Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
Agrandir
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
TC Electronic Desktop Konnekt 6
Photos
1/193

Test TC Electronic Desktop Konnekt 6

test
TC joue carte sur table

TC Electronic, qui a déjà brillé dans le haut de gamme des interfaces audionumériques avec sa Konnekt 48 et le milieu de gamme avec sa Konnekt 24D, toutes deux testées sur votre webzine préféré, décide de s’attaquer cette fois à l’entrée de gamme en proposant une konnekt 6 au design original et aux fonctionnalités intéressantes...

TC Elec­tro­nic, qui a déjà brillé dans le haut de gamme des inter­faces audio­nu­mé­riques avec sa Konnekt 48 et le milieu de gamme avec sa Konnekt 24D, toutes deux testées sur votre webzine préféré, décide de s’at­taquer cette fois à l’en­trée de gamme en propo­sant une konnekt 6 au design origi­nal et aux fonc­tion­na­li­tés inté­res­san­tes…

Konnekt 6


À première vue, on est forcé­ment séduit par le look rava­geur de la petite dernière du construc­teur danois : un format ‘desk­top’ acces­sible, un joli mélange de plas­tique noir brillant et mat, et juste ce qu’il faut d’alu­mi­nium. Ajou­tez à cela de beaux poten­tio­mètres de gain, des loupiotes de toutes les couleurs, un VUmètre immense (pour une inter­face de cette taille et de ce prix) et enfin, clou du spec­tacle, un gros potard lais­sant appa­raître progres­si­ve­ment une lumière rouge lorsque l’uti­li­sa­teur monte le volume ! Ça y est, le coeur des home studistes et de la rédac­tion est conquis avant même d’avoir réel­le­ment essayé la bête. Certes, il n’y a pas que le physique dans la vie, mais que c’est bon de se rincer l’oeil de temps en temps…

Remis de ces émotions, voyons ce que la belle a dans le ventre avant de s’en­flam­mer pour de bon..

Physique­ment intel­li­gente

Potards

La petite Konnekt 6 est donc une inter­face de table, qui est desti­née à être posée sur votre bureau de travail ou à un endroit acces­sible. Car la belle a la bonne idée de faire office de contrô­leur de volume, vous serez amené à tripo­ter le gros poten­tio­mètre de manière récur­sive durant vos longues séances d’en­re­gis­tre­ment.

Sur le dessus de l’in­ter­face, on retrouve les deux petits potards de gain agis­sant respec­ti­ve­ment sur les niveaux des entrées 1 et 2. Ces derniers sont accom­pa­gnés d’une diode aver­tis­sant l’uti­li­sa­teur d’une éven­tuelle satu­ra­tion en entrée. On retrouve aussi un poten­tio­mètre permet­tant de régler le niveau de la réver­bé­ra­tion inté­grée (on y revien­dra), et un autre pour mixer les sons directs arri­vant en entrée de l’in­ter­face avec le son prove­nant de votre séquen­ceur. Ceci est très pratique pour régler rapi­de­ment le niveau du play­back dans le casque de la personne qui enre­gistre. Pour termi­ner la partie ‘entrées’ de l’in­ter­face, on note la présence de trois boutons permet­tant de rappe­ler instan­ta­né­ment les trois scènes ou confi­gu­ra­tions des deux entrées de l’in­ter­face : micro + instru­ment, deux instru­ments (une guitare et une basse par exemple) ou une entrée ligne stéréo (pour un synthé­ti­seur par exemple).

La section ‘moni­tor’ présente trois boutons : un s’in­ti­tu­lant ‘panel’ affiche le panneau de confi­gu­ra­tion sur l’or­di­na­teur, ‘mono’ permet, comme son nom l’in­dique, de passer en mode mono, pratique pour faire resur­gir les problèmes de phase. Enfin, le bouton ‘dim’ permet­tant d’at­té­nuer rapi­de­ment le volume géné­ral : pratique quand votre mère vient vous deman­der ce que vous voulez manger ce soir. Le bargraphe possède 12 LEDs par canal et permet ainsi de régler les niveaux avec pas mal de préci­sion. C’est un bel effort de la part de TC Elec­tro­nic de four­nir un outil pareil sur une inter­face de ce prix. Grâce à lui, vous pour­rez moni­to­rer visuel­le­ment ce qui rentre dans l’in­ter­face, mais aussi, en mode ‘pre’, la somme des signaux suivants : signal d’en­trée après le gain, sortie de réverbe et sortie DAW, pour ne pas faire satu­rer la sortie casque. En mode ‘post’, le bargraphe indique le niveau du signal sortant après le contrôle du volume master, afin de ne pas faire satu­rer les enceintes reliées à la Konnekt 6. Notez que le volume géné­ral et le volume du casque possèdent deux réglages disso­ciés.

Par ici les entrées / sorties

Entrées sorties

Au niveau des entrées et sorties, TC Elec­tro­nic a fait léger, mais après réflexion cela peut sembler suffi­sant dans la plupart des cas. En jetant un coup d’oeil atten­tif à l’ar­rière de l’in­ter­face audio­nu­mé­rique, on remarque une seule et unique entrée XLR pour micro. Il sera donc impos­sible d’en­re­gis­trer un couple de micros : vous voilà prévenu! Toute­fois, il est bon de noter que la Konnekt 6 dispose d’une alimen­ta­tion fantôme, les micros statiques seront donc accep­tés sans problème. Toujours dans le rayon entrées, on dispose de deux entrées ligne / instru­ments qui seront sélec­tion­nables via les scènes décrites dans le chapitre précé­dente. Il sera donc possible de bran­cher un synthé­ti­seur stéréo, deux guitares élec­triques, une basse et une guitare ou encore un lecteur CD/K7. Pour les sorties, on a deux sorties moni­tor en jack symé­trique pour y bran­cher votre paire d’en­ceintes, votre ampli­fi­ca­teur ou une table de mixage. Une sortie casque vous permet­tra de bran­cher votre…­casque! Et enfin, la prise Fire­Wire reliera la belle à votre ordi­na­teur et la prise d’ali­men­ta­tion sera néces­saire si ce dernier ne four­nit pas assez de jus. Il est impor­tant de savoir que, même alimen­tée par le Fire­Wire, la carte dispose de toutes ses fonc­tions et entrées/sorties, contrai­re­ment à certaines concur­rentes.

Pour finir, il est bon de noter que l’en­semble des connec­teurs respire la qualité et ces derniers ne vous lâche­ront pas au bout de 10 jours. Que ce soit au niveau des potards ou des prises XLR / jacks, on ne ressent aucun ‘jeu’ et l’as­pect est très loin de faire cheap.

Driver, le dernier moni­tor

Control Panel

L’in­ter­face a été testée sur Mac (Leopard 10.5.4) via la version 1.02 Build 1995. Je n’ai eu aucun problème, mais on sent que le driver est encore en pleine éclo­sion, notam­ment à cause d’un petit bug d’af­fi­chage lors de la réduc­tion vers le dock de la fenêtre du panneau de contrôle. Rassu­rez-vous, rien de bien méchant, cela reste un détail pure­ment graphique.

Lorsque l’on ouvre le panneau de confi­gu­ra­tion et que l’on clique sur l’on­glet ‘mixer’, on se retrouve devant une inter­face rappe­lant la scène sélec­tion­née. Chaque scène inclut les réglages suivants : alimen­ta­tion 48V, boost, pano­ra­mique, envoi d’ef­fet et réverbe, et ce, pour chaque entrée. On dispose de deux faders de volume, d’un bouton pour l’ali­men­ta­tion 48V, d’un boost, et de deux poten­tio­mètres rota­tifs pour le niveau d’en­voi vers la réver­bé­ra­tion et la pano­ra­mique. Enfin, on retrouve tout en haut un indi­ca­teur de niveau d’en­trée suppléant celui dispo­nible sur l’in­ter­face même.

L’on­glet ‘setup’ permet de régler le niveau du ‘DIM’, afin de dimi­nuer plus ou moins le niveau de sortie géné­ral. Il est aussi possible de sélec­tion­ner la source qui sera envoyée dans le casque : Main mix ou DAW (canaux 3 et 4), de régler le niveau du casque avec le gros potard de volume et de désac­ti­ver le si joli éclai­rage de ce dernier (mais pourquoi ? C’est telle­ment la classe!). Sur votre droite, vous avez la possi­bi­lité de désac­ti­ver la réverbe et de l’en­voyer dans la sortie Main, la sortie casque, ou les deux. Enfin, vous ne choi­si­rez pas la source de l’hor­loge (obli­ga­toi­re­ment interne, la Konnekt 6 ne possé­dant pas d’en­trée et sortie numé­rique), mais vous pour­rez sélec­tion­ner la fréquence d’échan­tillon­nage (de 44,1 kHz à 96 kHz)

Il reste les réglages de la réver­bé­ra­tion inté­grée, la fameuse M40, mais cela mérite bien un chapi­tre…

M40, ou la réverbe inté­grée

Devant

 

Un des points forts de cette inter­face est d’in­té­grer une réver­bé­ra­tion logi­cielle, et connais­sant l’ex­pé­rience du construc­teur dans le domaine, on ne peut que se réjouir. L’in­ter­face étant desti­née à l’en­trée de gamme des inter­faces audio­nu­mé­riques, elle propose une réverbe simple d’ac­cès et facile à utili­ser. La petite M40 peut propo­ser ses services tant dans le circuit du moni­to­ring (dans le retour casque par exemple) qu’au mixage final de votre morceau. Pour cette dernière utili­sa­tion, le plug-in est dispo­nible aux formats VST et Audio Unit et donc compa­tible avec la plupart des séquen­ceurs. Dans ce cas-là, la Konnekt 6 servira de dongle et devra obli­ga­toi­re­ment rester bran­chée à votre ordi­na­teur. Mais la M40 pourra aussi être utili­sée dans le retour moni­tor lors de l’en­re­gis­tre­ment, avec le panneau de confi­gu­ra­tion TC Near obli­ga­toi­re­ment ouvert.

 

M40

 

Juste­ment, en ouvrant le panneau, on observe la présence d’un bargraphe indiquant le niveau d’en­trée avec vitesse de relâ­che­ment, durée d’al­lu­mage de la LED over­load et le retour à une mesure normale de l’over­load réglables. Évidem­ment, on a le droit à un système de presets : char­ge­ment, sauve­garde, etc., et une fonc­tion de compa­rai­son A/B vous permet­tra de… compa­rer deux réglages diffé­rents. Trois algo­rithmes sont propo­sés à l’uti­li­sa­teur : Hall, Room et Plate. La Hall est donc une réverbe plutôt longue souvent utili­sée pour les voix. La Room est beau­coup plus courte avec un temps de decay plus petit. Enfin, la Plate simule les ances­trales réver­bé­ra­tions à plaques. Pour en finir avec les réglages dispo­nibles, la M40 dispose d’un Pre Delay, pour retar­der légè­re­ment le signal réver­béré par rapport au signal sec. Cela a pour but de rendre le tout plus audible, ce qui est inté­res­sant pour les voix. Le Decay Time défini le temps que met la réverbe pour chuter de 60 dB et enfin, le réglage Hi-Color change, comme son nom l’in­dique, la couleur sonore de l’ef­fet en filtrant plus ou moins les hautes fréquences, afin de rendre la réver­bé­ra­tion plus ou moins brillante.

La M40 remplit parfai­te­ment son contrat de bonne petite réverbe facile à utili­ser et qui sonne tout de suite. Le contraire aurait été éton­nant de la part de TC Elec­tro­nic il est vrai, mais sait-on jamais… Elle pourra donc être faci­le­ment utili­sée dans vos mixes et bien sûr dans votre circuit de moni­to­ring afin que votre chan­teur se sente plus à l’aise dans sa cathé­drale préfé­rée. Quelques exemples ont été enre­gis­trés, et sont dispo­nibles dans le chapitre suivant…

À l’uti­li­sa­tion

L’une des plus grandes quali­tés de cette Konnekt 6 est bien sûr son format desk­top qui fait de cette inter­face un modèle d’er­go­no­mie. Il est fort pratique d’avoir les potards de volume et de gain tour­nés vers l’uti­li­sa­teur, un grand bargraphe pour faire les niveaux avec préci­sion, un bouton pour rappe­ler au premier plan le panneau de confi­gu­ra­tion et le potard de mix mélange ce qui rentre dans l’in­ter­face et ce qui sort du séquen­ceur. En bref, on travaille vite et bien. Même le bouton de mise sous tension n’est pas planqué derrière la boîte comme chez beau­coup de ses concur­rents. Il manque plus que les boutons de trans­port (play, rec, etc.), mais vu le prix de l’in­ter­face, il ne faut pas rêver… Peut-être dans une prochaine version qui sait ?

trois quart

Côté son, la Konnekt 6 fait honneur à la répu­ta­tion de la marque et le préam­pli embarqué IMPACT n’y est sans doute pas pour rien dans cette affai­re… La seule diffé­rence entre les IMPACT II utili­sés dans les inter­faces haut de gamme de la marque, serait un headroom (réserve de gain) moins impor­tant. L’en­trée micro possède 60 dB de gain, et une trans­pa­rence sonore chère à TC Elec­tro­nic. Pour le test sonore, j’ai utilisé un micro statique petite membrane, l’Ok­tava MK-012, qui possède un niveau de sortie rela­ti­ve­ment faible et permet de pous­ser un peu le préam­pli. Après avoir placé ce micro en direc­tion des dernières frettes du manche de la guitare acous­tique Taka­mine Limi­ted Edition 2005, j’ai poussé le potard de gain jusqu’aux trois quarts de sa course. On remarquera le peu de souffle malgré la course avan­cée du poten­tio­mètre. Le son de la guitare est parfai­te­ment respecté et la douceur du micro dans le haut du spectre aussi. On pourra donc faire des prises de son très sérieuses grâce à cette petite inter­face qui n’a pas à rougir face à des consoeurs bien plus onéreuses. Pour ne rien gâcher, l’in­ter­face s’est instal­lée sans problème et fut recon­nue tout de suite par le PC de mon studio. Aucun bug n’est survenu pendant les prises.

Voici la prise sans réverbe, avec une plate, une hall et une room.

J’ai aussi effec­tué une série de tests via le programme Right­mark Audio Analy­ser. Les résul­tats confirment ce que l’on a pu entendre sur la prise de son : une excel­lente réponse en fréquence, un niveau de bruit très bas (-93,6 dB(A)) et une très bonne dyna­mique (93,4 dB(A)). Les taux de distor­sion harmo­nique de 0,0056% et d’in­ter­mo­du­la­tion sont aussi irré­pro­chables pour inter­face de ce prix. Pour finir, la diapho­nie (inter­fé­rence entre les deux canaux du signal stéréo) est excel­lente (-93,2 dB).

Bench­mark

Right­Mark Audio Analy­zer test report

Testing device TC Near Audio
Sampling mode 16-bit, 44 kHz
Inter­face MME
Testing chain Exter­nal loop­back (line-out – line-in)
RMAA Version 6.0.6
   
   
20 Hz – 20 kHz filter ON
Norma­lize ampli­tude ON
Level change –0.9 dB / –0.8 dB
Mono mode OFF
Cali­bra­tion singal, Hz 1000
Pola­rity inver­ted/inver­ted



Summary

Frequency response (from 40 Hz to 15 kHz), dB
+0.01, –0.10
Excellent
Noise level, dB (A)
–93.6
Very good
Dyna­mic range, dB (A)
93.4
Very good
THD, %
0.0056
Very good
THD + Noise, dB (A)
–80.8
Good
IMD + Noise, %
0.012
Very good
Stereo cross­talk, dB
–93.2
Excellent
IMD at 10 kHz, %
0.011
Very good
Gene­ral perfor­mance  
Very good



Frequency response

Spectrum graph

From 20 Hz to 20 kHz, dB
–0.42, +0.01
From 40 Hz to 15 kHz, dB
–0.10, +0.01



Noise level

Spectrum graph

 
Left
Right
RMS power, dB
–92.0
–92.1
RMS power (A-weigh­ted), dB
–93.5
–93.7
Peak level, dB FS
–79.8
–77.6
DC offset, %
–0.0
–0.0



Dyna­mic range

Spectrum graph

 
Left
Right
Dyna­mic range, dB
+92.3
+92.4
Dyna­mic range (A-weigh­ted), dB
+93.3
+93.5
DC offset, %
–0.00
–0.00



THD + Noise (at –3 dB FS)

Spectrum graph

 
Left
Right
THD, %
+0.0056
+0.0056
THD + Noise, %
+0.0105
+0.0105
THD + Noise (A-weigh­ted), %
+0.0092
+0.0091



Inter­mo­du­la­tion distor­tion

Spectrum graph

 
Left
Right
IMD + Noise, %
+0.0119
+0.0117
IMD + Noise (A-weigh­ted), %
+0.0100
+0.0100



Stereo cross­talk

Spectrum graph

 
Left
Right
Cross­talk at 100 Hz, dB
–92
–94
Cross­talk at 1000 Hz, dB
–93
–91
Cross­talk at 10000 Hz, dB
–91
–90



IMD (swept tones)

Spectrum graph

 
Left
Right
IMD + Noise at 5000 Hz,
0.0111
0.0112
IMD + Noise at 10000 Hz,
0.0103
0.0105
IMD + Noise at 15000 Hz,
0.0106
0.0108

 

Conclu­sion

TC Elec­tro­nic parvient à sortir une inter­face audio­nu­mé­rique origi­nale, sédui­sante, pratique, aux quali­tés sonores indé­niables et cela, à un prix abor­dable. La desk­top Konnekt 6 devient la réfé­rence pour les home studistes soli­taires dési­rant enre­gis­trer leurs maquettes et obte­nir un résul­tat sérieux sans trop dépen­ser. L’in­ter­face peut aussi faire de l’oeil aux musi­ciens nomades équi­pés d’or­di­na­teur portable et son look asso­cié à la réverbe inté­grée et au bargraphe pèse­ront forcé­ment dans la balance. Seuls les musi­ciens voulant enre­gis­trer une paire de micros stéréo ou ayant besoin d’une entrée/sortie MIDI et/ou numé­rique passe­ront leur chemin et pour­ront se tour­ner vers un autre modèle de la famille Konnekt, qui cherche encore son canard boiteux.

Points forts
  • Look
  • Qualité de fabrication
  • Préampli Impact de qualité
  • Interface de type desktop très pratique
  • Réverbération intégrée efficace et compatible VST/AU
  • Scènes
  • Grand Bargraphe
  • Dim très pratique
  • Prix
Points faibles
  • Une seule entrée micro
  • Pas d’entrée/sortie numérique
  • Pas d’entrée MIDI
Auteur de l'article Red Led

Je suis rentré dans la musique par la rosace d'une guitare classique et depuis, j'essaie d'en sortir sans trop de conviction.

Soyez le premier à réagir à cet article

    Vous souhaitez réagir à cet article ?

    Se connecter
    Devenir membre
    Auteur de l'article Red Led

    Je suis rentré dans la musique par la rosace d'une guitare classique et depuis, j'essaie d'en sortir sans trop de conviction.

    cookies
    Nous utilisons les cookies !

    Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
    Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

    Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

    Tous nos cookies
    Cookies non soumis à consentement
    Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
    Google Analytics
    Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
    Publicités
    Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

    Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

    Tous nos cookies
    Cookies non soumis à consentement

    Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

    Google Analytics

    Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

    Publicités

    Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


    Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
    Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.