Bien débuter
Forums thématiques Bien débuter
culture

Différentes sortes de Cumbia

Les musiques traditionnelles 18
  • Réagir
  • 0 réaction
  • J'aime
  • Tweet
  • Partager
  • Mail

Si la Cumbia est née en Colombie, sa tradition est également fortement ancrée au Panama. Et si elle est passée du folklore au divertissement, c'est en Argentine qu'elle retrouve une parole engagée.

La Cumbia traditionnelle

Nous avons vu la semaine dernière que la Cumbia des origines avait pour vocation principale la transmission de savoir et le devoir de mémoire. Ceux à qui était dévolue ladite transmission du savoir se tenaient au centre d'une ronde formée par les danseurs qui tenaient une bougie sur la tête. Petit à petit, la Cumbia a évolué vers une danse de séduction, avec des groupes mixtes d'hommes et de femmes dansant toujours autour d'un élément central, cette fois constitué des musiciens accompagnant la danse. La bougie était conservée, mais elle servait aux femmes à éloigner les hommes lorsque ceux-ci mimaient des intentions sexuelles, ce qui n'est pas sans rappeler le principe du Guaguancó cubain. L'instrumentarium est composé de tambours, de flûtes « Kuizi Sigí » et « Kuizi Bonzí » et de Maracas. Nous avions évoqué les costumes des danseurs dans l'article précédent. Pour les femmes, il s'agit souvent de robes longues et colorées, parfois agrémentées de dentelles. Les hommes sont habillés en blanc avec un foulard rouge autour du cou.

Pour les exemples vidéo de Cumbia colombienne, je vous invite à vous référer à l'article précédent.

Cumbiamba

La Cumbia a évolué vers la Cumbiamba, qui est parmi les anciennes formes de la Cumbia celle qui semble être la plus pratiquée aujourd'hui. Les femmes ne tiennent plus la bougie. Les flûtes Kuizi Sigí et Kuizi Bonzí ont été remplacées par l'accordéon et la flûte de pan.

Cumbia moderne de Colombie

La Cumbia moderne se distingue des précédentes par l'apparition du chant. On voit aussi disparaître les costumes traditionnels au profit de tenues plus « sexy ».

Panama - Cumbia Santeña

La Cumbia panaméenne se distingue de la Cumbia colombienne essentiellement par les instruments. Apparue plus tardivement, elle a immédiatement intégré des instruments plus européens et « modernes », comme les violons et les guitares. Eux aussi ont été ensuite souvent remplacés par l'accordéon. La figure principale de la danse consiste en un double cercle des femmes et des hommes, ces derniers occupant le cercle intérieur et les femmes le cercle extérieur.

Panama – Cumbia Atravesá

La Cumbia Atravesá est la plus rapide des Cumbia. Le rythme en 6/8 est appuyé par les danseurs qui effectuent des « zapateos », jeux de pieds très élaborés.

Argentine - Cumbia Villera

Enfin, on ne peut évoquer les différentes formes de Cumbia sans évoquer la Cumbia Villera d'Argentine. Celle-ci est née durant les années 90 et s'est principalement affirmée à partir de la crise économique qui a frappé le pays en 1998. C'est une forme de Cumbia qui sans être forcément agressive n'hésite pas à évoquer parfois crûment les problèmes rencontrés par les catégories pauvres de la population. Le nom de « Villera » fait d'ailleurs directement référence aux bidonvilles argentins, les « villas miseras ».

 

← Article précédent dans la série :
Introduction à la Cumbia
Article suivant dans la série :
Les instruments de la Cumbia →
Soyez le premier à réagir à cet article
Soyez le premier à réagir à cet article Aucun commentaire
  • J'aime
  • Tweet
  • Partager
  • Mail