Devenir membre
Devenir Membre

ou
Continuer avec Google
Connexion
Se connecter

ou
Se connecter avec Google
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
Akai Professional MPC500
Photos
1/1068

Akai Professional MPC500

Séquenceur Sampleur de la marque Akai Professional appartenant à la série MPC.

24 avis

Annonces Akai Professional MPC500

Me prévenir à chaque nouvelle annonce sur ce produit

News

Images

Tutoriels et astuces

Vidéos

Avis

Note moyenne :
( 3.8/5 sur 24 avis )
5 avis
21 %
10 avis
42 %
8 avis
33 %
1 avis
4 %
Donner un avis
BillybillyBillybilly

R I G I D E

Akai Professional MPC500Publié le 17/11/19 à 11:47
La MPC500, mon premier séquenceur/sampleur, ma troisième machine hardware après un Monotron (:facepalm:) et un Volca Keys. Achetée en 2016, plutôt dans l'idée de faire des sons abstract hip hop lo fi et aussi un peu de musique expérimentale.

Je vais être direct : ce n'était pas la bonne machine pour ma manière de travailler.

Je l'ai pourtant utilisée régulièrement pendant deux ans pour des compositions, aussi un peu pour du live. Le premier point qui m'a marqué avec cette machine, c'est son côté rigide et vraiment laborieux. Alors oui, la machine est "simple" dans le sens où elle permet de coucher rapidement ses idées (et encore...) et que son workflow est plutôt direct (ce n'est pas......
Lire la suite
La MPC500, mon premier séquenceur/sampleur, ma troisième machine hardware après un Monotron (:facepalm:) et un Volca Keys. Achetée en 2016, plutôt dans l'idée de faire des sons abstract hip hop lo fi et aussi un peu de musique expérimentale.

Je vais être direct : ce n'était pas la bonne machine pour ma manière de travailler.

Je l'ai pourtant utilisée régulièrement pendant deux ans pour des compositions, aussi un peu pour du live. Le premier point qui m'a marqué avec cette machine, c'est son côté rigide et vraiment laborieux. Alors oui, la machine est "simple" dans le sens où elle permet de coucher rapidement ses idées (et encore...) et que son workflow est plutôt direct (ce n'est pas l'Octatrack par exemple où on doit naviguer entre les patterns, scènes et parts et qui peuvent vite rendre l'organisation d'un projet chaotique). Ici on a des banques de son, des séquences qui contiennent des pistes et roulez jeunesse. Quand je parle du côté laborieux, c'est vraiment au niveau de l'interface. Tout passe par des menus et des sous-menus dans lesquels on navigue à l'aide d'une grosse mollette en plastique qui n'inspire pas du tout confiance. Pour mettre un sample en reverse, il faut entrer dans le menu édition, faire dérouler jusqu'à reverse et le sélectionner. Vraiment, je trouve ça très tue-l'amour quand on compose. L'assignation des effets aussi est vraiment lourdingue, tout comme le réglage des effets en question. Vraiment, c'est pas marrant de naviguer de paramètre en paramètre avec des boutons de navigation durs et capricieux pour ensuite ajuster le paramètre avec cette fameuse mollette en plastique.

Autre exemple, la machine dispose d'un séquenceur pas à pas (si si) uniquement accessible via du menu, du sous-menu, etc... Je suis un peu de mauvaise foi, ce séquenceur pas à pas n'est pas destiné à programmer des séquences à partir de rien mais plutôt à corriger des performances (replacement temporel, correction de vélocité, etc...) joués en temps réel. Mais quand même, c'est vraiment le séquenceur pas à pas le plus laborieux (et de loin) que j'ai eu l'occasion de manipuler. Mais je suis conscient que pour ce cas précis, je choisis de voir le verre à moitié vide (il pourrait ne pas y avoir de mode pas à pas du tout).

Au niveau des contrôles directs de la machine, on a les 12 pads sensibles à la vélocité, perso j'aime pas du tout, jamais réussi à jouer à niveaux constants avec la réponse en vélocité activée mais ça je veux bien admettre que ça vienne de moi étant donné que je suis vraiment nul en finger drumming. On dispose aussi du fader Q link pour moduler des paramètres soit en temps réel soit pour écrire des automations sur des séquences. Et pour moi, ça a été la douche froide, je m'imaginais faire des envois de delay ou de reverb avec ce fader. En fait, il ne peut contrôler que 3 paramètres, volume du sample, pitch du sample (en pitch continu) et le filtre du sample. En pratique c'est très léger surtout que l'assignation de ce fader a un défaut, il va être automatiquement affecté au dernier pad frappé sans possibilité de désactiver ce comportement. Du coup, pas possible de lancer un son sur un pad et de le faire monter progressivement au fader tout en lançant des one shots en même temps.

Concernant les caractéristiques sonores et techniques de la machine, sur le papier, c'est sympa. 32 voix de polyphonies (d'après le site d'Akai), 2 effets qu'on peut chaîner (mais sur la totalité de la machine, pas par piste), des effets master (compression, eq). Dans la réalité, c'est moins ça. La polyphonie réelle dépend énormément des effets affectés (la reverb la fait vraiment chuter) et vraiment on oublie direct les 32 voix de polyphonie. En terme de son, j'avais une fréquence à 5kHz sur le master (j'alimentais la machine sur le secteur). Après renseignement sur le forum, il s'avère que je n'étais pas le seul à constater ça (et ça venait bien de la sortie physique, pas du moteur audio ou de mes samples, j'ai testé avec tous les cas de figure). Quant à la seule fois où j'ai voulu m'y mettre dans mon canapé, en l'alimentant sur piles, le premier coup de pad a fait reset la machine. J'ai jamais réessayé.

En conclusion, je trouve cette machine, en 2019, vraiment dépassée, avec son workflow terrifiant à base de sous-menus, ses boutons cheaps et sa qualité de fabrication douteuse. L'absence de LFO ou de paramètres aléatoires rend, à mon avis, très compliqué de rendre vivant ou organique ses sons. Je comprends tout à fait qu'à sa sortie en 2006, c'était une machine intéressante, qui répondait à un réel besoin. Mais maintenant, je pense qu'à moins d'être vraiment fan des MPC à l'ancienne, ça vaut plus vraiment le coup. Je comprends qu'on soit tenté de commencer par là (surtout que ça vaut vraiment plus rien en occasion) mais pour ma part, ça a failli me dégoûter du sampler hardware. Heureusement que j'ai persévéré avec d'autres machines aux conceptions très différentes (SP404 puis Octatrack).
Lire moins
»
julien.georges1julien.georges1

Encore valable de nos jours

Akai Professional MPC500Publié le 17/10/19 à 13:25
J'ai pris possession de la bête car je voulais piloter un live machine à moindre coût. C'est d'abord son coté séquenceur à pile qui m'a attiré. Mais rapidement je me suis éclaté avec les samples (c'était mon premier sampler Hardware).


Les caractéristiques sont bien connues, je ne vais pas revenir dessus. Je voulais laisser un avis car j'ai vraiment adoré cette boite mais je l'abandonne car je suis passé à la Mpc Live, je voulais lui faire honneur.


Pour les éventuels acquéreur en 2019 : ça vaut le coût. C'est super simple d'utilisation. ça se transporte dans une sacoche. C'est plutôt solide. Entre 150 et 200€ selon l'état ça promet des heures d'amusements.


Les défauts : la......
Lire la suite
J'ai pris possession de la bête car je voulais piloter un live machine à moindre coût. C'est d'abord son coté séquenceur à pile qui m'a attiré. Mais rapidement je me suis éclaté avec les samples (c'était mon premier sampler Hardware).


Les caractéristiques sont bien connues, je ne vais pas revenir dessus. Je voulais laisser un avis car j'ai vraiment adoré cette boite mais je l'abandonne car je suis passé à la Mpc Live, je voulais lui faire honneur.


Pour les éventuels acquéreur en 2019 : ça vaut le coût. C'est super simple d'utilisation. ça se transporte dans une sacoche. C'est plutôt solide. Entre 150 et 200€ selon l'état ça promet des heures d'amusements.


Les défauts : la polyphonie, carte compact flash, temps de chargement des programmes depuis un ordi, petit écran, autant dire que pour l'édition il faut mieux passer par l'ordi. D'ailleurs il existe MPC Maid, un script Java, qui fait très bien le job.

Elle restera dans mon cœur pour toujours.:-D
Lire moins
»
yoyz2kyoyz2k

Une mpc d'appoint qui est... fun pour une mpc d'appoint

Akai Professional MPC500Publié le 23/10/17 à 16:59
Suite à une discution par messagerie avec un utilisateur très avertit :) J'ai remis en forme et posé un avis/tuto sur la machine.


Des arguments contre Cette mpc ? Elle n’a pas tout pour elle ;)

La polyphonie limité, en gros si tu mets des samples long en one shot, tu arrives vite à prendre toute les voix avec trois quatres pistes ( track). Je ne connais pas la limite, mais elle s'atteind. Du coup il faut resamplé en interne. C’est faisable. Ou supprimer tout type d’effet et les cutoff qu’on aurait pu appliquer sur les samples.

L'édition des programmes est pas top, si tu veux lui faire manger des échantillons préparé sur pc ou une autre mpc type 1000 dans ce cas ça passe. Ça accepte mes......
Lire la suite
Suite à une discution par messagerie avec un utilisateur très avertit :) J'ai remis en forme et posé un avis/tuto sur la machine.


Des arguments contre Cette mpc ? Elle n’a pas tout pour elle ;)

La polyphonie limité, en gros si tu mets des samples long en one shot, tu arrives vite à prendre toute les voix avec trois quatres pistes ( track). Je ne connais pas la limite, mais elle s'atteind. Du coup il faut resamplé en interne. C’est faisable. Ou supprimer tout type d’effet et les cutoff qu’on aurait pu appliquer sur les samples.

L'édition des programmes est pas top, si tu veux lui faire manger des échantillons préparé sur pc ou une autre mpc type 1000 dans ce cas ça passe. Ça accepte mes vieux programmes de ma 1000 sur la CF de la 1000.... Si tu veux préparer des kits dessus, c'est.... juste chiant. Car coupé les sample à la bonne taille c'est compliqué avec les chiffres à l'écran.

Elle ne sonne pas pareil sur secteur que sur pile. En clair, pour enregistrer sa sortie dans un autre sampleur, il faut mettre la mpc500 sur secteur. Il y a un son faible aigu à haut volume sur pile. L'electribe e2 a les mêmes soucis. Rien d'insupportable pour jouer, enfin ça dépend du casque ( certain casque amplifie certaine fréquence ), mais absolument inacceptable pour enregistrer la version finale d’une track. Problème non visible sur secteur !

Je dirais qu'elle est bien si l'objectif c'est d'avoir une mpc dans son sac à dos pour préparer des séquences. Dans ce cas, elle est bien, vraiment ! Une fois les séquences enregistré, tu peux les faire manger à l'octatrack ou tout autre sampleur sans soucis. Ou les transformer en wave via le resampling.
Pour une utilisation full midi, ça doit être bien, mais j'ai pas testé.
Si c'était à refaire, ayant une mpc 1000, je n’achèterai pas. Si ma mpc 1000 claque je rachète une mpc 1000. Je préfère 100 fois la mpc 1000 à la mpc 500. Même mes pad ( avec le pad fix de 1000 ) sont plus sympa car il y en a 16 au lieu de 12. Pour le feeling au doigt, ça passe sur la 500, c'est très correct. Mais l’écran de la mpc 1000 est juste top.

C'est une mpc ou tu ne passeras pas 3, 4 heure dessus car le workflow est du même genre que les akai s2000... En beaucoup mieux quand même :)
C'est la mpc de poche... Elle est bien avec des kit accoustic qui possède une légère reverb ou des voix ou des samples façon hiphop...

Comment on travail sur cette mpc500

Les 'load' ou ‘save’ sur CF implique le stop.Donc c'est le premier truc à faire. Tu ‘load’ tes programmes ( kit ) après démarrage de la mpc.

Tu te met sur la sequence 1 qui est vide.
Tu charge 3 programmes contenant 16 sample chacun par exemple.
Donc tu connais les 3 prog ( kit ) que tu joue : prog1, prog2, prog3.

Tu rec/play la première piste.
Ça donne ce que tu souhaite sur piste 1.
Tu passe sur la piste 2, sans faire pause/stop et tu dis que tu veux jouer le prog2 (pas besoin de stop pause), « mode » « program ».
Ça joue le kit2 sur la piste 2.
Tu passe sur piste 3 avec prog3.
Tu enregistre prog 3 sur la piste 3.
En clair tu n'as jamais fais stop, pas eu besoin de le faire.
Et t'as 3 kit sur 3 piste, la piste 1, 2 et 3.

Tu veux passer sur la sequence 2 ( deuxième pattern en gros ).
Tu ne peux pas passer sur sequence 2....
Pour le faire, il faut faire stop... Ça me semble pas top, mais visiblement aux premiers changements de séquences le stop est requis car la séquence n’existe pas...
Donc tu stop tu passe sur sequence 2.
Tu fais rec play.

tu rec play sur sequence 2.
Tu attribue les kit en live sur les track « mode » « program ».
Tu enregistre ce qui te plais.
Comme sur séquences 1.

Donc pour chaque changement de séquence que tu n'a pas déjà effectué, le stop est requis.
Je pense que si tu load un lot de séquence qui existe tu ne tombe pas sur le bug...
Mais oui. Le stop est nécessaire si la séquence n’existe pas.
C'est un peu buggy, mais ce n’est pas pour autant un problème.
Faut juste load les kits avant de jouer et crée les séquences en donnant leurs nombre de step.
Et dès que tu as fait de la merde....
Ben stop et erase de la track... Le erase implique le stop, ce qui est con ! Mais tu peux utiliser la touche erase avec un pad ce qui supprime ce que tu as enregistré sur ce pad, et ça c’est bien !

Coté Compact Flash

Je viens de faire les test des compact flash.
J'ai pris une Cf 4Giga qui me sert pour la mpc 1000.
J'ai chargé des programmes sur la mpc 500.
Je l'ai mis dans l'OT, l'OT me dis qu'il faut un set, je crée le set.
Je browse le contenu de la carte et je vois les samples de la mpc1000.
Du coup oui, ça semble fonctionner.
A voir à l'usage... En gros je ne m'amuserai pas à modifier un repertoire "set" de l'OT sur la akai mpc500 ou mpc1000. Ça me semble foireux ce genre de manip.
Mais écrire dans un répertoire 'sample' à la racine de la carte ça devrait pas poser de problème.
Côté taille de CF, il faut aussi faire attention, pas certain que les 32 ou 64GiB passe... La 4GiB passe sans soucis. Et j'ai pas de grosse CF pour tester.

Avis général

Je la trouve plus amusante toute seul qu'avec d'autre machine car tu peux te poser sur le canapé ou dans l'herbe et jamer pendant un bon moment. Les piles semblent tenir le coup, les pads sont jouable et avec un bon casque ça sonne bien.
Le resampling, en gros tu met play sur la sequence de ton choix, tu vas sur "mode" "rec" et tu choisis "main" en source au lieu de "Left" ou "right".
Tu fais un coup de "do it" pour lancer l'enregistrement et un autre "do it" pour stopper.
Ça te propose d'assigner le sample à un pad une fois finis et le sample s'appelle "SAMPLE01.WAV".
Ensuite, tu peux faire "mode" "save", pour le coller sur la compact flash.

La durée du sample, je dirais que ça peut aller jusqu'a la durée de la ram, ce qui est bien et en 44.1KHz 16 bit stéréo à priori.
Je verrais bien cette utilisation si tu as programmé disons 4, à 10 séquences, en mode song et que tu as envie de les exporté pour les travailler ailleurs sur un autre sampleur.
J'ai pas trouvé le : dump sequence to sample...
Ce qui est quand même un peu con... Parce que du coup, ce sera forcément décalé.
Mais faut lire le manuel, je l'ai pas fait.
Enfin, programmer un song avec quelques séquence qui se suivent, ça doit pas être trop compliqué.
Donc c'est pas rebutant comme méthode pour l'export.
Je la verrai plus comme un bloc note pour les drum ou autres que comme une vrai mpc.
Ha, j'enlève ce que j'ai dit sur la reverb, elle s'utilise bien et sonne pas mal.
Par contre, ya vraiment très très peu de cpu sous le pied sur cette machine.
Il faut pas utiliser des programmes utilisant le cutoff, la resonance sur les pad ou autre... Ca la plie en deux...
Il faut utiliser les samples brutes sans mettre de chose qui bouffe du cpu.
Je pense que c'etait ça mon problème, j'ai plein de programme avec du cutoff sur les samples et donc ça doit limiter le nombre de voix et j'ai pas ce problème sur la mpc1000.

Bon, au final ça te permet assez facilement de générer un fichier wav avec du groove :)
Et de bourriné les pad de la bete :)
Lire moins
»
Cruise CastilloCruise Castillo

Usine à gaz portable avec beaucoup de possibilités mais d'importants défauts.

Akai Professional MPC500Publié le 05/03/16 à 14:59
J'ai utilisé d'autres MPC : la 60 qui est géniale et confortable (toutes les fonctions ont une touche dédiée... mais la mémoire est vraiment trop juste, sans parler de son prix et de son encombrement.) et la 2000xl que j'ai toujours trouvée pénible (car l'OS est trop différent de la 60!).
Cette 500 est toute petite et marche à piles : vraiment pratique pour jouer et composer n'importe où/quand. Elle a moins de pads : pas vraiment gênant (en étant astucieux on peut créer des programmes avec ses propres gammes notamment) et moins de touches donc les pages des menus sont (souvent) interminables. Quand on est complètement novice à l'utilisation et le philosophie de la MPC ce n'est pas......
Lire la suite
J'ai utilisé d'autres MPC : la 60 qui est géniale et confortable (toutes les fonctions ont une touche dédiée... mais la mémoire est vraiment trop juste, sans parler de son prix et de son encombrement.) et la 2000xl que j'ai toujours trouvée pénible (car l'OS est trop différent de la 60!).
Cette 500 est toute petite et marche à piles : vraiment pratique pour jouer et composer n'importe où/quand. Elle a moins de pads : pas vraiment gênant (en étant astucieux on peut créer des programmes avec ses propres gammes notamment) et moins de touches donc les pages des menus sont (souvent) interminables. Quand on est complètement novice à l'utilisation et le philosophie de la MPC ce n'est pas forcément évident au début.
Le séquenceur MPC est bien là et est évidemment excellent par nature : enregistrement en temps réel, avec les pads sensitifs ou un clavier externe, la fonction repeat étant vraiment un très bon atout (pas exclusif aux mpc cependant) et les autres fonctions historiques qui ont plus ou moins bien évolué (16 levels, slider)... gros avantage en plus pas besoin d'arrêter la machine pour changer de piste pendant l'enregistrement, qu'on peut d'ailleurs allumer ou éteindre sans arrêter la lecture. Il y a également le très utile mode d'enregistrement/édition pas à pas ("step edit"), pour ceux qui aiment (rétro mais indispensable pour faire sonner un synthé en mode "séquenceur" par exemple), extrêmement puissant mais il faut s'y habituer.
C'est donc une merveille de séquenceur, j'insiste! Mais il lui manque quand même une fonction de filtrage d'infos Midi...
La fonction sampling et son édition sont évidemment d'un autre temps, et c'est sans surprise avec ce petit affichage : on sait qu'on va passer du temps, il n'y a pas de fonction zero crossing en plus (fonction présente chez E-MU qui rendait l'édition de samples sans représentation d'onde très aisée). Mieux vaut donc passer directement par la case enregistrement/édition avec un ordinateur, vu que la machine a un port USB (avec une connectivité genre appareil photo de tes grands parents "picture bridge" d'un autre temps elle aussi. inutile de penser dialoguer avec un DAW ou être alimenté par ce port, au passage). Faudrait être maso pour penser jouer à Pete Rock ou autre et éditer ses samples avec ce machin en pensant avoir une SP1200 sous les doigts. Ou alors sampler de tous petits bouts, mais bon...
Pour l'édition des programmes c'est pas trop mal et les filtres et effets (plus nombreux que bons) sont très corrects en plus d'avoir le mérite d'exister il faut l'avouer. Le soft gratuit MPC Maid peut être pas mal utile pour éditer beaucoup de progs d'un coup. Avec un peu de travail on peut arriver à pas mal de nuances avec les niveaux de layers, et l'assignation de la vélocité au pitch, filtre, enveloppe etc... Par contre toujours pas moyen de jouer un sample automatiquement sur tout un clavier comme sur une vrai sampler et ça c'est toujours aussi dommage (le petit S20 le faisait pourtant!).

Sa taille et toutes ses fonctions font qu'à une époque cette MPC était un rêve devenu réalité, mais elle a malheureusement des défauts qui en font une sous MPC (pas pro à mon avis, et pas forcément production non plus). Pour implémenter autant de fonctions (sur piles notamment), Akai a taillé là où ça fait mal mais ça ne se voit pas tout de suite. Mais ça s'entend : le "moteur" audio est extrêmement faible : on atteint à peine les 0db en sortie, et si trop de samples gourmands en basse fréquences sont joués simultanément, ça sature (obligé de baisser le son général avec une fonction qui y est dédiée pour améliorer la bande passante.) Ensuite et là ça se corse encore plus, la machine (et j'en ai eu une deuxième pour m'en assurer) produit un ultrason (faible mais présent) qu'on peut entendre lorsque qu'aucun sample n'est déclenché. Autant vous dire donc qu'en condition d'enregistrement c'est insupportable, obligé d'avoir un noise gate pour ne pas devenir fou... Ca ne s'entend pas forcément à bas volume mais dès qu'on souhaite avoir du gros son en utilisant compresseur, saturation etc c'est la tannée.
Autre défaut : la norme midi n'est pas totalement respectée en sortie, impossible donc d'alimenter un midi thru passif, et encore moins penser utiliser un convertisseur midi vers din/sync.
Je passe sur l'absence de mises à jour de l'os depuis la v. 1.31 qui conserve certains bugs aléatoires... (parfois la touche repeat répète un sample sans même que je touche un pad, parfois la réception/envoi de clock ne marche plus jusqu'à un reboot :/ aaarg!)

En gros donc il n'y a que l'excellente partie séquenceur Midi que je trouve utile en plus de la boite à rythme semiv"Lo-Fi"et c'est déjà pas mal - la partie sampler ne pouvant servir que de "brouillon"/jam du fait des défauts énumérés plus haut - si l'on est exigeant, car on peut ne pas s'en rendre compte.

Pour le prix où on peut l'acheter de nos jours (parfois moins de 200€) et en comparaison avec la situation d'il y a 10-15 ans en ce qui concerne ce type de produit (et ses upgrades, ram et compagnie) ça demeure un très bon séquenceur pour les allergiques de l'ordinateur, qui pourront d'ailleurs aussi s'en servir avec tous les synthés virtuels d'un DAW, mais uniquement en Midi (pas en USB je le répète!).
Lire moins
»

Extraits audio

Fiche technique

  • Fabricant : Akai Professional
  • Modèle : MPC500
  • Série : MPC
  • Catégorie : Séquenceurs Sampleurs
  • Fiche créée le : 05/08/2009

La MPC500 reprend la légendaire ergonomie des MPC dans une machine portable pouvant être alimentée sur pile. C'est ce qu'on peut appeler une MPC de voyage !
La MPC500 intègre 12 Pads 'MPC style' et assure une compatibilité des données avec les MPC1000 et MPC2500. En intégrant entre autres, un lecteur de carte Compact-Flash, un Multi-Effet, un port USB, un fader Q-Link, et utilisant la même extension de mémoire (EXM128) que ses aînées, la MPC500 vous permettra de laisser libre court à votre inspiration quelque soit l'endroit ou vous vous trouvez, pour ensuite récupérer si besoin le contenu de votre composition avec la MPC de votre studio. Le séquenceur MIDI de 48 pistes et les 32 voies de polyphonies ne seront pas un frein à votre imagination, il ne vous reste plus qu'à composer votre 'Groove' n'importe où lorsque l'idée ou l'envie arrive...



Spécifications techniques :
Général :
- Ecran LCD avec rétro-éclairage, 2 x 16 caractères
- Lecteur de carte Compact Flash (Jusqu'à 2 Go)



Générateur de son :
- Echantillonneur 16 bits/44,1 kHz linéaire
- 32 voix de polyphonie
- 16 Mo de RAM (11,5 Mo disponibles) extensible à 128 Mo
- Emplacement pour extension-mémoire (EXM128)
- Temps d'enregistrement : 16 Mo/mono = 136 sec, 128 Mo/mono = 24 min 28 sec
- Filtre dynamique 2 pôles par voie (Low Pass)
- 5 Mo de sons internes
- Nombre de programmes maximum : 24



Effets :
- 2 Modules d'effets stéréo : Chorus, Flanger, Bit Grunger, EQ 4 bandes, Compresseur, Phase Shifter, Tremolo, Flying Pan, Reverb, Delay.
- 1 Module d'effets Master : EQ 4 bandes, Compresseur.



Séquenceur :
- Nombre d'évenements maximum : 100 000 notes
- Résolution : 96 ppqn
- Nombre de séquences : 99
- Nombre de pistes par séquence : 48
- Nombre de canaux Midi en sortie : 16
- Nombre de SONG : 20
- Nombre de pas par SONG : 250
- Nombre de Pads : 12 (sensible à la pression et à la vélocité)
- Nombre de banques de Pads : 4
- 1 Faders Q-Link assignables : Tune, Filter, Level Automation
- Type de Synchro : MidiClock



Connexions :
- Entrée stéréo symétrique / 2 x Jack 6,35 mm (-40 dBu, 9k Ohms)
- Niveau maximum en entrée : + 10 dBu
- Sortie stéréo symétrique (L+R) / 2 x Jack 6,35 mm (+11 dBu, 1 k Ohms)
- Niveau maximum en sortie : + 5 dBu
- Sortie Casque stéréo en jack 6,35 (200 mW, 100 Ohms)
- Entrée MIDI
- Sortie MIDI
- Port USB (Slave) / USB Mass Storage Class support



Compatibilités :
- MPC1000 : SEQ, WAV, PGM
- MPC2000/2000XL : SEQ, WAV, SND, PGM (paramètres principaux)
- MPC2500 : SEQ, WAV, PGM
- MPC4000 : SEQ, WAV, PGM, (16bitd / Program DRUM uniquement, Note/Tune seulement)
- MPC3000 : SND (via ordinateur)
- Z4/Z8 : WAV(16bits / Program DRUM uniquement, Note/Tune seulement)
- S5000/S6000 : WAV (via ordinateur)



Alimention :
- 12 Volt DC / 600 mA
- 6 piles AA de 1,5 Volt
- Autonomie sur piles : Approximativement 4h30 en utilisation continue avec le rétro-éclairage de l'écran actif.



Options :
- Extension-mémoire 128 Mo (EXM128)



Poids et Dimensions :
- Dimensions : 266 mm x 175 mm x 44 mm
- Poids : 1,34 kg

Distribué par audia

»

Manuels et autres fichiers

Autres séquenceurs Sampleurs Akai Professional

Autres catégories dans Séquenceurs matériels

Autres dénominations : mpc500, mpc 500, mpc 500 miniak, mpc500miniak, mpc500 miniak, mpc500 miniak

cookies

Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives. Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages (en savoir plus). Pour personnaliser vos cookies, merci de cliquer ici.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies

Cookies non soumis à consentement

Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine et permettent son optimisation. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies.

Préférences du site

Nous retenons vos préférences afin que vous n’ayez pas à effectuer les mêmes actions chaque fois que vous revenez (options forums, mode sombre ou clair, filtres petites annonces, choix onglets news ou buzz, popups newsletters...).

Connexion

C'est grâce à cela que vous n’avez pas à vous reconnecter à chaque fois que vous venez sur Audiofanzine.

Analytics

Ces données nous permettent de comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :)

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies

Cookies non soumis à consentement

Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine et permettent son optimisation. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies.

Préférences du site

Nous retenons vos préférences afin que vous n’ayez pas à effectuer les mêmes actions chaque fois que vous revenez (options forums, mode sombre ou clair, filtres petites annonces, choix onglets news ou buzz, popups newsletters...).

Connexion

C'est grâce à cela que vous n’avez pas à vous reconnecter à chaque fois que vous venez sur Audiofanzine.

Analytics

Ces données nous permettent de comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :)


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.