• Augmenter ou diminuer la taille du texte
  • Imprimer

Test de la Fender Slide

test Slide Away
  • J'aime
  • Tweet
  • +1
  • Pin it
  • Mail

Parfois, on est juste guitariste ou bassiste. Pas chanteur, ni batteur, ni claviériste, juste guitariste ou bassiste. Et parfois on a juste besoin d’une entrée instrument sur son interface audio, pour utiliser des simulations d’amplis, pour jouer au casque sans déranger personne ou pour s’enregistrer. Si vous vous reconnaissez, la Slide de Fender vous a peut-être déjà fait de l’œil lors de son annonce. Mais que vaut-elle vraiment ?

Que ce soit sur ordinateur ou sur iOS, il existe maintenant bon nombre d’applications susceptibles de séduire les guitaristes et bassistes, le marché des simulateurs d’amplis étant plus que bondé. Ces musiciens ont l’instrument, le jack, mais il leur manque la petite interface audio leur permettant de brancher leur guitare ou leur basse fétiche à leur ordinateur, tablette ou smartphone. Nous avions testé l’année dernière l’iRig HD qui permettait de brancher sa guitare dans son iBidule afin de profiter d’applications comme GarageBand ou Amplitube. Si l’interface avait su globalement nous séduire à l’époque, elle restait imparfaite : on aurait aimé avoir une sortie casque et une compatibilité Mac/Windows. C’est à croire que Fender nous a lu, car la Slide propose ces deux choses pour le même prix... Mais commençons par faire le tour du proprio.

On the slide

Fender Slide

L’interface est assez compacte, même si elle reste plus grosse que l’iRig HD. Pas de panique, elle tient dans la paume de la main et son design permet d’avoir un gros potard de volume pour la sortie casque située derrière, avec la prise USB. Devant se situe l’entrée instrument et sous le potard de volume une molette permet de gérer le mélange son direct/son traité. Et c’est tout. Pas de réglage de gain, on branche la guitare et on joue.

La mise en route est donc très simple, on branche la Slide à son ordinateur ou son iMachin, on branche la guitare, le casque et c’est parti. Deux types de câbles sont livrés avec l’interface : un USB pour son ordinateur et un Lightning pour son iBidule relativement récent (attention, aucun câble n’est fourni pour les iPhone 4S/iPad 3 et antérieurs). Sur notre iPhone, le tout a été reconnu rapidement et nous avons pu utiliser l’appli Amplitube « Free » après quelques secondes seulement. Nous avons laissé le son traité uniquement via la molette dédiée sans ressentir de latence, et le volume au casque (testé avec un ATH-M50x d’Audio-Technica) était suffisant.

Fender Slide

Avec le Mac, aucun problème non plus, pas besoin de driver et ça marche tout de suite avec notre séquenceur (Studio One 2). La latence la plus faible que nous ayons obtenue est 3,97 ms en entrée et 2.74 ms en sortie (32 échantillons, mais il a fallu mettre sur 64 pour ne pas avoir de craquement sur notre MacBook Retina), ce qui n’est pas fou, mais suffisant pour jouer de la guitare (avec la RME Fireface 802, nous avons obtenu 1,70 ms de latence en entrée). Sur notre configuration Materiel.net Audiofanzine EVO, nous n’avons pas pu utiliser l’interface audio. Pourtant, un driver Windows 8 existe bien, mais fait planter nos séquenceurs (Studio One 2 et Cubase 7.5) lorsque nous voulons ouvrir la fenêtre de préférences. Ceci est peut-être dû au fait que nous utilisons une version 64 bit de Windows, mais cela reste gênant… On espère une mise à jour prochaine corrigeant ce problème.

Concernant le son, nous avons enregistré deux extraits musicaux via l’interface, en utilisant Guitar Rig pour les guitares et basses, EZdrummer 2 et Addictive Drums 2 pour les batteries. Le son nous a convaincus et nous parait suffisant pour faire de jolies maquettes. Voici les extraits :

01 My Slidona
00:0000:36
  • 01 My Slidona 00:36
  • 02 Chris Islide 00:39

On regrettera quand le même le fait qu’aucun logiciel ne soit livré avec l’interface. Sur PC/Mac, il y a pas mal de freeware intéressants, mais sur iOS, les versions gratuites d’Amplitube sont assez limitées. On aurait aimé avoir un Amplitube complet !

Conclusion

Pour environ 75 €, Fender propose une interface audio pour guitaristes et bassistes compacte, très simple à utiliser, compatible avec iOS, Mac et Windows, et d’une qualité audio satisfaisante. Branchez votre instrument, votre casque et c’est parti. On regrette juste le fait qu’aucune appli payante ne soit livrée, l’utilisateur aura cependant l’embarra du choix, autant sur iOS que Mac/Windows !

  • Fender Slide
  • Fender Slide
  • Fender Slide
  • Fender Slide

 

Notre avis :
Points forts Points faibles
  • Compact
  • Compatible iOS, Mac et Windows
  • Câbles fournis (pour iOS et MAC/PC)
  • Sortie casque sur l’interface
  • Simple à utiliser
  • Prix bien calibré
  • Impossible d’utiliser la Slide tout en rechargeant son iBidule
  • Pas d’appli offerte
  • Bug sur notre PC
À propos de nos tests
Réagir à cet article
  • J'aime
  • Tweet
  • +1
  • Pin it
  • Mail