Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
Agrandir
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
Mic & Mod U67 DIY kit
Photos
1/20

Test du micro Mic&Mod U67

Micro statique à tube à large membrane de la marque Mic & Mod

Écrire un avis ou Demander un avis
test
48 réactions
Ex-fan des sixties
8/10
Partager cet article

Cocorico ! Mic&Mod, la petite boîte française bien de chez nous propose des kits des plus grands microphones à prix ultra économique. Aujourd'hui, nous testons leur version du U67. À nous les joies du Do-It-Yourself !

Test du micro Mic&Mod U67 : Ex-fan des sixties

Stam audio, Advan­ced Audio, Micro­phone parts… Les fabri­cants de micros en kits se multi­plient pour le plus grand bonheur du consom­ma­teur. Et les Français ne sont main­te­nant plus en reste grâce à la marque Mic&Mod, une société instal­lée à Metz et qui déve­loppe depuis quelques années des clones de micros parmi les plus répu­tés (et les plus convoi­tés). U47, M49, C12, U67 font par exemple partie de leur tableau de chasse, mais aujour­d’hui nous allons nous foca­li­ser sur leur clone de U67.

Un 67 en kit

Le Neumann U67 est l’un des micros à lampe les plus cotés dans l’his­toire de l’en­re­gis­tre­ment audio. Construit dans les années soixante pour rempla­cer le non moins fameux U47, le U67 s’est très vite instauré comme un clas­sique en studio d’en­re­gis­tre­ment. Sa courbe de réponse, sa présence, sa chaleur en ont fait un micro d’une poly­va­lence incroyable. Malheu­reu­se­ment, la produc­tion du U67 s’ar­rêta quelques années plus tard pour lais­ser place au U87, micro incon­tour­nable lui aussi, mais ne possé­dant pas la richesse et le cachet des micros à lampes. Depuis, le U67 est donc devenu une pièce rare et très recher­chée par les ingé­nieurs du son. Les tarifs sur le marché de l’oc­ca­sion sont au fil des ans deve­nus très souvent prohi­bi­tifs et en 2018, Neumann a décidé de sortir une réédi­tion de ce micro, mais pour un prix toujours assez élevé… On comprend alors aisé­ment tout l’in­té­rêt de (re)trou­ver un clone de ce micro en kit.

Un micro en kit ?

Si vous n’êtes ni un adepte du fer à souder ni un anglo­phone averti, les mots « kit » et « DIY » (pour « Do-It-Your­self », ou en français « Fais-le toi-même ») ne devraient pas vous parler outre mesure. Or, derrière ces deux mots se cache une alter­na­tive très allé­chante aux prix souvent exor­bi­tants annon­cés par les grands fabri­cants de micro­phones.

Les micro­phones vendus en kit ne sont donc pas vendus en un seul bloc unitaire, mais en éléments sépa­rés. Corps, cellule, lampes, résis­tances, PCB, tous les compo­sants arrivent en pièces déta­chées. Il ne vous reste plus qu’à vous armer de votre fidèle fer à souder (et d’un peu de patience) pour assem­bler vous-même votre micro­phone. Le gros avan­tage de ce modus operandi, outre l’as­pect amusant et instruc­tif, est de pouvoir choi­sir exac­te­ment les compo­sants souhai­tés et évidem­ment, de réduire de façon assez dras­tique les coûts de fabri­ca­tion. Pour reprendre le slogan de Mic&Mod : « Pourquoi ache­ter un micro­phone vintage cher en mauvais état, alors que vous pouvez le construire vous-même ? ». Certes, votre micro­phone en kit ne sera sans doute pas un clone parfai­te­ment iden­tique d’un point de vue esthé­tique et/ou sonore, mais vous aurez de grandes chances de vous rappro­cher énor­mé­ment des carac­té­ris­tiques du micro origi­nal tout en gardant un très bon rapport qualité/prix.

Le Micro­phone

M&M 67 FrontPour le besoin de ce test, les ingé­nieurs de Mic&Mod ont eu la déli­ca­tesse de nous envoyer un produit déjà monté. Sachez que pour ses clients les plus impa­tients (ou pour les testeurs fainéants comme moi), ils proposent juste­ment leurs produits entiè­re­ment assem­blés (via une petite option payante). Je vous invite cepen­dant à vous rendre sur leur site inter­net pour étudier le guide de construc­tion qui, bien que destiné à des personnes ayant tout de même certaines notions de main­te­nance, est très bien écrit et très didac­tique.

M&M 67 BoxIl est impor­tant de souli­gner que nous parlons ici d’un micro « en kit » et non d’un micro de telle ou telle autre grande marque. Ne vous atten­dez donc pas à rece­voir votre micro­phone dans une belle et grosse valise en métal. Non. Ici, le prin­cipe est d’ar­ri­ver à égaler les perfor­mances et les carac­té­ris­tiques d’un micro pour un moindre prix et certaines conces­sions sont forcé­ment néces­saires. Par consé­quent, pas de boite en métal, mais un joli carton avec le micro­phone et tous ses acces­soires (alimen­ta­tion, suspen­sion, câble 7 broches et trousse) parfai­te­ment embal­lés.

Le Mic&Mod U67 arrive donc entiè­re­ment monté, à l’ex­cep­tion de sa lampe, rangée à l’écart dans sa propre boîte afin d’évi­ter tout risque de casse durant le trans­port. Le micro est idéa­le­ment blotti au creux d’un petit coffret en bois et l’on sent irré­mé­dia­ble­ment chez Mic&Mod, l’en­vie de faire de beaux produits.

M&M 67 LogoLe design du Mic&Mod U67 est fort logique­ment inspiré du U67. Optant pour un gris brillant, il propose les habi­tuels switches de direc­ti­vité (cardioïde, omni et bidi­rec­tion­nel), d’at­té­nua­teur –10 dB et de coupe-bas que l’on retrouve situés aux mêmes endroits que sur le micro vintage. Pour du DIY, le corps et la grille sont de très bonne facture et le fuse­lage réussi. Un détail plutôt amusant : le logo de Mic&Mod, qui paro­die le célèbre logo Neumann.

Le bloc d’ali­men­ta­tion est égale­ment bien travaillé et sa soli­dité ne fait aucun doute. Afin de garder ce rapport qualité/prix si béné­fique, Mic&Mod a opté pour une alimen­ta­tion géné­rique. Elle peut donc conve­nir à tous les micros de la marque récla­mant une alimen­ta­tion externe et c’est la raison pour laquelle se trouve dessus un potard de direc­ti­vité qui, pour ce micro-ci, est tota­le­ment inac­tif (vous devrez vous servir des switches présents sur son corps).

  • M&M Alimentation Directivite
  • M&M Alimentation Power

 

M&M 67 suspensionEnfin, la suspen­sion, elle aussi très simi­laire à l’ori­gi­nale, tient parfai­te­ment le micro et l’on ne sent aucun jeu de mouve­ment. Seule petite contra­riété : les deux vis utili­sées pour bloquer le micro­phone appuient légè­re­ment les élas­tiques. Cela n’en­trave en rien son effi­ca­cité, mais pour­rait toute­fois induire quelques vibra­tions lors de certaines prises de son.

Mic&Mod versus 67 Vintage

M&M Vs Vintage U67s LargeLes vieux micro­phones vintage ont une signa­ture sonore incom­pa­rable, mais ont ce défaut malheu­reu­se­ment assez univer­sel : ils vieillissent. En fonc­tion de leur vécu, de leur utili­sa­tion, de leur main­te­nance, effec­tuée ou non, et de la vita­lité de leur lampe, ils sonnent tous assez diffé­rem­ment. Pour ce test, nous avons eu l’op­por­tu­nité de nous faire prêter deux vieux U67 d’époque. Et quoiqu’en­tre­te­nus à la perfec­tion, ils ne sonnent évidem­ment pas de façon iden­tique. Cepen­dant, leur iden­tité sonore est bien la même et nous allons voir si Mic&Mod parvient à l’éga­ler.

Piano

M&M Vs Vintage U67s Piano dPremier test sur un piano droit en omni­di­rec­tion­nel et premières très bonnes surprises. Le Mic&Mod réagit exac­te­ment comme les deux micros vintage : leur niveau sonore et l’in­ter­ac­tion micro­phone/préam­pli sont quasi­ment iden­tiques. L’équi­libre du Mic&Mod est très agréable et rappelle dès les premières écoutes les avan­tages du U67 : la proémi­nence des médiums est bien là, les tran­si­toires sont douces et la chaleur géné­rale indé­niable. Le bas n’est pas très présent, mais c’est l’un des avan­tages de ce micro : il en devient très facile à mixer, s’in­sé­rant parfai­te­ment dans votre musique sans forcé­ment récla­mer une égali­sa­tion externe.

En compa­rant avec les U67 d’époque (que nous appel­le­rons « Blue » et « Red » par souci de compré­hen­sion), la ressem­blance est frap­pante. Le son des trois micros est très proche. La grosse diffé­rence semble être l’ac­cen­tua­tion des médiums qui, entre chaque micro­phone, ne paraît pas se faire exac­te­ment sur la même gamme de fréquences. Les U67s sont légè­re­ment plus pincés et le Mic&Mod, plus ouvert dans le haut du spectre, sonne un poil plus moderne. Les distinc­tions sont assez minimes et dans un mix, il serait à mon avis large­ment possible de passer de l’un à l’autre de ces trois micros sans que cela ne s’en­tende.

Si la seconde prise peut prêter à sourire (et était initia­le­ment une blague du musi­cien) elle permet de soule­ver la petite ouver­ture du Mic&Mod sur les aigus. Si vous prêtez bien l’oreille, vous senti­rez une fréquence un peu plus dure que sur les micros vintage. Leur douceur, leur « magie » est plus audible, mais ne surclasse aucu­ne­ment celle du micro en kit.

A1 Piano Omni Mic&Mod
00:0000:39
  • A1 Piano Omni Mic&Mod00:39
  • A2 Piano Omni U67 Blue00:39
  • A3 Piano Omni U67 Red00:39
  • B1 Piano Omni Elise Mic&Mod00:06
  • B2 Piano Omni Elise U67 Blue00:06
  • B3 Piano Omni Elise U67 Red00:06

Batte­rie

Face à la batte­rie, en omni­di­rec­tion­nel

M&M Vs Vintage U67s Drums FrontPour le second test, nous avons placé les micros en face d’une batte­rie, cette fois en omni­di­rec­tion­nel.

Comme pour le piano, le Mic&Mod parait bien équi­li­bré. Peut-être un léger manque de basses fréquences voire de corps, mais la balance de la batte­rie (fûts et cymbales) est bien resti­tuée. J’ai ressenti une petite gêne sur les hauts médiums, prin­ci­pa­le­ment sur le timbre de la caisse claire et sur les cymbales, tous un poil trop durs à mon goût. Mais rien de drama­tique et une simple petite égali­sa­tion suffit à corri­ger cela.

Les deux 67 vintage sonnant diffé­rem­ment entre eux cepen­dant, les trois micros restent tous bien dans la même ligue sonore. Comme pour le piano, chacun semble prôner une fréquence diffé­rente et j’avoue une préfé­rence pour le 67 Red, plus plein, plus profond et plus doux à mes oreilles. Bien que le Blue soit un peu plus étriqué que le Red, vous remarque­rez même avec lui cette petite diffé­rence de couleur par rapport au Mic&Mod, moins corpu­lent, moins « 3D », notam­ment sur le timbre, le char­ley ou la cymbale.

En overhead, en cardioïde

M&M Vs Vintage U67s Drums OHLes sensa­tions éprou­vées juste avant se renforcent une fois les micros placés au-dessus de la batte­rie en cardioïde. Les couleurs du Mic&Mod et du Blue sont très proches, là où le Red sonne une fois de plus bien plus profond (écou­tez la caisse claire).

Un petit test amusant consiste à créer une fausse stéréo en panant les retours des micros de chaque côté, cela afin de voir comment ils inter­agissent entre eux. Si les deux U67 fonc­tionnent très bien ensemble et produisent une belle image stéréo, unitaire et compacte, je trouve le rendu entre le Mic&Mod et chacun des 67 moins sympa­thique. La couleur plus brillante du Mic&Mod casse cette stéréo faus­se­ment créée et un coupe-haut s’avère néces­saire pour que le résul­tat fonc­tionne enfin.

Un dernier test avec un jeu de rimshot redonne toute sa gran­deur au Mic&Mod. Comme pour la prise précé­dente, la couleur des trois micros est très simi­laire, mais l’ou­ver­ture du Mic&Mod apporte une clarté sur le jeu de char­ley et de rimshot qui est cette fois-ci plutôt profi­table, en les mettant bien en valeur, cela pouvant évidem­ment se révé­ler bien utile lors du mixage.

C1 Drums Front Omni Mic&Mod
00:0000:18
  • C1 Drums Front Omni Mic&Mod00:18
  • C2 Drums Front Omni U67 Blue00:18
  • C3 Drums Front Omni U67 Red00:18
  • D1 Drums OH Mic&Mod00:16
  • D2 Drums OH U67 Blue00:16
  • D3 Drums OH U67 Red00:16
  • E1 Drums OH Rim Mic&Mod00:14
  • E2 Drums OH Rim 67 Blue00:14
  • E3 Drums OH Rim 67 Red00:14

Sur une Guitare

Guitare Acous­tique

M&M Vs Vintage U67s Gtr AcSur une guitare acous­tique, on retrouve LE son de tous nos disques préfé­rés des années 60 et 70, chaleu­reux et « clas­sieux ». Le Mic&Mod parait une nouvelle fois un peu plus large, plus creusé, plus moderne (pour ne pas dire plus hifi) que les micros vintage. La dyna­mique est très agréable et il est à nouveau bien déli­cat de choi­sir entre ces trois micros. La magie des 67, par leur présence et leur douceur me touche plus person­nel­le­ment, mais tous ces micros convien­draient tota­le­ment dans un mix. En fonc­tion de la couleur recher­chée, la clarté du Mic&Mod pour­rait se révé­ler comme une qualité (si votre mix est très chargé) ou un léger défaut (si jamais vous préfé­rez les couleurs sonores plus mates).

G1 Gtr Arpege Mic&Mod
00:0000:11
  • G1 Gtr Arpege Mic&Mod00:11
  • G2 Gtr Arpege U67 Blue00:11
  • H1 Guitare Mic&Mod00:20
  • H2 Guitare U67 Ref00:20
  • I1 Gtr Arpege Mic&Mod00:13
  • I2 Gtr Arpege U67 Red00:13

 

Guitare élec­trique

M&M Vs Vintage U67s Gtr ElecFace à un ampli de guitare, une fois le pad –10 dB enclen­ché, le Mic&Mod prouve encore sa poly­va­lence. Le son de guitare est bien tran­chant, parfai­te­ment ciselé pour le mix. Cette fameuse dureté est toujours présente, mais amène un mordant qui, comme pour la guitare acous­tique, pourra in fine se dévoi­ler comme un atout lors du mix.

J1 Gtr Elec Mic&Mod
00:0000:22
  • J1 Gtr Elec Mic&Mod00:22
  • J2 Gtr Elec 67 Blue00:22
  • J3 Gtr Elec 67 Red00:22

Voix

M&M Vs Vintage U67s Gtr Ac 2Sur une voix, le Mic&Mod ne se démonte pas et offre un résul­tat incroya­ble­ment bluf­fant face aux deux vieux 67 s. La voix est profonde, ténue et semble pouvoir s’in­sé­rer direc­te­ment dans un mix. L’ef­fet de proxi­mité présente une belle rondeur et la dyna­mique comme les tran­si­toires sont splen­dides. Cette prise de son met le micro moderne vrai­ment en valeur et la diffé­rence entre les trois s’amoin­drit forte­ment. Si l’on voulait tatillon­ner, la sempi­ter­nelle ouver­ture dans le haut du spectre pour­rait de temps à autre deve­nir problé­ma­tique sur certaines voix et requé­rir l’uti­li­sa­tion d’un dé-esseur mais la couleur sonore est très belle et la qualité au rendez-vous.

K1 Voix Cardio Mic&Mod
00:0000:16
  • K1 Voix Cardio Mic&Mod00:16
  • K2 Voix Cardio U67 Blue00:16
  • K3 Voix Cardio U67 Red00:16

Conclu­sion

Le Mic&Mod 67 est, je le rappelle, un micro à monter soit même. Le compa­ra­tif avec des micros d’ex­cep­tion pour­rait jouer en sa défa­veur. Or, force est de consta­ter que pour un tel tarif il tient tout de même la route face à deux vieux 67 s vintage parfai­te­ment entre­te­nus. Il en reprend cette poly­va­lence incroyable et si les 67 s sont toujours plus magiques et plus profonds, cela se joue à assez peu de choses. Cette petite touche de magie vaut elle d’ailleurs une si grande diffé­rence de prix (d’un rapport de 10 à 20 tout de même !) ? Et cette subtile diffé­rence de douceur est-elle prin­ci­pa­le­ment due aux compo­sants et à la lampe sélec­tion­nés par la marque française ? Ou juste au vieillis­se­ment de ceux des vieux 67 ? Un débat sans fin est ouvert… Mais si vous cher­chez la pâte sonore d’un micro­phone vintage à petit prix et voulez décou­vrir le monde du DIY, diri­gez-vous vers le site de Mic&Mod : cela devrait vous plaire.

  • M&M 67 Tube
  • M&M 67 Pad LoCut

 

8/10
Fabrication (?) : France
Points forts
  • le rapport qualité/prix
  • la polyvalence
  • le côté amusant de construire soit-même son microphone
Points faibles
  • une petite dureté dans le haut-médium
  • la suspension et ses vis s'appuient sur les élastiques

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.