• Augmenter ou diminuer la taille du texte
  • Imprimer

On Refait le Patch #25 : Test du Positive Grid Bias FX

Test

BIAS François-Xavier

  • J'aime
  • Tweet
  • +1
  • Pin it

Après BIAS Amp, Positive Grid nous propose BIAS FX, un simulateur d’ampli guitare/basse qui propose, sur le papier, l’essentiel de ce qui manquait à son prédécesseur. De quoi inquiéter la concurrence ?

Si BIAS Amp nous avait enchanté par la qualité de ses modélisations, son Cloud pour les presets utilisateurs et sa fonction Amp Match redoutablement efficace, il ne lui manquait pour l’essentiel qu’une collection d’effets pour rivaliser pleinement avec ses concurrents. On n’est donc pas trop étonné de voir débarquer BIAS FX qui réunit au sein d’un même soft des simulations d’amplis mais aussi un large panel d’effets qui lui manquait. Dispo sur Mac, PC mais aussi sous plateforme iOS, Le logiciel se décline en deux versions : la Desktop vous propose 12 amplis et 30 effets quand la version Professionnal va jusqu’à 32 amplis et 52 effets auxquels s’ajoutent 10 modélisations de traitements audio, et une poignée de presets signés par des guitaristes plus ou moins connus : Stephen Carpenter et Sergio Vega des Deftones, Tosin Abasi de Animal as Leader, Paul Masvidal de Cynic, Jared Dines, Neil Zaza et Rob Scallon.

On aurait certes préféré qu’il s’agisse d’une simple nouvelle version de BIAS Amp, mais Positive Grid a préféré faire le choix d’un nouveau produit, quitte à rendre sa gamme plus compliquée et moins pertinente en termes de rapport fonctionnalité/prix : si vous avez des effets dans BIAS FX, vous ne pourrez pas pas faire de l’Amp Match ou du tweaking d’ampli à moins d’acquérir BIAS AMP et d’importer vos amplis personnalisés dans BIAS FX.

Mais ce n’est pas là le seul reproche qu’on pourra adresser à ce nouveau venu, comme nous allons le voir en vidéo.

 

 

Conclusion

En ajoutant des effets à BIAS Amp et en améliorant son ergonomie ou sa gestion des micros/baffles, Positive Grid avait de quoi renvoyer dans les cordes la plupart de ses concurrents. Hélas, le choix de faire un nouveau logiciel vendu relativement cher pour ce qu’il a à offrir (100 $ pour la version Desktop, et 200 $ pour la version Pro) gâche quelque peu la fête. Certes, les modélisations sont convaincantes, mais elle ne rattrapent pas à elles seules les faiblesses ergonomiques ou fonctionnelles du soft qui, en marge de bugs, sont nombreuses : le navigateur de presets est beaucoup trop basique, le plug-in ne propose aucune possibilité d’automation MIDI (jouer de la wah wah avec une souris et jouer de la guitare en même temps, c’est extrêmement audacieux d’un point de vue ergonomique), et force est de constater que la section Micro/Baffle est loin d’être la plus performante qui soit sur le marché. Alors certes, le son est là et comme c’est malgré tout le plus important, BIAS FX s’en sort avec trois étoiles, mais il n’est franchement pas évident, au prix où il se situe et sans offrir la souplesse de l’achat in-app de sa version iOS, qu’il s’en sorte face à ses rivaux qui proposent bien des choses intéressantes pour un prix souvent inférieur.

Notre avis :
Points forts Points faibles
  • Belle collection d’effets
  • Modélisations convaincantes
  • ToneCloud et sa communauté
  • Simplicité d’utilisation
  • Preview ToneCloud
  • Possibilité d’importer ses amplis de Bias Amp
  • Quick Snap
  • Section Master
  • Dispo sur iOS
  • Volume des présets hétérogène
  • Peu de présets d’usine
  • Navigateur de présets locaux rustique (pas de tags ou de moteur de recherche)
  • Un seul split / pas de split de split
  • Deux versions mais pas d’achats in-app
  • Cabinet : un seul micro à la fois, que deux modèles proposés et pas très efficaces…
  • Pas de MIDI Learn et pas d’autom
  • Des bugs
  • Pas donné pour la version Pro
À propos de nos tests
Réagir à cet article
  • J'aime
  • Tweet
  • +1
  • Pin it