Devenir membre
Devenir Membre

ou
Continuer avec Google
Connexion
Se connecter

ou
Se connecter avec Google
Agrandir
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
Softube Model 72
Photos
1/9

Test Softube Model 72

Synthé virtuel soustractif de la marque Softube

Écrire un avis ou Demander un avis
Top Model
8/10
Partager cet article

C’est vrai qu’en apparence, ça ressemble quand même à une énième émulation de Minimoog. Mais quand on sait qu’elle est signée pas les Suédois de Softube, reconnus pour la qualité de leurs plug-ins, ça donne forcément envie d’essayer. D’autant plus quand l’interface graphique fidèlement skeumorphique est alléchante. Cela dit, si on achetait un instrument pour son design, ça se saurait ! Les vrais savent que l’important c’est le son avant tout, n’est-ce pas ? On va donc vérifier ça tout de suite.

J’ai la chance d’avoir utilisé un vrai Mini­moog pendant plusieurs mois de ma vie, j’ai aussi testé le Behrin­ger Model D et puis étant l’heu­reux déten­teur de la V Collec­tion d’Ar­tu­ria et donc du Mini V3, je peux dire que sans trop me mouiller que le Mini­moog, je l’ai pratiqué. D’ailleurs, le plus éton­nant ce n’est peut-être pas que Softube nous offre une nouvelle émula­tion de ce synthé, mais plutôt que cette machine soit toujours aussi légen­daire près de cinquante après sa sortie origi­nale. Il faut dire qu’un Mini­moog, c’est toujours un plai­sir à program­mer et même si on est rare­ment surpris par les sons qui en sortent, on obtient quand même toujours le bon patch analo­gique que l’on cher­chait. Après une première prise en main, je confirme que le Model 72 coche toutes les cases quand il s’agit de repro­duire le son du Mini­moog origi­nal. L’en­nui c’est que dans le monde numé­rique, on nous a habi­tués à pous­ser le potard un peu au delà de la simple recréa­tion numé­rique. Là où Artu­ria a choisi d’ajou­ter une matrice de modu­la­tion, des effets et une poly­pho­nie variable allant jusqu’à 16 voix, Softube a choisi une tout autre route qui va permettre d’uti­li­ser cette repro­duc­tion fidèle bien au-delà du simple synthé mono­dique qui fait des basses funky et des leads percu­tants. 

Jamais deux sans trois

 

MainMais avant d’al­ler plus loin, il me semble appro­prié de faire un tour de ce synthé que les aficio­na­dos connaî­tront sûre­ment très bien, mais que les novices se doivent de connaître. On commence donc par la section d’os­cil­la­teurs inti­tu­lée « Tone Gene­ra­tion & Mixer ». Le Model 72 dispose de trois oscil­la­teurs dont l’oc­tave est réglable sur six niveaux grâce au potard « Range ». Comme sur l’ori­gi­nal, seuls les oscil­la­teurs 2 et 3 peuvent être accor­dés fine­ment de manière à créer des accords ou de la modu­la­tion de phase. Chacun des oscil­la­teurs dispose des mêmes formes d’ondes au total de 6 : triangle, dent de requin (ou triangle-scie), dent de scie, carrée et rectan­gu­laire (pulse width) avec deux largeurs diffé­rentes. Chaque oscil­la­teur est ensuite mixable à souhait grâce à son potard de volume. Cette section de géné­ra­tion sonore est enfin agré­men­tée du clas­sique géné­ra­teur de bruit commu­table en bruit blanc ou rose et dispo­sant lui aussi de son potard de mixage. Encore une fois le verdict est sans appel, ça sonne. En compa­rant les formes à celles du Behrin­ger Model D, la diffé­rence est virtuel­le­ment inexis­tante. Cette section est pour moi une des grandes forces de synthé. Trois oscil­la­teurs dispo­sant chacun de 6 formes d’ondes, ça crée de vastes possi­bi­li­tés. En désac­cor­dant légè­re­ment le deuxième oscil­la­teur par rapport au premier, on obtient rapi­de­ment un effet de phase qui va enri­chir notre son et passer instan­ta­né­ment d’une forme d’onde basique à un son crémeux et plein de mouve­ment. La diffi­culté de repro­duire un son de synthé analo­gique, c’est qu’au­cun modèle ne sonne exac­te­ment pareil et que d’autres variables comme la tempé­ra­ture de la pièce ou encore l’hu­mi­dité peuvent faire varier le son. C’est aussi ça que l’on aime dans un synthé analo­gique vintage. Je trouve que Softube a su recréer cette légère insta­bi­lité sonore de manière vrai­ment convain­cante, évidem­ment, on est bien contents que le synthé reste accordé en toutes circons­tances. 

Repro­duc­tion à l’échelle

Le cœur du Mini­moog, reste tout de même son filtre passe-bas réso­nant en échelle à 24 dB par octave et là encore, la promesse du Model 72 est tenue. La réso­nance est bien cali­brée et peut évidem­ment faire chan­ter ce filtre quand elle est pous­sée au maxi­mum en acti­vant la fonc­tion Keyboard Track, dans ce cas-là, le filtre peut servir de quatrième oscil­la­teur comme dans l’ori­gi­nal.

ModulesLes enve­loppes ADS (pour Attack Decay Sustain) sont, elles aussi fidèles à l’ori­gi­nal avec la possi­bi­lité d’ac­ti­ver le Release dont le temps sera calé sur celui du Decay. Niveau modu­la­tion vous avez le choix entre une modu­la­tion des oscil­la­teurs ou une modu­la­tion du filtre. Addi­tion par rapport au synthé origi­nal, Softube s’est permis de rajou­ter un LFO, plutôt bien venu si vous ne souhai­tez pas utili­ser l’os­cil­la­teur 3 comme source de modu­la­tion. Si on regrette de ne pas pouvoir contrô­ler les desti­na­tions de modu­la­tion indé­pen­dam­ment les unes des autres, j’ai trouvé inté­res­sant le fait de pouvoir mélan­ger les sources de modu­la­tions pour créer des modu­la­tions complexes. On pourra donc créer des sons très animés proche de l’ar­pège ou de la séquence qui apportent une nouvelle palette sonore assez inno­vante. Autre ajout inté­res­sant est la fonc­tion « Doubling » qui permet de doubler le signal géné­ral et de l’éta­ler sur le champ stéréo grâce au potard « Spread ». Le résul­tat est une sorte de chorus léger qui donnera de l’as­sise à votre patch et une dimen­sion plus spatiale. Enfin en cliquant sur la partie du bas qui est cachée sur la plupart des presets, on a accès à des para­mètres de réglages globaux comme « Slop » qui vous permet d’ap­por­ter un carac­tère encore plus vintage à votre son en repro­dui­sant les problèmes de stabi­lité d’ac­cor­dage des synthés analo­giques de l’époque. Vous aurez aussi, grâce à ce menu addi­tion­nel, la possi­bi­lité d’af­fec­ter le niveau de l’am­pli ou du cutoff du filtre en fonc­tion de la vélo­cité ou encore de défi­nir l’am­pli­tude de la molette de Pitch Bend.

Décliné en trois versions

FXEn fait, ce que propose Softube avec ce Model 72, ce n’est pas seule­ment une fidèle réplique virtuelle du Mini­moog origi­nal avec ses trois oscil­la­teurs, son filtre en échelle et ses deux enve­loppes ADS. Le déve­lop­peur suédois compte bien vous faire tirer parti au maxi­mum de la modé­li­sa­tion de ce circuit légen­daire puisque vous aurez l’oc­ca­sion de l’uti­li­ser dans leurs simu­la­teurs d’am­pli Amp Room ainsi qu’éclaté en diffé­rents modules dans leur système modu­laire virtuel Modu­lar. Notez quand même qu’il sera néces­saire d’ache­ter Amp Room et Modu­lar sépa­ré­ment pour pouvoir profi­ter de ces modules. Pour ce qui est d’Amp Room, l’unique module lié au Model 72 auquel vous avez accès est un « Enve­loppe filter ». Cet effet va vous permettre d’ap­pliquer le filtre du Model 72 à votre son de guitare, de basse ou tout autre instru­ment. Le filtre est couplé d’une enve­loppe auto­ma­tique que vous pour­rez régler sur 2 vitesses distinctes, « Fast » ou « Smooth ». C’est très effi­cace pour obte­nir un son funky où l’at­taque de votre son sera filtrée. J’au­rais aimé avoir une enve­loppe plus lente pour pouvoir créer des pads, mais on salue quand même la possi­bi­lité d’in­té­grer ce filtre comme effet externe. 

Pour la version modu­laire, le choix est beau­coup plus ample. En effet, chaque élément du Model 72 pourra être utilisé comme module dans votre rack modu­laire. Cela inclut donc l’os­cil­la­teur, le filtre, l’en­ve­loppe ADS, le preamp, l’ef­fet gilde couplé au géné­ra­teur de bruit, l’am­pli et enfin l’ef­fet « doubling » qui élar­git le champ stéréo de votre signal. 

Le son vintage, mais pas plus

Avec cette émula­tion du Mini­moog, Softube a remporté le pari de recréer de manière fidèle l’un des synthés les plus légen­daires de l’his­toire. Le son rugueux qui a fait l’ADN de beau­coup de morceaux légen­daires est bien là en chair et en os(cilla­teur). La possi­bi­lité d’uti­li­ser certaines parties du Model 72 dans le système Modu­lar est pour moi ce qui rend l’achat d’un tel produit vrai­ment inté­res­sant, car même si la qualité du synthé est indis­cu­table, je regrette que Softube n’ait pas poussé le déve­lop­pe­ment au-delà de la recréa­tion pure et simple du Mini­moog. J’au­rais par exemple aimé pouvoir utili­ser ce synthé en version poly­pho­nique ou encore dispo­ser de possi­bi­li­tés de modu­la­tion plus amples afin de vrai­ment faire entrer cette machine dans les années 2020. Les puristes seront donc comblés par ce Model 72, mais les aven­tu­riers du son devront se conten­ter d’une repro­duc­tion fidèle mais clas­sique ou alors ache­ter Modu­lar pour pous­ser les modules dans leurs retran­che­ments.

  • Main 2
  • Main
  • Modules
  • FX

 

L'important c'est le synthé Voir tous les épisodes de "L'important c'est le synthé"
8/10
Points forts
  • Son identique au synthé original
  • Très belle interface
  • Possibilité d’utiliser les modules dans Modular
Points faibles
  • Pas de polyphonie
  • Modulation limitée
  • Modular et Amp Room non fournis avec

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.