Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou

Premières recommandations pour le mastering

Home Mastering - 2e partie

Aujourd’hui, nous allons évoquer quelques recommandations qui devraient vous faciliter la vie en situation de mastering.

Accéder à un autre article de la série...

Avant de commen­cer

Le premier conseil que nous pouvons vous donner c’est de travailler en binôme, un qui mixe, l’autre qui maste­rise ; c’est le meilleur moyen de préser­ver la « fraî­cheur » de vos compo­si­tions. En effet, la personne qui mixe un titre aura diffi­ci­le­ment le recul néces­saire pour abor­der d’une oreille neuve le déli­cat virage du maste­ring. Trou­ver un parte­naire n’est pas chose aisée. Cepen­dant, n’ou­bliez pas que vous êtes nombreux sur AF à parta­ger une passion commune pour le son. Pourquoi ne pas mettre la commu­nauté à profit par le biais d’un échange de bon procédé ? Vous n’avez rien à y perdre et le résul­tat risque de vous surprendre dans le bon sens du terme.

Home mastering

Si malgré tout vous souhai­tez impé­ra­ti­ve­ment tout faire vous-même, pensez à cloi­son­ner les tâches. Il y a un temps pour le mix, et un temps pour le maste­ring. Ne commen­cez surtout pas à appliquer des trai­te­ments de maste­ring lors de la phase de mixage, c’est contre­pro­duc­tif au possible (*). Effec­tuez d’abord des mix dont vous êtes content, faites-en un rendu stéréo à la réso­lu­tion la plus haute possible, puis attaquez de nouvelles sessions entiè­re­ment dédiées au maste­ring des fichiers précé­dem­ment obte­nus. Dans l’idéal, lais­sez passer une semaine ou deux avant d’en­ta­mer le maste­ring afin d’éva­cuer de votre mémoire les séances de mixage et avoir ainsi une approche plus neutre.

Dernier point, et pas des moindres, lors du mixage, pensez à préser­ver une certaine marge de manœuvre au niveau dyna­mique pour le maste­ring. Concrè­te­ment, cela se traduit par des crêtes ne tapant pas plus haut que −6 dBFS et un niveau moyen oscil­lant autour des −18 dB RMS. Ainsi, vous aurez large­ment de quoi voir venir.

* Ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dis, je ne suis pas contre l’uti­li­sa­tion de trai­te­ments sur le bus master d’un mix, bien au contraire! Je fustige juste cela lorsque c’est fait dans une optique de maste­ring alors que vous êtes en cours de mixage.

Condi­tion d’écoute 

Un mot main­te­nant concer­nant l’écoute. S’il est indis­pen­sable de connaître à fond le couple formé par vos moni­teurs et le lieu dans lequel vous êtes pour mixer correc­te­ment, c’est encore plus vrai en situa­tion de maste­ring. Pour en savoir plus, nous vous encou­ra­geons à lire l’un de nos précé­dents articles sur le sujet. 

Home mastering

D’autre part, l’oreille humaine a une fâcheuse tendance à très vite s’ha­bi­tuer à tout. Afin d’ef­fec­tuer une remise à zéro de vos esgourdes, pensez à écou­ter de temps en temps un morceau de réfé­rence de votre choix, de préfé­rence dans le même style que celui sur lequel vous travaillez. Enfin, est-il néces­saire de préci­ser que des pauses régu­lières sont néces­saires pour vous prému­nir de toute fatigue audi­tive ? Comp­tez entre 5 et 10 minutes de repos toutes les heures mini­mum.

Malgré ces conseils, sachez que de toute façon il vous faudra forcé­ment passer par un long travail d’écoute test sur diffé­rents systèmes pour vous assu­rer que le fruit de vos efforts est conforme à vos attentes dans n’im­porte quelle situa­tion. En effet, il est impos­sible d’être abso­lu­ment sûr que votre master sonne correc­te­ment ailleurs que chez vous sans cela… À moins que vous ayez à dispo­si­tion un local aménagé par un acous­ti­cien, mais dans ce cas, cette série d’ar­ticles ne vous est pas desti­née !

Bref, une fois que vous êtes satis­fait de votre maste­ring, multi­pliez les écoutes sur tous les systèmes possibles et imagi­nables : voiture, chaîne hifi grand public, lecteur MP3, télé­vi­sion, système home-cinéma, etc. Et si un détail vous chif­fonne, n’hé­si­tez pas à vous remettre à l’ou­vrage jusqu’à être plei­ne­ment comblé. Certes, c’est un proces­sus long. Mais après tout, le temps est votre prin­ci­pal avan­tage face à un maste­ring profes­sion­nel alors profi­tez-en !

La prochaine fois, nous abor­de­rons la ques­tion de la métho­do­lo­gie propre au maste­ring. 

 

← Article précédent dans la série :
Introduction au mastering maison
Article suivant dans la série :
La méthodologie pour le mastering maison →

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.