Kawai K4
+

Kawai K4

  • J'aime
  • Tweet
  • Pin it

K4, Clavier synthétiseur numérique de la marque Kawai.


4 avis d'utilisateurs
Occasion à partir de 300 € argus occasion : 153 €Attention, cote argus calculée sur un petit nombre d'annoncesAvertissement important

Fiche technique Kawai K4

  • Fabricant : Kawai
  • Modèle : K4
  • Catégorie : Claviers synthétiseurs numériques
  • Fiche créée le : 08/04/2004
Commercialisation :
  • A partir de 1988.
Caractéristiques :
  • Clavier : 61 touches lestées, vélocité (8 courbes), vélocité de relâchement, ATM.
  • Type de Synthèse : Soustractive, Lecture d'échantillons, additive, AM.
  • Formes d'Ondes : 256 formes d'ondes multi-échantillonnées [DC et PCM]. Une résolution de 16 bits et une mémoire de 1,5 Mo.
  • Polyphonie : 16 (8 en mode Double) voix.
  • Multitimbralité : 1 canal batterie + 8 voix.
  • Nombre de Générateurs : 32.
  • LFO : 2.
  • Enveloppes : 4 ADSR (1 pour le volume, 1 pour la hauteur et 1 par filtre).
  • Filtres : 2 PB (12 dB/Oct).
  • Sons : 64 prog.
  • Combis : 64 (1 combi = 8 sons simples).
  • Split : 8 zones.
  • Affichage : LCD (2 x 16 car).
  • Effets : Un multieffet, avec possibilité de mettre 2 effets en cascade.
  • Sorties Audio : Stéréo.
  • Stockage Externe: Carte RAM DC-16 (64 sons + 64 combis + 61 percussions) ou ROM. Sysex.
  • Séquenceur : Non.
  • Poids : 8,2 kg.
  • Dimensions : 102 x 31,1 x 8,9 (LxPxH en cm).
Autres Caractéristiques :
  • Molettes de pitch bend et de modulation.
  • Un kit de 61 sons de batterie.
  • Un modulateur en anneau entre les 2 sources d'un son (les 2 oscillateurs).
  • Jusqu'à 4 générateurs d'échantillons par son.
  • "Keyboard scaling".
Remarques :
  • La transitoire PCM est appellée "Spectral" par Kawaï.
  • Un expandeur, le K4R, existe avec 6 sorties séparées, en plus de la sortie stéréo, mais sans les effets.

Source : Kawai

»

Acheter d'occasion Kawai K4

Kawai K4 KAWAI K4 TRES BON ETAT 300 € »

Avis utilisateurs Kawai K4

Note moyenne :3.7( 3.7/5 sur 4 avis )
 2 avis50 %
 1 avis25 %
Cible : Rapport qualité/prix :
sechouille21/02/2015

L'avis de sechouille"une sympathique curiosité"

Kawai K4
j'ai acheté ce synthé après avoir lu beaucoup de choses positives à son sujet, et le moins que l'on puisse dire, c'est que je n'ai vraiment pas été déçu...Quelle merveille !!!

a première vu, il fait un peu cheap comparé à ses concurrents de l’époque (Roland D50 - Korg M1 - Yamaha SY55) a cause de sa coque en plastique et de son panneau de contrôle un peu sommaire, mais dés qu'on pose les doigts sur le clavier, on change tout de suite d'avis. le clavier est semi lesté, ce qui rend le touché très agréable.

concernant l’édition des sons, celle ci est assez simple, et les menus sont trés bien organisés, pour ceux qui sont habitués a la synthèse soustractive, il n'y a pas surprises, on n'est pas perdu.
les sons, comme sur beaucoup de rompler, sont constitués de plusieurs couches (4 couches maxi).
j'ai réussi à me dégoter une carte DC-32, ce qui m'a permis de récupérer des sons sur le net, et de les stocker dessus.
On y trouve quantité de sons, dont certains sont proches des analogiques. Je trouve personnellement que les nappes sont magnifique.
il est assez difficile à trouver d'occasion, et en bon état.
»
durabrite27/02/2013

L'avis de durabrite"A écouter"

Kawai K4
Voir les autres avis,tout a été dit.....

UTILISATION

Simple à programmer......Si l'on possède les bases de la synthèse soustractive...

SONORITÉS

Ceux qui aiment certains sons de vangelis ,jarre,Le RAVEN de quasimidi....Jetez un coup d'oeil ou plutôt écoutez-le.

AVIS GLOBAL

J'en ai utilisé jusqu'à 6 en même temps dans des mix.....
»
HUROLURA28/10/2012

L'avis de HUROLURA"Mon premier synthé ..."

Kawai K4
Clavier 61 touches, type synthé mais très agréable à jouer, à telle point que cela reste le seul élément que j'utilise encore aujourd'hui, plus de 20 ans après.

Connectiques MIDI, sortie stéréo, molettes de pitch et de modulation (pas forcément une référence mais souvent mieux que ce que l'on trouve aujourd'hui sur les claviers de contrôle MIDI d'entrée de gamme).

Côté son, on est sur le principe des D50, D10 Roland qui faisait référence à l'époque. Les possibilité de "synthèse" sont d'ailleurs assez proche. Côté interface utilisateur, les mêmes limites de la programmation avec des touches, des menus et un écran trop limité. Mais Mutable Instruments et son Shruthi m'ont montré depuis que l'on pouvait faire beaucoup mieux ergonomiquement avec le même type d'éléments (et 4 potentiomètres et un encodeur tout de même). Par la suite, j'avais associé le contrôleur MIDI à kawai à 17 faders MM-16 et ça rendait les choses plus faciles...
L'intérêt principal pour moi par rapport aux Roland, c'est que la base sonore était différente et utilisait notamment des formes d'ondes issues de la synthèse additive du K5 (c'était d'ailleurs mis en avant par le marketing de l'époque et je m'étais laissé piéger croyant disposer d'un moteur simplifié du K5 ce qui n'est pas du tout le cas, ce sont de simples "échantillons" du K5).

Les effets intégrés n'étaient pas si mal pour l'époque. Côté architecture, on dispose de 8 ou 16 notes de polyphonies selon le nombre de "DCO" utilisé dans un patch, pour 8 parties multitimbrales. Des sons de percussions également organisables en drums kits.

UTILISATION

Comme déjà évoqué on est dans les limites des interfaces de programmation de l'époque: des touches assez nombreuses pour naviguer dans les menus et l'association d'un fadeur d'entrée de données et d'un couple de touches +/-. L'ajout du MM16 a rendu les choses plus simples. Le manuel, en Français était plutôt pas mal fait.

SONORITÉS

Côté sonore, ça ne me convient plus, je suis depuis longtemps passé à autre chose. On peut faire des choses sympa pour l'époque mais rien de transcendant. Les tentatives d'imitations d'instruments acoustiques sont d'assez piètre qualité mais on peut obtenir quelques sonorités originales sinon. Encore une fois pas si mal dans le contexte de l'époque mais complètement dépassé aujourd'hui. Par contre les filtres numériques sont définitivement dépassés.

AVIS GLOBAL

Utilisé depuis 22 ans (!) mais aujourd'hui uniquement pour son clavier et la possibilité de faire des layers et des splits en MIDI vers des appareils externes.

À l'époque j'avais essayé les D50/D10 et le M1 mais D50 et M1 étaient hors budget, et je voulais du multitimbral.

Le clavier me paraissait mieux et les sonorité plus originales.

Bien entendu, avec le même budget aujourd'hui, je regarderais ailleurs sans doute sur des produits d'occasions.
En neuf de l'époque dans les mêmes tarifs, je lorgnerais sans doute plutôt sur le couple Juno/PG300, et en neuf d'aujourd'hui sur un Mopho 4x. Mais il est tout de même resté assez longtemps mon seul instrument couplé à un séquenceur MIDI matériel.

Seul la partie clavier reste tout ce qu'il y a de plus valable par rapport aux claviers proposés aujourd'hui, j'en ai essayé une bonne cinquantaine lors du derniers MusikMesse et seul le Radikal Accelerator, le John Bowen Solaris (sans doute parmi ce qui se fait de mieux), le Studiologic Sledge et le Nektar Panorama m'ont fait une bonne impression par rapport à mon K4 habituel ...
»
lecyr16/01/2004

L'avis de lecyr

Kawai K4
L'architecture est classique : ( 2 oscilos + filtre + ampli) x 2 par sons; multitimbrale 8x avec effet et drum-kit.

Description de ce qui me semble caractéristique de la machine, le reste est consultable sur le net:

Architecture d'un son:
. 256 formes d'ondes 16/12bits = Y'a du choix !!
. 16bits,. l'un des pionniers dans le genre, mais on a un peu de mal à distinguer les 16bits
. Beaucoup de formants, ou de micro-échantillons (technologie PCM de l'époque).
. Certains dénotent par leur qualité et leur reconnaissabilité: piano, strings,. etc. Ca fait vendre pour les démos !!!!
. Filtre TRES résonnant quand poussé à fond= jusqu'à la saturation
. différentes config entre 4 oscilos/2 filtres; pour un filtre 24db, necessité de coupler les 2 filtre en série, donc pas de config avec 2 filtres 24db. LPF uniquement.
. possibilité de pseudo modulation en anneaux, pas un ring mais une modulation d'amplitude entre les oscilos. Ca ressemble au niveau du resultat.

Concernant les multis:
. 8 multis ( 1 - 8 ) assignable à 8 bus (A - H)
. tables de mix vituelles à 8 bus (A - H): on assigne un vol/pan/fx1send/fx2send sur chacuns d'eux.
. Le tout devient vite compliqué, mais on s'en sort.
. Quand on insiste, ça permet d'avoir un mix à 8 parties avec dosage sur les 2 fx indépendants.

Concernant les effects:
. Qualité moins que médiocres.
. Les + interressants: les délais (surtout le chorus/délais), les saturations.
. Mentions spécials pour les saturation: on obtient des nuances fantastiques. En plus il y a une saturation naturelle de la machine, ce qui donne des choses épouvantablement interessantes.

Y'a aussi un drum-kit, avec assignations sur les bus A - H.
Pour le modele clavier:
. Possibilité de déconnecter le clavier et de s'en servir de clavier maitre.
. Toucher du clavier EXCELLENT (avis personnel), semi-lesté, bien pour les nuances.
. Aftertouch.

Pour la version rack:
. Pas d'effet, mais 8 sorties séparées, les 8 bus.

UTILISATION

Bon clavier, bonne molettes, boutons un peu plastique (moins avec le rack), impression de solidité quand meme,. et ce clavier, bon sang qu'il est agréable.
L'edition d'un son est facile, meme sans soft d'edition. La version rack (K4R, c'est plus court), propose les memes menus pour l'edition des sons. Il faut quand meme avoir le manuel pour la liste des pcm (le K4 n'affiche que le numero), mais aussi pour l'ensemble de l'architecture, parfois un peu complexe.
Le mode multi est assez performant, un peu trop meme car on s'y perd. La mixette virtuelle n'est pas facile à gérer, et on peut s'énerver quand pas un son ne sort de la machine.

SONORITÉS

C'est de l'analogiquo/numérique 1990, l'un des premiers synthé à sortir du 16bits. Le résultat est beaucoup moins propre que les pubs de l'époque voulait le faire croire; c'est pas dans l'aspect propre justement que le K4 excelle, mais du coté sale justement: des violons à la mellotron, des effets à base de bruits en tout genre. La modulation en anneaux permet des nuance, à la DX7, mais le son reste assez sale.
Le filtre est incisif, surtout en mode 24db; la résonnance casse les oreilles, cela permet de "tailler" dans les sons pcm. D'ailleurs ceux ci sont très nombreux permettent de nuancer les textures. En mode 4 oscilos/son, cela peut donner des sonorités assez complexes.

AVIS GLOBAL

J'ai eut cette machine à sa sortie, ou presque. Et encore aujourdhui, je découvre des nouvelles sonorités, c'est dire...
L'interet majeur de cette machine ce sont les sonorités vraiment originales, ou crades diront certain(e)s. La saturation globale (peu etre est ce mon modele !) donne l'impression que les convertisseurs en sortie encaisse pas bien,. il faut sans arret jouer sur les volumes pour calmer les "energies" de l'engin.
Cette machine n'est pas chere d'occaze, elle vaut le coup pour qui n'en attend rien de spécial; on trouvera des sonorités très analogique/effets/bruits.
C'est aussi un bon clavier maitre, car le toucher est très agréable et permet de bonne nuances.
»

Images Kawai K4

  • Kawai K4
  • Kawai K4
  • Kawai K4
  • Kawai K4

Vidéos Kawai K4

Découvrez d'autres produits !

Autres dénominations : k4, k 4

Évolution des prix - Kawai K4

Forums - Kawai K4

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.