D16 Group Toraverb 2
+
D16 Group Toraverb 2
  • Augmenter ou diminuer la taille du texte
  • Imprimer
  • Rss

Tous les avis sur D16 Group Toraverb 2

  • J'aime
  • Tweet
Note moyenne :5.0(5/5 sur 1 avis)
 1 avis100 %
Cible : Tout public Rapport qualité/prix : Excellent
Insatisfait(e) des avis ci-contre ?
Acheter chez Plugin Boutique
laurent BERGMAN03/10/2017

L'avis de laurent BERGMAN"Toraverb 2 donne réflexions à la matière !"

D16 Group Toraverb 2
Mise en oeuvre

L'installation se fait sans problèmes via un exécutable. Pour la procédure d'autorisation, on peut soit récupérer le keyfile via son compte utilisateur (celui-ci doit être importé dans le délai imparti de 72 heures après téléchargement) soit, si la station de travail est connectée à internet, renseigner les champs dans la fenêtre qui s'affiche lors de la première ouverture du plug-in dans l'application hôte. C'est plutôt simple et rapide !

Le manuel en anglais est clair et détaillé, mais si vous avez des difficultés avec la langue de Shakespeare, vous pouvez trouver le mode d'emploi que j'ai traduit en français dans la page de téléchargement du Plug-In.


Adéquation/performances :


Très stable sur un Macpro 2014 hexacore/10.11.5/Logic Pro 10.3.2 et sur macbook Pro 15"/10.11.5/Logic Pro 9.1.8 (32 et 64bit) et Logic Pro 10.3.2. Je l'ai utilisé de façon intensive durant la phase de bêta-test, aucuns bugs à déplorer. Le plug-in peut s'avérer assez gourmand dans certains cas, en particulier avec l'option de qualité de traitement réglée sur "Ultra", pour ma part le réglage "Normal" est amplement suffisant. Ne pas hésiter à télécharger la version de démo (qui peut être autorisée ultérieurement avec une licence) pour voir si ça passe avec votre station de travail.


Avis global :

Il s'agit, comme son nom l'indique, d'un effet de réverbération algorithmique intégrant une modulation pour les réflexions qui est le digne successeur de Toraverb.

Alors attention, il ne s'agit pas d'une réverbe simulant des espaces naturels. Elle possède un grain et une couleur qui peut s'avérer assez particulière, difficile de la définir par des mots à part peut-être pouvoir la qualifier de "Moderne". D'un point de vue personnel, ses domaines de prédilection sont la création sonore et le sound design, mais pour le mixage elle peut tout de même se montrer assez musicale. La banque de presets d'usine couvre en partie les possibilités que l'on peut obtenir, allant des réverbes classiques aux effets plus flous ou diffus voire extrêmes et pouvant également apporter un côté "Dirty" au son.

C'est donc une mise à jour majeure qui nous est proposée, en plus de l'amélioration des algorithmes de traitement c'est l'ensemble des sections du plug-in qui se voient enrichies de nouvelles fonctions à la fois avancées et bien pensées, nous donnant ainsi un contrôle total sur chaque aspect des réflexions. Petit tour d'horizon de cette version 2 et des comparaisons sonores et fonctionnelles faites avec la version 1.

Pour commencer, on ne peut que saluer encore une fois le sens du détail de l'équipe D16 et le soin apporté tant pour la qualité de cet effet que pour son interface graphique. Son aspect diffère de la version précédente, il en impose plus mais sa prise en main reste rapide grâce à son excellente ergonomie (un autre point fort de D16) et ses paramètres placés de façon logique. Son relooking abandonne les allures d'élément hi-fi des années 70' de la version 1, une rupture qui laisse place à plus de modernité et de classe. L'ensemble est de belle finition, façon alu brossé avec une sérigraphie contrastée et colorée (dans la continuité des derniers produits du développeur) ce qui rend l'utilisation du plug-in plus agréable. Il y a une nette amélioration du confort de travail par rapport à son ancêtre grâce à l'interface redimensionnable (à présent, on a le choix entre deux résolutions) et ça c'est un plus indéniable, en particulier sur un laptop.

En ce qui concerne les nouvelles fonctions, on peut déjà noter un changement apporté au pré-delay avec, comme cela commence à fleurir dans les réverbes concurrentes, un paramètre "Sync" qui permet de le synchroniser au tempo de l'application hôte. La plage de réglages est très large, allant de 1 mesure au 1/64, mais là ou D16 va plus loin sur ce terrain c'est en offrant la possibilité de modifier la valeur rythmique de la note en note complète, en triolet et en note pointée, je peux me tromper mais à ma connaissance c'est la seule réverbe qui dispose de cette fonction. C'est pratique, cela nous évite d'avoir recours à un tableau de conversion tempo/valeurs de note/millisecondes pour que l'arrivée du signal réverbéré d'un élément (caisse claire ou percussion par exemple) soit bien calée afin de créer un effet de type "after beat". De plus, la plage de réglage en mode normal a été étendue de 0 à 500 millisecondes (contre 300 millisecondes pour la version précédente). La fenêtre "Decay Time" a été déplacée et se trouve agrémentée de deux afficheurs indiquant maintenant, indépendamment, le temps de décroissance des réflexions issues des modules "Early" et "Late" (dans la version 1 elle n'indique que le temps de décroissance global).

Les sections de contrôle des réflexions ont été revues et corrigées en profondeur. Comme écrit précédemment, les algorithmes de réverbération ont été améliorés et les sections se voient dotées de paramètres supplémentaires pour les modules "Early" et "Late" tout en ne tombant pas dans l'usine à gaz. A cet effet et dans le souci d'arriver a placer toutes ces fonctions, les développeurs ont eu la bonne idée d'intégrer deux onglets pour naviguer dans les modules relatifs au traitement de chaque type de réflexions. Ces modules regroupent à la fois les paramètres de contrôle des réflexions et la section d'égalisation. Les paramètres "Bass-Cut" et "Modulation" sont maintenant indépendants pour chaque type de réflexions (ces paramètres affectent les réflexions de manière globale dans la version précédente). Le paramètre "Bass-Cut" contrôle la fréquence de coupure d'un filtre de type coupe-bas, sa plage allant de 0 à 22 kHz. Le paramètre "Modulation" apporte une modulation uniquement sur les réflexions générées, le signal original n'est quant à lui pas dénaturé. Les paramètres de contrôle des réflexions des deux modules sont quasiment identiques, la seule différence réside qu'en lieu et place du paramètre "Crosstalk" qui contrôle le croisement des signaux des canaux gauche et droit de la réverbération dans la section "Early" (pratique si on veut par exemple un son à gauche et avoir un retour de réflexions stéréo), on trouve le paramètre "Feedback" dans la section "Late".
En ce qui concerne les sections d'égalisation, alors que Toraverb 1 ne possède qu'un seul filtre de type Bell, on dispose à présent de deux filtres en plateau "Lo-Shelf" et "Hi-Shelf", avec réglage de la fréquence centrale, le contrôle de la largeur de bande du filtre et le gain. L'ajout de ces deux types de filtre permet bien plus de souplesse et de finesse dans le traitement des réflexions, le côté "artificiel" qui pouvait parfois ressortir dans le rendu sonore obtenu avec l'ancienne version sur certaines sources (telles que des sons percussifs possédant beaucoup de haut médium/aigus) peut donc maintenant être vraiment moins prononcé (ceci dit, on peut quand même garder cet aspect). Par contre on n'a pas de visualisation de la courbe des EQ ou du spectre du signal, mais je dois dire que pour ma part ce point est très secondaire (c'est un peu comme certaines filles dans un clip, le fait qu'elles aient des courbes de la mort ne rendent pas le titre meilleur...).

Un module de mixage a également été ajouté, les premières et les dernières réflexions possèdent maintenant leurs propres paramètres de contrôle du panoramique et de gain, la réverbe prend ainsi une nouvelle dimension, apporte davantage de spatialisation qu'auparavant et permet plus de fantaisies dans le domaine du sound-design. Ce mixeur donne à présent la possibilité du traitement des signaux en Mid/Side en plus du mode stéréo L/R, cette option permet d'obtenir une plus grande largeur de l'image stéréo en augmentant le niveau "Side" tout en évitant de perdre la compatibilité Mono.

La section Master a elle aussi évolué. Pour commencer, le paramètre de balance entre le signal direct et le signal traité peut maintenant être verrouillé pour garder le ratio lors du changement de presets. C'est bienvenu pour l'utilisation du plug-in sur une piste auxiliaire, c'est un détail qui lui faisait défaut en terme d'ergonomie dans la version précédente et qui a enfin été corrigé. Un paramètre "FX Curve" permet de contrôler la transition des caractéristiques des réflexions durant la balance entre le signal direct et le signal traité. Pour finir, la cerise sur le gâteau de cette version 2 revient à l'apparition du paramètre "Ducking" et du réglage "Att./Rel" qui lui est rattaché, ceux-ci contrôlent un compresseur intégré permettant d'appliquer, comme de bien entendu, un effet de "Ducking" sur les réflexions (ce qui requiert habituellement la création d'une piste auxiliaire dans laquelle on insère la reverb suivie d'un compresseur contrôlé par le signal original que l'on définit en tant que source dans l'entrée sidechain), on y gagne en intelligibilité et en précision, il en résulte un signal moins "noyé" dans la réverb et son placement lors du mixage s'en trouve donc facilité. De plus, l'utilisation du "Ducking" combinée avec la synchronisation du "Pré-delay" permet d'aller beaucoup plus loin dans le domaine de la création sonore, cela permet par exemple d'obtenir divers patterns rythmiques avec cet effet de "pompage" très prisé par les producteurs d'électro ou de créer des ambiances particulières et expérimentales.

Le gestionnaire de presets se voit modernisé en héritant de la même architecture que celui des derniers plug-ins de la marque qui est basé sur des tags. On sélectionne simplement les catégories de type d'effet et les presets de ces familles s'affichent en bas de la fenêtre. Lorsque l'on crée des presets, même une fois sauvegardés, il suffit d'aller dans l'onglet "Edit", de sélectionner un preset et cliquer sur la catégorie désirée (le symbole "*" apparaît et le fichier de preset est tagué). On peut également exporter plusieurs presets d'un seul coup en fichier .zip, ce qui évite d'aller dans l'arborescence du disque dur pour récupérer ces fichiers (pour un back-up par exemple) puis de les ré-importer sur une autre machine. Ce gestionnaire permet aussi l'importation de banques de presets au format .d16pkg (banques au format propriétaire).

Comme d'habitude, côté Midi Learn, pour assigner le contrôleur Midi il suffit d'un clic droit sur un paramètre du plug-in et la fenêtre d'assignation apparaît, en utilisant la flèche du bas, le menu de la fenêtre est étendu. En ce qui concerne la version Audio-Unit, seul un effet contrôlé en Midi en possède les entrées nécessaires. En utilisation traditionnelle du plug-in, il faut donc passer par le Midi Learn intégré de Logic Pro (touches cmd + L). Le plug-in peut également être inséré sur une piste instrument en tant qu'effet contrôlé par Midi.

En ce qui concerne l'implémentation Midi, les boutons "Init", "Prev" et "Next" du navigateur de presets devraient prochainement pouvoir être assignables à un contrôleur via le Midi Learn. Cette fonctionnalité sera étendue à toute la gamme, mais ne concernera évidemment que les plug-ins récents de la marque, les anciens produits de la série Silverline retirés du catalogue (Decimort 1, Devastor 1 et maintenant Toraverb 1) ne faisant plus l'objet d'un support de la part du développeur.

Il est dommage que D16 n'ait pas profité de l'occasion de cette grosse refonte de Toraverb pour lui ajouter une fonction "Freeze" (je leur ai fait part de ce manque lors du bêta-test), cela lui aurait encore apporté un petit plus. Un autre point regrettable, il est à noter qu'étant issu d'une nouvelle architecture, il n'est pas possible d'importer dans ce plug-in les presets créés avec la version précédente. Ceci-dit, les versions 1 et 2 pouvant cohabiter sans aucuns soucis dans une même station de travail, elles peuvent être chargées au sein d'un même projet. Concernant le support Rack-Extension, Reason prenant en charge à présent les plug-ins au format VST, D16 semble ne plus faire le portage de ses nouveaux produits à ce format.

En conclusion, la différence dans la définition et dans la précision de la réverbération est vraiment perceptible en comparaison avec la version 1 (meilleurs algorithmes et types de filtre supplémentaires), elle donne davantage d'ampleur et de profondeur grâce au panoramique et au volume indépendant des premières et des dernières réflexions ainsi qu'au mode Mid/Side. La synchronisation du Pré-delay avec le tempo de l'application hôte et le Ducking apportent une réelle valeur ajoutée au produit, on y gagne en intelligibilité et les possibilités en terme de création sonore s'en voient démultipliées. On tire aussi bénéfice des améliorations apportées ici où là comme par exemple l'interface redimensionnable, le nouveau gestionnaire de presets ou encore la possibilité de verrouillage du paramètre Dry/Wet. Cette mise à jour rend donc ce plug-in plus attractif en terme d'ergonomie et de fonctionnalités, très complet en matière de traitement, cela en fait un outil au potentiel énorme tant pour le sound-design que pour la production musicale.

Le rapport qualité/support/prix reste toujours aussi excellent par rapport à la concurrence, avec comme d'habitude un tarif préférentiel pour ceux qui possèdent la version 1 (ou ont acheté plusieurs produits de la marque).


.