Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
Agrandir
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
Eventide H90 Harmonizer
Photos
1/16

Test de la pédale Eventide H90 Harmonizer

Processeur multi-effets de la marque Eventide appartenant à la série H9

test
54 réactions
Deux, c'est mieux !
9/10
Award Valeur sûre 2023
Partager cet article

La marque américaine Eventide a récemment sorti le H90 Harmonizer qui est une version XXL du fameux H9. Cette nouvelle mouture apporte son lot de nouveautés, loin d’être anecdotiques, comme nous allons le voir ensemble dans ce test.

Test de la pédale Eventide H90 Harmonizer : Deux, c'est mieux !

2×9 = 90

Le H90 Harmo­ni­zer se présente comme une version évoluée du H9, dans sa version MAX. Ainsi, au débal­lage du produit, on seface retrouve avec un appa­reil aux dimen­sions de 170 × 136 × 65 mm pour un peu moins de 900 grammes sur la balance. Avant même de bran­cher quoi que ce soit, on devine, du fait de ce format, que nous avons devant nous l’équi­valent de deux H9. Le boitier est tout en acier et dispose d’un écran OLED propo­sant une très bonne lisi­bi­lité. On retrouve égale­ment cinq poten­tio­mètres cliquables en métal, sept boutons-pous­soirs illu­mi­nés et enfin trois foots­witchs. La connec­tique devrait en ravir plus d’un car on dispose doré­na­vant de 4 entrées et 4 sorties mono, soit deux entrées et deux sorties stéréo au format Jack 6,35 mm. Il est possible de régler le niveau en mode ligne ou instru­ment, des petites LEDs à côté des prises jacks indiquent si un niveau ligne est enclen­ché. Les niveaux sont noti­fiés par des LEDs placées au-dessus de l’écran. Ces entrées et sorties pour­ront, entre autres, être utili­sées comme des Inserts. Autre­ment dit, il est possible de connec­ter des effets externes et de choi­sir où les placer dans la chaîne du son. Nous y revien­drons. Cette pédale est égale­ment équi­pée de deux prises permet­tant d’y connec­ter des pédales d’ex­pres­sion et/ou un foots­witch supplé­men­taire. Le H90 Harmo­ni­zer dispose aussi d’un port USB-C afin de le relier à son PC ou à son MAC dans le but de mettre à jour le firm­ware et de gérer les presets et divers réglages à l’aide de l’ap­pli­ca­tion « H90 Control ». Le péda­lier possède aussi une connec­tique MIDI In/Out/Thu au format DIN qui sera pratique pour y bran­cher un contrô­leur MIDI ou pour synchro­ni­ser le tempo de la pédale avec une source externe. Il est à noter que le port USB-C permet lui aussi de faire tran­si­ter le proto­cole MIDI. Tout comme le H9, le H90 Harmo­ni­zer intègre une connec­tique Blue­tooth, noti­fiée par une petite LED au niveau de l’écran. Néan­moins, au moment de ce test, l’ap­pli­ca­tion pour smart­phone n’était pas encore dispo­nible. On peut cepen­dant légi­ti­me­ment imagi­ner que cette dernière devrait fonc­tion­ner au moins aussi bien que son équi­valent pour le H9. Enfin l’ali­men­ta­tion, dont le bloc est fourni, est de type 12V DC pour 1 A.

Bien entendu, qui dit deux H9 en un, dit aussi deux algo­rithmes en même temps, notam­ment grâce au nouveau proces­seur ARM. Cela pourra sonner pour beau­coup d’entre nous comme un game chan­ger.

connectiqueLe ressenti vis-à-vis de la soli­dité de l’ap­pa­reil est plutôt bon. Les foots­witchs répondent bien et sont silen­cieux, les poten­tio­mètres en métal devraient tenir le coup sur le long terme. Évidem­ment, on parle ici d’un appa­reil vendu envi­ron 1200 euros sur le marché euro­péen, ce qui le destine en prio­rité aux pedal­boards bien rangés et aux chaus­sures à la semelle déli­cate.

Enfin, même si le H90 Harmo­ni­zer a été conçu aux États-Unis, sa produc­tion est quant à elle d’ori­gine chinoise.

La prise en main

Il m’a semblé impor­tant d’abor­der le sujet de l’er­go­no­mie du H90 Harmo­ni­zer. J’ai utilisé un H9 pendant plusieurs mois il y a main­te­nant quelques années et je n’avais que de vagues souve­nirs des mani­pu­la­tions à même la pédale. J’ai donc utilisé le H90 Harmo­ni­zer dans un premier temps sans consul­ter le manuel fourni par Even­tide. Le résul­tat a été plutôt concluant. Si la prise en main n’est pas immé­diate pour une personne qui ne serait pas fami­lière avec les produits de la marque, on finit malgré tout assez rapi­de­ment par trou­ver ses repères et à comprendre la logique de fonc­tion­ne­ment. En revanche, le manuel sera bien utile pour comprendre les diffé­rentes mani­pu­la­tions permet­tant de régler le « HotK­nob » ou encore les « HotS­witch » et autres options plus spéci­fiques.

Ainsi dans les grandes lignes, la pédale propose trois modes de fonc­tion­ne­ment : un premier assez clas­sique où les foots­witchs A/Bswitchs2 servent à navi­guer dans les presets et où le foots­witch « P/ACTIVE » sert à acti­ver le programme choisi. Un second mode nommé « Bank » que l’on active en appuyant longue­ment sur le gros poten­tio­mètre cranté « SELECT » permet d’as­si­gner un preset par foots­witch, ce qui est assez confor­table lors d’un morceau où l’on alterne entre les textures sonores. C’est d’au­tant plus pratique que le péda­lier gère ce que l’on appelle le « spillo­ver » qui permet de lais­ser un effet se termi­ner natu­rel­le­ment malgré le fait que l’on ait basculé sur un autre programme. Notez cepen­dant qu’il faut compo­ser en amont vos groupes de trois presets. Enfin, le troi­sième mode est quant à lui nommé « Perform » et se destine en prio­rité à une utili­sa­tion live. Lorsque l’on active ce dernier, les foots­witchs deviennent program­mables et il est alors possible de leur assi­gner diverses fonc­tions comme acti­ver un para­mètre, bypas­ser un algo­rithme, etc.

L’édi­tion des sons se fait assez faci­le­ment en appuyant sur le petit bouton « PRESETS ». Une fois dans ce mode, on choi­sit un premier algo­rithme A, on rappuie sur « PRESETS » et on choi­sit un algo­rithme B. La H90 Harmo­ni­zer venant avec 62 algo­rithmes diffé­rents, dont 10 sont des nouveau­tés (que nous allons écou­ter dans le chapitre suivant), Even­tide a eu la bonne idée d’in­té­grer un système de filtres permet­tant de retrou­ver plus faci­le­ment le trai­te­ment de son choix. Le bouton « PARA­ME­TERS » permet quant à lui de faire appa­raitre les diffé­rents réglages de l’al­go­rithme sélec­tionné. Ces derniers sont ensuite person­na­li­sables à l’aide des trois poten­tio­mètres se trou­vant sous l’écran. Pour être honnête, le fonc­tion­ne­ment m’a un peu fait penser à celui du HX Stomp de Line 6.

Le point ultra posi­tif concerne les options de routage. Ainsi en appuyant sur le bouton « ROUTING », on accède à une inter­face qui va nous permettre de faire diffé­rentes choses :

  • Défi­nir si l’on souhaite que les algo­rithmes A et B soient joués en série ou en paral­lèle. Il est aussi possible d’in­ter­ver­tir l’ordre des effets.
  • Insé­rer un ou deux Inserts et les placer où l’on veut dans la chaîne du son en plus de pouvoir agir sur leurs niveaux.

H90 Control routing

De plus, en passant par les options globales du péda­lier, il est possible de bascu­ler le routage géné­ral en mode « Routage Dual ». Dans ce mode, nos canaux stéréo deviennent indé­pen­dants. On pourra ainsi faire tran­si­ter un signal sur les sorties 1 et 2 et un autre sur les sorties 3 et 4. Bref, le H90 Harmo­ni­zer pourra proba­ble­ment répondre à tous les besoins imagi­nables.

Les équipes d’Even­tide ont égale­ment eu la bonne idée d’in­té­grer un accor­deur, très lisible grâce à l’écran OLED. Très bonne idée pour ne pas se fâcher avec le clavié­riste.

10 de plus !

Inté­res­sons-nous main­te­nant aux sono­ri­tés produites par le H90 Harmo­ni­zer. Ce dernier reprend les 52 algo­rithmes déjà présents dans le H9 et se voit agré­menté de 10 nouveaux algo­rithmes dont voici la liste : Poly­phony, Prism Shift, Even-Vibe, Head Space, Bouquet Delay, Wormw­hole, Weed­Wa­cker, SP2016 Reverb, Instant Phaser et Instant Flan­ger. Les trois derniers sont en réali­tés issus du H9000. Les exemples audios que je vous propose d’écou­ter reposent pour beau­coup sur des presets d’usine combi­nant ces nouveau­tés. J’ai cepen­dant apporté quelques modi­fi­ca­tions et j’ai volon­tai­re­ment poussé le mix des effets afin que vous puis­siez entendre préci­sé­ment les textures géné­rées.

1 – Poly­phony + SP2016 Reverb
00:0000:34
  • 1 – Poly­phony + SP2016 Reverb00:34
  • 2 – Poly­phony + SP2016 Reverb00:28
  • 3 – Poly­phony + SP2016 Reverb00:27
  • 4 – Prism Shift + SP2016 Reverb00:44
  • 5 – Prism Shift + Head Space00:50
  • 6 – Head Space + SP2016 Reverb00:28
  • 7 – Even-Vibe + Bouquet Delay00:42
  • 8 – Worm­hole + SP2016 Reverb00:36
  • 9 – Instant Flan­ger + Worm­hole01:04
  • 10 – Instant Phaser + SP2016 Reverb00:35
  • 11 – Weed­Wa­cker + SP2016 Reverb00:36
  • 12 – Weed­Wa­cker + Bouquet Delay00:39

Disons-le tout de suite, ces nouveaux algo­rithmes sonnent d’en­fer ! Le mode Poly­phony en duo avec le SP2016 Reverb donnent des résul­tats incroyables. Tout comme la nouvelle réverbe Wormw­hole qui magni­fie n’im­porte quelle note et promet d’ame­ner de superbes ambiances dans les compo­si­tions, un peu à la manière de l’exemple numéro 9. J’ai aussi été agréa­ble­ment surpris par l’al­go­rithme Weed­Wa­cker qui s’ins­pire d’une over­drive du type TS9/OD808. Sans toucher à grand-chose, en passant simple­ment par un canal clair suffi­sam­ment droit avec la simu­la­tion d’en­ceinte qui va bien, j’ai obtenu un beau son saturé, facile à jouer et avec du répon­dant sous les doigts. Bien entendu, les possi­bi­li­tés sont infi­nies, déjà parce que les algo­rithmes eux-mêmes proposent diffé­rents réglages permet­tant d’en extraire des rendus variés mais aussi parce qu’en les combi­nant en série ou en paral­lèle on se retrouve avec un champ des possibles tout simple­ment extra­or­di­naire. Aussi, les effets sonnent vrai­ment tous très bien et assez faci­le­ment, ils sonnent d’ailleurs telle­ment bien que l’on a vite fait d’être trop gour­mand et d’en mettre un peu trop. Prudence ! Je vous laisse aussi imagi­ner le nombre d’ef­fets qu’il est possible de créer quand on sait qu’il y a 52 autres algo­rithmes à notre dispo­si­tion. Pour les novices, il faut prendre en compte un temps d’ap­pren­tis­sage pour pouvoir décou­vrir les subti­li­tés des diffé­rents effets. Le H90 Harmo­ni­zer est une vraie boîte à outils qui renferme pas mal de petits trésors.

H90 Control

H90 ControlEven­tide accom­pagne le H90 Harmo­ni­zer d’une appli­ca­tion pour PC et MAC nommée « H90 Control ». Cette dernière permet de prépa­rer ses presets, de gérer les diffé­rents para­mètres, d’as­si­gner des fonc­tions aux foots­witchs et de régler les diverses options du péda­lier. J’ai trouvé l’ap­pli­ca­tion très bien réali­sée et facile à prendre en main (version 1.2.2). Notez cepen­dant que cette dernière sera télé­char­geable et utili­sable seule­ment après avoir créé un compte et précisé le numéro de série de l’ap­pa­reil sur le site d’Even­tide. C’est à prendre en consi­dé­ra­tion si jamais vous deviez revendre ou au contraire ache­ter d’oc­ca­sion le H90 Harmo­ni­zer.

 

Pour conclure

Le H90 Harmo­ni­zer d’Even­tide ne manque pas d’ar­gu­ments et il lui en faut quand on sait que son prix de vente en fait un vrai inves­tis­se­ment. La fabri­ca­tion est sérieuse et devrait durer dans le temps. La prise en main est fina­le­ment plutôt bonne malgré la quan­tité de choses qu’il est possible de faire. Ceci grâce, notam­ment, à un écran très confor­table, au grand nombre de poten­tio­mètres et autres boutons. Sur le plan sonore, si on appré­ciait déjà les algo­rithmes origi­naux, les nouveaux effets ne font qu’ajou­ter davan­tage de poly­va­lence et d’ex­cel­lence à ce péda­lier. La possi­bi­lité de combi­ner deux effets avec un système de routage ultra flexible fait de ce H90 Harmo­ni­zer une parfaite alter­na­tive à l’achat de deux H9 MAX.

  • connectique
  • face
  • face2
  • H90 Control bibliothèque
  • H90 Control options
  • H90 Control routing
  • H90 Control switchs
  • H90 Control
  • MIDI
  • switchs
  • switchs2

 

9/10
Award Valeur sûre 2023
Fabrication (?) : Chine
Points forts
  • La possibilité de combiner deux algorithmes
  • Des possibilités de routage très poussées notamment grâce à la double connectique stéréo
  • 62 algorithmes de qualité au moment du test dont 10 nouveautés très réussies
  • Bel écran OLED
  • Nombreux potentiomètres et boutons
  • Une fabrication qui semble solide
  • Une prise en main finalement assez bonne au regard de la complexité de l’appareil
Points faibles
  • 1200 euros, cela reste un investissement
  • Le Bluetooth encore non opérationnel au moment du test (mais bien présent), ce qui est toujours frustrant sur un appareil mis sur le marché et vendu à un prix « premium »
  • Un peu déroutant pour les novices tellement les possibilités sont nombreuses

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.