Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
Agrandir
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
Ample Sound Ample Bass J II
Photos
1/1

Test Ample Sound Ample Bass J II

Basse virtuelle de la marque Ample Sound appartenant à la série Ample Bass

Écrire un avis ou Demander un avis
Basses décisives
8/10
Award Innovation 2017
Partager cet article

On croyait qu'après l'excellent Modobass d'IK Multimedia la concurrence n'aurait plus grand-chose à ajouter qui fasse avancer le schmilblick de la 4-cordes virtuelle, mais c'était sans compter une sympathique mise à jour d’Ample Sound pour l'ensemble de ses basses logicielles.

Avant même de détailler le contenu de cette dernière, rappe­lons qu’en marge d’une coquette collec­tion de guitares, l’édi­teur propose pour l’heure 6 basses couvrant un large éven­tail de besoins. En marge des incon­tour­nables Jazz Bass et Preci­sion Bass qu’on ne présente plus, on dispose ainsi d’une basse acous­tique Guild B-54 CE, d’une contre­basse que nous avions testée, d’une Fodera Yingyang à la sono­rité moderne et d’une Music­man Stin­gray de 5 cordes taillée pour le rock bour­rin. Voyez qu’il y a de quoi faire, même si l’on en voudrait forcé­ment toujours plus, notam­ment dans le registre vintage et typé. Une Hofner ou une Ricken­ba­cker complè­te­raient ainsi cette collec­tion de manière idéale et on attend surtout que l’édi­teur s’in­té­resse au cas parti­cu­lier de la fret­less. Recon­nais­sons toute­fois qu’il y a déjà de quoi abor­der tous les genres musi­caux ou presque avec ces six demoi­selles, d’au­tant que par le biais d’ex­ten­sions, Ample Sound a ajouté le jeu au média­tor qui manquait à la Jazz Bass et à la Preci­sion Bass, en atten­dant que les autres aient peut-être le droit au même trai­te­ment.

Ce petit tour de famille effec­tué, il est temps d’al­ler tâter de la corde virtuelle, non sans vous avoir préa­la­ble­ment précisé que ces instru­ments sont dispo­nibles sous Mac et PC comme plug-ins aux formats AU, VST, AAX, RTAS, qu’une version auto­nome est de la partie et que l’ins­tal­la­tion se déroule sans accroc pour peu que vous ayez prévu entre 3 et 6 Go de place par instru­ment.

Sous les cordes, les samples

Ample Sound Ample Bass P II : extensionpick

Toutes les instru­ments Ample Sound reposent sur le même moteur, la même inter­face et le même mapping et je vous renvoie donc à notre banc d’es­sai de la contre­basse ABU pour décou­vrir tout cela. Lorsqu’on sait se servir d’une de ces basses, on peut donc utili­ser n’im­porte laquelle, avec la certi­tude de ne pas avoir de surprises avec les program­ma­tions MIDI. À bien y regar­der toute­fois, des diffé­rences existent. C’est ainsi que les deux instru­ments acous­tiques proposent des options de mix pour les micros ayant été utili­sés pour la prise, tandis que certaines arti­cu­la­tions ou types de jeu ne sont pas dispo­nibles sur certains instru­ments : pas de slap sur la contre­basse (logique), pas de jeu au média­tor sur la Yingyang ou la basse acous­tique et pas de tapping, de slap ou de jeu au doigt sur la Stin­gray, C’est sur ce dernier point que je serais le plus dubi­ta­tif car non seule­ment la seule 5 cordes du bundle n’est jouable qu’au média­tor mais on pourra regret­ter de voir la célèbre Stin­gray réduite à la musique métal. C’est d’au­tant plus dommage qu’il n’est pas possible de se défaire de ce parti-pris au sein du logi­ciel, et qu’il consti­tue pour moi le plus gros défaut de ces instru­ments.

Ample Sound Ample Bass P II : fxsection

On a certes la main sur les micros pour les instru­ments acous­tiques, mais on ne peut abso­lu­ment jouer sur le dosage des micros des instru­ments élec­triques, ce qui réduit nette­ment la poly­va­lence de toutes ces basses. Et ce n’est pas la section d’ef­fets qui chan­gera la donne, sachant que cette dernière est loin d’être irré­pro­chable, propo­sant parmi quelques effets lambda sans grand inté­rêt d’un point de vue quali­ta­tif, un EQ bien trop rudi­men­taire et un over­drive criard qui mange tous les graves lorsqu’on l’ac­tive. On sent hélas que cette petite collec­tion de pédales n’a pas fait l’objet de beau­coup de soin et l’on se repor­tera donc sur des plug-ins externes pour trai­ter ces basses, et notam­ment des simu­la­teurs d’am­pli à défaut d’en trou­ver un dans le logi­ciel.

A ce stade, on pour­rait croire le test mal engagé mais j’en ai fini avec les reproches pour me concen­trer sur les nombreuses quali­tés de ces basses à commen­cer par l’es­sen­tiel : le son.

Ainsi son, son, son

indu­bi­ta­ble­ment, les chinois d’Ample Sound savent y faire en termes de sampling car les instru­ments sont vrai­ment excel­lents du point de vue sonore, avec suffi­sam­ment de niveaux de vélo­cité et de samples alter­na­tifs (round robins) pour produire des lignes crédibles. Voyez par vous-même, ce qui vous donnera l’oc­ca­sion de faire connais­sance avec chacun des instru­ments :

velo­ci­teRR ABU2
00:0000:18
  • velo­ci­teRR ABU2 00:18
  • velo­ci­teRR ABY2 00:18
  • velo­ci­teRR ABA2 00:18
  • velo­ci­teRR ABP2 00:18
  • velo­ci­teRR ABP2 Pick 00:18
  • velo­ci­teRR ABJ2 00:18
  • velo­ci­teRR ABJ2 Pick 00:18
  • velo­ci­teRR AMR2 00:18

Comme vous le voyez, on dispose d’une belle palette sonore, sachant que, comme précisé avant, vous ne pour­rez pas vous écar­ter gran­de­ment des sons de chaque instru­ment élec­trique à moins de recou­rir à des trai­te­ments externes.

 

Au-delà de cette base, on appré­ciera surtout les nombreuses arti­cu­la­tions convain­cantes et les arte­facts dont le volume et l’in­ci­dence sont réglables et qui apportent beau­coup au réalisme : bruits de doigts sur le manche ou sur les cordes, cordes qui frisent, etc.

Voyez cette même séquence sans brui­tages pendant deux mesures puis avec :

00:0000:00

Préci­sons par ailleurs que le système de keys­witches est suffi­sam­ment bien foutu pour que la program­ma­tion ne tourne pas au calvaire. Ample Sound remplit donc son pari sur l’es­sen­tiel, à savoir le son et la simpli­cité d’usage, mais il est temps d’abor­der à présent les petits plus qui rendent ces basses réel­le­ment diffé­rentes et dont ferait bien de s’ins­pi­rer la concur­rence.

EZbass

Ample Sound Ample Bass P II : tabplayer

Comme nous l’avions vu dans le test de la contre­basse ABU, Ample Sound est le seul éditeur à propo­ser un lecteur de parti­tions Guitar Pro, ce qui s’avère inté­res­sant pour les posses­seurs de ce logi­ciel cher­chant à produire des play­backs de qualité comme pour ceux qui se sentent plus à l’aise avec les tabla­tures pour program­mer des lignes de basse qu’ils pour­ront ensuite récu­pé­rer en MIDI dans leur séquen­ceur.

Dans le sillage de cette excel­lente idée, l’édi­teur vient toute­fois de doter toutes ses basses d’un nouvel outil : Riffer. De quoi s’agit-il ? D’un séquen­ceur interne dédié à la basse, sorte de synthèse d’un éditeur de tabla­tures et d’un piano roll. Et c’est vrai­ment une tuerie.

Acces­sible via son onglet dédié, Riffer se présente comme un piano roll à ceci près qu’en lieu et place d’un clavier chro­ma­tique, ce sont les quatre (ou cinq) cordes de votre basse qui sont repré­sen­tées, complé­tées d’une ligne pour les effets spéciaux.

Ample Sound Ample Bass P II : riffer

Chaque riff se programme au maxi­mum sur 8 temps, sachant que plusieurs signa­tures ryth­miques sont dispo­nibles et que vous pouvez défi­nir comme bon vous semble un pas de quan­ti­fi­ca­tion allant jusqu’au 1/64. Il suffit ensuite de double-cliquer pour créer une note sur la corde concer­née, un bandeau permet­tant de défi­nir ses proprié­tés : hauteur tonale, longueur et vélo­cité bien sûr, mais aussi vibrato, bend (à choi­sir parmi plusieurs courbes éditables graphique­ment) et arti­cu­la­tion en entrée comme en sortie. De fait, il est possible de faire des choses très sophis­tiquées sans se battre pendant des heures avec les contrôles conti­nus dans son séquen­ceur. Une fois satis­fait de votre riff, vous pouvez soit l’en­re­gis­trer soit le glis­ser direc­te­ment dans votre STAN pour récu­pé­rer la séquence MIDI toute faite : c’est juste génial parce que ça change la vie.

Ample Sound Ample Bass P II : bendcurve

Évidem­ment, un tas de fonc­tions accom­pagnent l’ou­til, à commen­cer par un système de trans­po­si­tion qui ne gère hélas pas les modes. Pour se rattra­per, Ample Sound nous propose toute­fois Dice, un géné­ra­teur de riff aléa­toire qui les gère, et surtout une bonne grosse collec­tion de centaines de grooves prêts à l’em­ploi… ou prêts à l’édi­tion ! Même s’il y a du déchet dans le lot (certains riffs sont vides !), on y trouve des choses très inté­res­santes au sein d’un navi­ga­teur multi­cri­tère et il y a de quoi de suggé­rer des idées en nombre. Comp­tez d’ailleurs plutôt là-dessus que sur le Dice car, comme souvent avec ce genre de fonc­tion, le hasard produit la plupart du temps des choses manquant vrai­ment de perti­nence.

Ceux qui rêvaient de voir un Toon­track sortir un EZbass dans le sillage de son EZkeys feraient en tout cas bien de jeter un oeil là-dessus car il y a vrai­ment de quoi simpli­fier la séquence de patterns compliqués : réali­ser une ligne de slap n’étant pas donné à tout le monde, surtout lorsqu’on n’est pas bassiste.

Pour le plai­sir, voici quelques mises en situa­tion de riffs four­nis :

funk
00:0000:16
  • funk 00:16
  • hardrock 00:21
  • slap­song 00:18

Shut up and take my money ?

Avant de conclure, il reste à parler du prix. A l’unité, chaque instru­ment est vendu 120 $, tandis que les exten­sions Pick sont à 70 $. Même s’il ne comprend pas les deux exten­sions (et c’est bien dommage), le bundle est déjà nette­ment plus attrac­tif à 444 $, ce qui place l’ins­tru­ment autour des 74 $. En face, Modo­bass est vendu 240 euros (plus de basses élec­triques avec quan­tité d’op­tions mais aucune basse acous­tique), le bundle d’Efimov à 250 euros (4 basses élec­triques seule­ment dont une fret­less), celui d’Orange Tree Sample à 260 $ (3 basses élec­triques dont une fret­less et une contre­basse), celui de Chris Hein à 205 $ (deux basses élec­triques dont une fret­less et une contre­basse) et le Trilian de Spec­tra­so­nics à 250 euros (le seul à propo­ser un pack réel­le­ment très complet avec des dizaines de basses acous­tiques comme élec­triques et même un stick Chap­man). Quant à Scar­bee, il ne propose pas de bundle, nous obli­geant à acqué­rir ses 4 basses (dont aucune acous­tique ou fret­less) pour… 510 euros !

Même si son bundle est clai­re­ment moins attrac­tif que Trilian, voyez qu’Ample Sound se situe dans la moyenne, d’au­tant qu’il est le seul à propo­ser des modules aussi origi­naux que son lecteur de tabla­tures ou le riffer, lesquels pour­raient faire pencher la balance pour certains. Consi­dé­rons enfin que tout comme c’est le cas pour le EZkeys de Toon­track que la plupart des utili­sa­teurs utilisent pour produire des séquences qu’ils font ensuite jouer par un piano de meilleure qualité, on peut sans doute envi­sa­ger de n’uti­li­ser qu’une seule basse Ample Sound pour créer ses riffs et attaquer ensuite un Modo­bass (sous réserve de parve­nir à trans­crire simple­ment les contrôles conti­nus). Chacun verra donc midi à sa porte…

Conclu­sion

Simple à utili­ser, les basses d’Ample Sound sonnent bien et avec des fonc­tions aussi origi­nales que le lecteur de tabla­tures ou le riffer, ce bundle auquel ne manque réel­le­ment qu’une fret­less s’avère vrai­ment réjouis­sant au prix où il se situe. Seul détail gâchant la fête : le manque de possi­bi­li­tés dans la person­na­li­sa­tion du son qui n’est en rien rattrapé par une section d’ef­fets indigne de la qualité globale des instru­ments. De fait, si vous espé­rez utili­ser la Stin­gray pour autre chose que du métal, vous risquez de vous arra­cher les cheveux. Gageons que l’édi­teur aura à coeur d’amé­lio­rer cela et célé­brons en tout cas la perti­nence du riffer, véri­table petit séquen­ceur pour basse qu’on adore­rait trou­ver dans toutes les STAN, et qui, on l’es­père, donnera des idées à la concur­rence.

  • Ample Sound Ample Bass P II : bendcurve
  • Ample Sound Ample Bass P II : extensionpick
  • Ample Sound Ample Bass P II : fxsection
  • Ample Sound Ample Bass P II : tabplayer
  • Ample Sound Ample Bass P II : riffer

 

8/10
Award Innovation 2017
Points forts
  • Le son global
  • Un bundle relativement tout terrain, acoustique ET électrique
  • La bonne gestion des bruits de jeu
  • Le lecteur de tablatures
  • Riffer : une brillante idée
  • Nombreux grooves fournis, prêts à être utilisés ou modifiés
  • Simple à programmer
  • Jeu au doigt, en slap, en tapping et au médiator… (en option)
  • Qualité globale des articulations
Points faibles
  • Pas vraiment moyen de jouer sur le son des instruments électriques (micros prémixés)…
  • d’autant que la section d’effets n’est pas au niveau du reste
  • Jeu au médiator non inclus dans le bundle
  • Une vision très limitée de la Stingray
Auteur de l'article Los Teignos

Si j'avais eu le physique, nul doute que j'aurais fait un grand Sumo, mais vu que je ne pèse que 80 kg, j'occupe mon temps comme je peux entre musique et littérature.


Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
Auteur de l'article Los Teignos

Si j'avais eu le physique, nul doute que j'aurais fait un grand Sumo, mais vu que je ne pèse que 80 kg, j'occupe mon temps comme je peux entre musique et littérature.

cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.