Devenir membre
Devenir Membre

ou
Continuer avec Google
Connexion
Se connecter

ou
Se connecter avec Google
test
IK remonte sur le Rig

Test de l'iRig Pro d'IK Multimedia

Agrandir
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
IK Multimedia iRig Pro
Photos
1/46
IK Multimedia iRig Pro

Décidément infatigable, IK Multimedia complète sa gamme d’interfaces iOS avec iRig Pro. Pro ? Trois petites lettres pour signifier qu’on tient enfin une interface pour iOS capable de gérer un micro comme une guitare ou un signal niveau ligne, tout en proposant une entrée MIDI… L’interface parfaite ?

Repre­nant le look de la série iRig, cette version Pro est sensi­ble­ment plus grosse que l’iRig HD que nous avions précé­dem­ment testée, prin­ci­pa­le­ment à cause de la connec­tique qui substi­tue au Jack 6,35 mm de l’iRig HD un connec­teur hybride Jack/XLR. Ce dernier permet­tra donc de connec­ter une guitare ou une basse (entrée haute impé­dance), mais aussi n’im­porte quel signal de niveau Ligne (un clavier par exemple) ou un micro, quel que soit son type, vu qu’une alim fantôme est présente sur l’ap­pa­reil, laquelle explique aussi l’em­bon­point de cette version Pro par rapport à la HD.

En vis-à-vis de ce dernier, on trouve sur le côté gauche un connec­teur au format minijack qui permet, via le câble fourni, de dispo­ser d’une entrée MIDI sur DIN 5 broches. Mine de rien, nous sommes bien en présence de la première inter­face audio/MIDI ultra­por­table pour iOS. Bien joué IK !En effet, l’ali­men­ta­tion fantôme qui permet­tra de se servir un micro statique ne provient pas de l’iDe­vice mais d’une pile 9 volts dont le compar­ti­ment se trouve au dos de l’ap­pa­reil, cepen­dant qu’un petit switch permet­tant de l’ac­ti­ver ou de la désac­ti­ver se situe sur la côté droit de l’iRig Pro.

Finis­sons le tour du proprié­taire en évoquant le dessus de l’in­ter­face qui présente deux voyants, l’un servant de clip-mètre et de témoin de mise en fonc­tion suivant sa couleur (voir le test de l’iRig HD), et l’autre servant à attes­ter du tran­sit de données MIDI (LED en bleu) ou de l’usage de l’alim fantôme (LED en rouge). Complé­tant le tout, une ‘gros­se’ molette de gain argen­tée permet­tra d’ajus­ter le niveau du préam­pli interne.


En plus de quelques goodies pour ses applis iOS maisons, IK vous propose en effet avec l’iRig Pro une version complète d’Am­pli­tube Metal, une version complète de T-Racks CS Clas­sic (compre­nant un compres­seur, un limi­teur multi­bande, un clip­per, un EQ para­mé­trique et un soft de visua­li­sa­tion, utili­sables depuis un soft ou en plug-ins) et une version complète de Sample­tank XT, soit des cadeaux qui à eux seuls, valent plus que le prix de l’in­ter­face : très très sympa d’au­tant que si ces softs ne sont pas tous jeunes, ils n’en sont pas moins tout à fait dignes d’in­té­rêt…­Fi­nis­sons en préci­sant qu’au bout de l’ap­pa­reil, un petit connec­teur proprié­taire 7 broches permet de relier l’iRig Pro à votre iPhone, iPad ou iPod Touch, quelle que soit sa géné­ra­tion, ou encore à votre Mac, tous les cordons étant four­nis : avec ancien connec­teur Apple ou Light­ning, ou encore USB… Pas de PC ? Non, toujours pas et c’est l’un des prin­ci­paux reproches qu’on adres­sera à cette inter­face qui ne se ménage pas non plus du côté du Bundle.

Bref, IK a bien fait les choses sur le papier. Reste à voir si l’in­ter­face se débrouille bien à l’usa­ge…

Check… Check… 1,2… 1,2

Pour tester l’iRig Pro, nous nous sommes amusés à enre­gis­trer une petite guitare acous­tique Taka­mine avec un U87. Si nous n’avons pas rencon­tré de problème parti­cu­lier en termes de gain (entre mi-course et deux tiers de cette dernière sur l’exemple), il est à noter que la LED desti­née à défi­nir le niveau du signal n’était pas d’une grande utilité. Selon le manuel, un voyant vert indique un signal trop faible, un voyant rouge une satu­ra­tion et un voyant orange un niveau opti­mal. Une bonne idée sauf qu’avec les tran­si­toires de la guitare, il était quasi-impos­sible de se main­te­nir en zone orange sans aller taper dans le rouge. Nous avons donc baissé le gain pour préve­nir toute satu­ra­tion en restant en zone verte donc.

00:0000:00

Pas de surprise quant à la facture du résul­tat audio : si l’iRig Pro fait le job en permet­tant de faire une prise au micro statique, il présente le défaut de quan­tité de préam­plis d’en­trée de gamme, à savoir qu’il n’est pas le plus silen­cieux qui soit et qu’il offre un rendu bien agres­sif dans le haut du spectre, chose exacer­bée sur cet enre­gis­tre­ment d’une guitare qui est, de base, plus brillante que douée dans les graves…

Reste que cela fonc­tionne et qu’en matière de réserve de gain, le préamp de l’iRig Pro ne se débrouille pas plus mal que quan­ti­tés de préam­plis équi­pant les inter­faces audio d’en­trées de gamme. Bilan plutôt posi­tif pour ce qui reste, tout de même, une solu­tion d’ap­point vendue beau­coup moins chère qu’une Apogee One.

Du côté MIDI, rien à redire, ce qui n’a rien d’éton­nant vu qu’IK s’était déjà fendu d’une inter­face dédiée. La seule réserve qu’on pour­rait émettre de ce côté est plus d’ordre concep­tuel : histoire de rester dans l’ul­tra-nomade, on adore­rait pouvoir bran­cher un mini clavier comme l’iRig Keys ou encore un Korg Micro­Key ou Nano­key. Or, ces derniers sont dépour­vus de connec­tique DIN 5 broches et se contentent pour l’énorme majo­rité d’une simple prise USB. Du coup, le recours à la connec­tique DIN tradi­tion­nelle implique d’uti­li­ser des claviers autre­ment plus impo­sants (M-Audio Oxygen8 par exemple qui est énorme pour un 25 touches), ce qui fait perdre son côté nomade à la solu­tion. Il aurait été donc plus judi­cieux d’of­frir un connec­teur USB à l’iRig Pro lui permet­tant de gérer un iRig Keys. Mais le prix comme la taille de l’ap­pa­reil s’en seraient forcé­ment ressen­tis.

Gageons que la solu­tion à ce problème pour­rait aussi venir d’un iRig Keys Pro qui compren­drait une inter­face audio avec connec­tique hybride, mais ce n’est pas à l’ordre du jour à notre connais­sance.

Conclu­sion

IK frappe un joli coup avec cette petite inter­face qui propose à un prix serré une vraie solu­tion audio/MIDI complète à tous les utili­sa­teurs nomades des iDevices. Certes, on aurait adoré dispo­ser d’une entrée ligne stéréo, d’un connec­teur USB pour connec­ter un petit clavier MIDI ou encore d’un micro embarqué comme sur l’Apo­gee One, mais force est d’ad­mettre que pour le prix et vu le sympa­thique bundle logi­ciel livré avec l’en­gin, on aurait vrai­ment tort de râler. Et s’il y a mieux sur le marché en termes de qualité, c’est à des prix beau­coup plus élevés et sur des concepts qui sont plus trans­por­tables que réel­le­ment ultra-nomades comme ici. Bref, bon plan… en atten­dant la suite !

7/10
Points forts
  • Entrée audio ligne ou instrument
  • Large molette de gain plus pratique que sur l’iRig HD
  • Alim fantôme intégrée
  • Entrée MIDI
  • Taille de l’engin : on reste dans quelque chose de nomade
  • Un bundle généreux
  • Le prix serré
  • Utilisable sur Mac…
Points faibles
  • … mais pas sur PC
  • Pas d’entrée audio stéréo
  • Entrée MIDI au format DIN, une connectique universelle mais délaissée par les claviers ultra-nomades
Auteur de l'article Los Teignos

Si j'avais eu le physique, nul doute que j'aurais fait un grand Sumo, mais vu que je ne pèse que 80 kg, j'occupe mon temps comme je peux entre musique et littérature.


Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
Auteur de l'article Los Teignos

Si j'avais eu le physique, nul doute que j'aurais fait un grand Sumo, mais vu que je ne pèse que 80 kg, j'occupe mon temps comme je peux entre musique et littérature.

On en parle dans les forums voir tous les sujets
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.