Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou

Les différentes formes de la Rumba

Les musiques traditionnelles 6

Nous allons aujourd'hui nous intéresser particulièrement aux différents styles qui constituent toute la richesse de la rumba, qu'elle soit de Cuba...ou d'ailleurs.

Accéder à un autre article de la série...

Les prin­ci­paux styles de rumba cubaine

Les prin­ci­paux styles de rumba actuel­le­ment pratiqués sont le Yambú, la Colum­bia, le Guaguancó et le Guara­pa­chan­geo. Mais leur ancêtre à tous est la Siguiríya qui a disparu aujour­d’hui. Et pour ceux qui ont suivi ce dossier depuis le début, oui il s’agit bien d’un homo­nyme du palo que l’on trouve en flamenco ! Même s’ils sont assez faibles, il existe des liens entre ce dernier et la rumba. On pense que le Guaguancó aurait été en partie apporté à la Havane par des chan­teurs de flamenco immi­grés, et les parties chan­tées des diffé­rents styles de rumba peuvent reprendre des harmo­nies flamen­cas.

La Colum­bia, dont le nom est tiré de celui d’une gare de la ville de Matan­zas où elle est appa­rue, est une danse exclu­si­ve­ment mascu­line où les parti­ci­pants viennent tour à tour riva­li­ser de virtuo­sité. Bien que profane, elle reprend des éléments des danses céré­mo­nielles Akabuá et Yoruba qu’elle mêle à l’évo­ca­tion des acti­vi­tés quoti­diennes comme par exemple le travail de la terre. Le carac­tère virtuose de la Colum­bia s’ex­prime notam­ment par la rapi­dité d’exé­cu­tion de la danse. 

À l’op­posé on trouve le Yambú qui non seule­ment se danse à deux mais égale­ment sur un rythme plus lent. De ce fait on l’as­so­cie souvent aux personnes plus âgées, soit qu’il soit pratiqué par elles, soit que les jeunes danseurs imitent les mouve­ments poten­tiel­le­ment plus contraints de leurs aînés.

Le Guaguancó, malgré ses possibles liens avec le flamenco évoqués plus haut, est avant tout une évolu­tion du Yambú. Il est plus rapide et ouver­te­ment plus sexuel. En effet, le danseur mascu­lin y cherche perpé­tuel­le­ment à s’ap­pro­prier symbo­lique­ment le sexe de la danseuse (souvent par l’in­ter­mé­diaire d’un foulard), et celle-ci doit toujours l’em­pê­cher d’ar­ri­ver à ses fins. 

Le Guara­pa­chan­gueo quand à lui a été créé par le groupe Los Chini­tos et repré­sente une forme de rumba globa­le­ment plus aérienne et davan­tage axée sur les contre-temps.

La rumba flamenca et la rumba cata­lane

Si ces deux styles musi­caux s’ins­pirent bien d’une tradi­tion musi­cale cubaine, c’est malgré leur nom moins de la rumba d’ori­gine afri­caine que de la guara­cha, une musique du XVIe siècle tota­le­ment diffé­rente d’ins­pi­ra­tion plutôt blanche hispa­nique et dédiée à l’ori­gine prin­ci­pa­le­ment à la satire poli­tique. La rumba flamenca est l’adap­ta­tion de la guara­cha par les gitans anda­lous, et les repré­sen­tants les plus célèbres en sont aujour­d’hui les Gipsy Kings (eh oui !). Elle inspire à son tour la rumba cata­lane, à laquelle notre ami Manu Chao rend hommage dans sa chan­son Rumba de Barce­lona. On peut dire que les rumbas flamenca et cata­lane repré­sentent un exemple de « música ida y vuelta », la musique espa­gnole qui a fait un aller-retour entre le vieux et le nouveau conti­nent.

La rumba congo­laise

Mais concer­nant la rumba le véri­table exemple de « música ida y vuelta » n’est pas espa­gnol, mais bien afri­cain. En effet, depuis les années 40 et 50 se sont déve­lop­pées en Afrique de nouvelles formes de rumba qui n’en portent pas seule­ment le nom mais repré­sentent un véri­table retour aux sources cultu­relles de cette musique. Cette nouvelle rumba tire son nom du fait qu’elle est initia­le­ment appa­rue aux Congos Kinshasa et Braz­za­ville. Mais elle s’est ensuite notam­ment déve­lop­pée en Centra­frique et jusqu’en Côte d’Ivoire où sa rencontre avec le Soukous local a provoqué l’émer­gence du « Coupé Décalé » ivoi­rien.

L’un des prin­ci­paux arti­sans de la rumba congo­laise a été le musi­cien de même origine Antoine Wendo Kolo­soy, que l’on retrouve ici rendant hommage à Paul Kamba, autre pion­nier de ce style :

 

← Article précédent dans la série :
Le guide de la Rumba
Article suivant dans la série :
Les caractéristiques rythmiques de la Rumba →

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.