Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
Agrandir
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
Alesis iO Dock II
Photos
1/73

Test de l'iO Dock II d’Alesis

Interface audio ou MIDI pour tablette/iDevice de la marque Alesis appartenant à la série iO

test
31 réactions
Quoi de neuf, Dock ?
8/10
Partager cet article

L’iO Dock II est la toute dernière version de l’interface audio et MIDI tout-en-un pour iPad d’Alesis. Elle inclut des préamplis micro, des outils de monitoring et plus encore dans le but de rendre la production musicale extrêmement simple. Pour voir ce que cette version propose de nouveau, allons donc l'essayer.

 

La grosse nouveauté est la compa­ti­bi­lité avec le connec­teur Light­ning. L’iO Dock II est offi­ciel­le­ment compa­tible avec n’im­porte quel iPad jusqu’à la 4ème géné­ra­tion. Bien que l’iPad s’in­sère dans le dock prévu à cet effet, il se connecte en réalité à l’iO Dock II à l’aide d’un petit câble qui se trouve sur le côté de l’ap­pa­reil, et pour lequel sont inclus des adap­ta­teurs 30 broches et Light­ning. Vous pouvez donc utili­ser l’iO Dock II avec l’iPad Air, de taille réduite, et même l’iPad Mini (que je n’ai pas essayé), mais tous deux (surtout le Mini) sont trop petits pour le dock : l’iPad inséré risque de ne pas rester en place si vous dépla­cez l’iO Dock II.

Autre nouveauté, les entrées DI ont été amélio­rées. On ne retrouve pas la sortie vidéo présente sur l’iO Dock origi­nal. Alesis n’a fourni aucune expli­ca­tion sur cette omis­sion. 

Tour du Proprié­taire

L’iO Dock II présente une surface incli­née, il est moulé dans un plas­tique noir brillant qui lui donne un air quelque peu fragile, mais il se révèle en fait tout à fait solide. La plupart de ses nombreux connec­teurs se trouvent à l’ar­rière de l’ap­pa­reil, et incluent deux sorties jack 6,35mm « Main » de niveau ligne pour bran­cher des enceintes ou quelque autre type de maté­riel, un commu­ta­teur Direct On/Off qui permet d’al­ter­ner entre le contrôle du signal sur l’iPad et le moni­to­ring direct depuis le hard­ware (afin d’évi­ter tout problème de latence au cours de l’en­re­gis­tre­ment), deux entrées combo XLR/jack 6,35mm avec des potards indi­vi­duels de gain d’en­trée et un switch global pour l’ali­men­ta­tion fantôme, un commu­ta­teur micro/ligne pour l’en­trée 1 ; une entrée foots­witch 6,35mm pour les messages CC assi­gnables (par exemple, si l’ap­pli le permet, vous pouvez confi­gu­rer un enre­gis­tre­ment par Punch-In/Out), un connec­teur pour l’ali­men­ta­tion four­nie (on y revient plus bas) ; un inter­rup­teur On/Off ; et un empla­ce­ment de rete­nue de câbles qui permet d’en­rou­ler le cordon d’ali­men­ta­tion.

Sur le côté droit de l’iO Dock II on trouve une entrée casque stéréo 6,35mm assor­tie de son propre potard de volume, et un réglage du niveau des sorties « Main » gauche et droite. À gauche de l’ap­pa­reil se trouvent les prises d’en­trée et de sortie MIDI 5 fiches stan­dards et un port USB MIDI que vous pouvez utili­ser pour bran­cher votre iO Dock II à un ordi­na­teur, si vous souhai­tez par exemple utili­ser le contrô­leur MIDI de votre ordi­na­teur pour envoyer le son dans l’iO Dock. En revanche, le port USB de l’iO Dock II ne supporte pas l’au­dio numé­rique. 

On branche et c’est parti

L’iO Dock II s’est avéré très simple à instal­ler. J’ai d’abord bran­ché l’ali­men­ta­tion externe, conçue de sorte qu’elle n’en­combre pas plus d’un empla­ce­ment sur une prise murale ou une multi­prise stan­dard (les fiches sont placées hori­zon­ta­le­ment). Il est bon de le souli­gner, dans la mesure où les blocs d’alim recouvrent bien souvent deux prises alors qu’une seule est utili­sée. J’ai inséré mon iPad Air dans le dock, et comme je l’ai mentionné plus haut, me suis aperçu qu’il n’était pas stable pour des raisons de format. Norma­le­ment avec ce type d’ap­pa­reil, on s’at­tend à ce que la connexion Dock soit à l’in­té­rieur, là où l’ap­pa­reil que l’on veut connec­ter s’in­sère. Cela n’est pas le cas avec l’iO Dock II, pour lequel le bran­che­ment entre l’ap­pa­reil et l’iPad se fait avec le câble Dock rigide qui dépasse légè­re­ment sur le côté. 

 
 

L’iPad s’in­sère dans la partie supé­rieure de l’ap­pa­reil, mais il faut le bran­cher à l’aide d’un câble qui dépasse du côté droit.

Alesis ne mentionne pas que l’iO Dock II est compa­tible avec l’iPad Air, mais Apple ayant annoncé la sortie de sa tablette quatre mois avant que l’iO Dock II ne soit annoncé, on aurait pu penser qu’ils auraient eu le temps de sortir un insert compa­tible avec la nouvelle tablette d’Apple. Pourquoi propo­ser un produit qui ne soit pas entiè­re­ment compa­tible avec la dernière version de l’iPad ? Fort heureu­se­ment, tant que votre iO Dock II repose immo­bile et à plat, vous ne devriez pas avoir de souci avec votre iPad Air inséré dedans. Cela étant dit, j’es­père qu’Ale­sis règlera ce problème de format.

J’ai ensuite bran­ché une paire d’en­ceintes ampli­fiées aux sorties Spea­ker, ainsi que mon clavier de contrôle MIDI. C’est là que j’ai constaté qu’il n’y a aucun moyen d’ali­men­ter un contrô­leur MIDI via le bus USB de l’iO Dock II. Il y a en effet bien une prise USB MIDI servant à connec­ter l’ap­pa­reil à un ordi­na­teur, mais celle-ci n’est pas conçue pour bran­cher un contrô­leur MIDI ; par consé­quent si vous utili­sez un clavier ou tout autre type de contrô­leur, celui-ci devra être alimenté en externe. Si l’on ajoute à cela l’ab­sence de batte­rie, on constate que l’iO Dock II, contrai­re­ment à d’autres inter­faces Dock du marché équi­pées de batte­ries d’ali­men­ta­tion, ne saurait s’uti­li­ser sans bloc d’alim dans un contexte réel­le­ment mobile. Cela veut aussi dire que si vous utili­sez norma­le­ment votre contrô­leur MIDI en l’ali­men­tant via le bus USB et que vous n’avez pas de boitier d’ali­men­ta­tion avec, il vous faudra vous en procu­rer un si vous voulez utili­ser ce contrô­leur avec l’iO Dock II.

J’ai ensuite bran­ché un casque et mis l’iO Dock II sous tension. J’ai été heureux de consta­ter que mon iPad se char­geait. 

En session

Tout était en place, la prochaine étape consis­tait à le tester en enre­gis­tre­ment. J’ai lancé l’ap­pli Gara­ge­Band d’Apple, et après avoir mis en place une piste de batte­rie en boucle, j’ai enre­gis­tré les parties MIDI de clavier et de basse depuis mon contrô­leur, en utili­sant les sons propres de Gara­ge­Band. J’ai ensuite enre­gis­tré en over­dub une partie de guitare élec­trique via l’en­trée jack, et ça sonnait bien. Les entrées DI amélio­rées permettent de réali­ser des enre­gis­tre­ments propres et silen­cieuses. L’iO Dock II a rendu l’en­re­gis­tre­ment avec mon iPad bien plus aisé que ce à quoi je m’at­ten­dais.

Voici le mix de la session enre­gis­trée à l’aide du iO Dock :

00:0000:00

J’ai égale­ment enre­gis­tré une guitare acous­tique lors de la même session, à l’aide de l’en­trée micro et l’ali­men­ta­tion fantôme 48V, puis enre­gis­tré une session de guitare acous­tique à part à l’aide de l’ap­pli Multi­track DAW de Harmo­nic­dog, en réglant l’au­dio sur 24 bits, pour véri­fier à nouveau la qualité audio.

J’ai été surpris de trou­ver les préam­plis micro du iO Dock II aussi bons pour un appa­reil à 199€ (prix public conseillé). À titre de compa­rai­son, j’ai enre­gis­tré une session simi­laire à deux guitares sur mon ordi­na­teur à l’aide de Pro Tools, avec mon préam­pli FMR Audio RNP8380 et en conser­vant le même micro dans la même posi­tion. Les pistes de l’iO Dock II, bien qu’elles aient légè­re­ment moins de corps et sonnent un peu plus sec dans les aigus, supportent éton­nam­ment bien la compa­rai­son. Voici les deux pistes ; d’abord la version iO Dock (j’ai importé les deux mixes dans Pro Tools pour y ajou­ter les mêmes compres­sion, EQ et reverb) :

00:0000:00

Puis la version RNP8380 :

00:0000:00

Un point sur la compa­ti­bi­lité : Alesis annonce que l’iO Dock II fonc­tionne avec « virtuel­le­ment toute appli­ca­tion Core Audio ou Core MIDI », et en effet il s’est bien comporté avec chaque appli que j’ai essayée.

Faci­li­ta­teur de musique sur iPad

Dans l’en­semble, j’ai eu une bonne impres­sion de l’iO Dock II. Il propose toutes les fonc­tion­na­li­tés dont j’avais besoin, ce qui a fait de cette expé­rience quelque chose de très proche de ce qu’il se passe lorsque j’en­re­gistre dans mon home studio sur ordi­na­teur. 

Parmi les amélio­ra­tions souhai­tables, mention­nons la possi­bi­lité d’une alimen­ta­tion par batte­rie pour plus de mobi­lité, une entrée USB conçue pour bran­cher et alimen­ter un contrô­leur MIDI, et une comp­ta­bi­lité amélio­rée du Dock avec l’iPad Air et l’iPad mini

L’iO Dock II vous four­nit la connec­tique et les fonc­tion­na­li­tés requises pour faire sérieu­se­ment de la musique sur votre iPad pour moins de 200€, et ça, c’est le signe d’un produit réussi !

  • Alesis iO Dock II
  • Alesis iO Dock II
  • Alesis iO Dock II
  • Alesis iO Dock II
  • Alesis iO Dock II
  • Alesis iO Dock II

 

8/10
Points forts
  • Machine tout-en-un avec toutes les entrées/sorties nécessaires pour jouer et enregistrer de la musique sur iPad
  • Compatible avec l'iPad 4 et peut être utilisé avec tous les iPads équipés d'un connecteur Lightning
  • Facile à installer
  • Similaire à l'expérience sur ordinateur en home studio, mais sur iPad
  • Construction en plastique rigide
Points faibles
  • Problème de format du dock avec l'iPad Air
  • Impossible d'alimenter un contrôleur MIDI
  • Pas d'option d'alimentation sur batterie

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.