Réverbs logicielles
Effets et traitements logiciels Réverbs logicielles
  • Augmenter ou diminuer la taille du texte
  • Imprimer

Les meilleures réverbs algorithmiques logicielles payantes

Bien débuter

Le Top des réverbs logicielles payantes

  • J'aime
  • Tweet
  • +1
  • Pin it
  • Mail

Souvent sous-estimée par les home-studistes amateurs, la qualité d’un plug-in de réverb peut faire une énorme différence à l’heure de la production d’un titre. D’où ce petit passage en revue des plug-ins les plus incontournables du genre.

Quelle est votre réverb logicielle payante favorite ?

  • 1Lexicon PCM/LXP(188 - 20%)
  • 2Celle de mon séquenceur(109 - 11%)
  • 3Autre (précisez)(89 - 9%)
  • 4Valhalla(63 - 7%)
  • 5Waves TrueVerb(57 - 6%)
  • 6Universal Audio Lexicon 224(54 - 6%)
  • 7Sonnox Oxford Reverb(46 - 5%)
  • 8Flux:: Ircam Verb/Session(45 - 5%)
  • 9Universal Audio EMT 250(41 - 4%)
  • 102CAudio Aether/Breez/B2(36 - 4%)
  • 11Overloud Breverb 2(34 - 4%)
  • 12Softube TSAR-1/TSAR-1R(29 - 3%)
  • 13IK Multimedia Classik Studio Reverb(29 - 3%)
  • 14Waves Renaissance Reverberator(21 - 2%)
  • 15Native Instruments Reverb Classics(18 - 2%)
  • 16Lexicon MPX(17 - 2%)
  • 17Wave Arts MasterVerb(12 - 1%)
  • 18Universal Audio DreamVerb(11 - 1%)
  • 19eaReckon EAReverb(10 - 1%)
  • 20112dB Redline Reverb(9 - 1%)
  • 21Audio damage Eos(9 - 1%)
  • 22ArtsAcoustic Reverb(8 - 1%)
  • 23PSP Audioware PSP EasyVerb(6 - 1%)
  • 24Eventide Reverb 2016(6 - 1%)
  • 25Exponential Audio LLC R2 / Phoenix Reverb(4 - 0%)
  • 26Nomad Factory BlueVerb DRV-2080(3 - 0%)
  • 27Rob Papen RP-Verb(2 - 0%)
  • 28Sknote Rev250(2 - 0%)
  • 29Stillwell Audio Verbiage(1 - 0%)
  • 30Minimal System Instruments Dreamscape(1 - 0%)
Sondage réalisé du 07/09/2013 au 07/10/2013 - 958 participants - 1 réponse par participant

Après avoir subi la mode des processeurs à convolution, le petit monde de l’audio s’est vite aperçu de certaines limites liées à cette technologie : si réalistes qu’elles soient, les réverbs produites ainsi ont un côté figé et manquent même, finalement, de la musicalité des bonnes vieilles réverbs algorithmiques qu’on entend sur la plupart des disques de légende. De fait, sans pour autant remettre en cause les réverbs à convolution qui ont leur intérêt pour certaines applications, quantité de développeurs se sont remis à faire des réverbs algorithmiques pour le plus grand bonheur de nos oreilles, de nos prods… et de nos portefeuilles, l’offre étant maintenant vaste et couvrant tous les budgets.

On s’intéressera d’autant plus à ces plug-ins que la plupart des grands séquenceurs du marché proposent, en vis-à-vis du processeur à convolution de rigueur, des réverbs algorithmiques de qualité parfois très discutable. Or, s’il y a bien un plug-in d’effet qui mérite un investissement, c’est sans doute celui-là (plus que les EQ, compresseurs, delay ou effets à modulation de base qui font la blague la plupart du temps). Vous êtes satisfait de la petite réverb algorithmique fournie avec votre Live, votre Logic, votre Studio One, votre Cubase ou votre Fruity Loops (la liste est longue…) ? Prenez donc le temps d’essayer les plug-ins suivants qui pourraient bien révolutionner la qualité de vos productions.

Mais trêve de bavardages, passons à la liste.

Lexicon LXP / PCM Bundle

200 / 600 $
Protection : pas d’iLok, pas de chocolat

Avec TC Electronic, Lexicon est sans aucun doute le constructeur qui aura le plus impacté le monde de la musique avec ses réverbs de très haute volée : rares sont en effet les studios ne disposant pas d'une 480L ou d'un module de la série PCM. Or, si le prix de ces machines les réservait aux pros, la sortie de ce bundle a révolutionné pas mal de choses en rendant cette qualité accessible au home studiste moyen. S'ils ne sont pas des émulations au sens strict du terme, ces 7 plug-ins utilisent en effet les mêmes algorithmes que les unités hardware PCM et offrent en outre tout le confort de l'informatique : présets, automation et surtout nombre illimité d'instances utilisables. Le son? Que dire si ce n'est qu'il est dur de doser le paramètre Dry/Wet tant tout cela sonne merveilleusement. Qu'il s'agisse de Plates, de Rooms, de Halls ou de Chambers, les algos sont toujours d'une exceptionnelle musicalité, de sorte qu’un ingé son pourra sans problème  se contenter de ce bundle pour couvrir tous ses besoins en matière de réverbération, que ce soit pour une application musicale ou broadcast. Précisons toutefois que sous ses faux airs de simplicité, l’interface à onglets cache de très nombreux paramètres réservés aux connaisseurs… Un plug-in pro dans tous les sens du terme donc, mais que Lexicon a heureusement démocratisé avec son bundle LXP. Reprenant 4 des somptueux algos utilisés pour le bundle PCM, les plug-ins de la suite LXP offrent des versions à peine moins paramétrables de ces derniers, pour le tiers du prix. Cela en fait une parfaite porte d'entrée pour les budgets serrés qui jouiront de réverbs de qualité sans avoir à se fâcher avec leur banquier. Et gageons qu’avec une Room, une plate, une Hall et une Chamber de cette qualité, ils devraient ne pas se sentir trop limités pour un usage musical. Un excellent compromis donc.

ValhallaDSP ValhallaShimmer, ValhallaRoom & ValhallaVintageVerb

50 $ chacune

Trois plugs pour trois processeurs de réverbs différents mais qui partagent le rapport qualité/prix le plus hallucinant du marché : après les avoir essayés, on peine à croire que chacun de ces plugs n’est vendu que 50 $ et on en viendrait presque à s’inquiéter pour la concurrence, si pro soit-elle. Sans surprise, leur auteur n’est pas un débutant et après avoir bossé un temps pour Analog Devices, il a notamment codé les algorithmes d’Eos pour Audio Damage, que ValhallaShimmer n’est pas sans rappeler dans sa prédilection pour les réverbs énormes façon hall. En vis-à-vis de ce plug, ceux qui recherchent un outil polyvalent pourront se tourner vers ValhallaRoom et ses 11 algos de réverb Room ou Chamber, cependant que ValhallaVintageVerb, inspirée des réverbs de légende des années 70 et 80, leur proposera avec ses 9 algos (Concert Hall, Bright Hall, Plate, Room, Chamber, Random Space, Chorus Space, Ambience et Sanctuary) déclinables en 3 couleurs (70’s, 80’s ou NOW) des réverbs plus typées… S’il n’en fallait qu’une, ce serait donc plutôt celle-là… pour commencer ! D’autant que comme les deux autres, elle est relativement simple à utiliser et dispose d’une interface redimensionnable extrêmement claire. Bargain ? Bargain !

Waves Renaissance Reverb et True Verb

150 $ chaque plug-in

Proposées dans la plupart des bundles de l’éditeur, la Renaissance Reverb et la True Verb gardent, en dépit de leur âge, la faveur de quantité d’utilisateurs qui apprécient leur polyvalence (12 algos de réverb pour la Renaissance, la True Verb abordant la simulation de pièce de manière plus globale), les faibles ressources qu’elles consomment et leurs interfaces relativement simples à comprendre et prendre en main. Au vu des réverbs concurrentes récentes, on ne pourra toutefois s’empêcher de les trouver un peu chères à 150 $ chacune. Heureusement, Waves fait souvent des promos ce qui permet de les acquérir à des prix bien inférieurs.

Universal Audio Lexicon 224

350 $
Protection : pas d’UAD-2, pas de chocolat

Comme Lexicon n’a pas souhaité proposer lui-même d’émulation stricte de ses machines hardware, Universal Audio dont c’est la spécialité s’est collé à la tâche et a persuadé le célèbre concepteur de réverb de lui licencier les algos de la machine originale : 8 programmes de réverb et un chorus de toute beauté, et ce d’autant plus qu’UA s’est échiné à modéliser les composants analogiques de la machine pour obtenir l’émulation la plus parfaite qui soit. Reproduisant le design de la télécommande et proposé avec de nombreux présets d’artiste, le plug ne présente ainsi que des avantages par rapport à son illustre ancêtre, et notamment le fait de se départir d’un rack dont la ventilation était bruyante. A 350 $ en plus du prix de la carte UAD-2, l’addition peut paraître salée mais le souvenir du Remain In Light de Talking Heads, du The Message de Grandmaster Flash, du Blade Runner de Vangelis, de l’Unforgettable Fire de U2 et du So de Peter Gabriel est là pour nous rappeler qu’à moins de 10 fois le prix de la machine originale, la somme réclamée n’est pas si délirante pour acquérir une telle légende.

Flux:: Ircam Verb/Session/SPAT

149 / 599 / 1029 €
Protection : pas d’iLok, pas de chocolat

Quand les français de l’IRCAM parlent aux français de Flux ::, qu’est-ce qu’ils se racontent ? Des histoires de réverbs, entre autres. Et quelles histoires puisque l’alliance du prestigieux institut de recherche et la maestria de Flux :: aboutit à l’une des plus impressionnantes réverbs du marché déclinée en 3 produits : Verb Session à 149 €, ciblant ceux qui cherchent un outil de simulation de pièce stéréo simple à prendre en main, Verb à 599 €, qui propose un accès à tous les paramètres de l’algo et propose la gestion du Surround, et enfin SPAT, à 1029 €, qui en plus de la réverb gère la localisation de sources, soit un outil taillé sur mesure pour le son à l’image et le broadcast, entre autres utilisations. Basé sur des années de recherches, ces plugs sont basé sur une structure modulaire qui, pour Verb ou Spat, pourraient bien perdre un peu le débutant. Mais la qualité des résultats obtenus et le naturel des réverbérations produites sont d’une telle facture qu’on n’hésitera pas à parler, pour chacun des trois plug-ins, d’un excellent rapport qualité/prix. A essayer, vraiment. A essayer. Comment ça je l’ai déjà dit ? Alors essayez-la. ;-)

Overloud BReverb2

200 €

La réputation d’Overloud n’est plus à faire en matière d’algorithmes et c’est sans surprise que leur Breverb2 se positionne dans le haut du panier en matière de réverb, que ce soit au niveau de la qualité audio, de la polyvalence ou encore de la consommation des ressources. En vis-à-vis d’algos classiques de très belle facture (Plate, Room, Hall et Inverse) s’inspirant des réverbs Lexicon, la BReverb2 se distingue en effet de ses concurrentes par ses moteurs Spaces et Sources lorgnant pour leur part du côté de TC Electronic. Résultat : des myriades de possibilités en termes de placement dans l’espace au prix, toutefois, d’un paramétrage plus complexe qui pourra dérouter les débutants. L’avantage, c’est qu’au-delà de la musique, cette réverb se révèlera un véritable couteau suisse pour la post-prod ou n’importe quel autre usage. Le tout pour un prix très agressif en regard de la qualité proposée.

Universal Audio EMT 250

249 $
Protection : pas d’UAD-2, pas de chocolat

La réverb de Purple Rain de Prince ? C’est elle : l’EMT 250, une des premières réverbs numériques au monde. Une machine aussi rare que légendaire émulée avec une incroyable fidélité par les sorciers d’Universal Audio aidés, pour le coup, par le concepteur original de la machine : le Docteur Barry Blesser. D’une grande simplicité d’emploi, le plug reprend l’interface de la machine originale et permet d’accéder à bien d’autres choses en plus de la réverb : Delay, phaser, Chorus, etc. A 249 $, encore une autre légende réservée aux heureux possesseurs d’une UAD-2.

Sonnox Oxford Reverb

370 à 625$
Protection : pas d’iLok, pas de chocolat

Après avoir travaillé à la conception de la célèbre console d’enregistrement Oxford OXF-R3, les talentueux gens de Sonox ont proposé avec la série Oxford des plug-ins devenus des standards dans le monde professionnel, dont cette réverb qui - c’est une chance - sait concilier qualité et relative simplicité et dispose d’un excellent moteur de rendu des réflexions précoces (le nerf de la guerre, diront certains). A 370 $ en natif, et plus de 625 au format AAX, gageons toutefois que le prix d’accès à ce professionnalisme manque un peu d’agressivité sur un marché qui a singulièrement évolué au cours des dernières années.

2Caudio Aether / Breeze / B2

100 / 200 $ / 250 $ 

Comme semble le signifier les rondeurs de son interface New Age, Aether n’est pas là pour émuler quelque légende du passé que ce soit. Ce plug-in n’en fut pas moins un événement à sa sortie en 2009 tant il s’est placé en nouveau mètre étalon grâce à la beauté, la musicalité et  la qualité globale des réverbs qu’il était capable de produire. Son interface est certes un peu touffue et déroutante pour le débutant mais 2Caudio propose fort heureusement avec Breeze une version allégée de son soft basée sur les mêmes algorithmes tout en livrant ses plug-ins avec de très nombreux présets. Capable de sortir toutes sortes de réverbs, l’Aether n’a pas son pareil pour reproduire des espaces énormes avec des queues de réverbs qui n’en finissent plus, le tout étant agité par des modulations complexes. Et c’est beau à en pleurer, quoi qu’on passe dedans… Du très haut niveau ! Mais moins que B2, la grande sœur d’Aether. Un plug autrement plus barré et fascinant dans la mesure où il s’agit d’un double processeur de réverb à l’architecture modulaire (usage des deux moteurs en série, en parallèle ou via un chaînage hybride avec le mode Cascade), incorporant des modules de traitement dynamique et même de distorsion ! Capable de produire les mêmes réverbs que l’Aether, la B2 va du coup beaucoup plus loin et s’aventure allégrement du côté du sound design avec des résultats toujours très pertinents. La contrepartie évidente de tout ce potentiel tient dans une certaine complexité mais en dehors de cette réserve, force est d’admettre qu’avec cette B2, 2Caudio est rentré dans la cours des grands.

IK Multimedia Classik Studio Reverb

80 € 

Evénement à sa sortie il y a plus de 8 ans, le pack Classik Studio Reverb d’IK demeure une référence avec ses 4 plug-ins prenant chacun en charge un algo : Plate, Room, Hall et le plus anecdotique Inverse.  Parmi les bonnes choses, outre le son, on citera la présence d’un mode Easy ne proposant pour chaque plug que les réglages principaux en vis-à-vis d’un mode Advanced qui permet d’interagir avec plus de 100 paramètres. La bonne nouvelle tient enfin dans le prix du pack, largement revu à la baisse depuis quelques mois, puisqu’on le trouve à 80 € en téléchargement sur le site de l’éditeur. Une valeur sûre et accessible donc.

Softube Tsar-1 / Tsar-1R

99 / 249 €
Protection : pas d’iLok, pas de chocolat

Sans chercher à émuler à proprement parler un modèle particulier de réverb, la Tsar-1 permet de retrouver une multitude de programmes inspirés des plus grandes légendes du genre (EMT, Lexicon 224, etc.) aux côtés de créations originales. De la Room au Hall en passant les plates, du vintage au moderne, l'éventail d'ambiances proposées s'avère extrêmement large cependant que les réglages se réduisent au strict minimum avec 5 faders, quelques switchs et potards. Et c'est tout l'avantage de cette réverb qui sonne incroyablement bien et s'avère incroyablement simple à utiliser là où nombre de produits concurrents tombent dans la surenchère de paramètres et de contrôles que seule la lecture d'un manuel de 300 pages permet d'apprivoiser. À noter qu'une version allégée basée sur les mêmes algos mais avec encore moins de paramètres est disponible sous le nom de Tsar-1R, pour moins de la moitié du prix. A mon sens, l’une des réverbs les plus sous-estimées du marché alors que son rapport qualité/simplicité/prix la rend attractive pour le débutant aussi bien que pour le professionnel.

SSL X-Verb

280 €

Initialement reservée à la plateforme  Duende, la SSL X-Verb est désormais proposée en version Native depuis que SSL est convenu que les solutions à base de DSP peinaient à faire valoir des avantages face aux processeurs généralistes. Et c’est tant mieux car la qualité des plug-ins conçus par le célèbre fabricant de console est tout simplement excellente. La preuve avec cette réverb basée sur les algorithmes HiD maison et qui propose des fonctions originales comme le morphing entre deux simulations d’espaces différents tout en assurant une remarquable qualité et des simulations très naturelles quels que soient la taille de l’espace ou le type de programme. Sûr que les nombreux contrôles pourront effrayer les amateurs d’interface minimaliste, cependant que son prix ne la met pas à portée de toutes les bourses. Il n’en demeure pas moins qu’il s’agit là d’un outil dont les possesseurs ne regrettent jamais l’achat.

Native Instruments Reverb Classics

150 € chaque plug-in ou 200 € les deux

S’appuyant sur l’expertise de Softube en matière de réverb (voir la TSAR), Native Instruments propose avec la RC 24 et la RC 48 deux belles évocations des célèbres Lexicon 224 et 480 (on ne parlera pas d’émulation stricte) vendues à 149 € l’une, à 199 les deux, ou disponibles au sein du bundle Komplete Ultimate à 999 €. Au-delà de leur excellent son et de leur interface très simple à prendre en main, c’est peut-être là leur plus fort argument car le gros bundle de Native Instruments propose un tel rapport qualité/quantité/prix que ces plugs (qu’on retrouvera probablement un jour dans la Komplete à 499 €) devraient ainsi se retrouver dans plus d’un répertoire VST/AU/AAX en cadeau bonux de luxe. Et pour le reste, c’est du Softube, soit du solide et du bon, même si la TSAR du développeur demeure plus polyvalente encore.

EaReckon EAReverb

130 €

Fidèle à sa politique, EaReckon propose une réverbération ‘réglée à l’oreille’ pour s’assurer, quoi qu’en disent les équations de modélisation, que le résultat s’avère toujours musical. Et c’est le cas ! Que ce soit pour simuler de petits ou de grands espaces, la EAReverb s’en sort en effet toujours très bien, sans s’avérer trop complexe à régler (20 paramètres tout de même, bien que l’essentiel puisse se gérer avec 5 réglages).

112 dB Redline Reverb

149 € 

Issue de la fameuse R66 de Sonic Flavours qui était elle-même conçue autour des excellents modules  codés par Martijn Zwartjes  pour le Reaktor de Native Instruments (Rev-6 et Space Master), cette Redline Reverb en reprend la personnalité (elle lit d’ailleurs les présets de la R66) dans une interface totalement refondue. Deux choses la caractérisent : son unique algorithme pour produire toutes sortes de réverbération (pas de distinction au niveau de l’algo donc, entre plate, room, hall, etc.) et sa grande musicalité. Quant à son paramétrage, il demeure relativement simple, grâce à une interface intelligemment hiérarchisée et qui ne cache pas sa complexité dans des sous-onglets de sous onglets : les contrôles les plus importants sont les plus gros et les plus petits sont là pour gérer les détails. Voilà qui devrait séduire plus d’un débutant.

Audio Damage Eos

49 $

Comme toutes les productions Audio Damage, Eos propose un rapport qualité/prix extrêmement agressif. Basée sur 3 algos (deux plates et un Superhall), ce plug n’a pas son pareil pour simuler des espaces énormes et gorger d’ambiance la plus fade des prises. Pour ne rien gâcher, l’interface du plug s’avère limpide et se résume à suffisamment peu de paramètres pour ne pas perdre les débutants. Une valeur sûre à ce prix, même si le plug-in subit la concurrence des réalisations ultérieures de son auteur qui a fondé ValhallaDSP.

d16 Group Toraverb

39 €

Plutôt que de chercher à émuler une réverb hardware ou à proposer une version de plus d’un programme de type Plate, Hall ou Room, Toraverb entend se baser sur un unique algo pour couvrir tous les besoins en matière de simulation d’espace. Force est d’admettre que l’effet ne manque ni de charme ni d’à-propos, avec une prédilection tout de même pour les grandes pièces. Et comme le prix est très raisonnable…

 

 

 

Réagir à cet article
  • J'aime
  • Tweet
  • +1
  • Pin it
  • Mail