Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
test
52 réactions
Big Knob, Small price
8/10
Partager cet article

Papa du célébrissime Big Knob, Mackie décline son contrôleur de monitoring fétiche en trois nouvelles versions pour répondre à tous les besoins, dont ce Big Knob Passive situé en entrée de gamme.

Test du Mackie Big Knob Passive : Big Knob, Small price

Si le Big Knob est devenu un vrai clas­sique qu’on retrouve dans plus d’un studio, le célèbre contrô­leur de moni­to­ring de Mackie n’est dans doute pas aussi perti­nent dans le contexte du home studio où sa débauche de fonc­tions et de connec­teurs trouve rare­ment une utilité. Ce n’est pas pour autant que les home studistes n’ont pas de besoin en la matière, car la plupart des inter­faces audio comme des enceintes ne proposent pas de solu­tion réel­le­ment ergo­no­mique pour pilo­ter le volume d’écoute. Aussi fallait-il imagi­ner un appa­reil plus simple ciblant des besoins plus modestes, pour un budget plus serré égale­ment. Compre­nant cela, un certain nombre de construc­teurs ont déve­loppé des contrô­leurs d’en­trée de gamme, parmi lesquels on compte notam­ment SM Pro Audio (racheté depuis par JBL), Behrin­gerFostex et Palmer, dont les deux Moni­con nous ont bien plu.

Mackie ne pouvait décem­ment pas lais­ser tout ce petit monde se déve­lop­per sans ajou­ter son grain de sel, et c’est la raison pour laquelle trois nouveaux Big Knob viennent rejoindre le modèle origi­nal dans le cata­logue de l’édi­teur, dont le petit Big Knob Passive qui nous occupe ici.

Un potard sur un tank

Mackie Big Knob Passive : Big Knob Passive 2

Proposé aux alen­tours de 80 euros, le Big Knob Passive est donc le modèle le moins cher de la gamme et joue forcé­ment sur son air de famille avec son glorieux aîné en arbo­rant le même gros potard argenté, et les mêmes nuances de noir et de gris pour l’ha­billage de l’ap­pa­reil ou de blanc pour les séri­gra­phies qui s’avèrent parfai­te­ment lisibles. Si ce look austère ne surprend pas ni ne fait spécia­le­ment rêver, on est en revanche agréa­ble­ment surpris par la richesse fonc­tion­nelle de l’en­gin en regard de ce que propose la concur­rence au même prix. En plus du gros potard de volume et des boutons Mono (pour passer le signal stéréo en Mono) et Mute (pour couper le son), on dispose ainsi d’un bouton DIM (pour atté­nuer le signal de xx dB), mais surtout d’un Source Select et d’un Moni­tor Select. De fait, le Big Knob Passive permet de gérer deux sources audio stéréo en entrée et deux systèmes d’écoute stéréo en sortie, ce qu’au­cun concur­rent n’est jusqu’ici parvenu à propo­ser à ce prix.

De ce fait, on retrouve en face arrière deux paires d’en­trées et deux paires de sorties aux formats Jack 6,35, lesquelles peuvent être symé­triques ou asymé­triques. D’au­cuns auraient sans doute préféré du XLR, mais le choix du Jack présente l’avan­tage d’une plus grande univer­sa­lité en même temps qu’il permet de gagner de la place. Souli­gnons qu’on dispose enfin pour l’en­trée B d’un connec­teur mini-jack, ce qui sera bien pratique pour bran­cher un bala­deur MP3. C’est telle­ment perti­nent qu’on aurait adoré dispo­ser de la même chose pour les sorties, mais Mackie n’a pas jugé utile de le propo­ser : dommage.

Mackie Big Knob Passive : Big Knob Passive 3

C’est toute­fois un bien petit reproche à adres­ser à ce Big Knob Passive qui met en confiance dès le départ. Dispo­sés sur un pan incliné, la grosse molette est agréable à tour­ner et les boutons, suffi­sam­ment gros et espa­cés, offrent une réponse franche. Que ce soit sur ces contrôles ou sur les connec­teurs, on n’ob­serve surtout aucun jeu tandis que l’usage de métal pour l’in­té­gra­lité du boîtier achève de nous rassu­rer et confère un bon poids à l’ap­pa­reil.

Avec ses 1,1 Kg sur la balance pour une taille de 13,5 × 13,8 et une hauteur max de 7,5 cm, ce nouveau Knob est du genre petit trapu qui ne bougera pas une fois posé sur le bureau, d’au­tant que quatre larges patins en caou­tchouc l’em­pêchent de déra­per. Sur la boîte, Mackie précise « Sturdy « Build-like-a-tank » Design » : on ne peut qu’être d’ac­cord, au point d’ailleurs qu’on pour­rait tout à fait utili­ser ce Big Knob Passive pour tuer le Colo­nel Moutarde ou Madame Pervenche dans la véran­da….

Pas si sif que ça ?

Mackie Big Knob Passive : Big Knob Passive 5

Comme l’in­dique le nom du produit, ce petit Big Knob est passif, c’est-à-dire qu’il ne comporte aucun circuit d’am­pli­fi­ca­tion. L’ap­pa­reil n’est donc qu’un atté­nua­teur de volume et vous n’êtes à plein volume que lorsqu’il est à fond. Si ce choix tech­nique présente forcé­ment des limi­ta­tions (pas de préam­pli casque embarqué ou de talk back par exemple), il permet au Big Knob Passive de fonc­tion­ner sans aucune alimen­ta­tion élec­trique et garan­tit a priori un plus grand respect des signaux que vous lui confiez, sachant qu’un circuit actif a toujours plus de chance de colo­rer le signal. C’est aussi ce qui permet au Big Knob Passive d’être à ce prix, un modèle passif étant en géné­ral moins cher à construire qu’un modèle actif.

Reste à voir ce que vaut notre ami sur le terrain, en commençant par un petit bench­mark réalisé avec notre Audio Preci­sion APx515.

Première surprise : même en mettant le potard à fond, l’ap­pa­reil atté­nue le signal de plus de 7 dB alors qu’on s’at­ten­drait à une atté­nua­tion de 0 dB. Contacté sur ce point, Mackie précise que cette perte de niveau peut s’ex­pliquer par l’im­pé­dance des sources et par le fait que le construc­teur a disposé un filtre passe-bas sur les très hautes fréquences de chacune des entrées pour éviter les pertur­ba­tions radio. Même si ces expli­ca­tions ne sont pas forcé­ment convain­cantes vu que le Moni­con L de Palmer n’a pas rencon­tré ce problème avec les mêmes signaux utili­sés lors du même bench­mark, souli­gnons que ce défaut n’a rien de rédhi­bi­toire dans la mesure où l’on utilise rare­ment ses enceintes à fond.

L’autre petite décon­ve­nue concerne la mesure de la diapho­nie, appe­lée cross­talk en anglais et qui désigne la perméa­bi­lité qui existe entre les canaux droit et gauche (quelle quan­tité du signal de gauche se retrouve à droite et vice et versa) et qui s’avère là encore sensi­ble­ment plus élevée que sur le Moni­con L à niveau égal. À défaut de pouvoir mesu­rer tout cela à 0 dB à cause du précé­dent problème et de pouvoir refaire des mesures avec le Moni­con L dont nous ne dispo­sons plus, voici ce que l’on obtient à –16 dB sur les deux appa­reils :

Mackie Big Knob Passive : Crosstalk 16dB
Mackie Big Knob Passive : Crosstalk Monicon L 16dB

En revanche, il n’y a rien à redire du côté du taux de distor­sion harmo­nique qui s’avère excellent à –8dB (sous la barre des 0,0005 %) ou à –16dB (sous la barre des 0,0008 %), à appré­cier en regard des 0,03 % obte­nus même à 0dB par le PreSo­nus Moni­tor Station. Le Big Knob Passive obtient aussi d’ex­cel­lents résul­tats sur le plan de la dévia­tion à –8dB (±0,025 dB) comme à –16dB (±0,078 dB).

Bref, le bilan est très posi­tif, sachant que si le Moni­con L de Palmer fait mieux sur la diapho­nie, il coûte aussi deux fois plus cher. Ne l’ou­blions pas.

À l’usage, le Big Knob Passive s’est surtout révélé très agréable à utili­ser, ne provoquant aucune mauvaise surprise : pas de clic lors du passage d’une écoute ou d’une source à l’autre, pas de para­site lors de la mani­pu­la­tion de la molette, et des boutons Mono, Mute et DIM parfai­te­ment conforme aux attentes. Et bien évidem­ment, Il amène bien plus de confort au quoti­dien.

Conclu­sion

Même si l’at­té­nua­tion de 7dB en posi­tion maxi­male demeure éton­nante et que les perfor­mances en termes de diapho­nie ne sont pas aussi bonnes que chez les concur­rents, ce qui pourra refroi­dir les plus exigeants, ce Big Knob Passive tient l’en­semble de ses promesses en propo­sant un taux de distor­sion et une dévia­tion exem­plaires. Bien construit et bien pensé, il propose surtout des fonc­tion­na­li­tés inédites dans cette gamme de prix. À 80 euros, il est en effet le seul à gérer deux entrées et deux sorties, ce qui pourra s’avé­rer pratique pour ceux qui disposent de deux paires d’en­ceintes (toujours utile pour véri­fier ses mixes, quelles que soient les deux paires en ques­tion : studio, hi-fi ou multi­mé­dia) ou qui veulent avoir un usage plus géné­ra­liste de leur système d’écoute (écou­ter de la musique, sono­ri­ser une télé ou une console, etc.) et semble construit pour durer. Il y a certes mieux, notam­ment chez Mackie, mais c’est plus cher. Chacun verra donc midi à sa porte en fonc­tion de son budget, de ses besoins et de ses exigences, mais il ne fait aucun doute qu’à ce prix, ce petit Big Knob devrait connaître un beau succès.

  • Mackie Big Knob Passive : Big Knob Passive 5
  • Mackie Big Knob Passive : Big Knob Passive 4
  • Mackie Big Knob Passive : Big Knob Passive 2
  • Mackie Big Knob Passive : Big Knob Passive 1
  • Mackie Big Knob Passive : Big Knob Passive 3
  • Mackie Big Knob Passive : Deviation à 8dB = ±0,025 dB
  • Mackie Big Knob Passive : Deviation à 16dB = ±0,078 dB
  • Mackie Big Knob Passive : THD 8dB
  • Mackie Big Knob Passive : THD 16dB
  • Mackie Big Knob Passive : Crosstalk 8dB
  • Mackie Big Knob Passive : Crosstalk 16dB
  • Mackie Big Knob Passive : Crosstalk Monicon L 16dB

 

8/10
Points forts
  • Le rapport fonctionnalité/prix
  • Un bon petit tank qui semble bien solide
  • Bon poids et bonne stabilité
  • Possibilité de switcher entre deux entrées stéréo et deux sorties stéréo, ce qui est unique pour ce tarif
  • Fonctions Mute, Solo… et DIM qui fait défaut à la plupart des concurrents à ce prix
Points faibles
  • Atténuation de 7 dB au maximum
  • Performances décevantes au niveau de la diaphonie
  • Une sortie en mini-jack aurait été la bienvenue
Auteur de l'article Los Teignos

Si j'avais eu le physique, nul doute que j'aurais fait un grand Sumo, mais vu que je ne pèse que 80 kg, j'occupe mon temps comme je peux entre musique et littérature.


Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
Auteur de l'article Los Teignos

Si j'avais eu le physique, nul doute que j'aurais fait un grand Sumo, mais vu que je ne pèse que 80 kg, j'occupe mon temps comme je peux entre musique et littérature.

cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.