Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou

Les caractéristiques musicales du Flamenco

Les musiques traditionnelles 2

La semaine dernière je vous ai présenté rapidement les origines du flamenco et les principaux représentants de ce style. Aujourd'hui je vous propose de nous intéresser à ce qui en fait réellement l'identité musicale.

Accéder à un autre article de la série...

L’âme du flamenco

On ne saurait parler du flamenco sans évoquer même briè­ve­ment le concept qui en est à la racine: le « duende ». Dans l’ar­ticle précé­dent nous avons vu que le flamenco trans­cen­dait les senti­ments et ques­tion­ne­ments des peuples anda­lous. Or il ne pour­rait accom­plir cette fonc­tion sans ce fameux « duende » que Fede­rico Garcia Lorca présente dans Théo­rie et Jeu du Duende comme un état d’ins­pi­ra­tion artis­tique ancré dans la chair et le sang, et qu’il oppose à l’image tradi­tion­nelle de la muse qu’il asso­cie davan­tage à l’es­prit et l’in­tel­li­gence. Il reprend à ce sujet les mots du chan­teur de flamenco Manuel Torre : « Tout ce qui a des sons noirs a du duende. ».

Le flamenco est un chant

Le flamenco est à l’ori­gine un chant – le « cante » – auquel ne vien­dront que plus tard s’as­so­cier la musique et la danse. On distingue deux types de chant : le « cante jondo » (chant profond) et le « cante chico » (chant léger).

Ce chant est mis en forme dans ce que l’on appelle des « tonás » qui seront les ancêtres de tous les types du flamenco : les « palos » et leurs variantes locales, les « esti­los ». Chaque palo ou estilo relève indi­vi­duel­le­ment du cante jondo ou du cante chico.

Les prin­ci­paux « palos »

On compte une quaran­taine de palos et esti­los diffé­rents. Le format de ces articles ne me permet pas de tous les passer en revue, mais je vous en cite­rai les trois prin­ci­paux : la segui­ryia, la soleá et sa variante la bulería, toutes les trois à la fois chan­tées, dansées et accom­pa­gnées par des instru­ments. 

La segui­riya est la plus ancienne des trois. Elle est aussi souvent consi­dé­rée comme la plus « tragique ». Les vers qui la composent sont des hepta­syl­labes au nombre de trois ou quatre.

La soleá est plus récente, mais c’est le palo dont découlent quasi­ment tous les esti­los locaux du flamenco. Les vers sont cette fois des octo­syl­labes. La soleá est deve­nue en quelque sorte le symbole même de la culture flamenca. 

C’est  l’une de ses variantes les plus festives, la bulería, qui est aujour­d’hui souvent favo­ri­sée par les artistes du nouveau flamenco.

La bulería est origi­naire de Jerez de la Fron­tera – Xérès en français, berceau du vin du même nom. C’est un chant plutôt joyeux et toujours accom­pa­gné de claque­ments de mains (« palmas » sur lesquels nous revien­drons prochai­ne­ment). La bulería est née de l’ac­crois­se­ment du tempo de la soleá.

Si les palos et esti­los peuvent se distin­guer par leur struc­ture instru­men­tale et éven­tuel­le­ment leurs théma­tiques, c’est prin­ci­pa­le­ment au niveau du tempo et du rythme – le « compas » – que se situent les diffé­rences. Nous y revien­drons dans le prochain article.

Un peu d’har­mo­nie

Le flamenco utilise prin­ci­pa­le­ment la gamme dite espa­gnole (ou anda­louse ou … flamenco), que nous avons déjà évoquée dans l’ar­ticle 63 du dossier sur l’har­mo­nie.

Je vous en re-montre une ici, en l’oc­cur­rence Mi espa­gnole :

gamme espagnole Mi

gamme espa­gnole Mi
00:0000:07

Dans le cadre d’une utili­sa­tion en flamenco, le troi­sième et le quatrième degrés de cette gamme octa­to­nique ne sont pas employés conjoin­te­ment. On peut ainsi par exemple omettre le 3e degré lorsque l’on monte la gamme et le 4e lorsqu’on la descend. La gamme espa­gnole sans son 4e degré rede­vient un mode phry­gien normal (cf article 46 du dossier sur l’har­mo­nie). Le flamenco emploie d’ailleurs souvent Mi et La phry­giens.

La cadence espa­gnole est la suivante : 

IV min – III – II – I.

cadence espagnole

cadence espa­gnole
00:0000:06

Les degrés sont ceux du mode phry­gien, mais on consta­tera la présence du Sol# dans le dernier accord, note appar­te­nant à la gamme espa­gnole. L’en­semble crée une tension que l’on serait tenté de résoudre par une cadence parfai­te… ce qui serait une erreur en flamenco !

← Article précédent dans la série :
Qu'est-ce que le Flamenco ?
Article suivant dans la série :
Le rythme du flamenco →

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.