Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
Agrandir
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
Focal Spirit Professional
Photos
1/131

Test du Focal Spirit Professional

Casque studio de la marque Focal appartenant à la série Spirit

Prix public : 259 € TTC
test
61 réactions
L’esprit professionnel
8/10
Partager cet article

Il y a un peu plus d’un an, la marque française Focal, connue pour ses enceintes, avait sorti son premier casque, le Spirit One, plutôt sympathique, orienté nomade, mais pas vraiment adapté pour une utilisation en home studio. Heureusement, les Stéphanois reviennent avec un modèle arborant fièrement le suffixe « Professional » et promettant cette fois-ci un son neutre idéal pour le mixage. Qu’en est-il à l’utilisation ?

Au premier coup d’œil, on recon­nait tout de suite l’af­fi­lia­tion avec le Spirit One, le Spirit Profes­sio­nal repre­nant fidè­le­ment les courbes de son grand frère.

Focal Spirit Professional

Cepen­dant, quelques détails attirent notre atten­tion : la taille des oreillettes a en réalité changé, celles du Profes­sio­nal étant un peu plus grandes. Cela permet­trait, d’après le construc­teur, d’avoir un bas du spectre plus linéaire et descen­dant plus bas que sur le One, même si la taille des trans­duc­teurs, elle, ne change pas (40 mm en Mylar/Titane). Les mousses sont aussi désor­mais à mémoire de forme, ce qui permet une meilleure adap­ta­tion à la morpho­lo­gie de l’uti­li­sa­teur et une plus grande isola­tion. Dans la pratique, nous avons appré­cié ces mousses, très confor­tables (un peu moins avec des lunettes) mais malheu­reu­se­ment pas remplaçables. De plus, le casque ne serre pas trop la tête, ce qui, pour un modèle profes­sion­nel destiné à être porté des heures durant, est un gros plus. Le revê­te­ment a lui aussi changé et si nous émet­tons quelques réserves sur le côté esthé­tique de la fini­tion « effet mouillé », il faut avouer que la coque reste tota­le­ment insen­sible aux rayures et promet de vieillir plutôt bien. De plus, sa couleur noire lui permet­tra de passer assez inaperçu.

Focal Spirit Professional

On a en revanche perdu au niveau de l’ar­ti­cu­la­tion des oreillettes, l’angle étant passé de presque 120 degrés sur le One, à quelques dizaines de degrés sur le Pro. Cela permet­tait au One de prendre moins de place dans son étui, ce qui est impor­tant pour un nomade, moins pour un casque Pro plus séden­taire. L’étui compact a d’ailleurs laissé sa place à une grosse boite noire, jolie, mais qui trou­vera diffi­ci­le­ment sa place dans une valise. Côté câbles, c’est plutôt sympa : Focal four­nit deux modèles déta­chables (et un adap­ta­teur jack 6,35 mm vissable), un spiralé de 4 mètres que l’on utili­sera en home studio, et un câble droit de 1,4 mètre pour une utili­sa­tion plus nomade. Ce dernier possède d’ailleurs une télé­com­mande/micro qui permet­tra de prendre des appels sur son smart­phone, un bon point. On a en revanche perdu les deux boutons de volume qu’il y avait sur le One, dommage.

Côté impé­dance, nous sommes à 32 ohms, ce qui permet­tra de l’uti­li­ser sans problème avec un bala­deur ou un smart­phone. Son poids de 280 grammes est honnête, même si à l’usage on sent la diffé­rence avec l’AKG K 702 (235 g) pour­tant plus volu­mi­neux.

Il est temps de chaus­ser le casque…

Écoute

Focal Spirit Professional

Pour tester ce casque, je l’ai comparé à mon modèle préféré dans cette tranche de prix : l’AKG K 702. Leur prix est à peu près équi­valent, mais leur concep­tion est diffé­rente : l’AKG est un casque ouvert, impos­sible de faire des prises voix avec, et son utili­sa­tion dans les trans­ports semble compro­mise (en plus, il est volu­mi­neux et ne se plie pas…). Donc, si le carac­tère nomade est déter­mi­nant pour vous, sachez que le casque Focal a cet avan­tage, car il reste plus compact. Tout comme le One, il isole très bien du monde exté­rieur, il possède une impé­dance assez basse et son câble droit de 1,4 mètre avec micro sera le meilleur compa­gnon de votre smart­phone.

Mais penchons-nous main­te­nant sur l’as­pect pure­ment audio du Spirit Profes­sio­nal. Nous avons bran­ché les casques sur notre inter­face ULN-8 de Metric Halo afin d’écou­ter des morceaux loss­less, et certains en 96 kHz / 24 bit.

Focal Spirit Professional

Melody Gardot — Mira

Dès la première écoute, on se rend compte qu’on est loin du Spirit One, et que cette version estam­pillée Pro tient ses promesses. Le bas du spectre sait rester à sa place tout en restant bien précis et arti­culé, et n’est pas dispro­por­tionné comme sur les casques nomades que nous avons testés. La voix a une bonne présence et la dyna­mique du morceau est respec­tée. En revanche, on reste un cran en dessous au niveau de la spatia­lité et du déta­che­ment des instru­ments par rapport au K 702 d’AKG. Au niveau des plus hautes fréquences du spectre, donnant l’air et l’es­pace du morceau, le Focal est aussi légè­re­ment en retrait par rapport à l’AKG. Les diffé­rentes percus­sions sont légè­re­ment moins brillantes, certains préfè­re­ront, mais je penche person­nel­le­ment vers le K 702 qui fait parfois oublier que l’on a un casque sur les oreilles (sa concep­tion ouverte, son confort et son poids plume jouent aussi…). Sur le Focal, de par sa concep­tion fermée, on est forcé­ment plus coupé du monde exté­rieur, ce qui dans certains cas peut être un gros atout, à vous de voir en fonc­tion de vos besoins.

Metal­lica – Enter sand­man

Le Spirit Pro a défi­ni­ti­ve­ment une écoute analy­tique, avec cepen­dant un son plus boxy et moins ouvert que l’AKG. Ceci est prin­ci­pa­le­ment dû aux hautes fréquences plus en retrait. Les basses fréquences sont lisibles, les diffé­rentes couches de guitares se détachent bien et la voix est intel­li­gible. Les cymbales sont du coup un peu diffé­rentes, moins brillantes sur le Focal, qui mise tout sur les moyennes fréquences. Un carac­tère que l’on peut d’ailleurs retrou­ver sur les enceintes de la marque. La réverbe que l’on peut entendre sur les toms de l’in­tro se fait moins entendre sur le Focal que sur l’AKG, il faudra donc faire atten­tion lorsque l’on dosera la réverbe pendant le mixage, à vous de bien connaître votre casque !

Strauss — Ainsi parlait

Sur cet enre­gis­tre­ment, l’AKG a l’avan­tage de mieux resti­tuer l’es­pace, les trom­pettes sont moins brillantes sur le Focal, et la diffé­rence dans le haut du spectre se fait un peu plus sentir. Le son est légè­re­ment plus étouffé sur le Spirit Pro, et les instru­ments se détachent mieux sur le K 702. Ce dernier garde un avan­tage sur ce titre.

Pour résu­mer, le Focal Spirit Profes­sio­nal est assez diffé­rent du Spirit One que nous avions essayé l’an­née dernière, avec un bas du spectre beau­coup plus fidèle, une meilleure dyna­mique et des médiums bien présents pour un son assez analy­tique. Par rapport au K 702 d’AKG, les hautes fréquences sont plus en retrait, ce qui a pour consé­quence un son plus boxy, un peu moins d’air, des espaces plus confi­nés et parfois des instru­ments qui se détachent moins.

Conclu­sion

Focal, avec son Spirit Profes­sio­nal, nous présente ni plus ni moins que son premier véri­table casque de moni­to­ring. Ne vous fiez pas aux appa­rences, le son déli­vré par ce modèle « Pro » est très diffé­rent de celui du Spirit One que nous avions testé il y a un an, avec un bas bien plus défini et fidèle, et des médiums permet­tant de travailler correc­te­ment. La diffé­rence avec le K 702 se fait prin­ci­pa­le­ment dans le haut du spectre, avec un peu moins d’air et de réverbe dans les mixes. Sa concep­tion fermée peut être un avan­tage dans certaines situa­tions où le bruit exté­rieur est gênant ou la repisse est un problème. Si ses mousses restent confor­tables, le Spirit Pro ne se fait pas pour autant oublier lorsqu’il est posé sur la tête, sûre­ment le prix à payer pour une si bonne isola­tion… À essayer si vous cher­chez un vrai casque de moni­to­ring fermé et que vous avez envi­ron 260 € sur votre compte en banque.

 

 

8/10
Points forts
  • Un bas du spectre lisible
  • Des bons médiums
  • Les mousses à mémoire de forme confortables
  • Deux câbles différents sont fournis
  • Un revêtement très résistant
  • Un look discret
  • Une fabrication soignée
Points faibles
  • Ne se fait pas oublier une fois sur la tête
  • Haut du spectre un peu en retrait
  • Effet mouillé du revêtement discutable
Auteur de l'article Red Led

Je suis rentré dans la musique par la rosace d'une guitare classique et depuis, j'essaie d'en sortir sans trop de conviction.


Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
Auteur de l'article Red Led

Je suis rentré dans la musique par la rosace d'une guitare classique et depuis, j'essaie d'en sortir sans trop de conviction.

cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.