Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
test
3 réactions
Effets secondaires
8/10
Award Valeur sûre 2016
Partager cet article

En 1992, la toute jeune marque californienne Bogner lançait son modèle d’ampli phare, l’Ecstasy. 25 ans après, la fameuse tête d’ampli est toujours au catalogue du constructeur, et elle a été rejointe par une flopée d’autres produits, dont des pédales. Parmi celle-ci, l’on trouve l’Ecstasy Blue et l’Ecstasy Red, des saturations s’inspirant des deux canaux de l’ampli du même nom. Comme il faut faire des choix dans la vie, nous avons jeté notre dévolu sur la petite pilule bleu.

Accéder à un autre article de la série...

Le canal bleu de l’am­pli Ecstasy est taillé pour le rock’n’­roll. À l’in­verse du canal rouge plutôt orienté « high-gain », il est donc spécia­lisé dans les crunchs un peu plus subtils, et les sono­ri­tés façon Plexi. La pédale Ecstasy Blue reprend ce concept, en embarquant notam­ment quatre étages de gain de classe A et non pas des ampli­fi­ca­teurs opéra­tion­nels ou des diodes pour l’écrê­tage. De cette façon, la machine se rapproche des circuits de l’am­pli origi­nal.

Les entrailles de la bête sont donc sophis­tiquées, et c’est aussi le cas de l’em­bal­lage dans lequel elle est livrée. La pédale est en effet placée sur un socle au coeur d’un écrin noir assez élégant. Le boîtier est aussi très joli avec son métal brillant peint en bleu, mais il retient beau­coup les traces de doigts ! Enfin, deux LED très lumi­neuses ajoutent un petit plus au look déjà réussi.

Si les LED sont au nombre de deux, ce n’est pas un hasard : la pédale de Bogner est dotée d’un étage d’over­drive, et d’un étage de boost, avec pour chacun un foots­witch. Ces derniers sont d’ailleurs très plai­sants. L’ac­ti­va­tion est franche et pour­tant douce.

Ces deux étages ne sont pas les seuls éléments origi­naux de l’Ecs­tasy Blue. Il s’agit en réalité d’un effet très poly­va­lent, doté de nombreux contrôles. Ainsi, vous trou­ve­rez un bouton de volume, un bouton de gain, un EQ de 3 bandes, un sélec­teur à trois posi­tions « Pre Eq » modi­fiant la tona­lité, un sélec­teur « Variac » simu­lant une baisse de tension au coeur de la pédale, un sélec­teur à deux posi­tions « Mode » modi­fiant le mode de satu­ra­tion, et un dernier sélec­teur à trois posi­tions « Struc­ture » permet­tant de modi­fier plus géné­ra­le­ment les sono­ri­tés. De plus, des réglages de volume et de gain sont dédiés au boost. Malheu­reu­se­ment, ces deux potards sont moins bien réus­sis que les autres présents sur la pédale, puisqu’ils sont si petits que l’on a du mal à les agrip­per et qu’ils font mal aux doigts.

Enfin, notons la présence d’une entrée « Remote » afin de connec­ter un contrô­leur MIDI et de pilo­ter la pédale. L’Ecs­tasy Blue est donc une pédale parti­cu­liè­re­ment complète, et nous sommes loin des trois potards habi­tuels d’une over­drive. Ça fait du bien !

How does it sound ?

Il y a telle­ment de chose à dire sur l’Ecs­tasy Blue, qu’il est diffi­cile de savoir par où commen­cer. Un para­mètre nous paraît toute­fois essen­tiel : le sélec­teur « Mode ». Par son inter­mé­diaire, deux satu­ra­tions assez diffé­rentes sont dispo­nibles. Le mode Plexi offre des satu­ra­tions mid-gain très agréables pour des crunchs, mais manquant de pêche pour du rock tran­chant. Le mode Blue est, lui, très saturé, et se distingue par une très forte présence du bas du spectre.

Il est possible d’agir sur la tona­lité de diffé­rentes manières. Tout d’abord, l’EQ de 3 bandes est très complet, et n’in­flue pas sur le volume. Il permet donc de façon­ner simple­ment son son. De plus, le sélec­teur Pre-EQ offre trois options diffé­rentes à l’in­fluence variable en fonc­tion des autres réglages de la pédale. Une posi­tion est assez neutre, avec un EQ plat, une autre booste les aigus, et une dernière booste les médiums et les aigus.

Enfin, le bouton Struc­ture change complè­te­ment la nature de la pédale. Le réglage 101 est assez vintage avec un petit creux dans les médiums, alors que le réglage 20th est bien plus moderne, avec un son très ample. Quant au réglage 100, il augmente les médiums pour obte­nir des sono­ri­tés proches de l’es­prit Tube Screa­mer.

En combi­nant les diffé­rents réglages que nous venons d’évoquer, la satu­ra­tion peut s’avé­rer impres­sion­nante. La réserve de gain et de volume est vrai­ment à souli­gner. Le boost peut même appor­ter un surplus de puis­sance à tout cela, et l’on obtient presque les sono­ri­tés d’une fuzz.

Quant au mode Variac, il simule une baisse de tension au coeur de la pédale comme nous l’in­diquions précé­dem­ment. Dans les faits, le son est moins défini mais cela a son charme. C’est, en tout cas, loin d’être le réglage le plus marquant de l’Ecs­tasy Blue.

Conclu­sion

Comme ses nombreux contrôles le lais­saient présa­ger, l’Ecs­tasy Blue s’avère ultra poly­va­lente. Elle est tout aussi bien capable de déli­vrer des sono­ri­tés high-gain gorgées de bas, que des crunchs perçants. C’est une très belle machine, mais qui manque peut-être un poil de person­na­lité. Son prix corsé (298 euros) n’est pas illo­gique vu le soin apporté à la fabri­ca­tion et à la concep­tion, mais l’on peut certai­ne­ment trou­ver une pédale avec plus de carac­tère pour moins cher. Tout dépen­dra au final de votre utili­sa­tion, mais si vous recher­chez avant tout une over­drive poly­va­lente de qualité, l’Ecs­tasy Blue est une valeur sûre.

  • Bogner Ecstasy Blue : Bogner Ecstasy 1
  • Bogner Ecstasy Blue : Bogner Ecstasy 2
  • Bogner Ecstasy Blue : Bogner Ecstasy 3

 

← Article précédent dans la série :
Acid Blues
Article suivant dans la série :
Dure à cuire →
8/10
Award Valeur sûre 2016
Points forts
  • La fabrication
  • La polyvalence extrême pour une overdrive
  • L’EQ de 3 bandes
  • L’interaction entre les différents réglages
Points faibles
  • Il lui manque un poil de personnalité
  • Le prix
  • Percival 1052 posts au compteur
    Percival
    AFicionado·a
    Posté le 10/12/2016 à 08:07:12
    Vu le prix, si en plus elle manque de personnalité, pour 300 euros je préfère acheter 3 ou 4 overdrives simples mais avec de la personnalité et varier en changeant entre les différentes pédales.
  • gojats 9846 posts au compteur
    gojats
    Je poste, donc je suis
    Posté le 10/12/2016 à 10:48:54
    Ou en trouver une d'okaz ;):bravo:
  • Magnus Hammersmith 4361 posts au compteur
    Magnus Hammersmith
    Squatteur·euse d’AF
    Posté le 10/12/2016 à 13:21:22
    Ou en trouver 4 ou 5 autres d'occase... :-D

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.