Emma Ohhh 31/01/2017

Clavia Nord Stage 2 88 : l'avis de Emma Ohhh

« Bluffant »
5

  • J'aime
  • Tweet
  • Partager
  • Mail
Rapport qualité/prix : Correct Cible : Les utilisateurs avertis
Contrairement à certains de ses concurrents trop complexes à force de multiplier les options, le Nord Stage 2 n'est pas un ordinateur déguisé en piano. On allume, on joue et on est tout de suite saisi par la beauté de l'émulation, cette incroyable sensation d'être devant un véritable instrument, personnellement jamais éprouvée auparavant. Les auditeurs sont unanimement bluffés, même les plus incrédules ou réticents au départ. Mon Nord est sonorisé par une paire d'Adam A7X et un Sub7 qui contribuent indéniablement à la qualité de l'émulation. Le sub apporte un supplément d'ampleur et de rondeur au piano au-delà des limites normales des enceintes principales.

Les différentes sections :

- Pianos : sonorités fantastiques, pour tous les goûts.

- Orgues : très bien à excellent.

- Synthé/sampler : quelques sons d'usine sortent vraiment du lot. Le reste n'est pas inoubliable mais amplement suffisant pour du dépannage. On peut importer ses propres échantillons et se mitonner sa configuration à volonté. C'est le véritable atout de cette section.

- Externe : bien mais les fonctions de clavier de commande sont trop limitées. Ce serait parfait si Nord les développait, avec des rotatifs, des pads, quelques boutons de commande assignables et enfin un joystick de pitch bend réglable librement. Immédiatement reconnu sous windows 10 sans driver à installer.

- Effets : bien dans l'ensemble, notamment l'EQ excellent, sans pour autant avoir accès à une grande finesse de paramètres. La réverbération a tendance à "bouffer" certaines notes et vélocités des sons de piano. Désagréable, je ne l'utilise plus avec le piano.

- Général : l'autre vrai plus du Stage 2 est la présence de mémoires de configuration générale des instruments, le live mode. Vous appuyez sur un bouton, et hop, vous avez une combinaison d'instruments complètement différente sous les mains, immédiatement et sans réfléchir. Super pratique, évidemment en public, mais également en homestudio. Demande du temps pour les programmer avant utilisation, mais une fois que c'est fini, c'est parfait.

- Pédalier triple : indispensable pour le piano, je confirme que ça glisse comme à la patinoire. Inadmissible en plein jeu car c'est la déconcentration assurée.

- Clavier de 88 touches HA : au piano, on a vite tendance à écraser les nuances, pour un jeu plus pop/rock que classique. Ceci dit, la dernière MAJ des courbes de dynamique corrige légèrement le défaut. Pas du tout waterfall, le clavier est inadapté au jeu particulier de l'orgue. Trop mou pour le piano, trop dur pour l'orgue, le 88HA présente le syndrome "Too old to rock'n'roll, too young to die".

Un défaut : le son en sortie casque n'est pas bon. Mais je ne l'utilise pas...

En dehors des pianos au top, le Stage 2 est un vaste compromis. Très complet sans être compliqué, il ménage plutôt intelligemment l'ensemble des possibilités. C'est sûrement ce qui explique son succès. Sincèrement bravo aux ingénieurs chez Nord. Malgré tout, le compromis décevra les spécialistes de telle ou telle section.

J'attendrais d'une V3 un clavier de 88 touches plus conforme au jeu du piano, une section extern renforcée et une réverbération retravaillée. Au niveau du synthétiseur, moins de sons mais de meilleure qualité. Au moins 4 Go pour les échantillons, pour ce que ça coûte aujourd'hui. Le clavier n'étant plus du tout adapté à l'orgue, cette section pourrait être supprimée, remplacée par les échantillons qui vont bien dans la section synthétiseur, la leslie étant préservée au milieu des autres effets. Si la V3 évolue dans ce sens, je vous assure qu'il y aura dans la foulée quelques Stage 2 et 2EX mis en vente à bon prix... dont le mien.

[maj avril 2019] Avec le nouveau Grand, Nord semble remplir en partie le cahier des charges. A essayer d'urgence.