Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
Agrandir
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
Zoom U-44
Photos
1/37

Test Zoom U-44

Interface audionumérique USB de la marque Zoom

Écrire un avis ou Demander un avis
Une interface tout terrain ?
6/10
Partager cet article

Fort de ses succès dans le monde des enregistreurs nomades avec la série des « H », le constructeur japonais Zoom a bien l’intention de rééditer ces performances dans le secteur des interfaces audionumériques qui tiennent dans la main.

Après avoir profité de l’avè­ne­ment du Thun­der­bolt et de l’USB 3 pour propo­ser une gamme d’in­ter­faces audio­nu­mé­riques aux formats rack et tiers de rack (les TAC et UAC), Zoom se penche donc sur des modèles à la croi­sée des chemins, situés entre leurs fameux H1/2/4/5/6 et leurs inter­faces plus clas­siques. Le mot-clé de la U-44 que nous testons aujour­d’hui est clai­re­ment « mobi­lité », et l’idée est de propo­ser une inter­face dotée de 4 entrées/sorties, avec des préam­plis issus des H5 et H6, un port pour leurs micros inter­chan­geables, une compa­ti­bi­lité Mac/Windows/iOS et un mode Stand Alone fonc­tion­nant sur piles pour les préam­plis/conver­tis­seurs, tout ça dans le creux de la (grosse) main. De quoi inté­res­ser pas mal de profils diffé­rents… Décou­vrons la bête ensemble.

Zoom U-44 : Zoom U 44 2

Si l’in­ter­face se veut nomade, elle reste tout de même plus impo­sante que les enre­gis­treurs de la série H, avec des dimen­sions de 198,8 mm (L) × 92,3 mm (l) × 42,7 mm (P). Elle tient certes dans la main, mais les plus petits gaba­rits auront du mal à la saisir ferme­ment et de manière sécu­ri­sée. Côté poids c’est en revanche assez léger (310 g), la U-44 étant entiè­re­ment en plas­tique. D’une manière géné­rale, la construc­tion fait un peu plus « cheap » que notre H5, mais nous ne sommes pas dans le même ordre de prix (150 contre 300 €). Côté connec­tique et réglages, ça foisonne de partout, seul le côté droit étant épar­gné.

Des E/S 4×4

Zoom U-44 : Zoom U 44 1

La face prin­ci­pale présente bon nombre d’en­trées et de réglages. On retrouve ainsi les deux entrées au format combo XLR/Jack TRS pour niveaux ligne et micro, avec un switch permet­tant de bascu­ler en niveau instru­ment haute impé­dance sur la première entrée afin d’y bran­cher votre guitare ou basse. Un autre switch active l’ali­men­ta­tion fantôme 48 V tandis que deux petits potards règle­ront les gains des entrées. Sur la partie droite, on retrouve étran­ge­ment les sorties. En effet, on a plutôt l’ha­bi­tude de voir ce genre de connec­tique à l’avant (pour la prise casque) et à l’ar­rière (pour les sorties enceintes) que sur le dessus. Les câbles allant vers les enceintes seront donc toujours bien visibles en utili­sa­tion séden­taire, ce qui n’est pas forcé­ment très esthé­tique… C’est là qu’on voit défi­ni­ti­ve­ment le carac­tère nomade de l’objet, l’uti­li­sa­teur n’aura pas forcé­ment des enceintes bran­chées dessus à demeure, et la U-44 ne passera peut-être pas le plus clair de son temps sur un bureau, mais plutôt dans un sac à dos ?

Juste à côté, on dispose aussi de deux paires de sorties RCA et d’un potard asso­cié à la sortie casque permet­tant de passer progres­si­ve­ment des sorties 1–2 aux sorties 3–4. Une plutôt bonne idée !

Zoom U-44 : Zoom U 44 3

Sur la partie infé­rieure, on a deux gros potards pour les niveaux de sortie vers les enceintes et le casque, deux boutons mute et un petit potard de mix entre le retour de STAN et le signal direct des entrées. Sur le côté droit, on retrouve toutes les E/S numé­riques, à savoir des S/PDIF aux formats optique et coaxial, et deux mini-switchs permet­tant de choi­sir entre les modes stand-alone et inter­face audio­nu­mé­rique, et le type d’ali­men­ta­tion (USB ou pile – envi­ron 4 heures de fonc­tion­ne­ment en continu avec alimen­ta­tion fantôme désac­ti­vée). À l’ar­rière, nous avons une E/S MIDI DIN 5 broches, une prise USB maître pour bran­cher à l’or­di­na­teur ou à la tablette et un port micro USB pour l’ali­men­ta­tion externe (avec n’im­porte quel bloc secteur de télé­phone, par exemple). Enfin, à l’avant, on observe le fameux connec­teur permet­tant de bran­cher les micros/connec­teurs des H5/H6 peuplant le cata­logue de Zoom. On y retrouve deux entrées XLR/TRS, un micro M/S, un micro canon mono et un stéréo et deux XY. De quoi donner à l’in­ter­face pas mal de possi­bi­li­tés inté­res­santes.

Vous l’au­rez compris, la U-44 est une inter­face très complète en regard de son prix et de sa taille. Le seul choix qui nous a semblé un peu étrange est celui de mettre les sorties enceintes au-dessus au lieu de les mettre derrière, à la place des prises MIDI qui auraient pu se retrou­ver sur le côté droit.

D’un point de vue logi­ciel, rien à signa­ler sur Mac vu que l’in­ter­face n’a pas de driver, on branche, ça fonc­tionne, vive le mode Class Compliant ! Sous Windows, il faudra quand même instal­ler un petit bout de driver.

Allez, on branche main­te­nant !

Nous avons réglé la mémoire tampon au mini­mum (32 échan­tillons) afin d’ob­te­nir la meilleure latence : 2,93 ms en entrée et 2,59 ms en sortie (à 96 kHz). Ces résul­tats sont les mêmes que sur les dernières inter­faces audio­nu­mé­riques USB d’en­trée de gamme testées ici (tests à venir : Audient iD4, Focus­rite Scar­lett2 18i20, ainsi que les M-Audio M-Track 2X2 et PreSo­nus Studio­Live AR12 USB déjà testées). Elles doivent toutes utili­ser le même contrô­leur, rien de bien surpre­nant à cela.

Afin de tester l’in­ter­face, nous avons fait des bench­marks avec notre APx515 d’Au­dio Preci­sion, et nous allons pouvoir compa­rer les résul­tats à ceux obte­nus avec les inter­faces que nous avons précé­dem­ment testées.

Voici les résul­tats obte­nus avec les niveaux ligne :

Zoom U-44 : deviation line

Le premier résul­tat est plutôt très bon, avec une dévia­tion en niveau ligne de ±0,040 dB, c’est même le meilleur résul­tat que nous ayons obtenu dans le secteur des inter­faces d’en­trée de gamme.

Zoom U-44 : THD Line

Concer­nant la distor­sion, ça se corse un peu, avec un ratio oscil­lant entre 0,01 et 0,02 %. Sachant que la M-Track 2X2 testée précé­dem­ment et coûtant 100 € n’ex­cède jamais les 0,003 %, on peut dire que la U-44 est plutôt située dans la moyenne basse des inter­faces d’en­trée de gamme, au même niveau que les iOne de Preso­nus (0,015 %) et Scar­lett Solo de Focus­rite (entre 0,01 et 0,05 %). Pas top.

Zoom U-44 : deviation mic

 

Zoom U-44 : THD Mic

Passons main­te­nant aux préam­plis. Tout d’abord, nous avons mesuré un gain maxi­mum de 43 dB sur les entrées micro, ce qui reste très faible et moins bon que le gain observé sur les autres inter­faces d’en­trée de gamme que nous avons testées récem­ment, plutôt situé autour de 60 dB. Avec de faibles sources, il faudra donc pous­ser les préam­plis dans leurs derniers retran­che­ments, ce qui n’au­gure rien de bon, surtout avec des inter­faces d’en­trée de gamme.

Zoom U-44 : Zoom U 44 4

Avec le gain réglé sur 34 dB, la dévia­tion passe à ±1,552 dB, avec une grosse atté­nua­tion dans le bas du spectre. Le bon résul­tat des entrées ligne est tota­le­ment anni­hilé, et la dévia­tion reste envi­ron dix fois plus impor­tante que celles des M-Track 2X2 (±0,139 dB) et Scar­lett Solo (±0,129 dB). C’est vrai­ment un très mauvais résul­tat. La distor­sion n’évo­lue heureu­se­ment pas, mais demeure assez impor­tante. Avec ce réglage de gain, le rapport signal/bruit est de 83 dB, soit 10 dB de moins que la 2X2, et à peu près autant que les iOne de Preso­nus et Scar­lett Solo de Focus­rite. (respec­ti­ve­ment 83 et 87 dB). Les préam­plis sont donc assez bruyants, ce qui n’est pas éton­nant vu leur gain très limité.

Mise à part la dévia­tion au niveau ligne, les résul­tats sont très déce­vants et les perfor­mances audio sont plom­bées par des préam­plis assez médiocres, offrant peu de gain, beau­coup de souffle et une grosse atté­nua­tion dans le bas du spectre.

Conclu­sion

Comme souvent, Zoom présente un produit origi­nal et assez unique sur le marché, rassem­blant bon nombre d’E/S analo­giques et numé­riques dans un boitier assez compact et donnant la possi­bi­lité de bran­cher les capsules des enre­gis­treurs H5/H6, le tout pour un prix très attrayant (envi­ron 160 €). Ce dernier peut faire pardon­ner le côté un peu « cheap » du boitier, mais diffi­cile de passer outre les perfor­mances audio assez médiocres des préam­plis, large­ment surpas­sés par la concur­rence en entrée de gamme. Certes, certaines personnes se tour­ne­ront quand même vers ce produit qui pourra répondre à des attentes bien précises dans un secteur où les inter­faces audio se ressemblent toutes plus ou moins, mais n’au­rait-il pas été préfé­rable de doter le produit de préam­plis un peu plus au niveau, quitte à rajou­ter quelques dizaines d’eu­ros sur la facture ?

  • Zoom U-44 : Zoom U 44 1
  • Zoom U-44 : Zoom U 44 2
  • Zoom U-44 : Zoom U 44 3
  • Zoom U-44 : Zoom U 44 4
  • Zoom U-44 : THD Line
  • Zoom U-44 : deviation line
  • Zoom U-44 : THD Mic
  • Zoom U-44 : deviation mic

 

6/10
Points forts
  • Une interface vraiment nomade
  • Possibilité de brancher les micros des H5/H6
  • Le prix
  • Les E/S numériques
  • Les E/S MIDI
  • Peut fonctionner sur piles
  • Simple d’utilisation
  • Choix de la source pour le casque
Points faibles
  • Construction un peu cheap
  • Préamplis vraiment faiblards
  • Sorties enceintes mal placées
Auteur de l'article Red Led

Je suis rentré dans la musique par la rosace d'une guitare classique et depuis, j'essaie d'en sortir sans trop de conviction.


Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.