Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
test
36 réactions
Un casque qui donne de l’R
8/10
Partager cet article

Il y a un an et demi, nous testions l’ATH-M70x, version haut de gamme du fameux casque de monitoring ATH-M50x de Audio-Technica, dont l’équilibre spectral nous semblait parfait pour une écoute analytique, le mixage et la production musicale. C’est donc avec grand intérêt que nous testons aujourd’hui sa version ouverte, l’ATH-R70x.

Si les deux casques possèdent le même nombre « 70 » dans leur réfé­rence afin de marquer leur appar­te­nance au haut de gamme de la marque, on constate dès le débal­lage que leur gémel­lité se termine ici. En effet, le R70x est très diffé­rent du M70x d’un point de vue esthé­tique, et cela s’ex­plique simple­ment par leur prin­ci­pale diffé­rence de concep­tion : l’un est ouvert et l’autre fermé.

Audio-Technica ATH-R70x : ATH R70x 1

Le R70x est beau­coup plus impo­sant que son pendant fermé, mais aussi plus léger (210 contre 280 g) et surtout plus confor­table. Si le M70x ne nous avait pas vrai­ment convain­cus de ce point de vue, il faut avouer que le R70x a immé­dia­te­ment mis tout le monde à l’aise avec son support « 3D wing » cher à la marque nippone. C’est simple, une fois posé sur la tête, on l’ou­blie tota­le­ment. De plus, le fait qu’il soit ouvert anni­hile tota­le­ment l’im­pres­sion d’en­fer­me­ment que l’on constate géné­ra­le­ment avec les casques fermés. Vous l’au­rez compris, le confort de ce R70x est remarquable. En revanche, côté isola­tion, que ce soit de l’in­té­rieur vers l’ex­té­rieur ou l’in­verse, c’est quasi nul. Forcé­ment, il est ouvert. À éviter donc en milieu bruyant ou en milieu calme si vous n’êtes pas seul dans la pièce et que vos convives veulent dormir tranquilles.

Côté construc­tion, c’est propre, mais beau­coup de parties restent en plas­tique, on évitera donc de le trim­bal­ler partout et de le maltrai­ter, car il a l’air un peu fragile, beau­coup plus que notre HD650. Dommage pour un casque à 350 €… Au jeu des sept diffé­rences avec le M70x, on notera aussi une impé­dance bien plus élevée (470 ohms contre 35), le desti­nant défi­ni­ti­ve­ment à une utili­sa­tion séden­taire, ce qui est de toute façon souvent le cas avec un casque ouvert. Adieu aussi l’étui rigide du M70x et bonjour la housse souple qui proté­gera seule­ment de la pous­sière. De même, un seul câble est fourni, qui est déta­chable et qui se branche sur les deux oreillettes. Vous l’au­rez compris, le R70x est un casque à utili­ser chez soi, au calme.

Compa­ra­tif et mesure

Depuis quelque temps main­te­nant, nous utili­sons un nouveau proto­cole afin de complé­ter l’écoute compa­ra­tive clas­sique. Avec l’aide précieuse de notre parte­naire Sonar­works (souve­nez-vous, le cali­brage de casques), nous avons le plai­sir de pouvoir vous four­nir des courbes précises de la réponse en fréquence et du taux de distor­sion harmo­nique élabo­rées par des profes­sion­nels, dont c’est le métier de tous les jours dans leur labo­ra­toire. Elle n’est pas belle la vie ?

Pour le test, nous avons décidé de mettre cet ATH-R70x face au HD650 de Senn­hei­ser, une réfé­rence du marché des casques ouverts vendus entre 300 et 350 €.

On commence donc avec la réponse en fréquences du HD650, suivie de celle du ATH-R70x :

Audio-Technica ATH-R70x : HD650 FR

 

Audio-Technica ATH-R70x : R70x FR

Dans le bas du spectre, on peut s’aper­ce­voir que l’ATH-R70x est un peu plus déve­loppé que le HD650 tout en restant raison­nable, avec une bosse n’ex­cé­dant pas les +2 dB, les deux casques commençant à agiter le drapeau blanc à partir de 50/55 Hz. Petit avan­tage donc pour le HD650 qui reste légè­re­ment plus linéaire en dessous de 800 Hz.

Au-dessus, chaque casque a son petit défaut, ou péché mignon, appe­lez ça comme vous voulez. Le HD650 a une petite bosse de 2/3 dB à 1/1,5 kHz et reste ensuite très linéaire (+/- 2 dB !) jusqu’au bout du spectre (18 kHz envi­ron), tandis que l’ATH-R70x est plus linéaire jusqu’à 2 kHz, mais devient un peu plus acci­denté au-delà, notam­ment au-dessus de 7/8 kHz. Si les deux casques figurent clai­re­ment dans la caté­go­rie des « casques plats », le Senn­hei­ser gagne quand même la partie avec des basses et hautes fréquences plus linéaires, et un seul petit acci­dent à 1,5 kHz. L’ATH-R70x a des basses et hautes fréquences légè­re­ment plus déve­lop­pées, et deux petits trous à 2/3 et 5/6 kHz, il est donc un peu moins plat sur la globa­lité du spectre, fata­le­ment.

Audio-Technica ATH-R70x : HD650 THD
 
Audio-Technica ATH-R70x : R70x THD

Côté distor­sion, les deux casques sont vrai­ment excel­lents, avec un petit avan­tage cette fois-ci à l’Au­dio-Tech­nica, mais ça se joue à pas grand-chose. On a clai­re­ment affaire à de très bons casques !

Pour conclure sur les bench­marks, on peut dire que les deux casques sont excel­lents, avec une distor­sion extrê­me­ment faible et une bonne linéa­rité globale. Au jeu du « je suis le plus plat », le HD650 gagne d’une courte tête, mais cela ne se joue à pas grand-chose et nous conseillons au lecteur d’al­ler essayer les deux, le confort pouvant faire pencher la balance en faveur de l’ATH-R70x. De plus, certains préfè­re­ront avoir, dans certaines situa­tions, un spectre un peu plus déve­loppé aux extré­mi­tés quitte à avoir au final un casque un peu moins neutre… Les goûts et les couleurs !

Écoute

Johnny Cash – Hurt

Audio-Technica ATH-R70x : ATH R70x 3

Si les bench­marks nous indiquaient que les deux casques étaient rela­ti­ve­ment proches, l’écoute ne fait que confir­mer cela. Toutes les diffé­rences que nous allons abor­der dans ce compa­ra­tif sont très fines, les deux casques étant tous les deux très bien équi­li­brés.

Sur la voix de Cash, les diffé­rences dans les moyennes fréquences se font un peu ressen­tir, avec un peu plus de nasa­lité sur le Senn­hei­ser et très légè­re­ment plus de sibi­lances sur l’Au­dio-Tech­nica. À noter tout de même que l’ATH-R70x n’est jamais agres­sif malgré ses petites bosses dans le haut du spectre (8 kHz), car il reste malgré tout apaisé dans le haut médium (2/3 et 5/6 kHz). La voix est un peu plus « dans ta face » sur le HD650, ce qui nous semble assez logique vu les mesures entre 1 et 6 kHz. Côté dyna­mique et distor­sion, on est vrai­ment au top sur les deux casques, un vrai plai­sir. Les détails, que ce soit sur les prises de guitare acous­tique (petits bruits de cordes) ou les pistes de voix « fantômes » préa­la­ble­ment effa­cées de la bande magné­tique, sont extrê­me­ment bien retrans­crits sur les deux casques, c’est du pur bonheur. De même, l’équi­libre de tous les instru­ments est très bien respecté, avec un petit plus pour le Senn­hei­ser, qui gagne d’un pouillème.

Michael Jack­son – Libe­rian Girl

Sur la nappe d’in­tro, c’est très compliqué de dépar­ta­ger les deux casques… C’est du même niveau. La voix de Bambi est toujours très (j’in­siste sur le très) légè­re­ment plus nasale sur le Senn­hei­ser et un peu plus creu­sée sur le casque Audio-Tech­nica. Avec tous les instru­ments, le char­ley trans­perce un peu plus le mix avec l’ATH-R70x, à cause de la bosse dans les hautes fréquences. Dans le bas du spectre on détecte aussi très légè­re­ment plus de rondeur sur l’Au­dio-Tech­nica, mais tout cela relève vrai­ment du très léger détail, on parle ici de 1 ou 2 dB pour une fréquence donnée, tout au plus. C’est sûre­ment le compa­ra­tif le plus serré qu’il nous a été donné de faire jusqu’à présent, nos oreilles vont bien dormir ce soir ! On conti­nue quand même de donner l’avan­tage au Senn­hei­ser, car le mix nous parait plus homo­gène, un peu moins creusé.

Gorillaz – Feel Good Inc.

On termine avec cette chan­son de Gorillaz et son bas géné­reux nous permet­tant d’en­tendre une diffé­rence sur la grosse caisse. Le son est légè­re­ment plus sec et moins rond sur le HD650. Nous aurons tendance à préfé­rer cela en mixage afin d’évi­ter le masquage de fréquence et de nous faire bordé­li­ser par ces basses fréquences pouvant deve­nir faci­le­ment turbu­lentes et enva­his­santes. Sur le passage voix/guitare radio, les légères diffé­rences dans le haut médium se font remarquer, avec toujours un peu plus de nasa­lité sur le HD650 et plus de sibi­lances sur l’ATH-R70x. Pour le reste, c’est rela­ti­ve­ment iden­tique.

Audio-Technica ATH-R70x : ATH R70x 4

Pour conclure ces écoutes, rappe­lons que les deux casques demeurent extrê­me­ment proches et excellent tous les deux dans la caté­go­rie des casques ouverts ayant pour mission d’avoir un son le plus neutre possible. Leur linéa­rité dans le bas est exem­plaire, et ce jusqu’à 50/55 Hz, avec moins de 2 dB en plus sur toutes les fréquences situées sous les 800 Hz pour l’ATH-R70x. C’est surtout dans le haut médium et les aigus que les casques diffèrent légè­re­ment, avec une tendance à avoir plus de médiums sur le Senn­hei­ser et plus de hautes fréquences sur l’Au­dio-Tech­nica. Cela a pour consé­quence d’avoir un son légè­re­ment plus creusé avec ce dernier, mais rien qui ne vous empê­chera de travailler.

Rappe­lons aussi qu’il sera toujours possible de faire cali­brer votre casque par Sonar­works, l’ATH-R70x ayant une distor­sion très faible et une dévia­tion très conte­nue sur l’en­semble du spectre (+/-3 dB). Le plug-in n’aura alors que très peu de correc­tions à faire pour avoir une courbe de réponse neutre.

Conclu­sion

Le construc­teur japo­nais est parvenu à propo­ser une version ouverte de son casque haut de gamme destiné au mixage et à la produc­tion musi­cale, l’ATH-M70x, en conser­vant ses prin­ci­pales quali­tés. On gagne même en confort et en linéa­rité dans le bas du spectre (merci le casque ouvert), même s’il sera diffi­cile de l’uti­li­ser ailleurs que chez soi (impé­dance élevée, isola­tion nulle, câble long, construc­tion moins robuste). Dans la même caté­go­rie (autour des 350 €), son compère le HD650 de Senn­hei­ser est globa­le­ment plus neutre, mais l’ATH-R70x reste très proche et sa distor­sion est même légè­re­ment moindre. De quoi pouvoir travailler serei­ne­ment pendant de longues heures sans fati­guer. Pensez quand même à faire des pauses !

  • Audio-Technica ATH-R70x : ATH R70x 2
  • Audio-Technica ATH-R70x : ATH R70x 1
  • Audio-Technica ATH-R70x : ATH R70x 4
  • Audio-Technica ATH-R70x : ATH R70x 3
  • Audio-Technica ATH-R70x : HD650 FR
  • Audio-Technica ATH-R70x : R70x FR
  • Audio-Technica ATH-R70x : HD650 THD
  • Audio-Technica ATH-R70x : R70x THD
  • Sonarworks : Sonarworks Logo

 

8/10
Points forts
  • Léger et confortable
  • Ouvert et peu fatigant, même pendant de longues périodes
  • Globalement, une belle linéarité
  • Une distorsion extrêmement faible
  • Câble détachable
  • Petite housse de rangement fournie
Points faibles
  • Ceux qui veulent la linéarité à tout prix préfèreront le HD650
  • Pour du mix sédentaire seulement (impédance élevée, isolation nulle, câble long unique, construction peu robuste)
Auteur de l'article Red Led

Je suis rentré dans la musique par la rosace d'une guitare classique et depuis, j'essaie d'en sortir sans trop de conviction.


Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.