Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
Agrandir
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
Beyerdynamic T1 2nd Generation
Photos
1/28

Test Beyerdynamic T1 2nd Generation

Casque hi-fi/audiophile de la marque Beyerdynamic

Écrire un avis ou Demander un avis
Prix public : 990 € HT
Beyer de prestige
6/10
Partager cet article

Dans le carton du DT1770 Pro testé il y a peu sur Audiofanzine, Beyerdynamic nous a glissé un autre casque, le T1 2de génération. Ce dernier, de type semi-ouvert et au prix avoisinant les 1000 €, est plutôt à ranger du côté des casques Hi-Fi dans le catalogue du constructeur allemand. Mais comme chez Audiofanzine nous ne sommes pas sectaires, nous avons jeté un coup d’oreille et goûté au fruit défendu… Verdict.

Car à y regar­der de plus près, ce T1 2nd géné­ra­tion ressemble beau­coup à notre bon vieux DT 880 Pro auquel nous allons le compa­rer : un look assez simi­laire, circum-aural, semi-ouvert… Le seul véri­table détail nous indiquant que nous avons affaire à un casque Hi-Fi est le câble déta­chable se connec­tant à chaque oreillette (avec des mini-jacks), et non unique­ment la gauche comme sur le DT 880 Pro. En Hi-Fi, on aime que les choses soient bien symé­triques, que voulez-vous.

Deutsche Qualität

Côté spéci­fi­ca­tions tech­niques, le T1 affiche une impé­dance de 600 (!) Ohms contre 250 pour le DT 880 Pro, et son poids reste aussi plus consé­quent (440 g contre 295). À l’in­té­rieur, on retrouve la tech­no­lo­gie Testa (Le « T » dans T1) promet­tant monts et merveilles à l’au­di­teur. À noter la présence d’une mallette rigide permet­tant de ranger son précieux, renforçant le carac­tère haut de gamme de l’objet. À ce prix-là, il vaut mieux en prendre soin !

Beyerdynamic T1 2nd Generation : Beyerdynamic T1 2ndGen 2

Le câble fourni fait 3 mètres de long, et demeure revêtu d’un textile le rendant assez rigide. Gageons que cela lui permet­tra de résis­ter un peu mieux à l’épreuve du temps. Un câble option­nel est aussi dispo­nible avec cette fois-ci un connec­teur XLR 4 points en lieu et place du Jack 6,35 mm, permet­tant de se connec­teur de manière symé­trique à l’am­pli casque. Quand on vous dit que ça rigole zéro. Il faudra tout de même débour­ser la modique somme de 149 € pour obte­nir ce fameux câble, soit envi­ron le prix d’un DT 770 (!).

À l’ins­tar du DT 1770 Pro testé récem­ment sur votre site préféré, la qualité de construc­tion du T1 2nd Gen est irré­pro­chable. Les maté­riaux utili­sés et l’as­sem­blage donnent une certaine impres­sion de soli­dité. Le look est lui aussi très réussi et à côté, le DT 880 Pro nous semble assez « gros­sier », voire un peu « cheap ». La fini­tion sur le T1 est vrai­ment excel­lente, et il n’y a aucun doute sur le fait que nous avons affaire à un casque haut de gamme. Côté confort, c’est dans la même veine que les autres Beyer­dy­na­mic, c’est à dire très douillet, et on constate qu’il ne fait jamais mal au crâne même après plusieurs heures sur la tête. Les maté­riaux utili­sés sont vrai­ment très agréables au toucher, à voir quand même s’ils ne donnent pas trop chaud en été… Vu les tempé­ra­tures hiver­nales actuelles, diffi­cile de se pronon­cer là-dessus !

T1, voilà du boudin

Depuis le test du K812 d’AKG, nous avons orga­nisé un nouveau proto­cole afin de complé­ter l’écoute compa­ra­tive clas­sique. Avec l’aide précieuse de notre parte­naire Sonar­works (souve­nez-vous, la cali­bra­tion de casques), nous avons le plai­sir de pouvoir vous four­nir des courbes précises de la réponse en fréquence et du taux de distor­sion harmo­nique élabo­rées par des profes­sion­nels, dont c’est le métier de tous les jours dans leur labo­ra­toire. Et comme leur expé­rience est riche, leur avis précieux sur le casque vous sera aussi déli­vré. Elle n’est pas belle la vie ?

On commence donc avec la réponse en fréquence du T1 2nd Gen, suivie de celle du DT 880 Pro :

Beyerdynamic T1 2nd Generation : sw headgraphs 0002 Beyerdynamic T1 FR

 

Beyerdynamic T1 2nd Generation : sw headgraphs 0012 Beyerdynamic DT880 FR

Divi­sons la courbe en deux parties : ce qu’il y a en dessous de 1 kHz, et ce qu’il y a au-dessus. Sur la partie infé­rieure, couvrant les bas médiums et les graves, on constate que le T1 tire bien son épingle du jeu avec seule­ment 2 dB de dévia­tion entre 100 Hz et 1 kHz, ce qui est plutôt très bon. De plus, le casque descend bien plus bas que son petit frère le DT 880 Pro (-2 dB à 55 Hz contre –6 dB) qui est, il est vrai, rela­ti­ve­ment pauvre en basses fréquences. Le T1 gagne donc tranquillou la bataille du bas du spectre, contre un DT 880 Pro pour­tant rela­ti­ve­ment linéaire.

Beyerdynamic T1 2nd Generation : Beyerdynamic T1 2ndGen 8

Pour ce qui est des fréquences situées au-dessus de 1 kHz, c’est en revanche une autre histoire. Le T1 garde la « patte » Beyer­dy­na­mic, mais en exagé­rant tous les traits. On retrouve ainsi une très grosse bosse à 10 kHz, allant tout de même jusqu’à +12 dB (!), alors qu’elle ne dépasse pas les +7 dB sur le DT 880 Pro pour­tant déjà bien pourvu dans ce secteur. De même, le creux des 4 kHz assez typique (on le retrouve sur le DT 770 et le DT 1770, rappe­lez-vous), est légè­re­ment déplacé vers les 3 kHz sur le T1 avec une atté­nua­tion allant jusqu’à –5 dB, alors qu’il reste plus discret (-2 dB à 4kHz) sur le DT 880 Pro.

C’est donc dans cette partie haute du spectre que l’on retrouve un son peut-être plus plai­sant à l’écoute au premier abord, grâce notam­ment à la bosse des 10 kHz donnant le senti­ment d’avoir un son plus détaillé, et au creux situé à 3 kHz permet­tant de rendre le son parfois un peu moins « dur ». Mais cette forte dévia­tion peut-être handi­ca­pante lors de l’étape du mixage, et peut amener le home-studiste à sous-doser les hautes fréquences ou sous-doser les hauts médiums s’il se laisse « embarquer » par le T1. Il peut-être donc préfé­rable de travailler avec un casque plus linéaire, afin d’évi­ter au maxi­mum les surprises lorsque vous repas­se­rez sur vos enceintes de moni­to­ring ou n’im­porte quel autre système de repro­duc­tion sonore.

Concer­nant la distor­sion harmo­nique, les deux casques sont très bons, et si le T1 possède une distor­sion supé­rieure dans l’ex­trême bas du spectre, c’est sûre­ment aussi parce qu’il descend plus bas que le DT 880 Pro. Quoi qu’il en soit, diffi­cile de dépar­ta­ger ces deux casques ici, tant ils excellent.

Beyerdynamic T1 2nd Generation : sw headgraphs 0003 Beyerdynamic T1 THD

 

Beyerdynamic T1 2nd Generation : sw headgraphs 0013 Beyerdynamic DT880 THD

Écoute

Johnny Cash – Hurt

Beyerdynamic T1 2nd Generation : Beyerdynamic T1 2ndGen 5

Sur cette chan­son, on entend clai­re­ment les diffé­rences entre le DT 880 Pro et le T1. Et pour cause, que ce soit sur la voix de Cash ou sa guitare acous­tique Martin, une partie impor­tante de l’in­for­ma­tion se situe au-dessus de 1 kHz. Avec une fréquence de 3 kHz en retrait et une énorme bosse autour de 10 kHz, le T1 a un son très détaillé, avec des attaques de cordes exacer­bées, et une voix mettant en avant les réso­nances situées autour du nez ainsi que les sibi­lances. On a vrai­ment l’im­pres­sion que Cash chante à deux centi­mètres de nos oreilles. Si le détail apporte un effet de loupe pouvant être utile dans certaines situa­tions (on entend, par exemple, sur cet enre­gis­tre­ment, la repisse des pistes de la bande magné­tique qui ont été par la suite effa­cées), le rendu est loin d’être natu­rel avec un trop-plein de présence, quel que soit l’ins­tru­ment. Le DT 880 Pro, qui pour­tant n’est pas parti­cu­liè­re­ment plat non plus dans ce secteur de fréquences, a un rendu beau­coup plus natu­rel, avec des fréquences haut-médiums qui reviennent un peu plus au niveau des fréquences basses et aiguës. Le passage DT 880 Pro vers T1 est toujours un peu doulou­reux. Dans un contexte de mixage ou de maste­ring, le DT 880 Pro nous semble beau­coup plus adéquat.

Gorillaz – Feel Good Inc

Ce titre fait un peu plus la part belle aux basses fréquences, et le T1 prend tranquille­ment le dessus sur son petit frère dans ce domaine. Le bas du spectre est vrai­ment très propre et lisible, il descend rela­ti­ve­ment bas et n’est pas dispro­por­tionné par rapport aux bas médiums. Pour le haut du spectre, c’est dans la même lignée que pour le titre précé­dent. Quand on passe du T1 au DT 880 Pro, le son nous semble un peu plus boxy au premier abord, mais l’on s’y fait assez rapi­de­ment. Lorsque l’on retourne sur le T1, l’ac­cli­ma­ta­tion est beau­coup plus dure. Les sibi­lances font mal sur ce titre, et le son global nous parait beau­coup trop creusé, trop d’ai­gus, pas assez de médiums. La fatigue se fait un peu sentir, il convien­dra donc de faire atten­tion à vos oreilles si vous comp­tez travailler sur des morceaux aux produc­tions simi­laires pendant de longues heures….

Beyerdynamic T1 2nd Generation : Beyerdynamic T1 2ndGen 4

Michael Jack­son – Libe­rian Girl

On termine avec ce morceau de Michael Jack­son, et ses nappes en intro­duc­tion qui profitent plei­ne­ment du haut du spectre ultra déve­loppé du T1, avec des détails très présents. Côté fatigue, cela reste confor­table sur ce titre, avec seule­ment quelques sibi­lances qui viennent titiller nos esgourdes un peu trop violem­ment à notre goût. Le bas du spectre (basse et kick) est ici très bien retrans­crit, c’est propre et lisible. Sur le DT 880 Pro, le son de ces instru­ments est un peu plus « en carton », il faut dire qu’on a déjà –2 dB à 100 Hz… Côté dyna­mique, rien à redire, c’est du très bon.

Si le T1 nous a plei­ne­ment convain­cus sous les 1 kHz, avec une très belle linéa­rité et un bas du spectre descen­dant rela­ti­ve­ment bas, on ne peut pas dire que le haut du spectre nous ait vrai­ment séduits dans une optique de produc­tion musi­cale. Les hautes fréquences à partir de 10 kHz sont beau­coup trop présentes, et le creux autour de 3 kHz est un peu trop profond. L’équi­libre dans cette partie du spectre est moins bon que sur notre bon vieux DT 880 Pro, pour­tant bien moins cher. Dommage. On comprend ce qu’a voulu faire Beyer­dy­na­mic, dans une optique d’écoute Hi-Fi où l’on cherche avant tout à séduire l’au­di­teur. En atté­nuant les fréquences parfois « dures » autour de 3 kHz et en augmen­tant les fréquences hautes à 10 kHz pour ajou­ter du détail, le T1 tend à rendre l’écoute récréa­tive, même si nous pensons que +12 dB est une bosse un peu trop violente qui peut appor­ter de la fatigue audi­tive dans certains cas.

Conclu­sion

Nous avons voulu essayer un casque caté­go­risé « Hi-Fi » pour voir s’il pouvait combler nos attentes, et il ne le fait que partiel­le­ment. La qualité d’as­sem­blage et de fini­tion est irré­pro­chable, les maté­riaux choi­sis donnent un senti­ment de robus­tesse et le confort est indé­niable. La petite vali­sette et le câble déta­chable en tissu donnent bien le senti­ment d’être face à du maté­riel haut de gamme, et la facture (1000 €) confirme tout cela sans ambi­guïté aucune. Le bas du spectre est vrai­ment très bon, car il est fiable et déve­loppé, et la distor­sion est tout à fait accep­table. Dans la moitié haute du spectre, les choses se gâtent si l’on veut utili­ser le casque dans le cadre du mixage ou de la produc­tion musi­cale, la faute au déséqui­libre entre les hautes fréquences, les hauts médiums et le reste du spectre. Si votre but est de mixer ou maste­ri­ser votre dernier titre (et c’est sûre­ment le cas si vous êtes sur notre site), il existe des réfé­rences bien moins onéreuses, y compris chez Beyer­dy­na­mic, et aux quali­tés plus adap­tées à votre occu­pa­tion.

  • Beyerdynamic T1 2nd Generation : Beyerdynamic T1 2ndGen 1
  • Beyerdynamic T1 2nd Generation : Beyerdynamic T1 2ndGen 2
  • Beyerdynamic T1 2nd Generation : Beyerdynamic T1 2ndGen 3
  • Beyerdynamic T1 2nd Generation : Beyerdynamic T1 2ndGen 4
  • Beyerdynamic T1 2nd Generation : Beyerdynamic T1 2ndGen 5
  • Beyerdynamic T1 2nd Generation : Beyerdynamic T1 2ndGen 6
  • Beyerdynamic T1 2nd Generation : Beyerdynamic T1 2ndGen 7
  • Beyerdynamic T1 2nd Generation : Beyerdynamic T1 2ndGen 8
  • Beyerdynamic T1 2nd Generation : sw headgraphs 0002 Beyerdynamic T1 FR
  • Beyerdynamic T1 2nd Generation : sw headgraphs 0012 Beyerdynamic DT880 FR
  • Beyerdynamic T1 2nd Generation : sw headgraphs 0003 Beyerdynamic T1 THD
  • Beyerdynamic T1 2nd Generation : sw headgraphs 0013 Beyerdynamic DT880 THD

 

6/10
Points forts
  • Qualité de fabrication au top
  • La jolie valisette
  • Câble détachable
  • Look réussi
  • Une très bonne moitié inférieure du spectre
  • Faible distorsion
Points faibles
  • Prix très élevé
  • La linéarité des haut-médiums et aigus
Auteur de l'article Red Led

Je suis rentré dans la musique par la rosace d'une guitare classique et depuis, j'essaie d'en sortir sans trop de conviction.


Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
Auteur de l'article Red Led

Je suis rentré dans la musique par la rosace d'une guitare classique et depuis, j'essaie d'en sortir sans trop de conviction.

cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.