Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
Agrandir
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
Native Instruments Vintage Compressors Bundle
Photos
1/20

Test des IK Multimedia T-RackS Black 76 et T-RackS White 2A et Native Instruments VC 76 et VC 2A

Compresseur logiciel de la marque Native Instruments appartenant à la série Vintage Compressors

Prix public : 199 € TTC
Acheter
test
47 réactions
Du 1176 au LA2A, chez les uns et les autres

La sortie quasi simultanée de versions logicielles des 1176 et LA2A chez IK Multimedia et Native Instruments est une occasion de réaliser un mini-comparatif. Let’s squash!

Quelques pièces hard­ware béné­fi­cient d’un statut équi­valent au Graal, qu’il s’agisse d’ins­tru­ments, de micros, d’équi­pe­ments ou d’ef­fets de studio. Parmi ces derniers, qu’ils soient nommés limi­ting ampli­fiers, leve­ling ampli­fiers ou plus simple­ment compres­seurs, les Tele­tro­nix LA-2A et Urei/Univer­sal Audio 1176 LN, sans oublier les mythiques Fair­child 660 et 670, quasi introu­vables à l’achat (on en a vu sur ebay à 42 000 $…), sont des pièces très esti­mées, que l’on trouve encore dans les grands studios dans leurs versions d’époque ou celles plus récentes nommées Reis­sue. Quand les studios ne s’équipent pas avec l’une des nombreuses copies plus ou moins fidèles mais géné­ra­le­ment de très bonne qualité propo­sées par de nombreux fabri­cants, de Studio Elec­tro­nics à Purple Action, etc. C’est bien simple, ces outils mythiques figurent sur la quasi-tota­lité des disques produits depuis leur créa­tion.

Le monde logi­ciel devait bien sûr s’em­pa­rer de ces légendes, et en propo­ser ses propres versions. Depuis les premières tenta­tives, comme celles de Bomb Factory, en passant par les Univer­sal Audio, URS, Waves et bien d’autres, jusqu’aux toutes récentes réali­sa­tions signées IK Multi­me­dia ou Native Instru­ments en coopé­ra­tion avec Softube, les simu­la­tions ne manquent pas.

Pas ques­tion d’ex­haus­ti­vité ici (beau­coup trop de modèles en circu­la­tion), ni de compa­rai­son avec du hard­ware d’époque ou récent, mais un mini-compa­ra­tif entre les deux marques, plus la présence des mêmes plugs signés par Univer­sal Audio pour l’UAD-1/2, comme une sorte de réfé­rence, asso­ciée à nos souve­nirs du compor­te­ment des origi­naux ou de quelques copies. À savoir, le bundle Vintage Compres­sors de Native inclut aussi le non moins réputé dbx 160, qui ne sera pas abordé dans ce test.

Intro­du­cing the plug-ins

Machine de test

MacPro Xeon 3,2 GHz

OS 10.6.7

Logic 9.1.4

IK Multi­me­dia T-RackS3 Black 76 et White 2A v.3.5.1

Native Instru­ment Vintage Compres­sors VC 76 et VC 2A

UAD-2 UAD 1176 LN et UAD LA-2A v.5.9.1

L’édi­teur Native Instru­ments, que l’on ne présente plus, s’est asso­cié à Softube, respon­sable de plugs assez extra­or­di­naires (si, si) comme l’Acous­tic Feed­back ou le Tube­tech CL 1B, dont je ne me lasse pas. Je n’ai pu essayer encore leurs réverbes ou simu­la­teurs d’am­plis, mais les retours utili­sa­teurs semblent très promet­teurs. Voici donc des émula­tions des Urei 1176 LN (VC 76) et Tele­tro­nix LA-2A (VC 2A), desti­nés à être utili­sées, comme les autres Studio Effects de l’édi­teur, au sein de Guitar Rig 4. La bonne nouvelle étant que le player Guitar Rig 4 est gratuit, la “mauvaise” étant que les plugs sont inex­ploi­tables sans passer par le multi-effet guitare de l’édi­teur. Dispo­nible sur Mac (Intel seule­ment) et PC, en 32 et 64 bits, l’en­semble hôte (GR4, ou GR4 Player) plus plugs est compa­tible avec les formats AU, VST et RTAS, et comprend une version stan­da­lone. L’ac­ti­va­tion passe par le Service Center habi­tuel.

Du côté de chez IK Multi­me­dia, les T-RackS Black 76 et T-RackS White 2A sont, comme leur nom l’in­dique, conçus pour fonc­tion­ner à l’in­té­rieur de T-Racks 3 mais aussi sous forme de plug-ins auto­nomes, direc­te­ment exploi­tables dans la DAW de son choix, en 32 et 64 bits, formats AU, VST et RTAS. L’au­to­ri­sa­tion s’ef­fec­tue via la procé­dure usuelle en utili­sant l’Au­tho­ri­za­tion Mana­ger.

Quant aux plugs d’Uni­ver­sal Audio, les UAD 1176LN et UAD LA2A, ils ne sont bien entendu utili­sables qu’avec l’une des cartes DSP du construc­teur, de l’UAD-1 à l’UAD-2 Quad. Le logi­ciel d’ex­ploi­ta­tion de la carte est en version 5.9.1, les plugs sont compa­tibles Mac et PC 32 et 64 bits (pour le 64 bits, seuls les drivers des cartes sont compa­tibles, les plugs restant en 32 bits et devant être utili­sés via un bridge), AU, VST et RTAS.

Vous avez demandé le 1176…

Tous les éditeurs se sont inspi­rés des versions LN du compres­seur FET 1176. LN, pour Low Noise, suite à la modi­fi­ca­tion par un ingé­nieur de Urei, Mr Plun­kett, en vue de réduire le bruit de fond, qui a conduit aussi à l’adop­tion de la fameuse façade noire en lieu et place de celle en alu brossé et bandeau bleu enca­drant le Vumètre à aiguille. Ces versions nommées C, D et E sont les plus recher­chées. D’un point de vue tech­nique et sonore, les compres­seurs FET ont apporté le prin­cipe de ratio réglable, et des temps d’at­taque et de release bien plus rapides que ceux de leurs alter ego basés sur des desi­gns Vari-Mu ou opto-élec­trique.

IK Multi­me­dia précise avoir modé­lisé son plug sur un modèle E. Native ne donne pas de préci­sion, pas plus que Softube, dont le savoir-faire mis en œuvre pour sa propre version du FET Compres­sor a certai­ne­ment profité à Native. Chez UA, pas non plus d’in­di­ca­tion ; de toute façon, ces trois versions sont très proches en termes de carac­té­ris­tiques sonores, autant que peuvent l’être des proces­seurs sonores utili­sant unique­ment des compo­sants analo­giques. Car au sein d’une même version, avec numé­ros de série se suivant, deux modules sonne­ront de façon légè­re­ment diffé­rente.

 

Côté fonc­tion­na­li­tés, en-dehors de l’in­no­va­tion majeure qu’est l’ap­port de la stéréo (puisque c’est du 1176 qu’il s’agit ici, et non de sa version stéréo, le Urei 1178), UA reste fidèle à l’aîné. On retrouve donc les fonc­tions origi­nales notam­ment appré­ciées pour leur simpli­cité. À savoir les deux gros rota­tifs d’en­trée et de sortie, les deux plus petits Attack et Release, les quatre boutons de Ratio (4:1, 8:1, 12:1 et 20:1, y compris le mode All Buttons) et les quatre boutons d’af­fi­chage, Off, +4, +8 et GR (pour Gain Reduc­tion). En revanche, pas moyen de caler le rota­tif d’at­taque sur Off, ce qui mettrait le compres­seur en ratio 1:1 et permet­trait de trai­ter le signal sans compres­sion, mais en profi­tant de la signa­ture sonore du proces­seur. Les trois éditeurs ont bien entendu repris le prin­cipe (assez désta­bi­li­sant au départ) des potards : l’at­taque la plus rapide n’est pas à gauche (1), mais à fond à droite (7). Même chose pour le release. Rappe­lons les vitesses d’ac­tion des deux para­mètres : de 20 à 800 micro­se­condes (oui, micro) pour l’at­taque, de 50 à 1100 milli­se­condes pour le release.

Native et IK ont apporté quelques modi­fi­ca­tions. IK, d’abord avec ses quatre snap­shots héri­tés de l’ar­chi­tec­ture de T-RackS et surtout les boutons L/R, M/S qui permettent donc de choi­sir l’un ou l’autre des modes de fonc­tion­ne­ment (bien vu), boutons complé­tés par L, R et = (les deux premiers se trans­for­mant en M et S le cas échéant), qui permettent de trai­ter sépa­ré­ment ou non les deux canaux d’un signal. IK a aussi rajouté l’af­fi­chage des valeurs de réglage, mais sans corres­pon­dance avec la réalité en ce qui concerne Attack et Release, dommage. Quitte à mettre des indi­ca­tions, autant qu’elles signi­fient quelque chose… Le mode All-Buttons est permis grâce à un bouton spécia­le­ment dédié. Le ratio 1:1 est assuré par le bouton Off sous Attack. On dispose aussi d’un Bypass et d’un Reset.

 

Chez Native, un curseur Ratio remplace les quatre boutons, repre­nant les réglages habi­tuels (de 4:1 à 20:1, plus All-Buttons), en y ajou­tant un mode 1:1 à la place du bypass du potard d’At­tack. La gestion du Vumètre change aussi, puisque l’on peut affi­cher niveau d’en­trée, de sortie et de réduc­tion de gain. Le plug béné­fi­cie aussi d’un menu de presets, acces­sible dans  les réglages avan­cés, ainsi que d’une entrée side-chain (bien vu pour tous les amateurs de techno/elec­tro) et d’un slider permet­tant de doser le signal non traité, afin de repro­duire un prin­cipe de compres­sion paral­lèle en modu­lant le niveau de sortie Output (qui, rappe­lons-le, n’a pas d’in­ci­dence sur la compres­sion en elle-même). Notons aussi qu’à la diffé­rence du FET Compres­sor de Softube, les réglages de Ratio ne sont pas conti­nus.

Exemples audio 1176

Les réglages ont été à la fois effec­tués en adop­tant les mêmes posi­tions, et en corri­geant si néces­saire quand les écarts de compor­te­ment étaient trop flagrants, comme on peut le consta­ter sur les captures d’écrans, l’im­por­tant étant d’ob­te­nir un niveau de sortie égal sur tous les plugs et, ce qui est très impor­tant, une lecture sur le Vumètre des plugs affi­chant les mêmes valeurs, afin de véri­fier comment les éditeurs ont cali­bré leurs réglages et leurs Vumètres. Il a parfois été néces­saire d’uti­li­ser la vue Controls de Logic, afin d’ajus­ter plus préci­sé­ment les para­mètres que ce que permet parfois l’in­ter­face graphique. Un DPeak Meter Pro a été utilisé en fin de chaîne pour ultime véri­fi­ca­tion des niveaux.

Commençons avec une boucle de batte­rie avec une attaque rapide (posi­tion 7, rappel sur le 1176, c’est 0,00002 secon­de…), un release rela­ti­ve­ment rapide (6) et un taux de compres­sion de 8:1, avec un réglage d’In­put donnant une réduc­tion de gain maxi­mum de 5 dB au VU-mètre.

On enten­dra d’abord la boucle sans trai­te­ment, puis dans l’ordre UA, IK puis Native. Et pour finir, un invité surprise, le 24/7 de TC Elec­tro­nic, puisqu’il traî­nait par là…

 

00:0000:00

 

IK Multimedia T-RackS Black 76 et T-RackS White 2A et Native Instruments VC 76 et VC 2A

 

Ça bouge chez tout le monde dans le bas du spectre, mais c’est surtout le char­ley qui est modi­fié, avec une colo­ra­tion subtile. Le résul­tat en termes de gain de “corps” est flagrant chez quasi tout le monde, un peu moins chez NI et TC.

On conti­nue avec cette fois un ratio de 12:1, et une réduc­tion de gain affi­chée de 10 dB.

00:0000:00

 

IK Multimedia T-RackS Black 76 et T-RackS White 2A et Native Instruments VC 76 et VC 2A

Les choses commencent à se préci­ser. UA montre un carac­tère très prononcé, IK en délivre une version comme hyper­réa­liste, encore plus boos­tée, alors que Native est plus discret (gestion des tran­si­toires diffé­rentes, empê­chant de pous­ser le niveau de sortie autant qu’il le faudrait). Sans avoir à rougir du résul­tat, TC ne montre cepen­dant pas une grande person­na­lité.

On finit pour la batte­rie avec le fameux British Mode, ou All-Buttons, qui corres­pond à peu près à un ratio de 12:1 (flot­tant en 12 et 20:1, disons), mais avec un release dont le temps et la courbe changent radi­ca­le­ment, ainsi qu’un léger retard sur les tran­si­toires. Attack 7, Release 5 et autour de 7 dB de réduc­tion au VU-mètre …

 

00:0000:00

 

IK Multimedia T-RackS Black 76 et T-RackS White 2A et Native Instruments VC 76 et VC 2A

On retrouve même le compor­te­ment du Vumètre qui se met à +3 dans le rouge, à l’ex­cep­tion du 24/7, qui d’ailleurs ne sonne pas du tout comme les autres sur ces réglages (puisqu’il limite en plus de façon assez sévère)… Et le compor­te­ment de l’UA 1176LN se démarque nette­ment de celui de ses cama­rades. Si l’on se fie au VU-mètre, le son ressemble à celui obtenu sur des réglages de compres­sion élevés, mais sans plus. Si l’on utilise les réglages à peu près semblables à ceux des autres plugs, eh bien le résul­tat est tout autre. On remarque que quelques  tran­si­toires passent chez IK et Native, ce qui empêche d’éle­ver le niveau de sortie. Dommage, car, à condi­tion de limi­ter ces attaques, la couleur sonore est rela­ti­ve­ment proche du réfé­rent UA.

Afin de mettre tout le monde sur le même pied (en théo­rie), voici un exemple repre­nant UA, IK et NI, Input à fond, attaque et release inchan­gés, et Output ajusté pour ne pas dépas­ser le 0 dB

 

00:0000:00

 

IK Multimedia T-RackS Black 76 et T-RackS White 2A et Native Instruments VC 76 et VC 2A

Le 1176 est aussi très utilisé sur les voix. À partir d’un exemple compor­tant d’as­sez grandes varia­tions d’am­pli­tude et tapant le 0 dB, avec de plus un très léger détim­brage dû aux mouve­ments de la chan­teuse par rapport au micro, voyons ce que les plugs peuvent appor­ter. Les réglages sont : Attack 3 qui permet de “coller” aux montées vocales, Release 5, ratio de 4:1 et Input réglé pour obte­nir 5 dB de réduc­tion de gain.

 

00:0000:00

 

IK Multimedia T-RackS Black 76 et T-RackS White 2A et Native Instruments VC 76 et VC 2A

Les trois plugs montrent un compor­te­ment très proche, avec une belle action sur la voix. On conti­nue avec les mêmes réglages d’at­taque, et un taux de 8:1, Input modi­fié pour obte­nir 10 dB de réduc­tion. Sur une voix, c’est beau­coup, mais le fichier est très dyna­mique, et ça permet d’en­tendre la réac­tion des plugs en condi­tion pous­sée.

 

00:0000:00

 

IK Multimedia T-RackS Black 76 et T-RackS White 2A et Native Instruments VC 76 et VC 2A

Le lissage est impres­sion­nant, tout en restant très musi­cal, si l’on consi­dère qu’une telle perte de dyna­mique reste musi­ca­le…

On termine par une guitare élec­trique que l’on veut “salir” un peu, en accen­tuant l’im­pact des mutes. Réglage d’at­taque moyen (5,5), release court (6), ratio 8:1, taux de réduc­tion centré sur 7 dB (une ou deux pointes à 9 dB).

 

00:0000:00

 

IK Multimedia T-RackS Black 76 et T-RackS White 2A et Native Instruments VC 76 et VC 2A

Mission accom­plie.

On l’en­tend, de façon commune les carac­té­ris­tiques sonores sont assez parti­cu­lières et iden­ti­fiées, les ratio et l’At­tack/Release chan­geant suivant le signal entrant, ce qui est fidèle au compor­te­ment attendu. De même, le travail sur les tran­si­toires. Les plugs se diffé­ren­cient néan­moins dans la modi­fi­ca­tion des fréquences, la satu­ra­tion appor­tée (le résul­tat du All-Buttons varie énor­mé­ment de l’un à l’autre). On appré­cie le grand Vumètre de la version IK, plutôt lent comme celui de Native, le plus agité (et pas forcé­ment pratique à lire), étant celui d’UA.

L, A, 2 dans A, LA, LA-2A

 

Autre petite merveille de la compres­sion, le compres­seur opto-élec­trique à lampes Tele­tro­nix LA-2A signé James F. Lawrence Jr. (qui a commencé à réflé­chir au problème de la compres­sion dès les années 20…) a inspiré les éditeurs, UA restant dans la réplique exacte, les autres appor­tant quelques fonc­tions supplé­men­taires.

 

Diffi­cile de faire plus simple en termes de réglages pure­ment sonores : un switch permet­tant de choi­sir entre fonc­tion Limit et Compress (ce qui sous-entend que la version modé­li­sée est la version 2, dite Silver­face. Ou la version récen­te…), un Gain, qui ajuste le niveau de sortie après compres­sion (ce n’est pas le volume d’en­trée…) et un Peak Reduc­tion, qui déter­mine le taux de compres­sion. Ce dernier rota­tif ajuste simul­ta­né­ment taux de compres­sion et niveau de Thre­shold (seuil au-dessus duquel tout signal est compressé). C’est une des parti­cu­la­ri­tés du LA-2A (et de ce type de compres­seur). Le VU-mètre affi­chera au choix la réduc­tion de gain, et le niveau de sortie (+4 ou +10). Le temps d’at­taque peut descendre en théo­rie à 10 milli­se­condes et le release atteint sa moitié entre 40 et 80 milli­se­condes, et peut prendre entre 0,5 et cinq secondes pour reve­nir au niveau d’ori­gine. Tout cela réagit de toute façon au signal entrant : l’at­taque aux fréquences, et le release (la véri­table clé du son du LA-2A) selon la tenue du signal entrant à un niveau donné ou en cas de compres­sion élevée (sur l’ori­gi­nal, cela influe sur l’ef­fet de mémoire de la cellule).

 

IK a rajouté les Reset, Bypass et boutons permet­tant de bascu­ler des modes L/R à M/S. Native a modi­fié l’af­fi­chage du Vumètre, puisque l’on peut véri­fier niveau d’en­trée, de réduc­tion et de sortie. On retrouve un side-chain et le slider de volume non traité, plus un filtre coupe-bas (de 20 Hz à 2 kHz) modi­fiant le contenu spec­tral du signal entrant. Une excel­lente idée, vu la douceur de réac­tion du compres­seur, qui permet­tra de ne pas le faire réagir à l’éner­gie des basses fréquences quand ce n’est pas néces­saire, ce qui se fait toujours au détri­ment des aiguës.

Exemples audio LA-2A

IK Multimedia T-RackS Black 76 et T-RackS White 2A et Native Instruments VC 76 et VC 2A

On reprend l’exemple vocal précé­dent, le LA-2A étant aussi beau­coup employé sur ce type de signal (certains utilisent même une chaîne 1176LN + LA-2A), sa confi­gu­ra­tion soft knee avec un ratio plus ou moins fixe de 4:1 asso­ciés à son enve­loppe parti­cu­lière y faisant des merveilles.

Les plugs sont réglés de façon à ce qu’ils affichent une réduc­tion de gain de 5 dB. Dans l’ordre, toujours le même prin­cipe : fichier non compressé, puis UA, IK et NI.

 

00:0000:00

 

IK Multimedia T-RackS Black 76 et T-RackS White 2A et Native Instruments VC 76 et VC 2A

UA et Native montrent un compor­te­ment assez semblable, là où IK gérera les niveaux les plus forts de façon diffé­rente. Ce qui frappe surtout c’est la diffé­rence entre les réglages pour arri­ver à un résul­tat simi­laire.

Passons à une réduc­tion de 10 dB.

 

00:0000:00

 

IK Multimedia T-RackS Black 76 et T-RackS White 2A et Native Instruments VC 76 et VC 2A

Autre essai sur une guitare acous­tique, dans le but de lisser un peu le phrasé, en appliquant 6 dB maxi­mum de réduc­tion de gain.La douceur de l’ac­tion et la musi­ca­lité sont bien rendues, bien distinctes du trai­te­ment des 1176, même si de façon diffé­rente suivant les plugs, et surtout avec des écarts flagrants en ce qui concerne les réglages. Encore une fois UA et Native sont dans un mouchoir.

 

00:0000:00
IK Multimedia T-RackS Black 76 et T-RackS White 2A et Native Instruments VC 76 et VC 2A

Pour finir, une contre­basse avec une réduc­tion de gain autour de 5 dB.La version UA réduit un peu plus les tran­si­toires que ses concur­rents, IK est en peu en-dessous en termes de volume moyen, même s’il montre un compor­te­ment assez proche de celui de NI, dans les trois cas, les réso­nances sont boos­tées, prolon­gées très douce­ment. En revanche, la capture d’écran montre bien encore une fois l’in­croyable dispa­rité des réglages pour arri­ver à un résul­tat sonore à peu près équi­va­lent…

 

00:0000:00

 

On entend clai­re­ment ce que le compres­seur apporte à la tenue des notes, grâce au compor­te­ment parti­cu­lier de son release, les tran­si­toires étant préser­vées vu l’at­taque lente due à la concep­tion photo-élec­trique. UA flatte un peu plus les aigus, tandis que Native booste un peu les extrêmes graves. IK montre un volume moyen plus faible, dû à une gestion diffé­rente des tran­si­toires.

Bilan

Alors que choi­sir entre Native et IK Multi­me­dia (UA est hors course dans ce test, unique­ment présent comme réfé­rent) ? Diffi­cile de se pronon­cer, car les deux solu­tions montrent des avan­tages et de bons résul­tats sonores. Les plugs rempla­ce­ront-ils de réels 1176LN et LA-2A ? Non. Ont-ils un compor­te­ment fidèle, proche de l’es­thé­tique des origi­naux ? Oui, à quelques excep­tions près (mode All-Button, certaines gestions de tran­si­toires, cali­brage des réglages et/ou des Vumètres). Peut-on faire du bon boulot avec ? Oui. Les éditeurs profitent de la puis­sance des bécanes toujours en augmen­ta­tion, et proposent des émula­tions de plus en plus réus­sies. À titre d’exemple, le 24/7 était consi­déré à l’époque de sa sortie comme un plug réus­si…

Et ces outils restent abor­dables, ce qui n’est pas le cas des machines dont ils se sont inspi­rés. Chez IK, chaque module vaut 89,99 euros, et peut donc être utilisé sans T-RackS. Chez Native, le bundle de trois compres­seurs est vendu 199 euros, chacun d’entre eux pouvant être acquis pour 99 euros. Et le Guitar Rig Player 4 néces­saire à leur exploi­ta­tion est gratuit. Les deux éditeurs proposent des démos plei­ne­ment utili­sables, un excellent moyen de prolon­ger ce compa­ra­tif.


Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.