dispo­si­tion quatre réverbes (room, hall, spring, plate), quatre délais (linear, analogue, tape, multi) et pour finir quatre effets de modu­la­tion courants (phaser, flan­ger, chorus et tremolo). On peut, pour chaque effet, gérer le niveau et le timing. Cette partie a le mérite d’être très facile à utili­ser, mais on notera cepen­dant que rien ne nous indique, de manière textuelle, le type d’ef­fet utilisé dans chacune des caté­go­ries… à part nos oreilles (et le manuel).

Enfin, en plus d’un volume géné­ral parti­cu­liè­re­ment effi­cace du fait de son fonc­tion­ne­ment très progres­sif, on retrouve la possi­bi­lité de sauve­gar­der ses presets afin de pouvoir les rappe­ler faci­le­ment, un mode accor­deur, une sortie casque au format mini-jack quelque peu diffi­cile à gérer au niveau du volume, une entrée dédiée aux lecteurs MP3, une entrée foots­witch (non fourni pour le test) et une connexion USB afin de contrô­ler et enre­gis­trer l’am­pli­fi­ca­teur direc­te­ment sur son ordi­na­teur sans passer par un micro externe.

Malheu­reu­se­ment, aucune boucle d’ef­fet n’est dispo­nible sur ce modèle.

L’ISF pour tous !

Vous l’au­rez compris au vu des options propo­sées par Blacks­tar sur cette gamme Silver­line, ce combo se veut parti­cu­liè­re­ment géné­reux en sono­ri­tés. C’est entre autres grâce au fameux potard d’ISF que l’on retrouve un peu partout sur les produits de la marque. Son utili­sa­tion est très simple : à zéro on a un son typé « améri­cain » et à dix on est dans le monde « anglais ». Un peu comme si on passait d’un Mesa Boogie à un Marshall en passant par une multi­tude de « Mesr­shall ». Tech­nique­ment et concrè­te­ment, le potard vient agir sur les fréquences de l’éga­li­sa­tion. Cela fonc­tionne très bien et c’est un réglage très bien maitrisé par les équipes de la marque. Ce potard d’ISF combiné au choix des lampes de puis­sance offre la possi­bi­lité à chacun de trou­ver la signa­ture sonore qui lui convient.

Vous allez pouvoir entendre, dans les exemples sonores propo­sés, diffé­rentes combi­nai­sons sur les six canaux dispo­nibles. Évidem­ment, les possi­bi­li­tés sont pratique­ment infi­nies. Seule la partie égali­sa­tion, hors ISF, sera toujours réglée dans une zone suffi­sam­ment neutre et perti­nente pour l’en­re­gis­tre­ment.

1_clean­warm_el84_gain5_isf5_nofx
00:0000:24
  • 1_clean­warm_el84_gain5_isf5_nofx00:24
  • 2_clean­bright_el84_gain5_isf5_nofx00:28
  • 3_clean­bright_6L6_gain5_isf5_reverbe_spring00:17
  • 4_clean­warm_el34_gain5_isf5_reverbe_spring_chorus00:24
  • 5_clean­warm_6v6_gain5_isf3_tremolo00:24
  • 6_crunch_el34_gain4_isf3_rever­be­hall00:22
  • 7_crunch_el84_gain7_isf1_rever­be­hall00:18
  • 8_super­crunch_kt66_gain7_isf7_rever­be­hall00:19
  • 9_super­crunch_kt66_gain7_isf4_rever­be­hall00:22
  • 10_od1_6l6_gain5_isf3_nofx00:24
  • 11_od1_6l6_gain5_isf9_nofx00:24
  • 12_od1_el84_gain5_isf5_delay­li­near00:32
  • 13_od2_el84_gain5_isf5_rever­be­hall_delay­li­near00:27
  • 14_od2_kt88_gain2_isf10_phaser00:27
  • 15_crunch_el84_gain3_isf1_flan­ger00:24

blackstar5Les sensa­tions de jeu sont très bonnes, l’am­pli répond de manière assez natu­relle et il y a large­ment assez de gain pour satis­faire les guita­ristes les plus cheve­lus. Cepen­dant, sur les canaux OD1 et OD2, il faudra savoir rester modéré sur la quan­tité de satu­ra­tion que l’on envoie car on se retrouve rapi­de­ment avec une compres­sion assez carac­té­ris­tique des amplis numé­riques.

Les deux canaux « crunch » et « super crunch » sont parti­cu­liè­re­ment inté­res­sants et musi­caux. Large­ment assez de gain pour s’en­vo­ler mais tout en gardant une réponse suffi­sam­ment dyna­mique.

Le carac­tère des diffé­rentes lampes de puis­sance est bien respecté. D’ailleurs, sur l’exemple en 6V6, la légère satu­ra­tion ne vient pas de la prise qui est parfai­te­ment propre, mais bien de la réac­tion de la partie puis­sance. 

Le rendu géné­ral a le mérite de ne pas être cari­ca­tu­ral et il est réel­le­ment inté­res­sant de tester diffé­rentes combi­nai­sons. À noter que pouvoir agir sur la présence et la réso­nance est assez rare sur ce genre d’am­plis, c’est donc un réel plus, et ce, malgré l’in­dis­po­ni­bi­lité de potards dédiés unique­ment à ces para­mètres pour des raisons de place.

Un ampli pour le studio ?

insider1Cet ampli­fi­ca­teur Blacks­tar est équipé d’une prise USB, permet­tant de le relier à votre machine et d’uti­li­ser le logi­ciel INSI­DER, télé­char­geable gratui­te­ment sur le site de la marque. Ce logi­ciel vous permet de gérer vos presets en temps réel, de télé­char­ger ceux propo­sés par la commu­nauté d’uti­li­sa­teurs, mais aussi de char­ger vos musiques afin de jouer par-dessus tout en ayant la possi­bi­lité de les ralen­tir sans alté­rer la tona­lité ou de faire tour­ner des boucles. En bonus, vous avez à dispo­si­tion un accor­deur et un métro­nome. Cette partie fonc­tionne assez bien malgré une inter­face un peu sommaire et légè­re­ment vieillotte.

INSI­DER vous permet égale­ment de choi­sir entre trois modes d’en­re­gis­tre­ment par USB. Vous avez le choix entre : 

  • Enre­gis­trer votre signal en stéréo avec une simu­la­tion de baffle inté­grée 
  • Enre­gis­trer le signal traité en mono d’un côté et de l’autre côté le signal D.I 
  • Re-amper un signal préa­la­ble­ment enre­gis­tré

insider2Cela semble parti­cu­liè­re­ment complet et adapté aux tech­niques d’en­re­gis­tre­ment modernes. Cepen­dant, en lançant Cubase 10 sous Windows 10, on se rend compte qu’au­cun pilote ASIO n’a été prévu pour accom­pa­gner la connec­tique USB et il faut se rabattre sur le télé­char­ge­ment des célèbres ASIO4ALL. Des pilotes ASIO signés Blacks­tar auraient fait une meilleure impres­sion.

La simu­la­tion de baffle appliquée pendant l’en­re­gis­tre­ment est tout au plus correcte mais il aurait été confor­table de pouvoir la désac­ti­ver pour appliquer le VST de son choix. À ce propos, INSI­DER est un logi­ciel externe dont aucune version VST n’est dispo­nible.

Cette partie connec­tée est en somme plutôt convain­cante pour gérer les presets de son ampli­fi­ca­teur ou pour s’en­trai­ner faci­le­ment et sans trop s’em­bê­ter à jouer par-dessus sa musique préfé­rée. La partie MAO pure et dure est quant à elle plus sommaire, surtout si l’on compare à la concur­rence dans ce domaine.

1_USB_stereo_super­crunch_el84_rever­be­hall_delaya­na­log
00:0000:28
  • 1_USB_stereo_super­crunch_el84_rever­be­hall_delaya­na­log00:28
  • 2_USB_stereo_clean­bright_el34_rever­be­hall_chorus00:23

L’étoile noire 2.0

En conclu­sion, Blacks­tar avec ce nouveau Silver­line Special propose un combo compact, pas trop lourd, bien construit, moderne, équipé d’un vrai haut-parleur Celes­tion et offrant une palette sonore très large. Ces carac­té­ris­tiques font de cet ampli­fi­ca­teur un compa­gnon parti­cu­liè­re­ment poly­va­lent qui saura être utile pour le travail à la maison mais aussi en répé­ti­tion grâce à ses 50 Watts pour ceux qui jouent avec un batteur pas trop nerveux. Cepen­dant, malgré la promesse d’un son digne des meilleurs amplis à lampes, on retrouve quand même, parfois, une signa­ture qui colle souvent aux ampli­fi­ca­teurs numé­riques, notam­ment sur les grosses distor­sions. Il faudra cher­cher et trou­ver la bonne combi­nai­son entre l’éga­li­sa­tion avec son ISF et le choix des lampes de puis­sance.

Enfin, la partie USB aurait mérité des drivers ASIO dédiés et une inter­face remise légè­re­ment au goût du jour.

Prix moyen : 407 €

 

  • blackstar1
  • blackstar2
  • blackstar3
  • blackstar4
  • blackstar5
  • blackstar6
  • blackstar7
  • blackstar8
  • insider1
  • insider2
  • insider3
  • insider4
  • insider5

 

7/10
Points forts
  • Joli avec de belles finitions
  • Haut-parleur 12 pouces de marque Celestion
  • Dimensions et poids raisonnables
  • Puissance suffisante pour une utilisation variée
  • Rendu sonore convaincant dans sa globalité
  • Belle polyvalence
  • Des effets crédibles à l’utilisation simple
  • Réglages de présence et de résonance
Points faibles
  • Pas de potard dédié aux fréquences médiums
  • Pas de boucle d’effet
  • Footswitch non fourni
  • Partie USB quelque peu perfectible pour l’enregistrement malgré de bonnes idées
  • Une compression numérique sur les saturations généreuses
  • Gestion du volume de la sortie casque

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.