Devenir membre
Devenir Membre

ou
Continuer avec Google
Connexion
Se connecter

ou
Se connecter avec Google
Agrandir
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
Tonehammer Bowed Grand Piano
Photos
1/2

Test Tonehammer Bowed Grand Piano

Piano acoustique virtuel de la marque Tonehammer

Écrire un avis ou Demander un avis
Des pianos pas comme les autres
8/10
Partager cet article

La sortie du Montclarion Hall Piano nous donne l’occasion de présenter toute la gamme de pianos signés Tonehammer, qui se distinguent par la même approche originale que celle qui préside à tous leurs instruments.

 

Tonehammer Pianos

En dehors de toutes les percus­sions, étranges ou tradi­tion­nelles, des sono­ri­tés basées sur des instru­ments réels ou inven­tés, et des biblio­thèques dédiées à la voix soliste ou chorale, Tone­ham­mer s’est aussi penché sur le piano, mais à sa manière. Encore une fois, le but de l’édi­teur est de propo­ser des instru­ments qui soient très évoca­teurs, suscep­tibles de créer une émotion, un ressenti ou plus simple­ment un effet, en gardant en ligne de mire le côté ciné­ma­tique, indis­so­ciable des produits de l’édi­teur.

 

Il est vrai qu’en matière de pianos, quand vient l’heure du choix, le nombre de pianos propo­sés par la quasi-tota­lité des éditeurs ne simpli­fie pas la tâche. Entre les récents pianos de Synthogy (voir test ici), le VSL Impe­rial, les East West QL Pianos, le Galaxy Stein­way, les instru­ments signés Acous­tic­sampleS ou Imper­fect Samples, le Piano­teq, The Grand, les pianos Native déri­vés d’Akous­tik Piano et le Alicia’s Keys, le Eighty Eight de Soni­vox, les instru­ments d’Édi­tion Burmann, ceux de PMI, l’Ex­ten­ded Piano de Sonic­cou­ture, etc., il n’est pas évident de s’y retrou­ver, surtout que les besoins peuvent être très diffé­rents. On voudra un piano passe-partout, ou alors avec beau­coup de carac­tère, ou un piano abîmé, ou trafiqué, ou joué avec des tech­niques inha­bi­tuel­les…

 

La palette propo­sée par l’édi­teur avec ses cinq instru­ments, Granny Piano, Bowed Grand Piano, Plucked Grand Piano, Emotio­nal Piano et Mont­cla­rion Hall Piano est très large. Partons à la décou­verte du 88 notes vu par Tone­ham­mer.

 

Intro­du­cing the pianos

 

Premiè­re­ment, les instru­ments ne répondent pas aux mêmes contraintes. Granny Piano et Mont­cla­rion Hall Piano sont des biblio­thèques program­mées pour la version complète de Kontakt (à partir de 3.5.1), pouvant être utili­sées avec le Kontakt Player, mais seule­ment pendant 30 minutes. Bowed Grand Piano, Plucked Grand Piano et Emotio­nal Piano sont quant à elles des biblio­thèques Powe­red-By-Kontakt, utili­sables avec Kontakt ou Kontakt Player à partir de la version 4.1.1 (on appel­lera les pianos par leur premier nom à partir de main­te­nant…).

 

Machine de test

 

MacPro Quad Xeon 3,2 GHz

OS 10.6.5

Logic 9.1.3

Kontakt 4.1.3

Bowed Grand Piano

Emotio­nal Piano

Granny Piano

Mont­cla­rion Hall Piano

Plucked Grand Piano

Toutes s’ins­tallent via le TH Down­loa­der, une appli­ca­tion Java dans laquelle on renseigne le code fourni lors de l’achat (à double fonc­tion de mot de passe pour le télé­char­ge­ment et de numéro de série pour l’au­to­ri­sa­tion des biblio­thèques Powe­red-by-Kontakt via le Service Center de Native Instru­ments), et qui se charge de rapa­trier sur l’or­di­na­teur tous les fichiers. Une fois le tout installé, on se retrouve avec cinq dossiers de taille variable. Bowed offre 47 programmes Kontakt, 891 échan­tillons, 1.4 Go instal­lés (compres­sés via le format loss­less de Native, avec un rapport de 2:1), pour Emotio­nal c’est 33/1800/4,81 Go, Granny offre 21/707/949 Mo (plus des programmes exs24 et sfz) et Plucked comporte 16/1406/2,6 Go. Tous ces pianos sont stéréo, avec une seule posi­tion de micros.

 

Un peu à part, le Mont­cla­rion offre trois posi­tions de micros, 34 programmes, 2756 échan­tillons pour un total de 7,7 Go instal­lés (format wave).

 

Chaque instru­ment offre de nombreuses varia­tions, y compris des programmes très trafiqués, et des versions Lite, pour les machines moyen­ne­ment puis­santes et/ou pauvres en RAM et à l’in­verse parfois des programmes Hi-Mem, pour les ordi­na­teurs bien pour­vus en RAM. Le Mont­cla­rion propose en plus des Multis, regrou­pant les trois posi­tions de micros (de la place de l’ins­tru­men­tiste, à six mètres, à 30 mètres).

 

Granny, comme vous avez…

 

Tonehammer Old Granny Piano

Chro­no­lo­gique­ment, c’est le premier piano réalisé par Tone­ham­mer. L’édi­teur a choisi d’échan­tillon­ner un vieux piano droit sans marque (âgé de 60 à 70 ans selon le livret), qui n’a pas été entre­tenu depuis des lustres, et dont l’état géné­ral n’est pas brillant. Vrai­ment désac­cordé, Granny a aussi perdu des cordes dans les aigus, et fait entendre un bruit très présent de frappe et de retour de touche, comme on peut l’en­tendre ici :

 

 

 

00:0000:00

 

 

 

Tonehammer Old Granny Piano

Néan­moins, l’ins­tru­ment a son charme, même désac­cordé. L’édi­teur a fourni plusieurs presets Untu­ned, puis les mêmes Tuned. Le piano est dispo en version Soft et Bright, et plusieurs programmes reprennent les précé­dents avec un réglage Tone commandé par la molette. Sont aussi présents des programmes utili­sant des impul­sions maison, Tunnel, Studio, Stair­well, Alley, Garage et Subway, et la réverbe à convo­lu­tion de Kontakt. On peut modi­fier leurs réglages grâce aux fonc­tions d’édi­tion. Impulses que l’on pourra réuti­li­ser avec bonheur sur d’autres instru­ments Kontakt, puisqu’elles sont livrées dans un dossier séparé. On trouve aussi trois presets faisant appel à du sound design, sans souci de réalisme.

 

 

00:0000:00

 

 

Dans le cadre ciné­ma­tique, les diffé­rents pianos seront idéaux pour illus­trer un moment nostal­gique, une ambiance enfan­tine.

 

 

00:0000:00

 

 

Les plus justes fonc­tion­ne­ront parfai­te­ment sur des ambiances piano-bar, jazz bastringue, pour des vieux blues, du boogie, etc. si l’on pense à éviter les notes manquantes ou problé­ma­tiques. L’ins­tru­ment dégage une atmo­sphère indi­cible, et tous les pianistes ont connu ces moments où l’on se retrouve en vacances, chez un ami, de la famille, où l’en­vie de jouer prend, et ne peut être comblée que par le vieux piano déglin­gué qui traîne là. Et qui malgré son désac­cord, ses notes manquantes, sa réponse aléa­toire, fina­le­ment donne satis­fac­tion et un retour insoupçon­nable à l’ori­gine. Granny a le même effet.

 

Quel drôle de son, qu’est-ce ?

 

Tonehammer Bowed Grand Piano

Chan­geons de registre. Bowed et Plucked sont deux biblio­thèques construites à partir du piano utilisé pour Emotio­nal (voir plus bas). Le but est, plutôt que de propo­ser deux ou trois pianos diffé­rents, d’en présen­ter un seul que l’on peut jouer de trois façons : tradi­tion­nelle avec Emotio­nal, cordes pincées ou marte­lées avec Plucked et cortes frot­tées avec Bowed. Sans être fonda­men­ta­le­ment nova­teur, le concept est inté­res­sant et garant d’une cohé­rence sonore qui peut être précieuse dans certaines confi­gu­ra­tions.

 

Les deux instru­ments utilisent une inter­face commune et origi­nale, très Old America, avec néan­moins quelques diffé­rences entre les deux pianos. D’abord Adjust­ments, qui offre les réglages Attack, Dyna­mics, Release, Swell, Pedal Vol et Rel Vol, un choix Harp ou Dulci­mer pour Plucked Piano et Hamme­red Piano et Swell, Dyna­mics, Pedal Vol, Rel Vol, Attack et Legato pour Bowed. La plupart de ces fonc­tions ont été détaillées dans le test de Requiem Light, rappe­lons que le Legato est poly­pho­nique, et du côté nouveau­tés, Pedal Vol est le réglage du niveau du son produit par la pédale de sustain et Rel Vol le niveau des échan­tillons de release. Concer­nant Bowed, le Legato dispose en plus d’un réglage Amount (propor­tion de l’ef­fet legato) et Time (sa durée). Bien entendu, et à la diffé­rence de Requiem, ce legato est arti­fi­ciel, puisqu’il ne peut y avoir d’échan­tillons de legato réel sur un piano…

 

Voici le piano dans son utili­sa­tion basique, sachant qu’on dispose de trois programmes de base, Bowed Grand Piano, Stac­cato et Short Release.

 

 

00:0000:00

 

 

L’édi­teur a aussi offert 24 programmes Drones (excel­lente idée, le maté­riau s’y prêtant parti­cu­liè­re­ment bien) et neuf FX, incluant divers glis­san­dos, des boucles, des grat­te­ments avec les ongles, etc.

 

 

00:0000:00

 

 

 

Tonehammer Plucked Grand Piano

 

Plucked, avec Harp, propose un compor­te­ment parti­cu­lier : une fois le bouton enclen­ché, les notes résonnent jusqu’à ce qu’on appuie sur la pédale de sustain, qui les coupe. Et Dulci­mer offre un effet de rebond du maillet, avec trois options, le nombre de répé­ti­tions (Echo), la pente de chute de volume des rebonds (Velo­city) et le retard entre les rebonds. Les deux instru­ments offrent une section d’ef­fets avec para­mètres indé­pen­dants, compre­nant Vibrato, Tremolo et Panner, très inté­res­sants dans le contexte. 10 programmes FX sont dispo­nibles, variés et très bien conçus.

 

On enten­dra ci-dessous le Plucked Grand en accom­pa­gne­ment, avec une mélo­die en mode Dulci­mer, puis la même chose avec Hamme­red Grand. Je ne l’ai pas fait pour cet exemple, mais l’idéal est d’as­si­gner un contrôle Midi au nombre de répé­ti­tions, et de les faire varier en fonc­tion de ce qui est joué.

 

 

00:0000:00

 

 

Tonehammer Plucked Grand Piano

Une section Reverb & Tone offre un EQ trois bandes avec bypass ainsi que la réverbe à convo­lu­tion de Kontakt, agré­men­tée de 45 (!) impul­sions maison, de l’es­pace clas­sique à des effets de sound design. Elles sont de très bonne qualité, et les impul­sions spéciales sont assez éton­nantes. Dommage de ne pouvoir en béné­fi­cier ailleurs, limite due au format verrouillé des biblio­thèques Powe­red-by-Kontakt.

 

 

00:0000:00

 

 

L’édi­teur a aussi inté­gré à quelques programmes un arpé­gia­teur, qu’il appelle Uber­peg­gia­tor. L’ap­pel­la­tion n’est pas usur­pée. On dispose d’une acti­va­tion, normale ou tenue, d’un calage ryth­mique (du 1/128e à une mesure, avec des tas de réso­lu­tions complexes, chouette), du nombre de répé­ti­tions des notes avant de passer à la suivante et du volume de ces répé­ti­tions, de la durée, du déca­lage ternaire, de Pitch, un effet de varia­tion de la hauteur très étrange, du sens de l’ar­pège et d’un mode Midi Thru, qui permet de jouer des notes norma­le­ment au-dessus de l’ar­pège, bravo, c’est très bien pensé ! Mais ce n’est pas fini : on peut aussi dessi­ner graphique­ment la vélo­cité des notes arpé­gées (jusqu’à 16 pas, une fonc­tion de l’Ar­peg­gia­tor inclus dans Kontakt) mais surtout on peut l’as­si­gner à une gamme (Key) et à un mode parmi 23 diffé­rents, de majeur à semi-dimi­nuée (Loc#9). L’ex­cel­lente nouvelle est qu’on peut sauver l’Uber­pe­gia­tor sous forme de preset de script dans ses petits dossiers perso, puis le réuti­li­ser avec d’autres programmes. Certes, on perd l’in­ter­face graphique et les boutons, mais cela a-t-il de l’im­por­tance ?

 

Quel beau son, qu’est-ce ?

 

Tonehammer Emotional Piano

On conti­nue avec Emotio­nal. Ce piano, qui a donc servi aux deux autres ci-dessus est présenté comme un piano pour l’image, pour l’émo­tion, et dont la qualité première devait être la douceur, la rondeur, un son plein et chaleu­reux.  L’édi­teur raconte comment il a mis des années à trou­ver le bon piano (et donc peu importe sa marque), en appor­tant une atten­tion toute parti­cu­lière aux niveaux les plus bas plutôt qu’aux plus élevés, sans approche de préci­sion clinique et/ou tech­nique.

 

 

 

Tonehammer Emotional Piano

L’in­ter­face du piano est extrê­me­ment simple : une enve­loppe trois segments (A/D/R), un réglage de Dyna­mics (réponse du piano au jeu), un de volume des sons de la pédale de sustain, un bouton High Damping permet­tant de simu­ler la présence d’étouf­foirs au-dessus de Mi5 (ce qui n’est pas le cas dans la réalité), un EQ trois bandes avec bypass, la réverbe à convo­lu­tion de Kontakt et des impul­sions maison (21 dans le menu dérou­lant, et 42 dans le dossier Impulse de la biblio­thèque), ainsi qu’un réglage Dry et un Wet. On dispose de quelques presets dont un simu­lant un certain piano âgé. Et c’est tout.

Il faut dire que le son du piano parle de lui-même. Dans l’exemple suivant, on entend d’abord le preset Master, puis le même preset avec une des impul­sions Mystery de l’édi­teur.

 

 

00:0000:00

 

 

Allez aussi écou­ter les démos chez l’édi­teur (ainsi que celles des autres pianos). À titre person­nel, j’étais depuis long­temps à la recherche de ce type de son, pour des occa­sions très parti­cu­lières. La seule solu­tion que j’avais trou­vée était d’en­re­gis­trer le Stein­way de l’Ivory I en jouant très douce­ment, puis de compres­ser forte­ment le son (bonjour les prises de tête sur le relea­se…). Là, Emotio­nal est tout simple­ment parfait.

 

Tonehammer Montclarion Hall

Que pouvait donc nous propo­ser l’édi­teur en termes de piano après Emotio­nal ? Eh bien une autre approche. Le Mont­cla­rion est donc un piano enre­gis­tré dans une chapelle à l’acous­tique très spéciale, cette acous­tique ayant été la moti­va­tion première de l’en­re­gis­tre­ment (elle a servi à d’autres banques de l’édi­teur). Et pour coller à cette démarche, le piano a été enre­gis­tré selon trois posi­tions de micros (voir plus haut) que l’on pourra utili­ser dans le cadre des programmes Multis.

 

L‘in­ter­face est là aussi simple, avec quelques réglages, une enve­loppe A/R, un potard Dyna­mics, les volumes de la pédale et des échan­tillons de relâ­che­ment, un EQ trois bandes avec médium semi-para­mé­trique, et la réverbe à convo­lu­tion dotée de 40 impul­sions maison. Mais pourquoi donc une réverbe alors que c’est celle du lieu qui a conduit à ce piano ? Parce que les échan­tillons Close pour­ront en béné­fi­cier pour emme­ner le piano vers d’autres hori­zons sonores. Et dans ce cas, more isn’t less…

 

On enten­dra les trois posi­tions de micros sépa­ré­ment puis regrou­pées.

 

 

00:0000:00

 

 

 

Tonehammer Montclarion Hall

 

 

Mais la biblio­thèque ne se contente pas des programmes tradi­tion­nels : l’édi­teur a aussi inclus de nombreux programmes d’ef­fets, de percus­sions, de brui­tages direc­te­ment effec­tués sur l’ins­tru­ment, mais aussi faisant appel à du sound design ou les ambiances de la chapelle et de l’ex­té­rieur…

 

 

 

 

 

00:0000:00

 

 

On est d’au­tant plus surpris de la qualité sonore quand on regarde comment l’ins­tru­ment est conçu : il n’y a que quatre layers (avec cross­fades) pour les notes normales et quatre layers pour les échan­tillons de relâ­che­ment…

 

Bilan

 

Tone­ham­mer a la répu­ta­tion (justi­fiée) de prendre les chemins de traverse en matière d’échan­tillon­nage, en propo­sant des instru­ments rares, voire maison, ou des condi­tions d’en­re­gis­tre­ment parti­cu­lières sur des ensembles (voire la série des Epic). Ce qui ne l’em­pêche pas de s’at­taquer à des sons plus communs, comme les chœurs et le piano, tout en gardant une approche parti­cu­lière, avec une égale réus­site. Il y a d’abord l’ori­gi­na­lité des Bowed et Plucked, car même si on a pu rencon­trer ici ou là des biblio­thèques théma­tique­ment simi­laires, aucune n’ar­rive à la qualité de celles-ci, qui en plus de leur excel­lence sonore, proposent de nombreux bonus (arpé­gia­teur, programmes sound design, impul­sions, etc.).

 

Côté plus tradi­tion­nel, Emotio­nal est un cas unique, aucun des pianos virtuels actuels n’ayant cette qualité de rondeur parti­cu­lière. C’est un de mes pianos favo­ris. Mont­cla­rion quant à lui dispose d’une acous­tique parti­cu­lière, et les modes Multis sont très inté­res­sants pour créer une ambiance qui réponde parfai­te­ment au souhait de départ. Niveau reproches, on remarquera quelques très légers mouve­ments de phase, surtout avec Emotio­nal et Mont­cla­rion ; il suffira de resser­rer un peu l’image stéréo (les modi­fi­ca­tions à faire sont suffi­sam­ment légères pour ne pas alté­rer le son) et tout ira bien. Et il faut quand même comp­ter une machine puis­sante bien pour­vue en RAM et/ou avec disques durs rapides.

 

On peut voir cette série comme plusieurs instru­ments indi­vi­duels, mais aussi comme un bundle complet, offrant quasi toutes les ressources en termes de son de piano (manque peut-être un piano préparé), avec une qualité sonore irré­pro­chable (Mont­cla­rion en 24 bits, aucun bouclage sur les release sauf dans les programmes FX ou Drones, pas de problème de justesse, de layers, etc.) pouvant complé­ter (ou non) un instru­ment plus “tradi­tion­nel” comme on en trouve chez d’autres éditeurs. En tout cas, le bundle complet ne coûte que 389 $ (à peu près 295 euros lors de la rédac­tion de ce test), ce qui, en regard de la qualité du contenu, est plus qu’une excel­lente affaire.

8/10
Points forts
  • Qualité sonore
  • Qualité de programmation
  • Originalité
  • Pas de bouclage sauf effet spécial
  • Nombreux programmes traditionnels
  • Nombreux programmes d’effets, drones, etc.
  • Legato de Bowed
  • Dulcimer de Plucked
  • Uberpeggiator
  • Impulsions maison de très bonne qualité
  • Inventivité des impulsions FX
  • Interface et réglages des Bowed et Plucked
  • Prix
Points faibles
  • Encapsulage Kontakt de certaines bibliothèques
  • Pas d’accès aux éditeurs de Kontakt pour Emotional
  • Pas d’accès extérieur aux impulsions de Bowed et Plucked
  • Phase à surveiller sur certains programmes
  • Machine puissante et RAM en quantité exigées

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.