Tech 21 SansAmp PSA-1
+

Tous les avis sur Tech 21 SansAmp PSA-1

  • J'aime
  • Tweet
Note moyenne :4.3( 4.3/5 sur 15 avis )
 6 avis40 %
 7 avis47 %
 2 avis13 %
Cible : Utilisateurs avertis Rapport qualité/prix : Excellent
sousleau10/02/2016

L'avis de sousleau"Très grandes possibilités.... Machine à gaz !"

Tech 21 SansAmp PSA-1
J'utilise le PSA 1 depuis 4 mois au sein d'un groupe où l'utilisation d'ampli est proscrite; tout le mode joue direct sono et il me fallait un pré-ampli/simulateur de HP, analogique, programmable en midi pour jouer dans ces conditions et, sur le papier, c'était le seul de cette "race" à présenter toutes ces caractéristiques !

J'avais déjà un GT2 de la marque et j'en étais ravi, je me suis dit que ce serait le bon choix!

Mon set est un peu particulier car je joue avec des vieilleries mais je les adore:
Dans l'ordre on a : guitare-> Whammy->Wah Wha -> Boss GE7 (qui trainait dans un coin et qui me sert de pédale de boost) PSA-1 -> Roland GP-16 -> Sono

Le GP16 me sert pour la compression, l'équalisation, les modulations, les delays et la reverb... enfin tout sauf les saturations; je l'ai car c'est une machine très pro, fiable et je suis habitué à ses commandes sur scène, elle me sert donc aussi de pilote MIDI pour le PSA 1 (ce rack a quand même été utilisé par Michael Jones et JJ Goldman y'a pire comme pedigree non ?)

Pour le PSA-1 on en arrive à la fabrication des sons.

Pour ma part, les présets d'usine sont toujours très aigus voire hyper perçants ; ils nécessitent d'être revus dans tous les cas !

Et là ... on commence la galère et suivre un peu le manuel n'est pas une chose inutile parfois mais pour faire simple comme réglage nous avons:

- Préamp: grosso modo l'influence des réglages, le niveau d'entrée
- Buzz : Bas médiums mais plutôt coté saturation
- Punch: les médiums pareil avec une grosse influence sur la saturation
- Crunch: hauts médiums
- Drive: Le gain c'est lui qui va donner la saturation ou le son clair et sa couleur.
- Hi et Low: Aigus et Graves
- Level: niveau de sortie

Il faut savoir que tous ces réglages influent tout de même les uns sur les autres et c'est là que même à partir d'un modèle, il va falloir triturer (et souvent pas qu'un peu ) et avec précision car les réglages sont sensibles et efficaces pour arriver à l'idée de son qu'on s'était fixé.

Pour le rendu, la qualité et la clarté de la sono sera directement liée au résultat!

A mon avis utiliser cet engin dans un ampli coloré lui fait perdre de ses capacités. Pour ma part, je l'utilise aussi avec un JC 120 ou un Acoustic G100T (à lampes) et les résultats sont très probants car j'ai des amplis pouvant supporter aussi bien des claviers que des guitares et dont les HP possèdent des courbes de réponse très droites. Je ne suis pas sür que dans un Marshall ou dans un Mesa j'aurais ce type de rendu!

Pour le rendu justement, les sons sont bons, dans le bon esprit de ce qu'on veut simuler mais comme toute simulation, on a toujours cette petite couleur caractéristique de tech 21 mais pour mon cas, ce n'est pas gênant, je fais de la variété pop rock au fond des bars, nous sommes limités en place et nous ne pourrions pas transporter d'ampli de toute façon.

Globalement:

C'est un très bon produit pour utilisateur averti ayant du temps à passer sur les réglages.

Les sons sont bons, orientés travail, praticité, compacité et pas masturbation de la petite pédale qui va nous donner le grain du super machin ( que nous sommes les seuls à entendre et qui disparaissent la plupart du temps dans le mix).. non c'est fait pour jouer et être efficace sur scène

L'objectif est que le public ait l'impression d'entendre le son de Santana, SRV et les autres et là c'est bon!

Le midi facilite grandement les choses même si la programmation est un peu fastidieuse

En résumé:

Les +: qualité des sons, facilité d'édition et de modification des sons, dynamique proche de ce qu'on pourrait attendre d'un ampli à lampes, programmation de 50 sons ce qui est très largement suffisant pour un set de 80 à 100 morceaux !

Les -: si je voulais chipoter cette petite couleur tech 21 (mais pour moi, elle n'est pas désagréable et disparaît dans le mix) La programmation et le mapping midi, du fait des commandes minimalistes sont assez compliqués (et pas facilités par un manuel exclusivement en anglais.
Bon en trimant on y arrive, on comprend la logique et après, une fois qu'on s'y est fait, ça va mieux!


xbassman_K15/04/2013

L'avis de xbassman_K

Tech 21 SansAmp PSA-1
Les caractéristiques de ce préamp ont été pas mal détaillées dans les avis précédents, je pense qu'il est inutile de revenir là dessus. Donc, je vais plutôt dire ce que j'en pense... Mais je mets un 8/10 pour les caractéristiques générales de ce rack, car il est très complet, sérieux et bien fabriqué, mais je ne mets pas la note maximum pour 2-3 petites choses qui m'ont gênées. J'explique ça plus loin...

UTILISATION

La configuration est simplissime, et on n'a limite pas vraiment besoin du manuel. Les presets sont assez bons aussi, mis à part une poignée d'entre eux qui restent assez anecdotiques. Mais les presets sont souvent très utiles comme point de départ lorsqu'on cherche un son. Je m'en sers exclusivement dans mon studio, jamais en live. Et c'est là que vient ma première critique : pas de switch on/off qui est à mon avis indispensable en studio, d'autant que le rack génère une ronflette (probablement le transfo) assez audible et désagréable. Sinon la connectique pléthorique et assez pro est plus que bienvenue dans le cadre d'une utilisation studio... Je mets 7/10 à cause du switch et du bruit !

SONORITÉS

Les possibilité sont nombreuses, quasi infinies... Mais avec l'habitude on remarque tout de même une certaine "signature" sonore omniprésente. Ce n'est pas plus gênant que ça, car de toutes façons le son délivré est de qualité, d'autant que je l'utilise en conjonction avec une simulation de HP redoutable (Redwirez) qui change pas mal la donne (ou la complète plutôt...). Tout ce qui va du crunch à la disto lourde est franchement impeccable, épatant même. Cependant, je ne suis pas complètement satisfait de ce rack pour fabriquer de beaux son clairs, là un vrai ampli est à des kilomètres devant. Ni complètement convaincu non plus pour l'utilisation de la bestiole avec une basse d'ailleurs, car il lui manque un je-ne-sais-quoi pour faire illusion, je préfère nettement dans ce cas utiliser un vrai préamp basse avec de vraies lampes dedans (un Ampeg dans mon cas)... Sinon il se plait avec toutes sortes de guitares (il en a vu des dizaines...), pas de souci de ce côté là donc. Je mets un 9/10.

AVIS GLOBAL

J'ai reçu ce rack en paiement d'une dette il y a plus de 10 ans ! Il n'était pas neuf quand on me l'a donné, mais dans un état nickel. Il n'a jamais eu de panne, même si ces derniers temps il a tendance à être un peu paresseux (potards et presets inactifs pendant quelques minutes après la mise sous tension, puis tout rentre dans l'ordre... bizarre). Je mets un 8/10 toujours à cause du switch manquant, du bruit, et des sons clairs qui pourraient être mieux... Je referais sûrement l'expérience, d'autant qu'il est dorénavant équipé d'un switch on/off, mais reste à savoir s'il n'est pas un peu dépassé aujourd'hui, et comme la concurrence est rude et que son tarif n'est pas donné, j'irais certainement écouter la concurrence avant de prendre une décision...
HardBlues12/01/2013

L'avis de HardBlues"Excellent"

Tech 21 SansAmp PSA-1
Tout analogique à transistors FET.
Coté connectique c'est complet:
- Deux entrées jack, une en face avant et une en face arrière avec possibilité d'atténuation 10 dB
- Une boucle d'effet un entrée et deux sorties avec un switch de mix à 50%
- Deux sortie jack et deux sortie XLR avec switch atténuateur 10db
- Une prise jack pour un footswitch
- Une prise Midi In et une Out/Thru
Coté réglages la aussi y'a du monde
- Preamp et Drive pour les niveaux de saturation du préampli et de l'ampli
- Buzz, Punch et Drive pour définir le grain (Marshall, Fender autres...), chacun de ces réglages agissant sur une plage de fréquence spécifique.
- Low et Hight pour peaufiner
- Level

Que demander de plus?


UTILISATION

La configuration est simple mais vu le nombre de potards et leur grande plages d'utilisation il y a moyen d'y passer du temps.
Le manuel est clair, mais il n'existe qu'en anglais à priori..
Les presets usine sont excellents.
On obtient facilement des dizaines de bon sons!

Seul petit bémol, pour l'enregistrement la simulation HP est un peu light je complète donc avec un Palmer "PDI The Junction".
En même temps ce défaut est probablement la qualité qui lui permet d'être également à l'aise branché dans un ampli de puissance avec HP.

SONORITÉS

Je l'utilise avec mon Epiphone Les Paul, câblage 50's et micros Classic 57.
Il convient parfaitement à mon style de musique (Blues, Rock et Hard-Rock) mais également à plein d'autres styles j'en suis sur.
De très beaux sons clairs Fenderien en modifiant un peu les presets usines (moins réussis que les Marshall et Mesa je trouve)
Coté crunch on va du plus subtil, qu'on gère à l'attaque, au plus teigneux avec une palette de grain impressionnante.
Étant peu porté sur les grosses distos je ne porterai pas de jugement la dessus mais il y visiblement ce qu'il faut...

AVIS GLOBAL

Je l'utilise depuis un mois, et j'ai essayé des kilos de matos (amplis, pédales, simulateurs numériques, logiciels) avant de trouver mon bonheur.
Ce que j'aime le plus? Tout!
Ce que j'aime le moins? l'absence d'interrupteur on/off mais bon...
Pour 220€ d'occasion le prix est imbattable, si je devais refaire le choix je n'hésiterai pas une seconde
Tobias7211/12/2007

L'avis de Tobias72

Tech 21 SansAmp PSA-1
Pré-ampli transistor 100% analogique

Connectique: complète
- 2 entrées (avant et arrière) avec sélecteur de niveau (0dB, -10dB),
- 1 boucle d'effets (send mono, return stéréo) avec sélecteur de mix (50%, 100%),
- 1 sortie stéréo jack 1/4" avec sélecteur de niveau (0dB, -10dB),
- 1 sortie stéréo XLR (jamais utilisée) avec sélecteur de niveau (0dB, -10dB),
- Ports MIDI (In, Out/Thru).
- Possibilité de Midi mapping (en gros appeler le son 32 sur le pédalier peut correspondre à tout autre préset du préamp)
- Sélecteur de patch DOWN et UP,
- Bouton de sauvegarde (prévu pour cliquer avec un mediator). Ce bouton permet d'accéder aux fonctions spéciales (mapping, désengagement des potentiomètres, inversion des emplacements usine/utilisateurs, etc.)

Pas très simple (car un peu spartiate au niveau de l'affichage) mais le manuel est très bien fait.

UTILISATION

La configuration est simple, la programmation aisée.
Encore une fois : reportez-vous au manuel.

Les presets d'usine sont très bien fait (mention spécial aux sons Marshall & Boogie), et servent de base aux presets utilisateurs.

Le nom et la fonction des potentiomètres peuvent dérouter, mais une fois la philosophie comprise (grâce au manuel, décidément...) c'est assez simple.

SONORITÉS

Ideal pour le live, mais également pour l'enregistrement de maquettes (sorties recording tout à fait probantes).

Il est aussi performant en crunch qu'en très grosses saturations (Essayez donc le riff de Sludge Factory (Alice in Chains) en dropped D sur le preset 24, vous m'en direz des nouvelles !!!), et permet un éventail de sons d'une variété assez incroyable (du vieux JCM aux Boogie). Les sons clairs sont un peu en retrait, mais avec une bonne amplification à lampes à fort volume, on atténue le côté un peu "bridé".

Essayez donc le riff de Sludge Factory (Alice in Chains) en dropped D sur le preset 24, vous m'endirez des nouvelles !!!

Je l'utilise personnellement avec un Mesa Boogie Fifty/fifty et une Quardaverb GT pour les effets, et pour tous les registres abordés (Hard Rock, Blues, Funk, pop), le préampli se montre extrêmement performant. J'ai joué auparavant sur JMP1, bien, mais beaucoup moins polyvalent.
Mon Mesa Boogie Studio sonnait beaucoup mieux en son clair, mais n'avait ni la flexibilité ni la polyvalence du Sansamp.

Contrairement à ce que j'ai lu parfois il respecte parfaitement le grain de la guitare (mes différentes strat, ma Les Paul Jr ou ma Sheraton), et gère TRES bien le potard de volume au niveau du crunch.

AVIS GLOBAL

Je l'utilise depuis maintenant 10 ans... et je ne vois pas pourquoi changer !
Le Sansamp est le préampli le plus polyvalent que j'ai utilisé, bon, juste derrière le Triaxis, qui même typé, reste un cran au-dessus.

Le rapport qualité/prix est imbattable.

Si vous avez le choix, tournez-vous plutôt vers la version 1.1 : un interrupteur on/off, une prise casque en plus. Moi je n'ai pas changé parce que le mien est une série limitée... rose !!!
zingzing10/11/2007

L'avis de zingzing

Tech 21 SansAmp PSA-1
Préampli a transistor qui malgré son prix est en fait de très haute qualité, le mien doit avoir entre quinze et vingt ans il a servis dans toutes les conditions a glissé de l'amplis et est tombé sur scène ou je ne sait quelle autre mésaventures de concert...... pas un seul potentiomètre ne crache ni aucun contact défectueux!
Le niveaux de sortie est élevé on ne pousse jamais a fond de course les potentiomètre en tout cas en usage guitare sur ampli.
la connectique est très complète: - Input façade / Input 2 (dos) / trois sorties +4db , -10db , XLR avec un trim / FootSwitch / et une boucle de bypass intéressante qui permet de crée une ligne avec d'autre effet qui s'enclenche quand on coupe le préamp c'est plus pointus qu'un simple bypass ça permet de ne pas trop jouer des pédales en live c'est pratique et pro. Il est aussi muni d'un switch -LIVE- probablement un inverseur de phase mais le son se trouve compressé........ c'est très efficace.
Sur la ligne de réglage on trouve des commande dont je ne pourrais plus me passer:
-PREAMP, pour amplifier l'entrée/ BUZZ-PUNCH-CRUNCH pour la saturation respectivement des basses des médium et des aigus (terriblement efficace!!)/ LOW-HIGH pour l'eq / LEVEL pour la sortie.

UTILISATION

La config est des plus simple et le son est la tout de suite, il faut juste apprendre pour la guitare a doser la disto, surtout des basses au dela d'un certain niveau elles sont envahissante.....mais ce n'est pas véritablement une difficulté.
Mais ce préamplis dans la pratique ne se limite pas du tout à la guitare et je le recommande très largement pour le studio en général.
Pour ma part je l'utilise partout ou j'ai besoin de préamplifier un signal mono il est parfaitement utilisable en son clair et offre autant de variations de grains et de timbre qu'en distorsion. La manipulation soigneuse de ses réglages permet de se passer de compresseur.

SONORITÉS

Le son ou plutôt les grains sont musicaux larges puisant et profonds tout aussi bien que compact et serré etc....
le principe réside dans la division en trois canaux parallèles de préamp pour les Basses les Médium et les Aigus.
La bonne idée de tech 21 à été de crée 3 préamps aux texture très différente pour ces trois registres:
Le BUZZ est TRES grave, il produit une disto type Subfuzz dont le pseudo définis parfaitement la texture..... ça buzz grave de la guitare au clavier en passant par la voix et surtout la basse.
Le PUNCH c'est la guitare avant tout, des distos hendrixiennes ou AC/DC selon la guitare ou si on joue dans le registre clair on fait des sons jazzy très péchus qui s'appuient sur le buzz épais... une merveille.
Pour les autres instruments on auras la main légères sur ce réglage ce qui permet de compresser efficacement la saturation... mais bon on fait ce qu'on veux avec quand même.
Le CRUNCH c'est les haut du spectre que l'on peut tout simplement supprimer ou injecter soigneusement pour donner du contour ou alors on se lâche on pousse a fond et là il y à électrocution garantie.... le son est bestial ça hurle tout les instrument ne tolère pas d'être préamplifier a ce point dans cette partie du spectre il faut des sources de bonne qualité. Une telecaster bien balancé se régale d'un tel traitement, le rhodes scintille et avec un micro basique type sm57 en coupant le buzz on fait des voix Lo-Fi au grain électrique et grisant...... Bref j'adore.

AVIS GLOBAL

Je l'ai acquis il y a environ 13 ans pour 1300 Francs de l'époque au départ parceque j'avais un mauvais amplis et pas les moyens de faire mieux alors j'ai penser que d'avoir un bon préamplis me permettrais d'avoir le son un peu partout...... la bête est allée beaucoup plus loin que ça.
C'est un ensemble très homogène et efficace, seul bémol il manque un réglage de medium dans l'EQ pour la guitare ça ne pose aucun problème c'est pour cela qu'il n'y en a pas mais avec les autre sources celui-ci aurait été bienvenue.
Le rapport qualité/prix est simplement incroyable et j'en cherche un second pour la stéréo inchallah....
kaktus66626/05/2006

L'avis de kaktus666

Tech 21 SansAmp PSA-1
Type d'amplification: préampli 100% transistor.
Connectique: complète
- 2 entrées (avant et arrière) avec sélecteur de niveau (0dB, -10dB),
- 1 boucle d'effets (send mono, return stéréo) avec sélecteur de mix (50%, 100%),
- 1 sortie stéréo jack 1/4" avec sélecteur de niveau (0dB, -10dB),
- 1 sortie stéréo XLR (jamais utilisée) avec sélecteur de niveau (0dB, -10dB),
- Ports MIDI (In, Out/Thru).
Réglages: y'en a un troupeau ...
- PRE-AMP -> taux de saturation du préampli (en gros simul des 12AX7),
- BUZZ, PUNCH et CRUNCH -> grosso modo, réglage du taux de graves, mediums et aigus dans leur niveau de saturation (donne une première couleur au son, mais ce n'est pas un égaliseur à proprement parler),
- DRIVE -> taux de saturation de "l'étage de puissance" (enfin, de l'émulation),
- LOW et HIGH -> égaliseur 2 bandes,
- LEVEL -> ben c'est le volume de sortie
- Sélecteur de patch DOWN et UP,
- Bouton de sauvegarde (prévu pour cliquer avec un mediator)

UTILISATION

Configuration: A mettre dans un rack. Dans ce rack, avoir un multi-prises rackable avec on/off, parceque sur le PSA1 y'a pas de bouton on/off. La programmation MIDI a les avantages de ses inconvénients. Elle réside en "tu règles un son, et tu cliques 2 fois". Quand on modifie les réglages d'un patch existant, 2 petites LED indiquent par clignottement l'éloignement par rapport au réglage en mémoire. Quand on a modifié plusieurs réglages, c'est un peu le bordel dans le clignottement, mais on s'y fait
En "mode je switche mes patchs et je joue fort", il faut desactiver les réglages (inhiber les potards). Avec les vibrations, un potard peut "un peu bouger" et changer dramatiquement le son Mais bon, j'en connais pas beaucoup qui bidouillent leur son en plein milieu d'un set
Son: Ben ça sonne. Honnêtement, faut comprendre un peu comment marchent les portards, et après, on obtient des sons fabuleux. Par rapport aux nouveaux simulateurs, j'ai pas eu l'occasion d'en essayer. Il me donne pas envie d'en essayer d'autres... Les preset d'usine sont bons, et constituent un bon point de départ pour un son (l'occasion d'apprendre à se servir des potards).
De bons ou très bons sons clairs, crunchs, saturés, mais comme pour tout simulateur rien d'exceptionnel
Faut pas oublier que tous simulateurs qu'ils soient, ce ne seront jamais de VRAIS amplis à lampes. Et c'est pas avec quelques centaines d'euros qu'on va s'équiper avec 12 millions d'amplis potentiels. Mais ça fait bien son office.
Manuel: Il est clair, complet, mais en anglais. Il aurait gagné à être en français.

SONORITÉS

Pour ma musique, il me donne (avec l'aide de quelques amis) les sons dont j'ai envie. Je l'utilise (attention, ça devient compliqué) dans la boucle d'effets d'un Marshall JMP1, lui même dans la boucle d'un GX700 (multi effets Boss), qui attaque un Marshall 9200 (2 x 100W). Et ça sonne. C'est peu conventionnel comme façon de faire, mais je me sers des 2 préamps (en série). Le JMP1 lui apporte une belle couleur supplémentaire. On dit qu'il faut pas le brancher dans un ampli lampes, que ça sonne dégueu (soit disant de la part du constructeur), ben faut changer d'oreilles...
J'obtiens de bons sons, qu'ils soient clairs, cruch ou saturés, que je joue accordé standard ou en LA ...

AVIS GLOBAL

Je l'utilise quasiment depuis qu'il est sorti. Comme le JMP1. Répet, concerts, studio, il m'a jamais lâché.
Ce que je regrette, c'est l'absence d'interrupteur on/off, mais ça reste anecdotique.
J'avais juste essayé le JMP1 avant, mais j'ai pris le PSA1. Même si depuis je l'utilise avec un PSA1.
Comme je le disais plus haut, pour quelques centaines d'euros, on acquiert "presque" une liste d'amplis de légende. Et à ce prix, c'est un excellent rapport qualité/prix.
Avec le même budget, je pense que je referai ce choix. Mais avec le budget adéquat, j'irai voir du côté des têtes tout lampes, haut de gamme (donc très beaucoup de sous)
20/03/2006

L'avis de Anonyme

Tech 21 SansAmp PSA-1
Voir plus bas

UTILISATION

Voir plus bas

SONORITÉS

Voir plus bas

AVIS GLOBAL

Un préampli révolutionnaire à une époque peut-il le rester et supporter l'épreuve du temps ? Les Rocktron Cream Machine, Marshall JMP, ADA MP, etc peuvent témoigner de leur difficulté à vieillir et à rester actuels quelques années après leur sortie. Le PSA1 ne fait pas exception : il est aujourd'hui méchament dépassé, et sonne tout petit par rapport à ses cadets, et surtout souffre d'une couleur sonore omniprésente qui lui confère une signature sonique, mais en même temps qui tend à "dater" le son des guitares passées dans ses entrailles....la modélisation des amplis de légende s'étant démocratisée et surtout ayant fait plusieurs bonds importants dans son évolution (depuis le PSA il y a eut 3 ou 4 générations de machines...), il est aisé de trouvé plus versatile, plus puissant et plus réaliste pour quelques centaines d'euros.
Il reste toutefois une curiosité intéressante, sans plus.

Attention : cet avis n'engage que moi, et n'est le reflet que de mon expérience personnelle ou professionnelle que je veux objective, mais qui est nécessairement subjective. Je n'oblige personne à le partager, à le prendre pour argent comptant. Donc, pour les courageux qui s'imaginent investis de je ne sais quelle mission sous couvert de l'anonymat de leur email, il est inutile de m'envoyer des messages d'insultes parce que vous ne partagez pas mon point de vue : votre mail terminera systématiquement sa vie à la poubelle, sans autre alternative. Dans un sens, vous pourrez considérer que c'est un retour à l'envoyeur ;)
saiirus20/02/2006

L'avis de saiirus

Tech 21 SansAmp PSA-1
Je ne présente plus ce petit préamp...

Trois choses qui me chagrinent un peu :
- l'absence de simu HP (certains diront qu'en paufinant les réglages on s'en sort à l'enregistrement... Moi je n'ai jamais trouvé de meilleur son qu'en utilisant une simu HP)
- l'eq 2 bandes pas assez performant à mon goût
- l'absence de switch On/Off (corrigé sur le 1.1)

UTILISATION

La configuration est très simple si on utilise les (excellents) presets d'usine

Si on cherche son son... Là on peut y passer des heures... Mais on est rarement déçu !!!

Les réglages sont un peu déroutants (réglages de gain par bande de fréquence : buzz, punch et crunch) en + de l'équalizer... Mais une fois qu'on ressent bien l'action des différents réglages sur le son, pas de problème ! ;)

SONORITÉS

Je joue en grande majorité du metal, en partant du rock bien énervé à ce qui se fait de plus bourrin !
Je m'escapade de temps en temps sur du rock au sens large type Led Zepp, Pink Floyd, Red Hot etc.

Je joue avec une petite Ibanez Rg321 avec un Seymour Duncan SH-6, un power amp fait maison à base de transistor (2x70W) et deux baffles 1x12" fermées montées en V30.

(je l'ai essayé avec plusieurs autres guitares, PRS Santana SE, LTD Mh400NT etc.)

La première approche était flatteuse mais un peu en deça de ce que j'espérais... J'avais lu partout qu'il était très metal, voire trop pour certains, et bien ce n'était pas du tout mon impression !! Il sonnait beaucoup trop medium à mon goût. J'ai donc fais l'achat d'un Boss GE-7 avec lequel j'ai corrigé la bosse medium de mon matériel (en grande part du à mes V30 je pense)

Et là... C'est le drame...

LA claque ultime !! C'était la seule chose qui manquait à ce préamp !!
Avant, c'était bien, avec l'EQ c'est excellent ! On peut avoir un son relativement sec et tranchant tout comme un gros son lourd et gras avec des palm mute à vous déboutonner le caleçon...
Ce que j'aime surtout, c'est son côté naturel, incomparable face à la smala des POD... Même en enregistrement, je préfère mon son actuel (comparé à mon ancien POD 2, certes vieillissant). Je pense que ce préamp se prête aussi bien à une utilisation studio, qu'à une bonne utilisation répète ou live. C'est pour celà que je ne le considère pas vraiment comme un appareil de modélisation, mais d'avantage comme un préamp à part entière.
Je ne suis pas persuadé qu'il simule bien les Mesa, Marshall et autres mais qu'est-ce qu'il sonne !! Il a une personnalité propre tout en ayant un rayon d'action extrêmement large !
Les cleans sont magnifiques, cristallins, claquants à souhait. Et tout ce qui est saturation relève du hors normes :p (j'exagère à peine)
Sans EQ : 8/10
Avec EQ : 12/10
Moyenne : 10/10 :-D

AVIS GLOBAL

Je l'utilise depuis environ 4 mois

Ce que j'aime le plus, c'est la disto, bien réglée elle est parfaite !
Je crois qu'avec un power amp à transistor, c'est le meilleur moyen d'avoir du gros son chez soi à bas volume. Je ne l'ai pas essayé avec un ampli de puissance à lampes, donc je ne peux pas dire si il s'en sort aussi bien. C'est, pour moi, la crème du tout transistor, dominé uniquement par les bons amplis à lampes.

J'ai essayé tout ce qui se fait dans la modélisation (ou presque), je possédais un POD 2.0 avant... RIEN à voir ! :p

Je l'ai payé 350€ d'occasion, on peut le trouver à près de 300€ en cherchant bien, sans hésiter je referais ce choix !!

J'ai hâte de lui adjoindre un multi (Rocktron ou TC) pour parfaire mon ensemble !
lolomeca25/01/2006

L'avis de lolomeca

Tech 21 SansAmp PSA-1
Préampli avec la technologie SansAmp, c’est-à-dire un circuit sans lampe, entièrement construit avec des transistors mais tout en conservant (imitant~simulant) le son des lampes.
Les réglagles se font directement par des potars, pas de menus à activer ou à dérouler, on retrouve les réglages suivants :

Les réglages classiques :
- Le niveau de préamplification par le bouton : Pre-Amp
- Le niveau de distorsion ave le bouton : Drive
- L’égalisation active sur les graves et aigus : Low et High
- Le niveau de sortie : Level

On peut faire saturer le son en combinant le réglage Pre-Amp et Drive.
Les réglages spécifiques au SansAmp afin de construire le grain et la couleur du son :
- Buzz : taux de distorsion des graves avec un réglage positif et négatif.
- Punch : taux de distorsion des médiums avec un réglage positif et négatif.
- Crunch : Qui agit sur la brillance et les harmoniques du son.
L’appareil est entièrement midi, on dispose de 49 presets usines et de 49 espace de stockage pour les réglages personnels. On retrouve les principales fonctions midi : midi dump et midi map. On peut aussi programmer une séquence d’enchaînement des presets. Une fonction permet de verrouiller l’action des potars pour éviter les déréglages durant un concert.

La connectique est complète :
- Deux entrées guitares (façade et arrière à haute impédance).
- Une boucle d’effet avec possibilité de mise en parallèle avec un mixage fixe à 50%. Le retour peut se faire en stéréo.
- Deux sorties stéréos au format jack classique et au format XLR symétrique pour se connecter sur une console par exemple.
- Toutes les sorties (boucle et sortie) sont situés au niveau ligne mais peuvent être atténué de -10dB pour retrouver un niveau instrument. De même l’entrée instrument arrière peut être atténuée de -10dB.
- Une entrée footswitch.

UTILISATION

C’est la simplicité même, on tourne, on écoute, si ça nous plait, on peut sauvegarder. Par contre, au début il faut se familiariser avec les réglages : Buzz ; Punch et Crunch. Mais, les réglages d’usines sont très bien construits et servent d’une excellente base de travail et permettent d’apprivoiser la bête.

SONORITÉS

Les atouts de ce préampli sont la polyvalence et le contrôle. Les sons sont vraiment bons voir excellents. Comme l’on dit certains, ce préampli est vraiment doué pour les grosses distorsions, personnellement je l’ai acheté principalement pour ce critère. Les sons clairs sont aussi bons, mais ils semblent un poil moins performants ou du moins il faut un peu plus peaufiner les réglages.
L’intérêt de cette machine est la polyvalence (il est difficile d’en demander autant à ampli à lampes) et le contrôle. Une fois que l’on comprend l’intérêt des réglages Buzz, Punch et Crunch, on prend un très grand plaisir à construire son grain. On peut ensuite se construire un son complet en lui adjoignant un rack d’effet par exemple.
Un autre point fort du PSA est sa flexibilité sur la connexion. A l’inverse des préamplis classiques à lampes, il n’a pas été optimisé pour la connexion avec à un ampli de puissance à lampe et un baffe de guitare de qualité, par exemple l’excellent TriAxis ne peut s’exprimer qu’en lui adjoignant un excellent ampli de puissance et un excellent baffe, c’est tout à fait normal, car la philosophie des constructeurs d’amplis est que chaque maillon (préamp-ampli-baffe) apporte sa couleur au son. Avec le PSA, la philosophie est différente, les concepteurs ont conçu ce préampli pour qu’il fournisse un son qui soit déjà entièrement construit en terme de grain et de couleurs. Ainsi, on peut le brancher en direct dans une console, dans un ampli classique à lampes ou transistors. Bien sûr la qualité de l’amplification intervient, mais plutôt en terme de transparence plutôt qu’en terme de couleur. Par contre le PSA ne dispose pas d’un vrai simulateur de HP paramétrable, en conséquence, il faut modifier son égalisation lorsque l’on change de type d’amplification.
Le seul bémol sur les sonorités est la réponse dynamique qui me semble moins percutante que celle d’un ampli tout lampes. De même, le contrôle du taux de la distorsion par le potentiomètre de volume de la guitare est moins efficace que sur un ampli à lampes.

AVIS GLOBAL

Cela fait maintenant juste un mois que je l’ai acheté en occasion. J’en suis entièrement satisfait, il me faudra encore beaucoup de pratique pour saisir toutes les subtilités des réglages. Ce que j’aime avant tout dans cet appareil, c’est la philosophie de l’appareil, on construit la base du son avec le PSA (grain, couleur), on lui adjoint un bon rack d’effet pour embellir et peaufiner le son, la partite amplification n’a plus qu’à envoyer le son à nos oreilles sans le dénaturer. Les sons générés sont vraiment de qualité, seule la dynamique est moins convaincante en comparaison de celle d’un ampli tout lampes.
benzene27/12/2005

L'avis de benzene

Tech 21 SansAmp PSA-1
Voir plus bas.

UTILISATION

Voir plus bas.

SONORITÉS

Voir plus bas.

AVIS GLOBAL

Evidement rien ne vaudra jamais un vrai ampli à lampes quand il s’agit d’en avoir le son, mais je trouve que le PSA-1 s’en tire très bien dans l’imitation tout en ayant une vraie personnalité.

Une chose importante à savoir et que j’ai mis longtemps à découvrir : ce preampli est fait pour fonctionner avec un étage de puissance à transistors (Tech 21 le conseille) et effectivement j’ai souvent eu l’occasion de le brancher dans les Marshall qui équipent les studios de répet’ parisiens et la c’est de la bouillie (dans l’entrée guitare comme dans le retour de la boucle d’effets).

J’utilise ce preampli branché sur une tete Ampeg G-410 de 120W (récupérée d’un combo Ampeg à transistors des années 70 et branchée dans un baffle Marshall) et la c’est tout de suite beaucoup plus convaincant, il m’a servi à jouer du métal comme de la pop/rock avec cette possibilité d’avoir un son convaincant et ORIGINAL (chose qui se fait rare) en clair comme en crunch ou en saturé.

On m’a souvent complimenté sur mon son à la fin de concerts et demandé quel était ce matos et on est venu me chercher pour jouer dans mon groupe actuel entre autres grace à mon son.

Alors pour répondre à l’avis de 3prod en dessous je dirais que je ne cherche pas à le comparer aux processeurs de modélisation actuels mais je ne le trouve pas du tout obsolète à tel point que le guitariste avec qui je joue actuellement à changé son POD XT live pour un half stack Mesa Boogie Dual Rectifier après mon arrivée dans le groupe afin de pouvoir lutter…(ce genre d’exemples me semble parlant !)