Tous les avis sur Pioneer Toraiz SP-16

  • J'aime
  • Tweet
Note moyenne :3.9( 3.9/5 sur 8 avis )
 2 avis25 %
 4 avis50 %
 1 avis13 %
 1 avis13 %
Insatisfait(e) des avis ci-contre ?
Comparer les prix
Test de la rédaction
  • 24/10/16Test de la boîte à rythmes Pioneer Toraiz SP-16

    Test de la boîte à rythmes Pioneer Toraiz SP-16 - The rhythm of the night

    Présentée avant l’été, la SP-16 marque l’entrée de Pioneer sur le marché des instruments de musique électronique. Avec ce séquenceur-échantillonneur haut de gamme, la marque entend bien frapper un grand coup. Powa !

Avis des utilisateurs
Mariedu0121/01/2019

L'avis de Mariedu01"Une édition trop limitée"

Pioneer Toraiz SP-16
Cet avis à été rédigé en se basant sur la version (OS) 1.50 du Toraiz sp16.

Depuis combien de temps possédez vous la Toraiz sp16 ?

Je l'ai achetée neuf en février 2018. J'ai décidé de poster un avis 1 an plus tard, car c'est une machine qui ma beaucoup déçu et frustrée.

Pour quels styles de musique et dans quel contexte (studio, concert, etc.) utilisez-vous ce séquenceur/sampler ?

Je l'utilise en studio pour de la musique électronique et pour des instrumentales de hip hop

Vous semble-t-il solide et bien fini ? Sa prise en main et son ergonomie sont-elles simples ? Disposez-vous de fonctions avancées pour éditer vos séquences ?

- Elle me semble solide et bien fini, les 16 pads sont très réactif et réglable, les potentiomètres bien encrés et n'on pas de jeu, les 6 potards sous l'écran (cranté) me semble un peu fragile et j'aurai aimé des potentiomètres sans cran (lisse) mais ce n'est qu'un détail...

- Sa prise en main est rapide, idéal pour un débutant, tous est trés intuitif, et le grand écran est bien pensé.

- Le séquenceur est bien mais limité a 4 bars..., on peu enregistrer en temps réel (finger drumming), ou bien en mode step en appuyant sur les touche de pas en bas.
La quantification peu se faire sur 1/32, 1/16T, 1/16, 1/8T ou 1/8 de mesure.
On peu faire des sorte d'automation, mais sur un nombre limité de paramètre.


- Par projet on a 16 tracks (samples/échantillons), 16 scènes (avec un sample différent pour une même track) et 16 patterns (Qui sont des variations de motifs : il partage le même sample mais avec une rythmique différente pour la même track).
Chaque motif possède une longueur de 4 à 64 pas (Il y a 4 mesures de 16 pas)
Un sample peux faire jusqu'à 64 seconde.

La fonction "arranger" permet de modifier sommairement les rythmes créés, copier, coller, répéter.

- La section effet comporte 10 effets (Chorus, Flanger, 2 band EQ, Filter, Delay, Lo-fi, Compressor, Distortion, Phaser, Ducker)
- 1 effet par track ou bien un effet sur le master.
- 1 LFO par piste avec destination assignable du paramètre de modulation du LFO (amp env, FX, playback)
- Les filtres DSI sont de très bonne qualités (HP, LP : drive et résonance). On peu le mettre en master ou seulement sur une piste. Je m'amuse bien a jouer du cutoff sur les tracks :bave:

Quel est votre avis sur la partie Sampling ? Que pensez-vous des possibilités d’édition et de traitement ?

La partie sampling permet de sampler tous les sons qu'on souhaite a partir d'une source audio externe ou en interne (synthé,platine vinyle, cd...)
On peux régler le pitch, start, end, longueur de lecture, reverse, bpm, slice (découpage sur les 16 pads).

Quelles sont les choses que vous appréciez le plus et le moins ?

Les plus :

- Intuitive : Très bon workflow, on peu créer rapidement sans avoir besoin de passer ces jours sur le manuel. Le grand écran est également appréciable
- Filtre DSI de très bonne qualités
- Une gestion du midi simple mais efficace
- Les sorties séparées
- Mémoire interne confortable

Les moins :

- Le rapport qualités/prix
- L'édition en temps réel qui n'est pas très poussée
- La non possibilité de mettre plusieurs samples et effets sur une même track
- Le fait que se ne soit finalement que du sample (j'entend par la qu'il n'y a pas de module de synthèse pour créer)
- Le son que je trouve trop "propre", elle n'a pas de grain, pas d'âme
- Pas de vrai enveloppe ADSR

Conclusion :

La Toraiz sp16 est un sampler/séquenceur autonome très intuitif pour un débutant mais qui me frustre à cause d'une édition pas assez poussés des patterns, effets ou même des samples...
Du coup passé les premières semaines d'utilisation du sampler, j'ai vite trouvé la Toraiz sp16 ennuyeuse et finalement assez limité...
Et pour un prix neuf qui tourne autour de 1400 euros, je trouve le rapport qualité/prix très mauvais...
Je ne referais pas ce choix, même sur de l'occasion à la date de cet avis, le prix est encore trop élevé.

Du coup je suis retournée vers d'ancienne station de travail hardware qui font, je trouve beaucoup mieux dans ce domaine pour un prix soit identique en neuf à l'époque, que l'on retrouve aujourd'hui 3 fois moins chère en occasion mais bien plus efficace (yamaha rs7000 pour n'en citer qu'une)
admermoz25/10/2018

L'avis de admermoz"Une belle machine, autonome, bien conçue, assez polyvalente"

Pioneer Toraiz SP-16
Produit de qualité, finition soignée, bonne ergonomie, mémoire confortable (5Go).
Assez facile de composer des motifs et des songs. Base de sons assez orientée hip hop, electro, D&B, etc, mais quand même des sons d'instrument classiques. Echantillonnage très simple à faire, et on peut facilement ensuite sélectionner la partie du sample qu'on veut utiliser. Effets additionnels utiles, même si on ne peut pas en utiliser plusieurs en même temps. Filtres Dave Smith, de bonne qualité bien sûr ! Le gros avantage est que la machine est autonome, pas besoin de la connecter à un ordinateur. Mais si vous utilisez déjà un ordi comme base pour votre musique, et que vous avez d'autres moyens pour échantillonner, autant acquérir une surface de contrôle type Maschine et jouer les sons qui sont dans l'ordinateur : c'est nettement moins cher, et la palette de sons doit pouvoir être plus importante.
GINER03/09/2018

L'avis de GINER"très belle bete!"

Pioneer Toraiz SP-16
J utilse le toraiz pour faire de la musique électro essentiellement mais aussi pour des explorations sonores diverses. Il me permet de sampler mon virus dont j utile les nappes et basses entre autres. L objet est beau, solide et ergonomique. Tout est simple si l on se donne le temps de l etudier; pour ce faire j ai recours aux videos youtube et forums.
Très bonne qualité sonore, péchue et ronde. L'edition est simplissime (dans le bon sens); les boucles sont recalées au bon tempo sans rien faire et edition graphique très bien, seul hic; les effets peu nombreux mais de bonne facture. Les mises à jour suivantes combleront ce défaut de jeunesse j espère.
Excellente affaire à ce prix.
ZiggyH03/09/2018

L'avis de ZiggyH"Tres bon son. Bonne ergonomie. Les + : le filtre Dave Smith, les 8 sorties séparées"

Pioneer Toraiz SP-16
Tout type de musique electro, perso je fais du down tempo / trip hop.
Je l'avais acheté pour faire du live et du studio.
L'edition des samples est tres intuitive et facile grace a l’énorme écran tactile.
La finition est impeccable. C'est du costaud.
Le filtre Dave Smith sonne tres bien.
La mienne est a vendre, pas asse de temps pour m'en servir.
Gregory K.16/12/2017

L'avis de Gregory K."Bon sampler"

Pioneer Toraiz SP-16
Très bon sampleur, intuitif, pas mal d'effets à dispo avec les différentes mises à jour.

Seuls hics à mon sens, la non possibilité de lisser le passage d'une track à une autre en mode live et le fait qu'il n'y ait par projet que 16 scènes possible (donc au bout de 16 scènes, il faut charger un nouveau porjet, et donc faire un blanc si vous avez envie de ne jouer que sur la Toraiz) mais bon en général, on utilise le Toraiz avec un clavier ou des platines donc ça ne gène pas forcément.

Sinon les potards sont de qualité, robuste, et permet, à la fois en production et en live des prestations intéressantes.
L'écran est top, bonne dimension, et la gestion des effets et affectations par pad est vraiment réussie.
Kea15/03/2017

L'avis de Kea"L'intuitif au bout des doigts"

Pioneer Toraiz SP-16
Pour parler du Toraiz j'évoquerais d'abord la qualité de fabrication. Le chassis métal fait très bonne impression, tout comme les potards, quand aux pads ils sont très réactifs et hyper agréables à utiliser. Bon point: la luminosité des pads et de l'écran est modifiable, ce qui fait moins fête foraine (salut la TR8...).

L'ergonomie est réussie, on a tout les avantages du sampleur/séquenceur en une machine. Les 16 pas sur le bas de la machine sont pratiques pour faire évoluer une séquence en temps réel, les boutons rotatifs sous l'écran modifient les paramètres situés au-dessus d'eux sur l'écran (tiens, salut l'Octatrack...), les boutons mute, slice et scale pour interagir en live. Plus des raccourcis (shift + mute= solo...)
Le slider avec la fonction repeat est parfait pour les roulements de batteries.

L'écran est vraiment parfait, réactif, clair et de la bonne taille. Tout se fait rapidement passer 2/3 jours dessus.
Passer d'une scène à l'autre ou d'un pattern à l'autre est vraiment enfantin. On met en reverse un sample, on joue sur les paramètres d'un effet (pour le moment, on espère un 2eme dans une maj prochaine).

Maintenant, passons aux choses sérieuses, le son. Alors là, les filtres de DSI sont juste monstrueux, et en plus on peut les mettre sur chaque pad maintenant et plus seulement la sortie master.
On sample en direct sans arrêter le séquencer, le son est nickel, clair. C'est sûr qu'on le prendra pas pour émuler un sp 1200...(on a quand même un effet lo-fi pour salir si on veut).

Le sequencing midi est ... enfantin également. Tout se fait en touchant l'écran 2 fois (lui spécifier que c'est un track midi que l'on veut et le choix du canal). On peut séquencer un module externe polyphonique et jouer par dessus en mode scale (très pratique avec les petits boutique roland par exemple).

Conclusion
A ce jour, on peut voir que l'instrument est déjà très opérationnel et pourra convenir à des utilisations variées. Je suis très confiant concernant les maj à venir car Pioneer a respecté sa feuille de route, annonçant même aujourd'hui un partenariat avec Splice par exemple.
La contrainte des 32 secondes max par sample a des chances d'être levée si on en croit leur forum.
C'est sûr qu'il ne remplacera pas un Octatrack et si on recherche un instrument dans lequel ce dernier excelle (Glitch) il faut mieux passer son chemin. Mais la facilité d'utilisation et la qualité à bien des niveaux (sorties séparées...) en font un outil sans équivalent pour le moment. A voir face à l'arrivée des Akai bien sûr.



BSM3D11/01/2017

L'avis de BSM3D"Toraiz or not Toraiz ?"

Pioneer Toraiz SP-16
Depuis longtemps le marché des groovebox ce limite à des "gadgets", le temps ou la MC 505 régnait est loin, depuis... bien sûr il y a eu la MC 909 (ne parlons pas de la MC 808...); la série Electribe, le Spectralis, et puis Elektron avec l'Octatrack... autant dire que j'en ai connue des GrooveBox ;)

c'est machines sont soit dépassées, soit trop complexes,... et puis voilà le Toraiz, une surprise dans ce microcosme des groovebox (même si elle se nomme Sampleur workstation, c'est pour moi une groovebox).

Les groovebox digne d'être de véritable studio autonome ne cour pas les rues et le prix demandé peut-être "justifiable" si la bête tient ses promesses, bon comparé à une Elektron c'est un peu plus cher mais si la simplicité et l'ergonomie sont au rendez-vous ça vaut bien quelques centaines d'euros supplémentaire non?

L'idée d'enfin avoir une machine complètement autonome avec un écran clair et lisible m'a franchement séduit, la venue de l'os 1.2 et la gestion du MIDI (16 pistes possibles), le style P-Lock etc on eu raison de moi et j'ai craqué :)

En route pour de longues heures de tests et amusement ;)

Au niveau de la robe, c'est une machine bien construite, solide et la qualité sonore au premier allumage est propre, aucun grain particulier, clair comme du cristal, on aime ou pas...comme les tables de mixages DJ de la même marque.

Elle peut se connecter à presque tout : usb link, RJ 45, Midi (il manque du CV, mais bon ce n'est pas la cible de l'utilisateur de cette machine orientée live et dj) la connectique audio est complète : 8 sorties et 2 entrées audio. Sur ce point dommage que l'entrée ne possède pas un Préampli Phono (comme vient de le faire Akai avec la MPC live) pour permettre pas de brancher une platines vinyles directement (pour le sampling ça tombe sous le sens) Le Manque d'un pré-ampli phono limite aussi bien son usage en live que recherches de sons en studio, il faut passer par une table de mixage ou alors brancher un CDJ voir un synthé...

Au niveau de l'interface la gestion des projets, la navigation tactile, etc ne pose aucun problème particulier, c'est simple, logique et ergonomique !! Sauf peut-être la partie mixage qui n'est pas tactile et demande de nombreux tours d'encodeur, en live c'est inutilisable sauf si vous faite du low tempo ou de l'ambient.

La gestion des samples est également hyper intuitive, la navigation parfois un peu longue si vous avez bien chargé le Toraiz, un p'tit truc un peu rébarbatif c'est quand vous décidez de changer de sample sur une track, le curseur de sélection ne revient pas directement sur celui actif et donc il faut parfois re parcourir toute l'arborescence.

La gestion du midi est d'une simplicité remarquable, rapide et efficace. Maintenant ce n'est pas le séquenceur midi le plus complet c'est même basic, mais simple à utiliser à coté de l'Octatrack d'Elketron ou d'un bon vieux Spectralis.

Attention les yeux, ça pique! La machine est un véritable sapin de noël et heureusement vous pouvez diminuer la luminosité des pads, ouf car c'est très éblouissant par défaut et dans le noir ça vous explose littéralement la rétine ! L'écran est réactif et de qualité mais pique au yeux après des heures d'utilisations, certains paramètres sont vraiment écrit petit et le tactile n'est pas sur toutes les fonctions.

Bon, on ne va pas se mentir, l'argument marketing Dave Smith mais aidé à franchir le pas, je me suis dis : un vrai filtre analogique sur une machine Pioneer, enfin! enfin,...à l'usage... en live vous utiliserez certainement le Toraiz avec une table de mixage et celle-ci possèdera certainement un filtre, alors sur le coup l'utilisation du filtre du Toraiz + celui de la table de mixage ça fait doublon, il faut utiliser soit l'un, soit l'autre, de même qu'en production ce filtre est bloqué sur le master donc vous filtré tout ou rien... c'est sympa, ça sonne DSI mais l'utilité après deux trois minutes le réduit plus a un effet marketing ou un gadget pour dire que...

Et puis...si l'ergonomie et la simplicité de la machine ne fait aucun doute, une fois le cap de la découverte passé, on cherche quelques options un peu plus pointue et la...rien... pas d'automation en dehors de "P-Lock", pas de copié-collé, le choix des notes MIDI du séquenceur demande des tours et des tours d'encodeurs ou alors l'usage d'un mini clavier. C'est une machine simple et puissante, bien conçue mais basique. Il manque des options de bases que l'on retrouve sur des MC-505, Electribe,...

Il faut l'avouer, c'est une belle machine mais pour le prix assez limitée et l'argument du Filtre DSI est vite oublié... Pour le coté live, pas convaincu, il faut constamment regarder l'écran (le principe du Novation circuit est bien plus intuitif!) et en live ça le fait moyen.

Au niveau du grain de la machine ça sonne trop propre, très propre, pas de grain n'y de chaleur, très bien pour de l'EDM mais pour du groove, de la techno ou du HipHop c'est trop propre, branché sur une table analogique type A&H ça sonne déjà plus chaud mais sur une DJM 900 c'est froid et métallique ex. les Hats pince dans les aiguës...elle sature parfois assez vite. en fait on sent clairement le même moteur audio numérique propre et caractéristique des DJM (avec la Nexus 2 le son devient plus vivant, ils vont y arriver!)

Pour conclure, après deux semaines d'usage intensif j'ai très vite fais le tour de la machine, elle est cristalline et preopre et si l'ergonomie est au rendez-vous, on s'ennuie assez vite, en dehors du sampling il n'y a pas grand chose à faire si vous n'avez pas d'autres synthés pour l'accompagner et pour le prix, outch! Je dirais qu'elle n'a malheureusement pas d'âme, on ne s'y attache pas comme a sa première Mc-505 ou cette bourrique de Spectralis et l'obligation de fixer l'écran constamment pour lire les paramètres n'est pas super adapté au live, même si c'est l’argument mis en avant par Pioneer, même pas un petit module de synthèse pour créer une petite ligne de basse, il faut tout faire sur base de Sample (normal c'est un sampleur) et donc pas trop d'improvisation possible, aussi a cause des trop nombreuses manipulations sur l'écran c'est pour moi plus une machine de studio pour ceux que Ableton rebute mais pour +-1600 euro c'est trop cher (comme la régie DJ...) j'aurais dis que pour 800 euro c'était un prix correcte vu ses fonctions, bref moi je m'éclates mieux avec un Novation Circuit à 280 euro voir un bon vieux Roland SP-404... et avec la MPC Live qui arrive et qui semble plus réfléchie, moins hype mais plus en adéquation avec les besoins des artistes je ne peux que vous conseiller de tester le Toraiz avant de sauter la pas, a vous de juger ;)
lemaitre.olivier02/12/2016

L'avis de lemaitre.olivier"Avec la Mise à jour 1.2 : ça change tout ! "

Pioneer Toraiz SP-16
J'utilise la Toraiz dans un environnement home studio, sans ordi, A/N et midi.

J'attendais depuis un petit moment un sampleur orienté live, digne de ce non : il est arrivé !

Depuis la mise à jour 1.2, le Troraiz peut enfin contrôler et être contrôlé via midi : c'est une mise à jour majeure si on tient compte des effets supplémentaires et du LFO (1 par piste).

J'apprécie de pouvoir contrôler la lecture et la modification de samples, en temps réel, via mon séquenceur hardware externe : un Cirklon pour être + précis…

J'apprécie également de pouvoir utiliser le LFO et les contrôles midi, en sotie midi vers des synthés.
La qualité du son est irréprochable, les effets et l'ergonomie au top.

Ce qui lui manque :
- un slider de plus (cf DSI ;))
- la possibilité d'utiliser plusieurs effets et plusieurs LFO à sur une même piste.
- des fonctions de copiées-collées sur les séquences midi…
- l'import et l'export de séquence au format midi…
- l'AUTOMATION en temps réel sur tous les contrôles… (on peut modifier les contrôles un par un, mais pas les enregistrer en continu sur toute une séquence)

La partie sampling est assez sommaire, mais fait l'affaire (…pas en live par contre…)
L'édition des sons, il n'y en a pas proprement dit, mais pour ça, quoi de mieux qu'un ordi…

Bref : Le Toraiz ajoute beaucoup de possibilités dans un setup standalone (5 synthés, 1 BAR, 1 séquenceur) et sa simplicité d'utilisation le rende incontournable.

Vivement les prochaines mises à jour !

La mise a jour Toraiz 1.2 n'est bizarrement pas accessible via la version française du site Pionner, voici le lien vers la page pour charger la mise a jour.
https://www.pioneerdj.com/en/support/software/toraiz%20sp-16/
" rel="ugc noopener" target="_blank">
https://www.pioneerdj.com/en/support/software/toraiz%20sp-16/