Tous les avis sur Teenage Engineering OP-Z

  • J'aime
  • Tweet
Note moyenne :4.2( 4.2/5 sur 11 avis )
 5 avis45 %
 4 avis36 %
 1 avis9 %
 1 avis9 %
Comparer les prix
KitschMachine01/12/2020

L'avis de KitschMachine"Cher jouet fragile"

Teenage Engineering OP-Z
Salutations !

Cet avis n'a pas pour vocation d'être le plus pertinent mais simplement le témoignage d'un débutant en désir de faire facilement de la musique en déplacement.

De manière un peu impulsive, je me suis dirigé vers cette machine car je recherchais un séquenceur sampler portable (celui ci n'est guère plus grand qu'une télécommande), peu cher (raté) et intuitif (caramba, encore raté).


J'avais eu une Maschine Mk3 à laquelle je n'avais rien compris et que j'ai revendue, j'avais pourtant regardé des tutos en anglais des tonnes de vidéos ... je ne parvenais à rien ou presque dessus.
Aujourd'hui grâce à une des vidéos de Knarf les plus récentes, j'ai l'impression d'avoir enfin pigé mais je n'ai plus cette machine.

Puis j'ai longtemps lorgné sur la MPC One sans passer le pas car on me parlait de bug, on me parlait d'un OS pas fini, on me parlait d'un workflow très particulier, de synthèse assez pauvre...

J'avais eu un circuit que j'ai adoré et revendu un peu trop vite car je finissais par tourner un peu trop en rond dessus ...

Je lorgnais sur un elektron model:samples mais j'avais peur de "manquer" de texture synthé.

Je voyais aussi une sorte de tracker, la black box 1010, une vieille MPC ou une MPX ... tant de choses...

Tout cela pour vous expliquer qu'il n'est pas simple de s'y retrouver pour un débutant.

J'ai fini par craquer en 4x pour ce mignon petit OPZ, moins cher que cet OP1 qui m'avait tant intrigué sur des vidéos YouTube. Les utilisateurs en semblaient enchantés, semblaient pouvoir rapidement ébaucher des morceaux et beats sympathiques et ambiance Chill-Lowfi ...


Une fois reçu et chargé, première déception, il ne s'allume pas.
Une brique avec des boutons, rien.
Tout un tas de manipulations nécessaires pour l'allumer via le PC, le charger sur un chargeur simple et non celui de l'ipad ... ça commence mal.

Premières manipulations ... l'encodeur se bloque à chaque tour complet, comme si un grain de sable le bloquait. A force de souffler délicatement dessus, il n'y parait presque plus.

Impossible aussi de le connecter à l'appli iPhone en BlueTooth. La connexion se crée bien puis semble sauter aussitôt. Le problème semble connu, il faut connecter l'OP-z en USB à l'iPhone via un adaptateur Lightning vers USB (kit caméra) ... ah ben d'accord.

Pourtant cet OP-Z est bel et bien neuf, sa bonne odeur en témoigne.

Déjà à ce point, je trouve ça cher payé pour quelque chose d'aussi capricieux.

J'ai ensuite vraiment passé quelques heures dessus à m'arracher des cheveux que je n'ai plus, à regarder des tutos un peu partout, à chercher des sons, des fonctions ...

Il y a quelques sons de drums et des possibilités d'éditions sympa mais ... pour faire un patern un tant soit peu "long", il faut tant et tant de manipulations. Changer la signature rythmique par ici, ajouter des conditions par là ... et force de combinaisons de touches à connaitre par cœur ...


Tout ce que j'ai pu obtenir de la partie synthé effectivement, comme je l'avais lu m'ont beaucoup déçu. Quelques tuut-tuuut plus ou moins acides, plus ou moins feutrés en fonction de comme on tourne les encodeurs, un peu au hasard, complètement à l'aveugle, sauf si l'on se rappelle par cœur que quand on clique sur la flèche et que la lumière passe en violet sur l'encodeur jaune ça veut dire que ... ah bah non j'sais plus en fait ...

Côté sampling, ça fonctionne plutôt bien mais là aussi c'est très limité quand on ne connait pas les fonctions par cœur.


Bref, beaucoup de témoignages s'émerveillent et encensent cet outil.
Il y a probablement une raison à cela et il y a probablement moyen de faire de très jolies choses avec (je pense par exemple aux très chouettes vidéos de Cuckoo).

Mais dans mes mains, même si j'y ai passé du temps et de la volonté, cela ne m'a presque pas apporté de plaisir. Manque de talent ? Probablement, je ne sais pas.

J'ai vraiment l'impression la moindre chaque chose que l'on fait sur cet objet est une sorte de "fonction cachée" par combinaisons de touches ésotériques. On est TRES loin du "1 bouton = une fonction". ALors c'est petit d'accord, mais j'aurais pas craché sur quelque chose de 4 fois plus grand et au moins deux fois plus intuitif.

Vous la retrouverez bientôt sur les annonces AudioFanzine je pense.
Vague Versatile30/06/2020

L'avis de Vague Versatile"Excellent séquenceur stimulant la créativité "

Teenage Engineering OP-Z
Utilisation en studio comme séquenceur pour du matériel externe principalement. Utilisation en déplacement pour de la compo sur l’appareil lui-même, pour trouver des idées, à élaborer plus tard dans un DAW. Je l’utilise pour de la musique style électro principalement.

La prise en main est plutôt simple, l’ergonomie excellente. Les réflexes arrivent vite, et une application smartphone iOS et Android permet de palier l’absence d’écran pour gérer tous les paramètres et mémoriser les manipulations. Passés un certain temps rapide, on peut facilement tout gérer directement sans application, à l’exception peut-être du routage des chaînes midi, qui sont quand même facilitées via écran, ainsi que l’organisation des instruments virtuels. Le clavier est minuscule et peu pratique, mais on peut utiliser un clavier midi tout simple comme le korg microkey directement avec un adaptateur usb c et le tour est joué. Cette connexion sert aussi pour synchroniser ou contrôler des synthés dotés d’un port usb.

Dans l’ensemble le produit est plutôt robuste, à l’exception de certaines pièces souples qui font office de vis en lego mais qui peuvent s’acheter en ligne, par exemple sur ifixit, pour moins de 10€ en lot. Ces pièces maintiennent la façade arrière qui peut s’enlever pour placer des modules. Il existe à ce jour 2 modules optionnels et vendus séparément mais que j’utilise tous les jours : un module d’entrées et sorties pour contrôler et synchroniser d’autres machines (modulaire, synthés, PO...) et un module type rumble pack qui sert à avoir le métronome en vibration au lieu des traditionnels bip bip ou à ressentir les vibrations des basses en retour haptique.

Le son est vraiment pas mal. On peut faire beaucoup de choses rien qu’avec la machine en standalone. Je conseille à ce propos les vidéos YouTube, par exemple de Son Wu, qui n’utilise que l’op-z pour certains morceaux qui rendent pas mal du tout. Après personnellement, je trouve que les sons d’usine font quand même un peu cheap, mais ils sont régulièrement alimentés par Teenage Engineering et le dernier batch de sons a apporté un piano électrique très correct. Aussi, comme avec l’OP-1, les sons des drums de base sont vraiment biens. Et le mixage entre les basses et les kicks est vraiment optimisé rien que par la machine. Il n’y a limite pas besoin de retravailler le mix.

Tous les prérequis sont cochés : parametrages ADSR, vélocité, quantification, ajustement des samples. Manipulations du séquenceur rapides et intuitives : copier-coller, supprimer, mute-solo... Originalité de l’appareil : gyroscope intégré permettant de gérer des lfo et également de l’utiliser comme micro si mis à la verticale. Autre point original : les steps components, qui sont des actions à appliquer aux différents steps (notes programmées dans la séquence) et qui peuvent être cumulées pour créer des randomisations, des répétitions, silences, variations en tout genre. Il y a aussi une piste master permettant de transposer le morceau, une piste audio cassette permettant de reproduire les effets du tape mode de l’OP-1 (exemple: effet disque rayé, accélération, ralentissement...).

Toutefois des petites contraintes : par exemple, pas de fx pour les instruments individuellement. Ce sont plus des pistes auxiliaires sur lesquelles on envoie les instruments. Quasiment pas possible de faire du ternaire, on reste principalement sur du gros 4:4 binaire.Les samples sont courts (6 secondes seulement). 8 pistes instrumentales pour l’appareil en standalone, les autres servant à gérer la lumière, la vidéo, les fx... mais comme séquenceur midi il peut gérer jusqu’à 16 instruments ce qui est vraiment pas mal, par exemple dans ableton. Pas de possibilité d’exporter plusieurs pistes en même temps, il faut enregistrer les pistes une par une dans un daw pour l’export audio, ou sinon l’export du master directement est possible et rend pas mal en usb audio. Audio mono et pas stéréo.

Bon rapport qualité prix par rapport à l’OP-1. Mais moins robuste dans sa fabrication. La vraie force de cet appareil c’est sa taille très petite, permettant une utilisation nomade très poussée. Il permet de séquencer jusqu’à 16 instruments en midi. Combiné avec un iPad doté de l’application AUM, ça fait une configuration portable super efficace. Je pense que c’est l’un des appareils les plus polyvalents et avec l’un des meilleurs rapports qualité prix. Il permet vraiment de s’amuser, en déplacement comme chez soi, stimule la créativité et donne de bonnes bases pour construire des morceaux.
Lugdunum6907/05/2020

L'avis de Lugdunum69"J'ai longuement hésité et puis... "

Teenage Engineering OP-Z
D'abord quelques mots sur mon historique musical : un peu de guitare depuis gamin, du fruityloops lors de ses premières éditions à la fin des 90s, une mpc500 il y a quelques années avec l'envie de faire du boom bap, quelques applis musicales et puis il y a un an, une drôle d'idée : acheter un pocket operator PO33 pour un voyage entre amis. Et là, le choc : c'est comme une mpc en beaucoup plus facile (le workflow de la 500 est une purge). Le séquenceur 16 pas me permet aussi de rectifier facilement mes erreurs et de gagner en profondeur. Le découpage automatique des samples permet de tout de suite tester le potentiel musical d'un sample et ouvre de nouvelles idées, bien loin de la sempiternelle recherche du loop parfait. Et puis les FX du PO me font découvrir de nouvelles techniques pour améliorer le groove de mes beats.

Donc voila où j'en étais lorsque je me suis penché sur l'op-z. Mon idée était de reproduire la bonne surprise du PO33 à un niveau au dessus (je commençais à me sentir un peu limité sur le PO).

J'ai beaucoup hésité car je ne suis pas un acheteur compulsif. Il faut que ce que j'achète me serve vraiment. Et puis deux choses m'ont décidé : l'appli sur Android (réservé à l'iphone auparavant) et l'arrivée du sampler. Mais pour limiter les risques, j'ai choisi de me tourner vers l'occasion.

Après 3 mois d'utilisation intensive, je suis toujours aussi emballé par cette petite machine. Très clairement, je ne suis pas un professionnel, et la musique que je fais n'a pas pour objectif de passer sur une radio, mais je pense que beaucoup sont dans mon cas et que pour ce type de profil, certaines critiques ne sont pas en phase avec la réalité d'un musicien amateur.

Depuis que j'ai l'opz, j'ai fait une douzaine de musiques entières de 3mn environ. Dans beaucoup de styles différents (soul, electro, boom bap, pop), rapidement, et en prenant un plaisir fou à chaque fois.

Sur mon canapé, en couchant les enfants, dans les transports (quand c'était encore possible), en vacances, l'opz m'accompagne partout, parfois pour une session de 15-20mn seulement, juste le temps de trouver des drums sympas.

La portabilité, la qualité du son, et la simplicité à lui faire sortir quelques choses qui sonne n'a pas d'équivalent pour moi. Les applis que j'ai eu étaient mal faites (à part le kaossilator) et je déteste faire de la musique sur un ordinateur.

C'est simple : j'ai déjà passé beaucoup plus de temps sur mon opz que sur tout mes précédents instruments électroniques. C'est pour moi le test ultime.

Est-ce que vous pouvez tout faire avec un opz ? Non. Evidement.

Est-ce que les synthés de l'opz ne sont pas au niveau ? Franchement, je n'en sais rien. De toute façon, avec deux octaves sur de petits boutons ronds, ce serait un peu ridicule de s'attendre à rejouer dessus tous le répertoire classique.

Est-ce que l'opz vous limite dans le style musical ? Non. Je ne suis pas du tout attiré par 90% de la musique produite à l'opz que l'on trouve sur les réseaux. Et je n'en fais pas. En revanche, l'opz me permet de faire beaucoup d'autres choses.

Est-ce que l'opz vaut ses 550 euros ? Encore une fois, je ne suis pas professionnel. J'ai n'ai pas de contrat à honorer et je "n'attend" pas de l'opz qu'il délivre à un certain niveau. Son rapport qualité prix, je l'estime donc forcement en fonction du temps que je passe dessus et du plaisir que cela me procure. Et en l’occurrence, oui, il vaut son prix.
Fredlaw21/01/2020

L'avis de Fredlaw"Très bon séquenceur mais très mauvais synthé"

Teenage Engineering OP-Z
Le"+" : L'opz est un outil puissant en termes de capacité de séquençage. Malgré sa limitation à 16 steps , les step-components permettent d'éviter la monotonie des séquences.
Transporable il fait la taille d'une télécommande.
Le"_" :
Les sons de synthé sont juste pourri. Impossible d'envisager un rendu pro avec ceux-là. On remarque que TE s'est bougée avec la publication de nouveaux engines potables mais globalement ne vous attendez pas à faire des miracles avec ça.
En plus , la qualité de fabrication est médiocre par rapport au prix. Les disques ont la réputation de sortir de leurs emplacements. Les boutons ont tendance à enclencher doubles triggers et certains rapportent que l'opz à tendance à devenir concave avec le temps. Ces défauts sont juste impardonnable lorsque vous payer votre OPZ à 550 euro...
Pour résumer , ça peut être un très bon générateur d'idée ou un bon outil pour s'amuser sur la route mais ne vous attendez à des sons de oufs.
ThisIsTheSky13/01/2020

L'avis de ThisIsTheSky"Sampler de poche plutôt puissant mais synthétiseur médiocre"

Teenage Engineering OP-Z
Je l'utilise essentiellement comme échantilloneur pour faire des beats et des textures . Les résultats que j'obtiens sont plutôt low-fi, abstraits mais pas dénués d'une touche franchement pas facile à imiter par d'autres moyens. Autrmement dit, l'OP-Z fait certaines choses spécifiques propres à ses effets de traitement et de séquence très efficacement et très facilement. Les possibilités de "performance" assignables par pas (step) est assez impressionnante pour une si petite machine qui ressemble du coup à une version miniature d'un objet sonore échappé de chez Elektron.

Sa prise en main et son ergonomie sont-elles simples ?
La machine se prend en main facilement en deux jours pour ceux qui y mettent un peu de volonté et regardent des vidéos quand ils sont bloqués. Une solide expérience dans les boîtes à rythme/ synthétiseurs/ échantillonneurs est forcément un gros atout. Si on a la mémoire qui fonctionne correctement, les codes couleurs permettent rapidement de se passez de l'écran (iOS, Android ou MacOS). Le tout permet surtout de s'amuser de façon hyper mobile (dans le train, au parc, à l'hôtel) sans s'encombrer. Elle me permet de produire des textures et des boucles que je resample ensuite sur un autre système. Produire uniquement à l'intérieur de la machine est possible mais cela reste une affaire assez peu sérieuse.

Je n'ai pas encore vraiment approfondi les possibilités de traitements visuels de l'appareil (photomaton et animations 3D) mais pour le peu que je me suis amusé avec, il y a de quoi y laisser parler sa créativité. L'animation 3D risque cependant de vite devenir répétitive (à moins que TE mettent à jour leur séquences vidéos. A ce propos je ne sais même pas s'il est possible d'en créer soi-même ni pas quel moyen. Peut-être existe-t-il sur le web des sites de téléchargement et d'échanges communautaires mais je n'ai pas approfondi la question).

Quel est votre avis sur le son de manière globale ? Que pensez-vous des sons d’usine ?
Je suis globalement assez déçu des sons de synthèse qui ne valent pas grand chose à mes oreilles bien qu'il puisse se produire de temps à autre d'heureux mélanges ou accidents. Les paramètres de réglage sont trop pauvres (une seule enveloppe pour l'amplification) et les filtres sont mauvais. Pour moi, ça fait pouet-pouet et pas grand chose d'autres. Là où cet appareil prend vie et donne toute sa mesure c'est dans l'échantillonnage de nos propres sons (via un ordinateur, un iPhone ou le micro). On a alors entre les mains un séquenceur très puissant qui régurgite ce qu'on lui donne à manger de manière créative et très souvent surprenante en bien. On peut donner libre cours à sa créativité. Bon, la reverb et le delay ne vallent pas la qualité des plugins d'aujourd'hui, mais cela contribue à donner une touche lo-fi qui n'est pas dénuée de charme.

Un jouet un peu cher pour ce que c'est , notamment au niveau de la médiocre qualité des sons de synthèse, mais dont on s'attache assez rapidement pour les possibilités intéressantes de son échantillonneur.

Ikkini27/11/2019

L'avis de Ikkini"Une solution complète dans la poche"

Teenage Engineering OP-Z
J'ai essentiellement acheté l'Op-z pour son séquenceur, mon utilisation première est conjointe avec mon synthétiseur modulaire. Cependant, je prends beaucoup de plaisir à composer avec les sons internes. Si la partie sampler est tout à fait convaincante pour être utilisée telle quel, les moteurs de synthèse me semblent tout de même très limités pour aller au delà du brouillon. Les possibilités d'utilisation avec le DMX et Unity sont des choses que je compte tester par la suite.

Au sujet de l'instrument, je dirais que sa taille est encore plus réduite que je ne l'imaginais. C'est assez étrange, mais on s'y fait. L'ergonomie est bien pensée. Finalement on s'en sort sans écran pour pas mal de choses, mais je l'utilise malgré tout avec mon iPhone s'il me sert à autre chose que simple séquenceur MIDI.
Le séquenceur ne plaira pas à tout le monde. Il n'est pas vraiment idéal pour la composition de séquences linéaires. Toute sa puissance vient des Components qui permettent de programmer des conditions, des événements, etc. et même d'ajouter des conditions à des conditions. Tout cela permet de créer des séquences évolutives et vivantes, parfois imprévisibles. Cette logique, qui a quelque chose d'algébrique, ne plaira pas à tou.te.s, moi j'adore !
L'interface est simple et agréable, tout comme les encodeurs (même si on est parfois un peu perdu dans les valeurs).

Globalement, je suis très satisfait (même si je trouve toujours des petits détails qui pourraient être corrigés par une mise à jour) et je dois bien avouer que je ne regrette pas ce choix. C'est un instrument attachant avec lequel on compose assez vite et de façon non linéaire si on le désire (bien sûr on peut enregistrer des séquences linéaires, mais cet instrument serait un mauvais choix pour cet usage).

Bref, jetez un œil au manuel et aux (nombreuses) vidéos sur YouTube afin de voir si cette logique pourrait vous convenir.
ver3127/10/2019

L'avis de ver31"Partenaire particulier "

Teenage Engineering OP-Z
Je l’utilise chez moi quand j’ai un peu de temps et qu’en plus je souhaite utiliser ce temps pour faire un peu de son.
Soit trois quatre/cinq heures par mois.

Pour de la techno, Electronica, ambient...

La bête est bien construite, on sens le matos de qualité mais tout de même pas à toute épreuve.
Je conseil vivement à ceux qui se le trimballent de se prendre la housse rigide dédié, sinon certains modèles housses pour Nintendo switch lite à partir de 9 euros peuvent faire l’affaire bien que un peu étriqué, préféré celles de la switch pour être large.

La prise en main et assez rapide, le mieux est à l’achat d’y consacrer de suite un moment car ça n’est pas évident comme sur d’autre machine.

Les sons d’usine sont pas mal,certains un peu criards pour la partie synthé (lead, chord, arp) c’est pas forcément ma tasse de thé, type op 1.
Les basses proposées sont sympas, les Drums aussi, idem pour les samples.

Là je ferai un reproche, même si on peut rajouter des sons, c’est pauvre, Teenage pour ce prix pourrait proposer d’autre banque à télécharger, d’autre moteur de synthé, ce serai commerçant comme on dit, peut être à venir j’espère.
Le logiciel fourni est vraiment bien, je n’utilise que la partie son, l’image je n’en fait pas.
Il permet de bien comprendre l’architecture et de configurer l’op z (synthé, effet, banques de sample Teenage)

Le truc bien aurait était qu’on puisse faire les mise à jour avec, dommage.
Le transfert de sample en interne dans l’iPad aurait été vraiment un plus.

L’édition des sons est basiques avec 2 paramètres différents sur chaque synthé , ADSR , un LFO, 2 effets globaux et en insert qui permettent d’enrichir et faire bouger le son.

J’apprécie la tape, qui fait entre autre office de beat repeat l’effet master pour faire varier la tonalité du pattern dans son ensemble, c’est bien vu.
La qualité des effets type reverb et Delay permet d’élargir le son , pas au top mais pas rebutant non plus, sans doute pour ménager le CPU.

Le séquenceur est astucieux avec ces step component, et offres de quoi s’amuser, surtout dans le style électronique.
Chaque step propose une dizaine de modulations possibles et cumulables.
Jouer ou muter, variation tonale, de vélocité , de filtre , step doublée,..
Avec 16 step on évite la monotonie.

Les détails qui assurent, un micro qui ne marche que si vous tenez l op z comme un micro, un mini pitchbend....riquiqui mais qui est là.

Je me suis tourné vers l’IPad et IOS depuis maintenant trois ans environs pour faire un peu de sons de temps à autre.
Ça fait plaisir de trouver une petite groove box qui s’édite sur cette plateforme, avec un logiciel gratuit.

Cet OP Z peut servir seul , en plus des applis, ou simplement comme séquenceur des applis en Bluetooth et laisse donc libre l’unique prise de connexion de la tablette .(perso je rajoute une mini mixette Korg nano contrôle)

J’aime
-bar/sampleur /synthé /séquenceur
-La portabilité/compacité
-Les commandes directes (clavier, bouton, potard)
-Intégration IOS, éditeur qui offre un bon visuel.
-ingéniosité générale, originalité
-Séquenceur sympa ( interne et midi, Bluetooth, step component)
-Recharge batterie rapide
-contrôle vjing (même si je ne m’en sert pas)
-le suivis Teenage qui pour l’instant enchaîne les MAJ

J’aime moins

-Le son un peu léger (pour moi ça suffit mais je comprend ceux qui ne s’en contente pas)
-La pauvreté de la banque de synthé
-Relative robustesse de la machine , voire forum.
-Le midi à acheter à part (l’iPad peut se transformer en interface midi mais tout de même)
-manque un système de drag and drop de sample sur IOS direct, voire même de mise à jour pour enfin dire adieu au PC.


Loutchi Loutch04/08/2019

L'avis de Loutchi Loutch"Ceci est une révolution !"

Teenage Engineering OP-Z
J'utilise l'OP-Z principalement pour des musique style Hip-hop / Electro. Je l'ai toujours avec moi, peut importe où je vais il peut servir n'importe quand. On peut aussi bien l'utiliser 5 min que se perdre des heure dedans.

Me semble-t-il solide ? Ce n'est pas son atout majeur... Il fait la taille d'un télécommande, il a l'air bien fabriqué mais on a vraiment l'impression qu'on peut le briser entre nos mains (avec un peu de volonté). Du coup on y fait plus attention ;)
Je trouve aussi que sa compacité (ce qui est un réel atout) a été obtenue au détriment de l'ergonomie générale. On s'y fait, mais il y a souvent des configurations bizarres avec les mains pour accéder à certaines fonctions et beaucoup d'entre elles, essentielles, nécessitent l'utilisation des 2 mains ! (c'est quand même un comble sur une machine qui est moins grande que la taille d'une main écartée...)

A part, ça il y a tout ce qu'il faut dans cette petite machine pour produire des bons morceaux simplement.

Niveau apprentissage, c'est juste magique !!! Je n'ai jamais eu une machine aussi facile à apprendre...
Quand on connaît un peu la musique, il faut une heure pour comprendre les bases et commencer à sortir un 1er morceaux (sinon je dirai max quelques heures pour un néophyte seul).
J'ai fait faire des sons à des amis qui ne font pas de musique en leur expliquant les bases et ils ont sorti des trucs très vite.
La logique est vraiment très bien pensée avec les jeux de couleurs (1er niveau - couleur Led, 2ème niveau - couleur Potars). Une fois qu'on a compris le sens de ces couleurs on a à peu près tout compris.

Les sons d'usines sont plutôt intéressants, au début c'est un peu rude, froid (c'est le moins qu'on puisse dire), ça a vraiment un son un peu particulier (le mots qui me vient c'est "dégradé") mais en fait on trouve toujours des combinaisons qui permettent de faire vivre ça dans un ensemble et on obtient de bons résultats.
L'avantage c'est qu'on peut ajouter nos propres clavier et remplacer les sons d'usine si on le souhaite. (J'ai rentré quelques claviers de la suite Keyscape Omnisphère et c'est plutôt sympa, même si ça ne sonne pas comme l'original).
Après, il y a le son du sampler, clairement là aussi le son est "dégradé" mais là aussi on arrive a faire des trucs cool. Je dirai qu'il faut apprendre à ruser la machine pour passer outre. La philosophie du sampling de chez Teenage engineering est vraiment particulière.
Pour la partie rythmique, le sample fait 12sec max et est automatiquement choppé en 16 parties.
Pour la partie synthé, le sample fait 6sec max et est automatiquement étalé chromatiquement.
On peut sampler facilement directement depuis le micro interne ou depuis un iPad, je n'ai pas encore réussi a rentrer facilement de source est telle qu'un platine vinyle mais j'ai vu que certains ont réussi.

L'OP-Z permet de créer de manière hyper rapide et simple des compositions assez poussées.

1/ Le séquenceur
Clairement, c'est unique. TE a ajouté la notion des "steps components" et relayé l'ensemble des séquenceurs dans le passé. La seule marque peut encore tenir dans la course est Elektron (d'ailleurs ils ont surement un peu trouvé l'inspiration chez Elektron).
Pour être clair, avant quand j'allumais mon Studio 440 (Sequential circuits), j'avais l'impression d'être sur un dinosaure par rapport à mon MPC3000 (Akai), maintenant, j'ai l'impression que tout ce que j'ai connu est dépassé.
Avec l'OP-Z, tu composes une seule mesure et tu la fait varier avec les steps components, c'est incroyablement efficace !
Bien entendu, chaque piste peut avoir sa propre longueur et youpi la polyrythmie.

2/ les outils qui vont de pair avec le séquenceur :
- Le magnéto
Le son qu'on créé est constamment reçu sur une bande magnétique virtuelle, quand on accède au magnéto, on peut jouer avec cette bande, l'accélérer, la ralentir, la filtrer, l'arrêter, etc... MAGIQUE
- La piste master
Cette piste permet de jouer sur le master audio et midi. Là aussi on peut filtrer, bender, mais surtout on peut faire des décalages harmoniques. En gros, je joue 1 accord et une basse. L'OP-Z analyse les notes de la piste de basse et sur le clavier toutes les notes jouable s'allument, il n'y a plus qu'à tester et hop, je fais une prise avec 4 accords différents ! MAGIQUE
- La piste d'effets
Cette piste est divisée en 2 sections (Drum et synth), les effets sont les mêmes sur les 2 sections et permettent d'ajouter des variations sonores à la composition. MAGIQUE
- La piste Light
Compatible DMX, cette piste permet de diriger une console lumière... FOLIE
- La piste "caméra" (je ne sais pas trop comment l'appeler)
Cette piste permet de jouer des images !!!! Là il faut un mac, un iPhone ou un iPad pour tester ça mais tous ceux qui l'ont vu sont restés bouche-bée ! (allez voir sur youtube - Photomatic ou vidéopak sur op-z)
- La piste module (je ne l'ai pas encore utilisée)

Toutes ses pistes se séquences comme les drums et les synth -- Exploration sonore et visuelle assurée.

Les choses qui me plaisent le plus dans l'OP-Z sont :
- sa taille
- la rapidité créative
- l'étendue des possibilités
- Les mises à jour (qd j'ai acheté l'OP-Z il n'y avait pas de fonction sample, je ne pouvais pas entrer mes propres synthés... La machine est bien mieux mtnt que le jour où je l'ai eu)

Ce qui me plaît le moins :
- Parfois il peut y avoir des bugs (le prix à payer pour un produit qui évolue toujours
- Je me demande si c'est bien durable (malgré ce que TE assure)
- Manque d'ergonomie (physique)
- Qualité du son (quand je refais une rythmique avec les mêmes sons sur mon octatrack, je prends une grosse claque sonore, le sons est bcp plus lourd)


L'OP-Z a ses avantages et ses défauts mais je ne pourrai plus m'en passer, même si j'en voulais pas mal à TE pour plein de raison (mauvais SAV, politique tarfaire, etc...), c'est vraiment ma machine préférée.

AVEC CETTE MACHINE, ON S'AMUSE VRAIMENT !
Aurélien Dondaine23/02/2019

L'avis de Aurélien Dondaine"Presque sans limite"

Teenage Engineering OP-Z
J utilise l op-z par pure divertissement, je ne suis pas musicien, j aime la musique electro, orienté techno dnb ... etc
Il y a 20 ans je sortais beaucoup, les potes avient chez eux le matos pour mixer et moi j etais orienté machine plutot.
S etait assez compliqué de trouver quelque chose tout en 1
Là avec l op-z nous avons tout ou presque en un seul élément, tout petit et portable.
Il est largement possible de faire des morceaux avec celui ci.

Pour la solidité c est du plastique mais du haut de gamme, c est solide quoi

La prise en main est parfaite, c est super simple malgrés le fait que ça fasse 20 ans que je n ai pas touché à une machine. Suffit d avoir quelques base, telecharger le manuel et allumer l ecran de son iphone ou ipad, au moin les 1er jours.
Au bout d une semaine meme plus besoin d ecran pour savoir ce que l ont fait, c est tres intuitif.
En gros le workflow est vraiment top, copier coller effacer enregistrer automation effets
Le sequenceur est top vraiment, ca va vite pour faire un pattern qui sonne bien

Les boutons sont tout petit, pour jouer du clavier ce sera assez compliqué mais faisable quand meme

Le son de maniere general est bon, il y a moyen de sortir des trucs bien crade ou bien brillant tout beau.
Mais de base les presets sont orientés son brillant tout beau, faudra triturer les potards pour se creer ses propres presets pour arriver à une texture differente, c est possible.

Malheureusement il ne fait pas sampleur .... malgrés la presence d un micro externe et la possibilité d y brancher un micro egalement, il y a donc une entré audio.
Mais pourquoi ne pas avoir ajouté un programme pour sampler ? Niveau matériel rien à ajouter, il suffisait juste d un programme d enregistrement du son dans la machine.
Je trouve ça dommage.
Du coup il est possible d y ajouter des samples quand meme à lnterieur mais il faudra bien regardé les parametres pour que l op-z puisse les lires.

Encore malheureusement
Il n est pas possible d y ajouter des son de synthese sans passer par l appli iphone/ipad et attention, les sons sont uniquement ceux proposer par l appli ...
Pas possible de trouver un .engines qui vous plait et de l integrer dedans ...
Et c est assez frustrant, car ont tourne un peu en rond du coup, sur les synthés de la machine ils ne vous plairont pas tous ... et du coup vous revenez au meme souvent, alors ont tourne les potards pour avoir quelque chose qui sonne differement mais bon ... ça limite les choses quand meme du coup meme si l edition reste pas mal avec possibilité d enregistrer ses presets facilement.

Par contre niveau drum kit et sample vous pouvez y aller sans probleme, aucune limite.

Ce que j apprecie le plus
c est la puissance de l instrument, la possibilité de faire un morceau de A à Z sans devoir ajouter quelque chose à coté.
Son sequenceur
Son workflow
Sa facilité d utilisation
Sa portabilité
C est comme un pocket operator ultime, l op-z sera meilleur que tout les PO réunis, meilleur dans tout.

Ce que j apprecie le moin
C est l oubli du sampleur alors que materiellement tout y est pour sampler
À egalité avec
L impossibilité d ajouter ses sons de synthèse .engines, nous devons nous contenter des synthés de chez TE qui sont proposés pour l op-z, c est à dire que les synthés de l OP1 n y sont pas (ou pas tous, je connais pas l OP1)
Si vous allez sur fun.op1 vous ne pourrez pas charger les synthés dans l op-z alors que les drum kit et sample oui (en regardant bien les paramettres pour compatibilité)
C est frustrant car il y a des tonnes de son de synthese interressant sur fun.op1 mais vous pouvez pas les charger.
Et c est d autant plus frustrant quand ont voit ce que l op-z peut faire, ont se dit qu il pourrait le faire sans aucuns doute, aussi bien sampler que charger des synthé ce serait du gateau pour l op-z vu la puissance du truc

Alors là je regarde pour ajouter un synthé à coté, petit de preference, que je piloterai avec le sequenceur de l op-z
Pour ça que je dis presque sans limite, car si ces 2 choses son ajoutés (ou debloqué) à l op-z ca en ferait vraiment une machine sans limite
Hakkah10/11/2018

L'avis de Hakkah"Dream Machine ? "

Teenage Engineering OP-Z
La "Dream Machine" comme ils l'appellent. Pour sortir un slogan comme ça tu dois vraiment être fier de ton taf, et pour le coup, plus je l'utilise plus je les rejoins dans leur délire: cette machine est une véritable tuerie.
Personnellement j'avais l'Op1 que j'avais revendue car je n'arrivais à rien avec.
N'aimant finalement pas le workflow bien que trouvant plein de point positif à la machine,
le simple fait que les 4 tracks soit en Mono m'a fait direct revendre le joujou.
Je me suis imaginé une évolution possible, et j’avoue m'être étonné en voyant Te supprimer l’écran sur l'OPz.
En revanche le fait qu'il est inventé un Pocket Operator ultime avec la possibilité de créer une chanson complète m'as vraiment séduit. Car je suis particulièrement fan du workflow des PO.

Leur idée de step component est excellente, elle permet de rajouter une touche modulaire surpuissante puisque l'on peut combiner tout les components sur chacun des Pas et sur chacune des track ( ils appellent tracks toute les parties : Kick, percu, fx, lead, bass, ect..)
Les components permettent de varier le pitch, les fréquences d'impact, les filtres, le pan.
A peu prêt tout en fait, le bon point est qu'il y a un mode aléatoire sur chacune de ces fonctions, ce qui permet de tomber sur des truc vraiment étonnant et de rendre vivant un live avec plein de variation. Ceci nécessite tout de même de la pratique pour rendre quelque chose de "musicale".

Pour ce qui est de la synthèse, et ben franchement je suis conquis par les sonorités, on a en moyenne 4 a 6 styles de synthèses différentes pour chaque track:
Bass, lead, Arp, Chord.
On peut évidemment stocker ses presets et un mode random permet de créer aléatoirement un preset, il suffit pour cela d'appuyer simultanément sur track + record. C'est excellent pour découvrir rapidement de nouvelles sonorités.
Ce qu'il faut savoir c'est qu'on ne peut jouer qu'une seule basse a la fois, qu'un seul Arp, ect...
Ce qui réduit les possibilités sur le papier, mais stimule la créativité car on se consacre plus sur le travail de chaque nappes plutôt que de combler tout le spectre avec un travail bâclé.

On peut switcher les LED des 4 molettes du haut pour pouvoir accéder à des sous menu en appuyant sur shift rapidement.
On accède ainsi aux LED blanche, ce qui permet de changer le pitch, le reverse, le cutoff
et la résonance.
LED verte, pour changer L'ADSR, Attack Decay Sustain Release
LED violette, pour l'assignation du LFO, son Speed et sa forme d'onde
ainsi que son amplitude.
LED jaune, pour assigner l'amplitude de l'effet 1 et 2 sur la track et
le volume générale de la track ainsi que son Pan.

Il faut savoir que tout ces paramètres peuvent être enregistrés à la volée, ou assigné à un seul pas.
Imaginons je veux mettre un snare sans effet de reverb à un endroit et celui d'après activer la reverb c'est tout à fait possible.
Les parties DRUM sont duo phonique si j'ai bien compris, ce qui signifie que l'on peut mettre deux sons maximum sur le même pas de chaque track (Kick, snare, percu, sample)
En gros vous pouvez maximum faire taper deux snares en même temps (au même endroit).

La structure est ainsi : On sélectionne son projet ( max10), dans son projet on a nos pattern (max16, que l'on peut chain à outrance),dans son pattern on sélectionne
le son que l'on veux travailler ( 8 tracks: Kick, snare, percu, sample, Bass, lead, Arp, chord).
On a en plus deux bus Master FX, que l'on peut switcher entre Delay, Reverb, bit crusher, disto.
Donc d'après ce que j'ai compris, c'est assez limité car ce sont des effets master donc impossible d'utiliser la disto sans faire sauter le delay ou la reverb par exemple.
On a ensuite la Tape, qui est une fonction bien mieux que je m'imaginais car
on peut lui assigner les fx master, changer son cutoff résonance et l'appliquer sur les track que l'on souhaite
( le fait d'assigner sur les tracks désirés est une possibilité commune à toutes les fonctions).
Ensuite vient le master, qui permet entres autre de varier la hauteur des notes avec le clavier. Ce qui permet des variations de mélodies en live, fonctionnalité tout simplement énorme.(l'algorithme se base sur les notes de la basse apparemment, ou un truc comme ça) On peut aussi accéder au cutoff général, à la résonance, et au drive.

La fonctionnalité qui suit va permettre comme sur les PO d'appliquer des punch in effect (je crois qu'il appelle ça comme ça).
Celui ci s'applique sur toute les pistes, mais il faut savoir que ces punch in peuvent aussi être activé sur une piste unique.
Pour se faire, quand vous êtes sur la track souhaité, il suffit d'appuyer sur shift puis sur la clavier. Chaque touche du clavier est dédié à un effet. Une fonctionnalité qui défonce pour le live.
Je viens de découvrir que tourner les molettes tout en restant appuyé sur shift permet de varier à la volée les paramètres sans enregistrer les valeurs.
Dès qu'on relâche shift, les valeurs se remette par défaut.
Si une automation était préalablement appliqué, elle revient.
Les fonctionnalités qui suivent ne m’intéresse pas pour le moment: entre autres les modules, les light et les vidéo.
Je ne peux pas utiliser ces trois là car
je n'ai tout simplement pas d'iphone. J'ai du apprendre d'ailleurs à utiliser la machine sans écran. Ça s'est fait sans problèmes notables.
Ensuite à tout moment vous pouvez accéder aux 4 boutons en haut de la machine : Pattern, Mixer, métronome, écran.
Laisser enfoncer le bouton écran permet de voir le niveau de batterie.
Le bouton pattern permet de lancer les projets souhaités et les pattern souhaités.
Il est possible via ce bouton de faire plein de manipulation de copier coller que je vous laisse regarder sur la notice.
On peut aussi Chain les pattern.
Le mixer permet de "Muter" les track souhaitées, de gérer le compresseur globale, le volume générale, le volume séparé de la partie drum et de la partie synth.
Pour ce qui est de la gestion des samples, on y vient !
Je m'attendais à ce que ça soit un vrai merdier, de plus j'étais dégoûté que l'on ne puisse pas rentrer directement ses sample via Line in ou le microphone comme sur l'OP1.
En plus j'avais lu que les sample était obligatoirement en mono sous format Aiff.
Donc pas de panique, tout ça est en fait extrêmement simple.
Il suffit de télécharger l'application "Drum utility OP1" sur le net. Il faut savoir que ceci est un vst ouvrable dans un DAW.
Le problème c'est que la version windows est en 32 bit, autant vous dire que les possesseurs d'ableton l'on dans le fion car ableton ne gère que le 64bit (j'ai pas testé jBridge).
Heureusement j'avais fl studio sous la main mais je pense qu'un logiciel peut faire tourner le plugin en externe.
Une fois le plugin démarré, on peut faire glisser directement ses sample de sa banque de sons jusque dans les slot qui correspondent à une note du clavier.
Le plugin va nous permettre de Normaliser automatiquement le volume des samples et nous indiquer lorsque nous dépassons la capacité de mémoire.

A savoir on à maximum 1 mb, et 24 impact par pack.
Et le plugin nous sort tout ça sous forme de fichier ou les impact sont assemblé et directement découpé et lisible par l'OPZ.
Il suffira de copier ce fichier dans l'OPz dans la track et le slot choisis. Par exemple sur les Kick, on a 10 packs X24 kick d'assignable.
Ce qui fait un nombre considérable...
Je crois tout de même avoir lu quelque part que la mémoire total est de 35MB, donc sachant qu'un pack fait 1 Mb, ça va vite (je reconte peut etre n'importe quoi sur le point de la mémoire mais globalement on a assez de place pour bien délirer)
On peut heureusement supprimer les pack de bases et les remplacer par les siens.
Pour ce qui est de la batterie, on est loin des 4 fois l'aller retour sur l'atlantique qu'il y a sur leur site.
Publicité mensongère ? Étrange affaire de la part de TE...
Dans tout les cas, n'attendez pas à plus de 4-5 heure d'autonomie.
Par contre le truc se charge à la vitesse de l'éclair, ça c'est cool.

Pour résumer la machine fait un sans faute pour ma part, c'est le truc portatif le plus puissant et le mieux finis en terme de design que j'ai pu toucher.
Le plastique est vraiment agréable et semble résister aux rayures.
Les molettes répondent super bien, les boutons à l’ancienne répondent bien et n'on pas de jeu.
Tout reste en place.
Contrairement à ce qui est dit le bouton de volume sur le côté est résistant et ne bouge pas. Le haut parleur est pas dégeu sans être fou.
Le petit bouton de pitch bend fait vraiment plaisir et réagis vraiment bien.
En réalité c'est la première machine standalone qui permet de créer des sons aussi perfectionné et de pouvoir faire de live de manière si ludique.
Franchement chapeau TE !
En bonus un petit extrait d'un projet que j'ai commencé hier soir avant d'aller me coucher sur lequel je fais 2-3 manip en live, rien de bien folichon en même temps c'est le premier truc que je fais sur cette machine. Bref, bonne journée/soirée à vous !