Devenir membre
Devenir Membre

ou
Continuer avec Google
Connexion
Se connecter

ou
Se connecter avec Google
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
Yamaha P-515
Photos
1/23

Tous les avis sur Yamaha P-515

Piano numérique de la marque Yamaha appartenant à la série P

Insatisfait(e) des avis ci-contre ?
Filtres
Mots clés
Note moyenne :
( 4/5 sur 5 avis )
1 avis
20 %
3 avis
60 %
1 avis
20 %
Donner un avis
Avis des utilisateurs
  • CatbalookCatbalook

    Un toucher sensationnel et un son époustouflant

    Yamaha P-515Publié le 02/05/20 à 08:57
    Je suis donc propriétaire du P-515 de Yamaha depuis avril 2019 et en suis particulièrement ravie.
    Cet instrument est fabuleux, que dire...
    Le toucher de cet instrument est juste sensationnel, j’ai l’impression d’être sur un « vrai » piano; l’intérieur des touches est en bois et la résonance des notes adjacentes à celles jouées est spectaculaire...
    je retrouve les sensations que j’avais étant adolescente et que je jouais sur mon piano droit Schumann...
    sauf qu’aujourd’hui mon piano n’a plus un son de casseroles... Non franchement, je suis particulièrement ravie de mon achat... N’hésitez pas, mieux vaut jouer sur ce P-515 que sur le clavinova 709...
    le 809 par contre doit être dû to…
    Lire la suite
    Je suis donc propriétaire du P-515 de Yamaha depuis avril 2019 et en suis particulièrement ravie.
    Cet instrument est fabuleux, que dire...
    Le toucher de cet instrument est juste sensationnel, j’ai l’impression d’être sur un « vrai » piano; l’intérieur des touches est en bois et la résonance des notes adjacentes à celles jouées est spectaculaire...
    je retrouve les sensations que j’avais étant adolescente et que je jouais sur mon piano droit Schumann...
    sauf qu’aujourd’hui mon piano n’a plus un son de casseroles... Non franchement, je suis particulièrement ravie de mon achat... N’hésitez pas, mieux vaut jouer sur ce P-515 que sur le clavinova 709...
    le 809 par contre doit être dû tonnerre puisqu’il reprend le système du P-515... mais bon... en parler serait hors sujet...
    Lire moins
  • devpc5devpc5

    Du salon à la scène, j'apprécie ...

    Yamaha P-515Publié le 24/04/20 à 13:03
    Jazz, Blues, variété ... un peu de classique.
    Utilisation en groupe mais agréable en salon (Finition blanche) avec le support et le pédalier de bonne facture.
    Bonne finition (Yamaha) semble solide.
    Toucher très correct pour le prix (Touches bois). Ce n'est quand même pas un piano traditionnel !
    Sons supers au casque et avec la sono, mais moyens avec les HP intégrés.
    Sons proposés limités mais de bonne qualité (possibilité de faire des ajustements).
    Utilisation avec tablette ou ordinateur limitée ... peu ou pas de softs Android, tout orienté Apple ! Pas de possibilité d’utilisation des logiciels Yamaha pour débutants !!!
    Lire la suite
    Jazz, Blues, variété ... un peu de classique.
    Utilisation en groupe mais agréable en salon (Finition blanche) avec le support et le pédalier de bonne facture.
    Bonne finition (Yamaha) semble solide.
    Toucher très correct pour le prix (Touches bois). Ce n'est quand même pas un piano traditionnel !
    Sons supers au casque et avec la sono, mais moyens avec les HP intégrés.
    Sons proposés limités mais de bonne qualité (possibilité de faire des ajustements).
    Utilisation avec tablette ou ordinateur limitée ... peu ou pas de softs Android, tout orienté Apple ! Pas de possibilité d’utilisation des logiciels Yamaha pour débutants !!!
    Lire moins
  • ragededentragededent

    Un beau son, bien réactif

    Yamaha P-515Publié le 16/01/20 à 02:35
    Au niveau du son de piano (l'émulation du Yamaha et du Bosendorfer), puisque c'est ce qui a motivé mon achat, je trouve que ce piano se démarque de la concurrence. J'ai passé quelques (pas mal) d'heures dans les magasins à l'essayer, en concurrence avec Korg et Roland, et il est finalement arrivé au dessus (avril 2019). J'aime beaucoup les aigus qui deviennent plus vivant sur ce piano et la réactivité du touché qui permet beaucoup de nuance. En enregistrement et au jeu au casque on pourrait presque se croire sur le piano de The Koln Concert de Keith Jarret, c'est assez bluffant.
    Je ne me suis pas attardé sur les autres sons (y'a des vrais claviers pour ça) ni sur les connecti…
    Lire la suite
    Au niveau du son de piano (l'émulation du Yamaha et du Bosendorfer), puisque c'est ce qui a motivé mon achat, je trouve que ce piano se démarque de la concurrence. J'ai passé quelques (pas mal) d'heures dans les magasins à l'essayer, en concurrence avec Korg et Roland, et il est finalement arrivé au dessus (avril 2019). J'aime beaucoup les aigus qui deviennent plus vivant sur ce piano et la réactivité du touché qui permet beaucoup de nuance. En enregistrement et au jeu au casque on pourrait presque se croire sur le piano de The Koln Concert de Keith Jarret, c'est assez bluffant.
    Je ne me suis pas attardé sur les autres sons (y'a des vrais claviers pour ça) ni sur les connectiques USB, bluetooth & co. Ah si j'aurais bien aimé avoir l'aftertouch quand même pour piloter mon DX7 en même temps :bravo:.
    L'amplification est pas mal bien que manquant un peu de basse profonde (normal...) et est plutôt prévu pour celui qui joue que pour une éventuelle audience.
    Il perd quand même une étoile pour son look affreux et ses connectiques éparpillées à l'arrière, assez inesthétique en concert.
    Lire moins
  • muscollmuscoll

    Un bon portable, en progrès, mais quelques défauts importants à corriger. Revoir le triple pédalier.

    Yamaha P-515Publié le 08/08/19 à 08:54
    Bien lire la mise à jour en fin de page, qui m'a fait retirer une étoile.

    Le P515 est le dernier numérique portable de chez Yamaha.
    Depuis plus de 10 ans j’utilisais en déplacement un P120, réputé pour son amplification, alors que les modèles suivants étaient en recul à ce niveau.
    Par rapport à mon P120, ce P515 semble presque une usine à gaz, tellement il y a de paramètres que l'on peut régler, un peu moins facilement que sur un CLP car il faut le plus souvent passer par des sous-menus.
    L'amplification égale celle de mon P120, ce qui n'était pas le cas de ses successeurs : P140...
    On peut avoir un triple pédalier avec la « forte » à droite, réglable en demi-pédale, la « douce » (ou …
    Lire la suite
    Bien lire la mise à jour en fin de page, qui m'a fait retirer une étoile.

    Le P515 est le dernier numérique portable de chez Yamaha.
    Depuis plus de 10 ans j’utilisais en déplacement un P120, réputé pour son amplification, alors que les modèles suivants étaient en recul à ce niveau.
    Par rapport à mon P120, ce P515 semble presque une usine à gaz, tellement il y a de paramètres que l'on peut régler, un peu moins facilement que sur un CLP car il faut le plus souvent passer par des sous-menus.
    L'amplification égale celle de mon P120, ce qui n'était pas le cas de ses successeurs : P140...
    On peut avoir un triple pédalier avec la « forte » à droite, réglable en demi-pédale, la « douce » (ou une corda) à gauche et la « tonale » au milieu. Problème : afin de monter ce pédalier il faut avoir avoir le meuble…à moins de bricoler un support avec une planche et deux équerres. Yamaha serait bien inspiré de rendre ce pédalier autonome sans avoir à le modifier : pourquoi un piano numérique portable devrait se transformer en piano de salon pour bénéficier des 3 pédales ?
    D’autres constructeurs ont ce pédalier autonome.
    Pour le jeu à proprement parler, les réglages de "dureté" du clavier sont plus poussés, et il faudra bien adapter ses doigts pour pouvoir faire des pp sur la position la plus dure. La différence est notable par rapport au P120. Certes, ce n’est pas un clavier d’acoustique, mais les progrès sont réels. Plus de possibilités pour faire des nuances, de faire chanter l’instrument. De meilleures réponses lors de passages techniquement difficiles.
    Il y a ensuite la réverb (grande salle, récital, etc.), l’ouverture du couvercle et une touche boost, dont je n'ai pas réussi à comprendre l'utilité.
    Le choix des sons de piano (CFX, Bösen...) est assez facile car on clique sur la touche adéquate pour les faire défiler, sans sous-menu donc.
    Il existe d'autres réglages modifiant le son.
    Il est à noter que si certains d’entre eux se complètent, d'autres se "combattent".
    Résultat, on peut passer d'un timbre très clair, mais pas vraiment métallique (contrairement à un Kawaï que j’ai essayé, par exemple), à un son plus que rond, presque étouffé, évidemment, avec tous les intermédiaires.
    Je crois que l'on trouve tous ces réglages sur le CLP 645, le P515 serait comme sa déclinaison portable.
    Comme pour tous les numériques, si je trouve qu'il y a eu des progrès, notamment dans les timbres de basses, les médiums sont encore bien "numériques".
    La position Bösendorfer est intéressante, mais doit être réglée avec minutie, afin de ne pas avoir des sons cotonneux. Ne pas oublier de mémoriser le réglage.
    Le son « CFX » peut plaire, il n’est pas trop métallique, toujours avec des réglages fins.
    En ce qui concerne les autres instruments, le clavecin a deux positions, la seconde avec l’ajout du jeu de 4 pieds. Pourquoi pas en plus un jeu de luth ?
    L’orgue a aussi une position intéressante, mais on aimerait bien un « positif » en plus, ainsi qu’une pédale d’expression: cela ne doit pas être compliqué à réaliser, la pédale forte permettant déjà de diminuer progressivement un accord final par exemple, après avoir relâché le clavier.
    Je n’ai pas vraiment essayé les autres instruments.
    Un petit reproche au niveau du réglage du volume sonore : le potentiomètre linéaire est bien pratique, mais en revanche il est difficile de mémoriser visuellement le réglage, sur scène par exemple, lorsque l'on change d'instrument. Il serait intéressant que ce niveau s'affiche à l'écran (de 1 à 100 par exemple, tout en gardant ce potentiomètre linéaire, afin de le mémoriser visuellement avec précision.
    Je signale également la fonction bluetooth qui permet de transformer l’instrument en mini-chaîne et d’écouter des fichiers à partir d’un ordi ou autre. Pratique pour jouer en superposition sur une vidéo youtube par exemple. J’ai travaillé une sonate pour violoncelle comme ça.

    En conclusion, des progrès notables pour un portable… qui ne remplacera jamais un acoustique, il faut le rappeler. Bien pratique - même si ce P515 a pris un peu de poids - quand on ne peut transporter son demi-queue sur le dos.


    Mise à jour de l'avis :

    J'ai constaté qu'une note, le second DO en partant des graves était faux (trop haut) sur plusieurs positions de piano, notamment la position "Bösendorfer", et ce, malgré une réinitialisation.
    Il semble que tous les P515 soient touchés, et même d'autres modèles comme le CLP685.
    Il est étonnant que Yamaha puisse commercialiser un piano numérique partiellement mal accordé.
    On va voir ce que propose le constructeur pour remédier à ce problème, aux acquéreurs anciens et futurs.
    Lire moins
  • hg80evehg80eve

    Un piano numérique de grande qualité

    Yamaha P-515Publié le 27/07/19 à 12:41
    Je précise que c'est mon premier piano numérique et que je n'ai qu'un modeste niveau au clavier. Je l'utilise à la maison. Je n'ai pas la place ni les moyens de posséder un piano acoustique et je veux pouvoir l'utiliser au casque pour ne pas déranger. De toute façon, il vaut sans doute mieux un bon numérique qu'un mauvais acoustique à prix équivalent, même si les sensations ne seront jamais les mêmes.
    La finition semble bonne, avec des matériaux de bonne qualité. Je n'aime pas trop son look assez anguleux. Je préférais le Kawaï ES8 et ses sons qui me semblaient plus amples (de ce que j'ai pu en voir car je ne pouvais pas les essayer), mais, quoiqu'on m'ait dit le contraire sur AF, j'ai tro…
    Lire la suite
    Je précise que c'est mon premier piano numérique et que je n'ai qu'un modeste niveau au clavier. Je l'utilise à la maison. Je n'ai pas la place ni les moyens de posséder un piano acoustique et je veux pouvoir l'utiliser au casque pour ne pas déranger. De toute façon, il vaut sans doute mieux un bon numérique qu'un mauvais acoustique à prix équivalent, même si les sensations ne seront jamais les mêmes.
    La finition semble bonne, avec des matériaux de bonne qualité. Je n'aime pas trop son look assez anguleux. Je préférais le Kawaï ES8 et ses sons qui me semblaient plus amples (de ce que j'ai pu en voir car je ne pouvais pas les essayer), mais, quoiqu'on m'ait dit le contraire sur AF, j'ai trouvé quantité de témoignages de pannes sur ces claviers, ce qui semble se confirmer depuis encore. Le clavier du Yamaha est de bonne facture, les touches en bois sont très agréables, très proches d'un acoustique. Le toucher parait dur quand on vient d'un synthé mais on s'y habitue très vite, c'était une de mes principales motivations et je n'en suis pas du tout déçu ! On peut avoir des nuances de jeu précises. Les paramètres sont nombreux et plutôt bien organisés malgré le petit écran. Ca semblera facile à ceux qui sont habitués aux menus complexes de certains synthés. Se référer au manuel est nécessaire pour quelques fonctions plus sophistiquées, mais pour l’essentiel, c'est simple: on allume, on sélectionne, on joue. Ca devient vraiment formidable quand on peut régler l'ouverture du couvercle virtuel, la réponse du clavier, le niveau de brillance, de résonance des cordes. Les paramétrages et améliorations du son de base sont assez nombreux. Même côté agréable pour la connexion d'une clé USB, super pour pouvoir jouer par-dessus une boucle en Wav ou en MIDI d'un passage plus difficile ! Il a tout ce qu’on peut attendre d’un clavier d’aujourd'hui, y compris le Bluetooth (pas essayé).
    Beaucoup de soin semble avoir été apporté aux deux premiers sons de piano, Bösendorfer (plus mat) et surtout CFX. Ils sont bien l'essentiel de ce qu'on attend de ce genre de clavier. Les autres sons de piano sont aussi bons mais peut-être que leurs modèles d'origine pour l'échantillonnage sont un peu inférieurs aux deux premiers. Certains autres types de sons de claviers me semblent très bons, mais d'autres, comme les chœurs ou les cordes, passables et on trouve mieux sur des synthés même anciens. Quant aux nombreux sons XG, disons que ça peut dépanner si on joue dans un orchestre, mais comparés aux sons majeurs de ce clavier, ça sonne bien pauvre. Je ne compte pas les utiliser, sauf peut-être quelques percussions. Mais l'essentiel pour moi était d'avoir de bons pianos et là, le contrat est rempli. Comparé à certains pianos droits acoustiques d’étude que j’ai pu essayer, le son de ce numérique me semble largement crédible.
    L'autre point important à côté du toucher et des sons est l'amplification. Elle est bonne, le son est de grande qualité, mais avec quelques limites bien sûr. Les graves peuvent paraître manquer un chouia de profondeur. L'amplification a une puissance confortable, en usage domestique dans une petite pièce ou même un séjour, à mon sens, ça peut largement suffire. Evidemment, ce serait peut-être un peu juste en accompagnement et dans les grands espaces, nécessitant une amplification extérieure. Ce n’est pas un grand piano de concert. Après tout, je crois que ce clavier est vendu comme portable, et franchement, son amplification n’est déjà pas mal.
    Voilà, ce sera donc à voir sur la durée, mais pour ma part après deux semaines, j'en ai pour l'instant plutôt une bonne impression générale.
    Lire moins
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.