Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
Agrandir
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
Apogee ONE for iPad & Mac
Photos
1/90

Test de l’Apogee One for iPad & Mac

Interface audio USB de la marque Apogee appartenant à la série One

test
16 réactions
One two
7/10
Partager cet article

Sortie il y a bientôt quatre ans, l'Apogee One nous avait enchantés à plus d'un titre. Élégante et compacte, elle s'était imposée comme l'un des meilleurs couteaux suisses audio qu'on puisse adjoindre à un MacBook pour faire du podcast ou de la musique en voyageant léger. Reste qu'en dépit d'indéniables qualités, la bellissima n'était pas sans défaut.

À l’heure où 'noma­de’ rime de plus en plus souvent avec iPad, Apogee propose une mise à jour de son produit qui, sans ouver­te­ment se présen­ter comme une V2, propose en plus de la compa­ti­bi­lité iOS quelques nouveau­tés qui valent le détour.

You won ? iOne !

La première nouveauté qui saute aux yeux, c’est évidem­ment le reloo­king de l’in­ter­face qui est moins trapue, plus longue que son aînée désor­mais rebap­ti­sée One for Mac, avec des dimen­sions passant à 16 cm x 5,5 cm x 3,2 cm. En dépit de cette crois­sance, on reste donc dans de l’ul­tra nomade, l’in­ter­face ayant à peu près le gaba­rit d’une télé­com­mande de télé­vi­sion. Ce chan­ge­ment s’ex­plique notam­ment par le fait que de nombreuses fonc­tion­na­li­tés sont appa­rues pour permettre l’uti­li­sa­tion de la belle avec les iDevices qui ne peuvent l’ali­men­ter correc­te­ment par le seul biais de l’USB : on dispose ainsi d’une trappe au dos de l’en­gin pour accueillir deux piles LR6, et d’un connec­teur pour une alimen­ta­tion secteur (four­nie). Apogee faisant bien les choses, en cas d’usage sur secteur, l’Apo­gee One en profi­tera pour char­ger la batte­rie de votre iPad ou iPhone.

Apogee One for iPad & Mac

Ces nouveau­tés du côté de l’ali­men­ta­tion s’ac­com­pagnent d’une petite réor­ga­ni­sa­tion de l’in­ter­face, le micro ayant été déplacé au sommet de cette dernière, et l’en­co­deur multi­fonc­tion occu­pant une place plus centrale. Comme pour mieux distin­guer la présence du micro qui distingue cette One de nombreux concur­rents, Apogee souligne d’ailleurs sa présence par un bandeau en alu du plus bel effet. Profi­tons de l’oc­ca­sion pour évoquer la qualité de fabri­ca­tion de l’en­gin qui s’est encore amélio­rée, en troquant le plas­tique d’an­tan pour du métal bien lourd sur l’es­sen­tiel de l’in­ter­face, avec du caou­tchouc sur le dessous pour assu­rer une bonne stabi­lité : ça change de nombre de produits en plas­tique cheap qu’on voit dans le domaine.

Dernière petite préci­sion : en plus des câbles qui vont bien (USB 2.0 , 30-pin et Light­ning) et d’un guide d’uti­li­sa­tion clair et bien fait mais non traduit en français, Apogee four­nit désor­mais la pince qui permet de monter la One sur un pied de micro : une déli­cate atten­tion vu que cet acces­soire était aupa­ra­vant fourni en option unique­ment au prix de 16 € HT. Il ne manque plus que le pied de table…

Il y a pas mal de nouveau­tés visibles donc, mais l’es­sen­tiel est ailleurs, car cette One for iPad & Mac progresse aussi sur pas mal de points fonc­tion­nels.

One x 2

Apogee One for iPad & Mac

Tandis que la fréquence d’échan­tillon­nage audio de la première version plafon­nait à 48 kHz, cette nouvelle version gère à présent une réso­lu­tion maxi­male de 24 bits en 96 kHz mais plus inté­res­sant encore, elle permet enfin de gérer 2 entrées, ce qui offre beau­coup plus de possi­bi­li­tés qu’au­pa­ra­vant : on pourra ainsi enre­gis­trer simul­ta­né­ment l’en­trée instru­ment et l’en­trée micro, ou l’en­trée instru­ment et le micro interne, les deux micros ensemble. Bref, en dehors de la compa­ti­bi­lité iOS, c’est clai­re­ment là la plus grosse évolu­tion de l’in­ter­face et celle qui pour­rait moti­ver les posses­seurs de la One for Mac à inves­tir dans cette One for iPad & Mac.

Pour accom­pa­gner tout cela, Apogee s’est en outre fendu d’une version iOS du logi­ciel Maes­tro permet­tant de gérer au mieux les entrées/sorties de l’in­ter­face et les diffé­rentes combi­nai­sons possibles. Préci­sons-le pour les iAddicts, tout cela est compa­tible avec tous les modèles d’iPad dont le Mini, les iPhone 4 et supé­rieur et les iPod Touch de 5e géné­ra­tion, pourvu que ces derniers soient sous iOS 5.1.1 au mini­mum.

Reste à voir la belle à l’usage, en la connec­tant à un iPad 2 sous iOS 7.0.2 et en lançant Cuba­sis.

L’iPad à son Apogee

Rien à dire du côté son : grand spécia­liste des conver­tis­seurs, Apogee connaît son affaire sur le terrain de l’au­dio­nu­mé­rique. Avec 62 dB de gain véri­fié, les préam­plis ne démé­ritent pas non plus, d’au­tant qu’ils s’avèrent silen­cieux.

Histoire d’étayer ces propos, voici les mesures réali­sées avec notre rack Audio Preci­sion :

Apogee One for iPad & Mac Benchmark
 
Apogee One for iPad & Mac
Réponse en fréquence entrée + sortie

Et pour se pencher sur l’au­dio en pratique, voici une prise réali­sée avec le micro interne à partir d’une guitare acous­tique Taka­mine :

00:0000:00
 
 
Apogee One for iPad & Mac

On notera sur cette prise réali­sée à la 12ème case de l’ins­tru­ment que le micro est clai­re­ment moins agres­sif dans l’aigu qu’il ne l’était sur la première version. Et on gagne pas mal de bas, ce qui, là encore, est plutôt une bonne nouvelle.

De son côté, l’ap­pli gratuite Maes­tro s’avère excel­lente dans la mesure où elle est très simple à utili­ser sur Mac comme sous iOS et permet de régler tous les para­mètres de l’in­ter­face sans avoir à mani­pu­ler cette dernière : sources (avec toutes les combi­nai­sons possibles donc), gain sur les entrées, volumes et pan pour le mixage, le tout accom­pa­gné de vumètres pour moni­to­rer confor­ta­ble­ment les niveaux.

Bref, en dehors de l’im­pos­si­bi­lité de passer cette appli en mode portrait sur l’iPad, je ne vois vrai­ment pas quoi lui repro­cher.

Apogee One for iPad & Mac

Mention­nons-le tout de même : au cours des mon test, j’ai eu le droit à deux décro­chages de l’in­ter­face qui ne répon­dait plus sous Cuba­sis (tout s’est bien passé sous Gara­ge­band). Je ne crois pas utile toute­fois de se forma­li­ser de la chose vu que la précé­dente One s’était avérée très stable et que la chose est très proba­ble­ment impu­table à l’iOS 7 qui équipe mon iPad et qui, en dépit des fonc­tion­na­li­tés inté­res­santes qu’il amène, est loin d’être exem­plaire en termes de bugs, d’op­ti­mi­sa­tion et de stabi­lité (pour info, le passage de mon iPad 2 sous iOS 7 a gran­de­ment affecté l’au­to­no­mie de ce dernier : on pèsera donc bien le pour et le contre avant de faire cette mise à jour, en atten­dant qu’Apple nous propose enfin une version correcte du logi­ciel).

Mais ce n’est pas Two

Vous l’au­rez compris, cette révi­sion de la One, qui nous avait déjà séduits, se révèle plutôt enthou­sias­mante, qu’on soit ou non sensible à la compa­ti­bi­lité iOS. Toute­fois, si sur son segment du tout-en-un réel­le­ment nomade, l’in­ter­face d’Apo­gee a de beaux atouts à faire valoir, il n’en demeure pas moins que cette nouvelle formule garde certains des défauts agaçants de sa grande sœur. Toujours incom­pa­tible avec les PC ou les tablettes Android au mépris des tendances du marché, la One n’est toujours pas pour­vue de connec­tique MIDI. La chose n’a rien de bien gênant sur Mac puisqu’on dispose d’autres ports USB pour connec­ter un clavier de contrôle, mais sur iDevice, elle vous obli­gera à de multiples bran­che­ments/débran­che­ments à chaque fois que vous voudrez passer de l’in­ter­face au clavier et vice-et-versa, puisque la One mobi­lise le connec­teur prin­ci­pal sans propo­ser de prise USB de rechange. 

Apogee One for iPad & Mac

Si l’on se réjouit par ailleurs de la possi­bi­lité d’en­re­gis­trer deux entrées en même temps, on en vient du coup à souhai­ter que deux micros soient embarqués pour pouvoir enre­gis­trer en stéréo, voire pour dispo­ser de plusieurs confi­gu­ra­tions comme sur les enre­gis­treurs portables Zoom par exemple. Sans même aller jusque-là, le choix d’un micro omni­di­rec­tion­nel demeure discu­table : certes, il permet­tra d’ob­te­nir un son plus natu­rel qu’un cardioïde, mais il rend l’in­ter­face sensible au bruit ambiant. On n’osera ainsi l’uti­li­ser que dans un envi­ron­ne­ment silen­cieux, ce qui n’est pas très compa­tible avec l’exi­gence nomade et certains usages (inter­view dans une bras­se­rie à l’heure de pointe par exemple, musique en public), et nous renvoie à la néces­sité d’uti­li­ser un micro déporté. 

Reste enfin à parler du prix qui est cent euros plus cher que celui de la version précé­dente : une hausse justi­fiée si l’on consi­dère les nombreuses avan­cées de cette nouvelle mouture par rapport à la précé­dente, mais qui expose du coup la One à plus de concur­rents, à commen­cer par le Zoom H6 qui, sur le papier, semble être un couteau encore plus suisse. En fonc­tion de l’in­té­rêt qu’on portera au micro embarqué et du juge­ment qu’on portera sur ses limites, on consi­dè­rera aussi le cas de la Roland UA-22 Duo-Capture EX, moins jolie, dépour­vue de micro, travaillant en 48 kHz et plus encom­brante certes, mais plus de deux fois moins chère et dispo­sant du MIDI, de sorties physiques sépa­rées pour les moni­teurs et le casque tout en tour­nant sous iOS, OSX et Windows. Bref, si Apogee a indé­nia­ble­ment réussi son coup, cette One a encore une marge de progrès avant de s’im­po­ser comme l’in­con­tour­nable inter­face du musi­cien en balade.

 

 

7/10
Points forts
  • Une vraie mise à jour
  • Look et fabrication
  • 24/96

  • 2 entrées
  • Compatibilité iOS
  • Alimentation par USB, secteur ou piles

  • Appli Maestro bien conçue
  • 
Meilleur son du micro interne
Points faibles
  • 1 micro omni seulement

  • 1 seule sortie sur minijack pour le casque ou les enceintes
  • Pas de pied de table fourni

  • Pas de MIDI ou de moyen de connecter un clavier USB

  • Pas de Mac ou d’iDevice, pas de chocolat

  • Un peu cher tout de même
Auteur de l'article Los Teignos

Si j'avais eu le physique, nul doute que j'aurais fait un grand Sumo, mais vu que je ne pèse que 80 kg, j'occupe mon temps comme je peux entre musique et littérature.


Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.