Tous les avis sur Yamaha RM1X

  • J'aime
  • Tweet
Note moyenne :3.9( 3.9/5 sur 48 avis )
 20 avis42 %
 15 avis31 %
 3 avis6 %
 6 avis13 %
 3 avis6 %
Test de la rédaction
  • 26/03/99Test du Yamaha RM1x

    Test du Yamaha RM1x - Sur le sentier de la groove

    Bien décidé à ne pas laisser Roland seul sur la piste de « dance », Yamaha met à son tour une Groovemachine au prix léger comme la brise qui berce les vertes prairies. Mais attention, car le constructeur nippon en veut au scalp de ses frères de son.

Avis des utilisateurs
square-fish19/10/2017

L'avis de square-fish"Une tres bonne machine, bien qu'un peu dépassée"

Yamaha RM1X
Pour quels styles de musique et dans quel contexte (studio, concert, etc.) utilisez-
vous cette groove machine ? Pour piloter quels instruments ?

  • J'ai composé quelques morceaux break-beat et tribe en amateur dans mon home studio, je ne l'ai jamais utilisée en live

Vous semble-t-elle solide et bien fini ?
  • Elle est très solide, son seul défaut ce sont les boutons qui vieillissent mal, mais sont rapides a remplacer si vous savez souder a l'etain.
  • On trouve neanmoins les pieces de rechange encore assez facilement sur ebay

Sa prise en main et son ergonomie sont-elles simples ? Disposez-vous de fonctions avancées pour éditer vos séquences ?
  • La prise en main pour découvrir la machine est très rapide, presque intuitive
  • Par contre la lecture du manuel deviendra obligatoire pour utiliser les fonctions avancés de la bête.

Quel est votre avis sur le son de manière globale ? Que pensez-vous des sons d’usine ?
  • C'est une très bonne machine par sa conception, les synthés et les effets sont assez bluffants
  • Les sons intégrés sont clairement dépassées par contre.

Que pensez-vous des possibilités d’édition et de traitement ?
  • Le choix de la rm1x pour l’édition est tout a fait pertinent pour faire des sons rétro, ou acide, mais aujourd’hui je me tournerais plutôt vers d'autres solutions contrôleurs + software.

Quelles sont les choses que vous appréciez le plus et le moins ?
  • + Elle est solide et fiable
  • + Tres facile d'utilisation, et le manuel est assez clair
  • - Les sons sont dépassées
  • - Le support disquette pour les sauvegardes est clairement dépassé.
Loslou18/11/2016

L'avis de Loslou"Une bête,mais qui a fait son temps"

Yamaha RM1X
Pour quels styles de musique et dans quel contexte (studio, concert, etc.) utilisez-vous cette groove machine ? Pour piloter quels instruments ?

Compos persos,dans mon appart,pour piloter mon Microbrute.

Vous semble-t-elle solide et bien fini ? Sa prise en main et son ergonomie sont-elles simples ? Disposez-vous de fonctions avancées pour éditer vos séquences ?

La RM1X est solide,sa coque en métal lui assure une résistance aux coups mais par contre niveau poids elle est hardcore. Niveau prise en main par contre... C'est Yamaha. Sans manuel,j'ai mis plus ou moins 1 heure avant de comprendre comment produire un son,choisir ses drumkits,etc... Mais une fois comprise,la machine est plutôt simple d'utilisation.

Quel est votre avis sur le son de manière globale ? Que pensez-vous des sons d’usine ? Que pensez-vous des possibilités d’édition et de traitement ?

Les choix sont cools,mais il faut les travailler un peu pour qu'ils commencent vraiment à ressembler à quelque chose. Maintenant,cette groovebox a 20 ans,on fait beaucoup mieux aujourd'hui (par contre elle est 100% analogique et ça fait plaisir).

Quelles sont les choses que vous appréciez le plus et le moins ?

Les + : elle est très typée 90',ça donne un vrai charme surtout pour la techno,l'acidcore/trance,etc... (séquenceur génial)

Les - : c'est vieux,c'est lourd,on fait beaucoup mieux maintenant,et vu que c'est Yamaha il faut pas mal chercher au début.

Conclusion :

Chouette machine,n'hésitez pas à l'acheter si vous la trouvez en dessous de 200 euros et qu'elle est neuve (avoir un(e)/plusieurs autre(s instruments/logiciels/etc.. est nécessaire,ce n'est plus un outil de création et seule elle ne donnera pas grand chose pour de la compo)
24/08/2016

L'avis de Anonyme "Dans l'absolu la RM1X est l'une des meilleures machines hardware qui soit!"

Yamaha RM1X
J'ai acheté une RM1X dans un magasin cash, pas cher, je lui ai changé les boutons et l'os, puis je l'ai revendue. Je l'aimais bien mais je pensais ne pas m'en servir assez.

Erreur, c'est le meilleur séquenceur matériel que l'on n'ait jamais fait, il dispose de cette fameuse matrice 16 parties x 16 pistes en mode pattern, et d'un mode song linéaire qui autorise l'enregistrement multicanal. De plus, sa résolution 480 PPQ vous garantit que ce que vous jouez sera reproduit fidèlement, on est très loin devant les résolutions des groovebox Roland par exemple!

Donc j'en ai rachetée une et j'ai encore une fois changé les boutons, et je la garde, et je m'en sers, c'est la pierre angulaire de mon studio MIDI, sur un même set de sons venant de plusieurs synthés (il faut un hub MIDI, mais comme dans tout studio MIDI!) je peux donc, en mode pattern, créer jusqu'à 16 boucles (jusqu'à 256 mesures chacune) et sur 16 pistes à chaque fois, puis jouer ces variations pour un mix final ou improviser dessus au gré. Mais attendez, le meilleur dans cette matrice c'est que chaque piste peut avoir des boucles de longueurs différentes, et donc le fonctionnement ici est à l'opposé des groovebox Roland, on n'a pas besoin de changer de pattern pour les variations de longueur de la boucle! On ne trouve ce service sur aucun synthé sauf sur le Motif et le MOXF qui ont hérité de ce séquenceur.

Ensuite, une fois les séquences placées dans la matrice, les 8 encodeurs rotatifs en haut à droite proposent 2x8 sections pour faire varier la lecture du pattern, ou le son du synthé externe (ou assignable à des #cc pour piloter des synthés externes.) Certaines de ces fonctions n'ont pas d'équivalent (à ma connaissance) et sont redoutablement utiles, notamment deux harmonisation en temps réel et une variable de vélocité qui permet par exemple sur une piste de batterie MIDI, tout simplement de jouer les variations de dynamique : génial pour finaliser une piste de batterie MIDI, ou pour faire varier un pattern électro tout entier avec des synthés à enveloppes et filtres assignées à la vélocité! Bon parfois c'est de l'expérimentation, et toutes ces variables écrivent beaucoup de données dans le séquenceur, mais utilisées à bon escient, ces fonctions et les encodeurs sont à peu près l'équivalent des courbes d'automations dans une STAN, et pour l'édition fine ensuite le grand écran (d'un jaune bien chaud) propose une liste qu'il suffit de faire défiler et d'éditer (ça peut être long, mais il y a des fonctions utiles de processing hors ligne pour filtrer, écrémer, quantifier, etc.)

Pour la lecture en temps réel, on trouve un arpéggiateur anecdotique, et une possibilité de transposition des patterns à la volée, mais réglable sur chaque piste pour ne pas avoir les drum sets qui valsent par exemple. On peut aussi muter une ou plusieurs pistes et mémoriser 5 scènes de ces réglages de mute pour chaque pattern, histoire de faire 5 variations de ces 16 variations de 16 pistes qui constituent un pattern. Puis on assemble les patterns dans un listing et donc alors on peut vraiment s'amuser à programmer des heures de musique qu'il sera possible d'interpréter en live avec les 2x8 contrôles sur les 8 encodeurs, les mutes et leurs variations.

Bon aujourd'hui je ne sais pas si l'on fait tout cela (il faut une bonne mémoire de travail et y passer du temps pour apprendre tout de façon automatique, et surtout dans le cadre du travail avec des machines externes, ça finit par devenir un challenge mental de jongler avec une demi-douzaine ou une douzaine de synthés en même temps et dépendant les uns des autres, et sans compter une STAN en parallèle éventuellement!), mais à l'époque c'est le raison du succès de la machine dans les rave party, on pouvait préparer tout son set et aller le jouer tranquille, avec backup sur disquette au besoin pour le reste du weekend... En tout cas ces fonctions, revisitées par d'autres besoins aujourd'hui, gardent tout leur sens, le séquenceur de la RM1X n'a pas grand chose de moins qu'un séquenceur MIDI de STAN (si ce n'est peut-être la polyphonie de 64 voies, mais le séquenceur est capable de balancer beaucoup de plus de données que cela, tant que la polyphonie des synthés joués en MIDI suit, tout va!

La RM1X est extrêmement solide, c'est une machine en métal avec des boutons très réels, les pads ne sont pas dynamiques, mais on ne l'achète pas pour cela aujourd'hui, mais pour son séquenceur.

Les sons de cette machine, environ 1000 patches, ainsi que les quelques 7000 motifs MIDI à disposition, comme sur le Motif et MOXF, sont utiles si l'on n'a pas d'idée, mais ils sonnent comme la rave party de 1999, souvenirs, souvenirs, ambiance assurée...

Cela n'a aucune importance car on ne n'en sert que comme séquenceur.

Le processeur est assez lent, il y a toute une série de fonctions qui se font hors ligne et l'on sent la lenteur du processeur de traitement, même si dans un usage de musique avec des tempi humains et des divisions temporelles correspondant à ce que la main musicienne peut produire, cela n'occasionne aucun souci à l'enregistrement MIDI ou à la lecture.

La sauvegarde des 110.000 événements MIDI se fait sur disquette, l'on trouve un lecteur de disquette USB pour 8 euros sur amazon, et ainsi les sauvegardes en SMF ou en format RM1X sont aisées.

Il vaut mieux passer sa machine en version 1,13 du firmware, pour cela il faut changer une puce, et donc la trouver, sur ebay on la trouve pour une trentaine d'euros. Le type qui rédige ce blog https://analog-monster.blogspot.fr/2013/10/yamaha-rm1x-os-v113.html la grave pour vous et vous l'envoie pour pas cher, il est sympa, et si vous savez graver des puces, le fichier se trouve en accès libre. Cette mise à jour permet de faire fonctionner correctement les filtres MIDI de la RM1X, c'est assez indispensable pour éviter que tous les réglages des synthés en aval ne valsent au gré des données envoyées à tort et à travers par l'os 1,12. On trouve de nombreux site d'explications sur la procédure, avec des photos parfois comme par exemple http://lowbroweye.com/post/4837201400/lets-upgrade-yamaha-rm1x

Aussi, cette machine est opérable avec des boutons switches qui s'usent avec le temps, deviennent moins réactifs. Le mieux c'est de les changer, ou d'acheter une RM1X sur laquelle ce travail a été fait, car ainsi on est certain que les boutons réagiront normalement, ce qui permettra d'éviter de perdre son temps ou son travail. Un kit de switches se trouve sur ebay pour environ 30 euros, ensuite compter une fin d'après-midi à dessouder les anciens, ressouder les nouveaux, c'est facile à faire, il n'y a pas de difficulté à démonter la RM1X. Il n'y a rien de mal à payer une RM1X refaite ainsi jusqu'à 250 euros, compte tenu des services qu'elle rend, c'est un prix tout à fait acceptable. (mais bien sur si vous la trouvez pour 50 euros et possédez une fin d'après-midi et un fer à souder, c'est bien aussi!) (Il y avait une page ici avec des photos, expliquant la méthode : http://gloryisasilentthing.com/glory/rm1x-switch-replacement-modification/ mais elle a disparu hélas. Mais enfin ce n'est pas difficile à démonter, il suffit de suivre les nappes et de noter comment les remonter,et elles ont des détrompeurs de toute façon)

Les configurations vont du plus simple au plus complexe, il y a de quoi faire! Le manuel est assez déroutant mais il est préférable de lire la première partie pour comprendre la philosophie de la machine. On trouve un système de raccourcis pour les fonctions, cela permet, une fois que l'on les maîtrise, de travailler vite sur les différentes fonctions, un peu à la façon dont on peut écrire un texto sans regarder l'écran si l'on a son téléphone bien en main (c'est moins vrai depuis les écrans tactiles sur les téléphones d'ailleurs...)

Le reste est sans histoire, c'est une énorme réserve de plans à 16 pistes, il y a 50 patterns utilisateurs à 16 parties de 16 pistes chacune, faites le calcul, et ensuite la sauvegarde sur disquette.

Un mot sur les sons, les presets et les grooves sont un monde en soi, un monde lointain et perdu, ça n'existe plus cette musique, mais ce n'est pas nul du tout, avec le temps, ces groove prennent une patine vintage que les groovebox Roland n'ont pas du tout en comparaison. On se replonge direct sur le parking de la rave, on vient de se garer après une heure de route,il est 3 heures du matin, on cherche le type qui va nous faire un plan spatial, on va danser toute la nuit qui va durer 72 heures comme des robots en pleine extase, c'est cette ambiance là qui est proposée, dès le départ. On ne fait plus, on ne comprend même plus cette musique en 2016, mais le choc de réminiscence sera fort pour ceux qui ont vécu cette époque. Ensuite, on débranche les sorties audio, et on travaille en MIDI avec la RM1X, c'est là où elle excelle, et elle n'a pas d'équivalent!

C'est LA machine de base par excellence pour un studio MIDI, et sinon, alors il vaut mieux laisser tomber les machines et partir sur une STAN. Pour les réfractaires à la STAN, la RM1X est un must have, une machine aussi fidèle que facile et efficace, et une machine à garder!
Vectorboy24/08/2016

L'avis de Vectorboy"Bon séquenceur !"

Yamaha RM1X
1999/2016
J'ai possédé cette machine à sa sortie, puis je l'ai gardé quelques années. J'ai produit pas mal de titres avec cette machine, et lorsque je regarde en arrière, en étant tout à fait honnête avec moi-même, quasi tous les morceaux produits avec les sons de la RM1X sont mauvais, voir très mauvais ! Car oui les sons que produit cette machine sont d'une platitude rarement égalé, aucun grain, aucune rondeur, aucune dynamique, tout sonne plat, digital... un digital moche évidement, bref : C'est laid !

Alors, à la poubelle la RM1X ?
Pas forcément, selon moi la RM1X possède un point fort (ce qui remonte la note), son séquenceur ! Après peut-être que ce n'est qu'une question de gout, mais pour moi Yamaha n'a jamais vraiment réussit à faire de bons synthés, de bonnes groovebox ou de bonnes boites à rythmes, Yamaha a toujours excellé dans les séquenceurs hardware (même s'ils sont parfois un peu spartiate), mais je n'ai jamais aimé le son trop "démocratique", standard, sans punch, sans subtilité et sans personnalité que l'on retrouve dans leurs machines !

Ok le séquenceur est bon mais...
Certes le séquenceur fonctionne bien, on va très loin dans le détail, cependant je l'ai fait planter plus d'une fois en produisant de la Drill n Bass. Alors certes, le genre est poussif, mais pour moi le processeur manque tout de même de pèche, ce qui ne sera pas le cas pour la majorité des musiciens.

Battle à 3
Très honnêtement aujourd'hui en 2016 il n'y a pour moi aucun intérêt ou presque à posséder cette machine et si vous avez besoin d'un bon séquenceur hardware qui ne fait que ça et qui va très loin dans l'édition, alors soit pour l'encombrement préférez un Yamaha QY100 qui fait en gros la même chose et que vous pourrez emmener partout, soit un Yamaha QY700 avec ses deux prises Midi In et ses deux midi Out, ainsi que son grand écran plus confortable.
Si le RS7000 fera le même job que le QY700, l’écran est moins agréable, moins grand et il n'y a qu'un Midi In même si cela n'est pas la chose la plus utile, le QY700 est également moins encombrant.

Quelles sont les choses que vous appréciez le plus et le moins ?

+ Le séquenceur
+ Le séquenceur
+ Le séquenceur

- Tous les sons que produit cette machine
- L'encombrement
- Un seul midi out

KONKLUZION
Si vous cherchez un séquenceur pour votre set-up et que vous pouvez l'acquérir à moins de 100€ je vous dirais pourquoi pas. Mais je préfère clairement le QY700 pour les possibilités ou le QY100 pour l'encombrement !
13/02/2016

L'avis de Anonyme "Une groove impossible et un bon séquenceur "vintage""

Yamaha RM1X
Délicat de programmer la groove-box comme le fait le personnel de Yamaha Corporation. Autant dédier l'instrument à des boucles de séquences de 1 à 8 mesures en regrettant le fait qu'il n'y ait qu'une seule sortie MIDI. Et pas de prise USB (c'était pas l'époque...)
Ma Rm1x pilote un synthé Blofeld. J'ai le choix entre faire du Jean Michel Jarre ou du Tangerine Dream. Ce qui sauve la machine, ce sont les 4 potentiomètres de contrôle MIDI (delay, octave, harmonize 1 et harmonize 2), de quoi bien délirer sur les séquences. Et je privilégie, bien entendu, l'enregistrement "step by step" à celui en temps réel. L'écran est bien foutu et il y en a un autre, plus petit, pour le tempo bpm et qui vous notifie les valeurs de vos changements. 16 pistes, un arpégiateur qui a la fonction "random", 664 patches inclus dans la groove-box, 50 patterns usine + 50 utilisateur, 20 songs (mais il y a la possibilité de mémoriser sur les disquettes) et une infinie liste de phrases. Je défie le lecteur de cet avis, qui achète une Rm1x, de la programmer comme les Nippons de Yamaha. Il battra vite en retraite et reculera devant l'immensité du boulot. Mais il peut l'acheter, pas chère, d'occasion (150 - 200 €), pour piloter le synthé de basses qui l'emmènera au paradis de la mode années 70 - 80.
Doit-on acheter la Rm1x comme séquenceur ? Oui, à défaut d'une autre vieille machine, sinon s'abstenir de considérer la Rm1x comme une station de production qui vous fera composer de la techno ou de la dance. Je vois cet appareil comme un séquenceur vintage qui vieillit bien, et non comme une groove-box des années 90. Pour 150 à 200 biftons, on a le droit de s'amuser, n'est-il pas vrai ?
intex07/11/2015

L'avis de intex"des promesses, des promesses ..."

Yamaha RM1X
j'ai toujours eu des workstations (expandeur + sequenceur), je ne sais même pas si le terme expandeur se dit encore !
bref, je sortais d'un ensoniq eps, d'un asr10, d'un k2500 et apres m'etre fait les doigts sur mc303, mc505, je cherchais LE sequenceur hardware qui m'autoriserait plus de liberté que tous les sus-nommés.
les sons ne m'ont pas seduits .. aucun, mais je cherchais un sequenceur pas vrai ?
bah franchement, je n'ai pas reussi à me sentir totalement bien avec cette machine.
c'est peut être que je sortais d'une grosse periode "groovebox" où l'orientation pattern dirige clairement la gueule de vos compos.
parallement, je decouvrais sonar couplé à ma MC505 et le RM1X a vite quitté mon studio pour un hote plus accueillant que moi !
Kefen13/12/2014

L'avis de Kefen"Pas intuitif pour un sou"

Yamaha RM1X
Attention, pas du tout intuitif à mon gout. Si vous voulez utiliser les sons existants et les mettre les uns après les autres, c'est bon. Si vous voulez éditer des phrases vous même, jouer en "live" et modifier le son en direct... bon courage. Même difficulté pour l'utiliser comme sequenceur pour controller d'autres instruments.

J'ai vraiment trouvé le RM1X pas pratique et pas du tout intuitive, la navigation dans les différents modes est laborieuse. Et pourtant j'ai essayé pendant 6 mois. Le manuel n'est d'aucune aide soit dit en passant, c'est déprimant. Le mec qui l'a traduit n'avait aucune idée de quoi parle le manuel je pense. Je soupçonne même qu'une Yamaha traductrice T-404 l'ait traduit.
Après je voulais l'utiliser pour jammer en live, et c'est pas du tout son usage de prédilection j'ai l'impression.

Les sons sont des années 90s, mais si vous les modifiez pas en les poussant dans les extrèmes, c'est pas génial... Plus ringard qu'autre chose à mon gout. Après bien sûr, tout dépend ce que vous voulez faire comme musique. Moi je suis plutot dans la techno. Encore une fois, mais ça peut être un atout pour d'autres, il y a trop de sons!!!!! On passe 3heures à scroller pour trouver le son qu'on veut, je commencais même à noter sur un bout de papier les références pour trouver les sons plus vites... l'horreur. Donc bon pas très pratique!

En fait je pense qu'il y a trop de choses dans cette Yamaha, donc certainement que j'ai été à 10 000 lieux de l'utiliser à sa juste valeur, mais cela empêche une prise en main agréable et facile. Je suis pourtant motivé et patient, mais là franchement j'ai abandonné. Je suis passé à la Roland mc303, et franchement en un soir je me suis plus amusé qu'après 6 mois avec la Yamaha RM1X. (Bien sûr, c'est aussi parceque la MC303 à les sons classiques techno 90s de la TB303, TR909 etc...)
linn13418/08/2014

L'avis de linn134"Avis partagé."

Yamaha RM1X
Ah, la RM1X. Ou le RM1X selon si c'est UN séquenceur ou UNE groovebox. Bref, le machin bleu des années Techno-Trance.
Bon gros boitier tout en métal peint (époxy je suppose, mais ça change rien au son, c'est pas une guitare) avec des boutons, des potards et un grand écran monochrome qui faisait franchement luxe à l'époque de sa sortie.



Comme d'habitude chez Yamaha ça sent pas la camelote. C'est l'éternel bon point de la marque nippone et que l'on retrouve sur toutes les gammes de la maison aux trois diapasons, le niveau des finitions est élevé. Un bon boitier bien costaud, des potards et des switchs à foison, et au dos de l'engin ... deux sorties jacks 6.35 asymétriques pour le "line out" et du MIDI (In/Out). Deux sorties ... on y reviendra plus tard.

Y'a quoi dans la boite ?
Oui, quand même, même si la tronche de l'engin est sympathique il faut bien aller chercher le son.
Et là, on est chez Yamaha. (A lire avec la voix off des commentateurs TV bien lourdingues).
Oui, encore et toujours la synthèse maison à base d'échantillons PCM, la fameuse Advanced Wave Modulation II, reloaded, le retour de la vengeance. J'ai l'air de m'agacer tout seul devant mon écran, mais en fait je suis très calme. Pour l'époque (1999-2002) c'était bien et il était difficile d'imaginer un séquenceur-groovebox abordable avec de la modélisation analogique, de la FM, du sampling etc ... il faudra attendre la grande soeur, cette très estimable RS7000.

On fait ce qu'on veut et ce qu'on peut avec la synthèse AWM2, cacahuète sur le bretzel : la section d'effets, richement pourvue de tout ce qu'on trouvait alors sur les S03/S80/CS2X/CS6X de la marque. C'est pas mauvais, ça fait le job, mais c'est pas le son d'un Eventide ou d'un AMS.
Il y a quand même des bonnes surprises : Low Pass (LPF), Cutoff, Resonance, Enveloppe. Zou.

Y'a plein de sons et de présets dedans, c'est friendly, c'est easy, c'est cool.
On peut se faire plaisir avec 654 sons et 46 kits de percussions diverses. Avec 50 patterns libres pour l'utilisateur ( plus 60 imprimés dans la ROM) et 20 songs, c'est pas mal du tout.

A cela s'ajoute un séquenceur de 110.000 notes, 32 voies de polyphonie (synthèse interne) et 64 notes de polyphonie en séquence pure, un enregistrement des mouvement de quelques potentiomètres, c'est pas mal du tout... mais UNE seule sortie MIDI. Là c'est pas possib'. Non, s'pas possib'.

Ultime point qui fait TRES mal au derche : on ne peut pas enregistrer à la volée, retourner en lecture simple, reprendre l'enregistrement ... sans faire de stop/start. Et ça c'est pas grave quand on est tout seul dans son coin, mais à deux en synchro (via DAW) ça devient ingérable.



UTILISATION

La configuration générale est-elle simple ?
Voui. C'est pas mal. On est pas dans du software avec une méga-interface mais c'est compréhensible et les sous-sous-sous menus ne servent pas toutes les dix secondes.

Les fonctions usuelles sont-elles facilement accessibles ?
Ah zut, j'ai répondu au dessus, donc oui, ça va.

Le manuel est-il clair et suffisant ?
Nein, nein, nein !
C'est un manuel Yamaha, donc plutôt bien fait, mais c'est pas du tout digeste : trop gnan-gnan pour être pro (ça s'adresse à des DJ, c'est ça ?) ou trop abscons pour être utile. Du coup il faut y aller et expérimenter.

SONORITÉS

Les sons conviennent-ils à votre style de musique ?
Mmmh. Dans un trip minimal, revival 90's pourquoi pas, mais c'est quand même pas le top.
Les sons ne sont pas mauvais, mais l'ensemble est bridé par l'absence de sorties séparées.
Du coup le "mix" qui sort de l'unique sortie stéréo n'est pas à la hauteur d'un séquenceur logiciel gratuit avec des plugins en freeware. Je ne parle que du son.

Sont-ils réalistes ?
Oui, on dirait vraiment les sons de la synthèse AWM2 sortis de convertisseurs DA moyens avec une dynamique pas du tout pro. Du vrai son de groovebox.

Les effets sont-ils efficaces et adaptés ?
Oui.

L'expression est-elle bonne ? (réaction à la vélocité, à l'aftertouch) ?
Oui aussi.


Quelles sont les sonorités que vous préférez, que vous détestez ? ...
Je ne les utilise quasiment plus, parfois un ou deux sons de percussions très typés 90's, une basse façon FM quand j'ai besoin de tripler un son particulier avec un decay plus long. Bref, je n'utilise plus la RM1X comme module de son et je me sers surtout du séquenceur.


AVIS GLOBAL

Depuis combien de temps l'utilisez vous ?
Un an.

Aviez vous essayé beaucoup d'autres modèles avant de l'acquérir ?
Oui. J'ai eu dans le même genre :
- Quasimidi 309 (toutes options) avec un Sirius en prime
- MC 505
- MC 303
- RM1X

Toutes ont des forces et des faiblesses. La RM1X est, pour moi, le meilleur des séquenceurs dans la liste au dessus. Mais c'est aussi un des moins bons en tant que module de sons. Il met la MC303 en miette, heureusement, mais la MC505 lui dame le pion avec ses sorties séparées (son séquenceur est, à mon goût, largement moins bon).

Quelle est la particularité que vous aimez le plus, le moins ?
Bonne bouille.
Sympa à utiliser.
Solide (sauf les pads, mais ça s'entretient).
Bonne gestion du MIDI, malgré la seul sortie MIDI OUT. Mais avec un splitter ça passe tout seul.
Sons moyens. Parfois très bons, parfois navrants.

Ergonomie correcte mais cette limitation d'enregistrement/start/stop/machin m'a contrait à la remplacer par une Elektron Monomachine SFX6. Pas le même budget, pas la même gamme, mais voilà : au moins ça séquence bien et ça sonne à mort.

Comment jugez vous le rapport qualité/prix ?
D'occasion, autour de 150/200 euros c'est pas mal. Attention au son, il peut être parfait dans des musiques où tout n'est pas "au taquet" et surcompressé, du planant, du feutré. Si c'est le son Dubstep que vous cherchez, ça va être tendu. Par contre c'est un très bon séquenceur pour composer seul avec un nombre limité de machines (16).

Avec l'expérience, referiez vous ce choix ?
Oui. Avec les mêmes besoins et le même budget qu'au moment où je l'ai acheté, je dis oui.
J'ai été très sévère avec cette pauvre RM1X, j'ai la chance d'avoir (et d'avoir eu) des machines sublimes (et d'autres moins bonnes) et je suis devenu difficile, exigeant. Pas de honte à se faire plaisir avec une RM1X. Je l'ai encore et j'hésite vraiment à m'en séparer. J'y suis attaché, je l'apprécie et au moment de sa sortie j'en voulais une. Il est probable qu'en fait je ne rachète jamais de RM1X et que je préfère la RS7000, mais ce n'est pas le même budget et la RS est beaucoup plus encombrante.

EDIT (30/10/2015) :
La RM1X est partie et sa remplaçante est la RS7000, on reste dans la même famille, le séquenceur est quasiment le même. J'aurais bien gardé la RM1X si je n'avais eu besoin de place.
Moe Sizlak02/03/2012

L'avis de Moe Sizlak"Sons inutilisables mais très bon sequenceur live"

Yamaha RM1X
Connectique en MIDI classique. Quelques effets, tous horribles. Pas de sorties séparées.
Juste un bon sequenceur, très pratique pour le live (le vrai) et pour piloter toutes les machines MIDI.

UTILISATION

Plutot simple et complete d'utilisation. Relativement bien pensée.

SONORITÉS

Tous les sons sont merdiques, en plastoque, totalement inexploitables pour une production digne de ce nom. Le seul interet est dans le pilotage de machines en MIDI. Le "clavier" n'a pas de velocité en enregistrement overdub, dommage.

AVIS GLOBAL

J'utilise ça depuis un bout de temps.
Comme j'ai dit plus haut: tous les sons sont bons pour la poubelle, seul le sequenceur vaut le coup.
darkvicious11/10/2011

L'avis de darkvicious"Etonnant outil...."

Yamaha RM1X
Sequenceur midi à pattern.
Boutons à problemes : manier la bete avec douceur. Pas besoin de taper sur les touches comme Brutus ca evite des retours SAV pas donnés.

Lecteur disquette (bon, a l'epoque, un must !) mais accepte les transferts depuis un pc via MIDI alors ca compence

Utiliser un clavier midi pour la saisie c'est plus pratique

UTILISATION

D'usage assez facile, il est par contre fatiguant si on edite tout dessus. Sequenceur pc pour preparer les patterns et les envoyer au RM1X pour simplifier l'edition.

Utilisation comme sequenceur de pattern dans mes morceaux "electroniques".

Arpegiateur Limité mais sympa à l'usage.



SONORITÉS

Sons intégrés un peu passés de mode mais on y trouve quelques trucs....

Pilote des expandeurs principalement. En fait j'utilise l'engin de maniere detournée principalement pour les rythmes "electroniques", les basses et quelques nappes. Certains effets sont cool. Il pilote mon Poly 800 avec qui il forme un duo original.
Je passe ce "couple" sur un SE 50 ou j'ai quelques effets redonnant un peu de vie aux sons vieillisants des engins.

AVIS GLOBAL

Un "gadget" dont je n'avait pas besoin pour mon style de sique mais l'occasion fait le larron.....

Et puis en essayant de detourner la bete en oubliant les styles préprogrammés j'ai enfin trouvé une utilité.

Usage d'un clavier obligatoir sous peine de peter une goupille à l'edition (ta deja vu JMJ jouer sur une machine a calculer ?).