Apple Mac Pro 2013
+
  • J'aime
  • Tweet
  • Partager
  • Mail

Commentaires sur la news : Apple à dévoilé le nouveau Mac Pro

 
AuteursMessages

Spidouz

offline
Spidouz
2069 posts au compteur
AFicionado

Score contributif : 84

331 Posté le 05/12/2013 à 02:00:33
Je ne pense pas que ce soit un paradoxe, je pense que c'est une suite logique.

L'Art n'est pas lié aux modes (il peut suivre les modes, mais il n'est pas lié pour autant). Je suis persuadé que l'on continuera à jouer de la musique orchestrale, du jazz, du blues ou même de la musique urbaine ou électronique dans 50 ans, malgré toutes les évolutions de styles et nouvelles "modes" qu'il pourra y avoir entre temps.

C'est comme le fait qu'on continuera à jouer de la guitare, de la basse, de la batterie, du violon, du sax et que sais-je encore, même lorsqu'on aura des super reproductions. La pratique même de la musique et d'un instrument ne disparaitra pas complètement à cause des évolutions technologiques.

C'est pour cette raison que je pense que l'avenir n'est pas tout noir, bien au contraire ;)

Mon excuse à deux balles: .45ACP & 7.62x39mm

Ad Astra, Per Aspera...

karlos73

offline
karlos73
4395 posts au compteur
Squatteur d'AF

Score contributif : 300

332 Posté le 05/12/2013 à 02:49:31
Les progres technologiques ont toujours ete captes par l'art, le rock c'est empare des guitares electriques dans les 50's, les synthes des 70's ont fait naitre l'electro, et depuis 10 ans et la revolution informatique, jamais le champs des possibles sonores n'a ete aussi abordable, et les guitare folks ne se sont jamais aussi bien vendu, si la promesse d'avenir consiste a remplacer la voie du chanteur par celle d'un algo et dereverberer la rpete du vendredi soir, le vintage a encore un bel avenir...

c_planet

offline
c_planet
827 posts au compteur
Posteur AFfolé

Score contributif : 169

333 Posté le 11/12/2013 à 01:58:32
Citation :
karlos73 :
Clair, créer un chanteur virtuel (beurk!) .... , c'est pas des trucs fondamentaux.


Y aura forcément une demande ou création du besoin. Aujourd'hui, sous quel prétexte devrait-on se passer de guitare, de piano, de synthé virtuel ? Donc sous quel prétexte un compositeur devrait rester bloqué à placer les voix pour sa maquette si les outils existent ?

Citation :
karlos73 :
ou enregistrer une répète automatiquement avec un son impeccable.... pas des trucs fondamentaux.


ça aurait tout à fait sa place à côté des anti-larsen, anti-clipping automatique (interfaces roland), les noise gate batterie, etc.

De toute façon, une fois le marché des algo et de la mao à maturité comme vous semblez le prévoire, il ne faut pas se leurrer, les développeurs ne vont pas se contenter juste d'arrêter de vouloir gagner de l'argent. si il peuvent créer des nouveaux besoins, ils ne vont pas se gêner.

Citation :
paradies :
Ben aprés si on n'est déjà pas foutus d enregistrer une repete correctement avec le materiel a disposition a l heure actuelle, faut essayer plutot la poterie.


Mais le matos de l'heure actuelle, il change tous les x temps. Pourquoi s’arrêterait-on au catalogue 2013 ? Pourquoi ne pas s'être arrêté en 2000 ? Les guitaristes sous kemper/axe/torpedo ne s'ennuient plus à s'enregistrer avec des repiques micros. les bassistes en repet/live c'est souvent pareil. Si la repique micro d'une batterie peut se monter et se paramétrer en 3 minutes plutôt qu'en 25 minutes où est le problème ? De toute façon, ils jouent déjà avec des limiteurs, compresseurs, noise gate, non ? si un seul module soft ou rack hardware peut se substituer à tout ça, il y a peu de chance que ça reste dans les cartons.

Citation :
Spidouz: ...


je pourrais recopier 90% de ta réponse, on est plus ou moins d'accord sur tout ce que tu dis. Et tu précises que les méthodes ou les structures traditionnelles ne disparaitront pas ou évolueront dans l'esprit initial, je suis même d'accord, il ne me semble pas avoir dit le contraire.

Citation :
Spidouz :

Donc quand j'évoque le principe des cordes vocales, l'idée n'est pas uniquement lié dans le traitement, mais dans le concept de "remplacer le chanteur". Rien ne nous dit qu'à l'avenir, il ne nous suffira pas de chanter vaguement les mots et la mélodie qu'on désire (avec le micro embarqué de notre laptop, tablette ou même smartphone) et que cela analysé et converti en une ligne de chant qui pourra alors être "jouée" avec une version virtuelle des chanteurs de notre choix. Tu créer une musique et tu veux qu'elle soit chantée par Céline Dion, tu achèteras juste le pack "Céline Dion" et tu auras alors l'ensemble des imperfections de cette chanteuse virtuelle. Cela parait fou, voir inutile à certains, je peux le concevoir, mais comme cela l'était surement il y a quelques années vis à vis du fait d'avoir un orchestre symphonique virtuel, ou une boite à rythme, une simulation d'ampli, ou que sais-je encore...


tout à fait, c'est le chant qu'il nous est le plus difficile à imaginer être virtualisé de A à Z. Mais, imaginer des algo qui vont chercher le chanteur qui n'existe pas en chacun de nous, c'est une tuerie au niveau de la composition., bien au-dessus de toutes les méthodes actuelles maitrisées sur vst.

Citation :
Certes il y a des guitares 7 ou 8 cordes, des systèmes d'accordage automatique, des micro piezo et conversion midi, etc... Mais pour celui qui cherche une guitare électrique, un modèle des années 60 correspond aux besoins.


Bien sûr, mais transpose cette exemple à la mao, imagine que le pc (comme concept, pas comme puissance) est la guitare de 50 ans d'age et les algo, tous les accessoires qui tournent autour de la guitare (capo, clé detuner, slide, onglet, corde inoxydable, minetune, clés bloquantes, ebow, transposeur hardware, clip tuner, piezzo, buffer, ..). Rien n'est indispensable dans la sophistication pour faire de la musique, on peut même retirer deux ou trois cordes, le potard tone, voire le volume et un ou deux micros à sa Strat. mais l'alternative de tout utiliser sans restriction arbitraire est réelle et génère certainement des revenus bien assis.

Citation :
karlos73:

si la promesse d'avenir consiste a remplacer la voie du chanteur par celle d'un algo et dereverberer la rpete du vendredi soir, le vintage a encore un bel avenir...


Le vintage a hiberné majoritairement pendant 25 ans. Aucune chance pour que ça se produise avec la mao.

Dans les applications associées à l'exemple que tu reprends, il n'y a pas que des repets, il est probable qu'appliquer des tels nettoyages en studio pro, par exemple entre tous les micros d'une prise batterie, ça soit plutôt révolutionnaire, ça pourrait même ouvrir de nouvelles possibilités dans le choix des types de micros et de leurs placements.

Ceci dit, ne va pas croire que je suis un fan des algos jusqu'ici, je connais l'axe, j'ai un kemper et un torpedo live. A mon oreille, le kemper est bien au-dessus des deux autres, mais on est loin d'avoir atteint qque chose de parfait. c'est d'ailleurs pour ça que je n'entrevois pas de réel apogée dans un futur proche. Surtout que pour ne pas couler trop rapidement, les entreprises doivent proposer des évolutions plutôt mineurs de leur technologie.

Spidouz

offline
Spidouz
2069 posts au compteur
AFicionado

Score contributif : 84

334 Posté le 11/12/2013 à 06:14:10
@C_Planet: Je suis d'accord, à la différence que tu dis que les constructeurs vont tous faire pour essayer de proposer des évolutions mineurs (afin de capitaliser au maximum tant qu'il est encore temps). Ce n'est pas faux, on le constate énormément par exemple dans le domaine des claviers électronique par exemple. Toutefois, l'ordinateur lui continue à évoluer et cela vient "casser" un peu ce marché très juteux... On le constate d'ailleurs car de plus en plus de personne utilise la MAO qui surpasse sans aucun doute les capacités et possibilités de n'importe quel clavier numérique. Et l'ordinateur continuera encore à évoluer car il y a un bon nombre d'autres domaines qui sont bien plus exigent que l'audio... des domaines comme par exemple la 3D, le montage et effets visuels, etc...

Autant de puissance qui peut être mise à profit pour l'audio, même si elle n'a pas été développée spécifiquement pour ça. Maintenant, qu'on se rassure, les fabricants et développeurs ont encore pas mal de marge... que ce soit au niveau des algos, des contrôleurs, ou encore même de l'IA proprement dite. Et je ne parle même pas de l'ergonomie (au sens large) pour rendre tout ce petit monde encore plus "simple", plus accessible et plus "transparent" pour l'utilisateur pour qu'il se concentre alors plus à "faire de la musique" plutôt que de faire de l'informatique. On en voit déjà des débuts, mais il y a encore beaucoup de chemin à parcourir. Je ne m'inquiètes alors pas pour les développeurs qui auront alors encore plein de chose à sortir et "vendre", même quand il ne sera plus nécessaire de changer d'ordinateur toute les 5 minutes car il sera devenu "mature" pour le domaine de l'audio.

Par contre, on peut se demander si ce modèle "économique" va pouvoir perdurer dans le temps (sur un plus long terme, dans 20, 30 ou 50 ans). Personnellement j'en doute et pas uniquement pour la musique et l'industrie de la musique. Mais ça c'est un autre débat et il y a moins de chance que je sois encore là pour le voir ;)

Toutefois, lorsqu'on regarde autour de soit, par exemple au niveau des sons de batterie, de piano ou d'orchestre symphonique... il y a aujourd'hui une pluie de banques toujours plus réalistes, toujours plus complète, toujours plus "mieux". Et là encore, ce n'est que le début, il reste encore des évolutions à venir. Mais dans un futur plus ou moins proche, lorsqu'on aura "capturer" toutes les variations, possibilités et nuances possibles... Aurons-nous encore besoin de "plus"?

Je n'ai pas la réponse et je ne prétendrais pas l'avoir; je préfère donc poser cette question de manière rhétorique; l'avenir nous précisera alors (ou non) la réponse. La seule chose qui est sure, c'est que la musique n'a jamais été aussi abordable et accessible à tous qu'aujourd'hui... quand on repense alors ce que nous pouvions avoir il y a 20 ou 30 ans (cela n'a pourtant pas empêcher de faire de la musique, qu'on se rassure). Toutefois, aujourd'hui c'est possible par un plus grand nombre, ce qui change alors le paysage du marché de l'audio... mais va peut-être aussi donner naissance à plein de nouveaux artistes, qui n'aurait peut-être même pas pu voir le jour il y a quelques décennies, des artistes qui seront alors peut-être les prochains xxxxx ou yyyyy (= insérez les noms de vos artistes/groupes préférés).

Mon excuse à deux balles: .45ACP & 7.62x39mm

Ad Astra, Per Aspera...

karlos73

offline
karlos73
4395 posts au compteur
Squatteur d'AF

Score contributif : 300

335 Posté le 11/12/2013 à 19:30:51
Je persiste et signe, les grandes avancés pour la musique via l'informatique sont derrière nous, dans les 80's avec les samplers et les séquenceurs midi qui on fait émerger le hip hop et la techno, dans les 90's avec des soft comme MAX Msp qui a explosé les possibilités de synthèse, faisant émerger des courant musicaux comme l'electronica.

Depuis on perfectionne le système, le rendu, on offre des substitues de guitare ou d'orchestre symphonique, bref on facilite la composition pour le home studiste, à moindre coût, et on continuera à le faire, certes, parce que le marché à horreur du vide... en créant effectivement des Celine Dion de synthèse (comme des acteur de ciné en 3D) mais en rien cela ne changera notre approche de la composition et du son comme la fait en son temps un Notator à la fin des 80's, ou la révolution numérique de la fin des 80's a propulsé les textures sonores via les sampler, les synthé numériques à syntheses FM, additive, a table d'onde, les modulaires virtuels, les harmoniseurs, les multi fx etc...

Et quand bien m^me le pendant synthétique de Micheal Jackson ou de Marlon Brando deviendrait célèbre, très vite tous un chacun préférera leur héritier en chair et en os, tout comme on préfère voir un concert du London Orchestra plutôt que la video d'un type qui reproduit sur Cubase une symphonie de Wagner avec Vienna Orchestra. Le rapport à l'humain et à la matière palpable reste plus fort que toute les circonvolutions immatérielles du "progrès" via le Marché, car on préfère généralement l'original à la copie.

Et si d'aventure on veut créer des vocalises d'extra terrestre qui défie les lois de la physique et de la perception, pas besoin d'attendre de pouvoir tordre le futur super algo de Céline Dion, on peut déjà utiliser un bon vieux vocoder ou une talk box des 70's, ou un harmoniser des 80's, ou un autotune de la fin des 90's, et pourquoi pas cumuler tous ça et les passer dans un multi fx Eventide vieux de 15 ans.

Bref le numérique (au sens large) et le virtuel sont géniaux pour la création lorsqu'ils permettent des textures, des rendus, des compositions impossibles autrement, mais dès lors qu'ils cherchent a substituer et à reproduire le réel ils restent selon moi de magnifiques gadgets qui auront tôt fait, au mieux de tomber en désuétude, au pire de nous mener vers quelque chose dont parle les meilleurs auteurs de science fiction, et qui dépeignent un futur sombre, ou la technologie n'est pas forcément au service de l'humain (au sens large)...

[ Dernière édition du message le 11/12/2013 à 19:34:02 ]

Spidouz

offline
Spidouz
2069 posts au compteur
AFicionado

Score contributif : 84

336 Posté le 11/12/2013 à 21:45:03
Citation de karlos73 :
... mais en rien cela ne changera notre approche de la composition et du son comme la fait en son temps un Notator à la fin des 80's, ou la révolution numérique de la fin des 80's a propulsé les textures sonores via les sampler, les synthé numériques à syntheses FM, additive, a table d'onde, les modulaires virtuels, les harmoniseurs, les multi fx etc...


Je ne partage pas du tout cet avis.

Car certes il y a des évolutions dans des domaines qui ont vu le jour dans les années 80 et 90, mais il y a encore plein de chose qui n'ont pas encore été abordé. A commencer par l'IA (Intelligence Artificielle), qui pourra alors avoir un impact au moins tout aussi conséquent sur notre approche de la composition et du son qu'on pu le faire les exemples du passé que tu cites.

L'informatique est donc loin d'avoir atteint sa maturité. Dans le domaine de l'IA, on commence à peine a en voir les premières utilisation; Reconnaissance vocale avec Siri; reconnaissance gestuelle avec Kinnect; reconnaissance d'écriture, faciale, etc... Aujourd'hui, on appelle n'importe quel entreprise, on tombe sur des serveurs vocaux où il suffit de parler pour être "compris" et faire le choix des options disponibles... Cela ne marche pas toujours super, mais c'est un début.

Imaginons alors cela dans plusieurs années et transposées dans la musique. On compose une musique et il suffira de dire: "DAW, baisse moi un peu la guitare et monte un peu la voix pour telle passage... et fais moi sonner les drums de manière plus rock". Et l'IA se chargera de faire l'ensemble des modifications nécessaires pour obtenir le résultat attendu. On pourra simplement agiter ces mains tel un chef d'orchestre pour "conduire" le DAW... (c'est un peu l'idée derrière le nouveau Cubase iC Air). Et pourquoi ne pas imaginer que le DAW fasse une reconnaissance faciale et détecte lorsqu'on aime (ou n'aime pas) les changements apportés?

Bref, là c'est un peu de la science-fiction et des exemples volontairement grotesque (enfin, pour l'instant), mais rien n'empêche d'imaginer tout ceci pour l'avenir; autant de chose qui changeront alors radicalement notre approche à la composition et au son. Maintenant, je ne prétends pas connaitre le futur, je pense juste qu'il faut vraiment être culotté et/ou avoir une vision relativement assez limitée des technologies à venir pour penser que les grandes avancées pour la musique via l'informatique sont derrière nous, que les évolutions s'arrêtent là et qu'il ne reste plus rien à inventer.

Mon excuse à deux balles: .45ACP & 7.62x39mm

Ad Astra, Per Aspera...

karlos73

offline
karlos73
4395 posts au compteur
Squatteur d'AF

Score contributif : 300

337 Posté le 11/12/2013 à 23:06:34
Citation :
il faut vraiment être culotté et/ou avoir une vision relativement assez limitée des technologies
Merci du compliment, c'est toujours agréable de discuter.
Oui imaginer un bon vieux "Band in the box" que tu commande à la voie et qui inspecte ton taux de statisfaction pour s'adapter à tes goûts, il me semble que c'est de la prospective à la portée de n'importe qu'elle serie B de science fiction... Mais fondamentalement ça apportera quoi à la Musique le super robot intelligent dans ton PC? De substituer un pôte ingé sons ou arrangeurs aux manettes de la consoles... virtuelle? Super un peux plus d'isolement, et un peut moins de taf!
On aura plus qu'à regarder les robots remplacer les pôtes, et pourquoi pas sois-m^me, on les laisse composer et ensuite on signe l'"oeuvre".

paradies

offline
paradies
1666 posts au compteur
AFicionado

Score contributif : 2 405

338 Posté le 12/12/2013 à 00:15:26
Citation :
On aura plus qu'à regarder les robots remplacer les pôtes, et pourquoi pas sois-m^me, on les laisse composer et ensuite on signe l'"oeuvre".
C'est déjà un peu trop souvent le revers de la médaille à mon sens : paradoxalement on a accés à plus d'outils, et la musique qui en sort ne semble pas en profiter... Quand je vois tout les musiciens de bal se ruer vers le tyros 5 qui coute quand même dans les 4000 euros, et revendre leur tyros 4, je me dis qu'il leur faut une vingtaine de cachets par ans uniquement pour rentabiliser leur machine, sans compter la sono... à ce prix là, on pourrait jouer en trio quasiment...cette orgie technologique doit être temperee. L'apétit pour l'analogique et le renouveau du hardware est un signe d'un certain ras le bol...mais il y aur atoujours plus de nouveaux clients potentiels à pigeonner donc les fabriquants vont continuer à s'engouffrer dans la brêche. Certaines choses pourront avoir une utilité, bien utilisé, mais d'autres seront parfaitement gadget...

F.B.2018

 

 

Spidouz

offline
Spidouz
2069 posts au compteur
AFicionado

Score contributif : 84

339 Posté le 12/12/2013 à 03:25:53
Citation de karlos73 :
Citation :
il faut vraiment être culotté et/ou avoir une vision relativement assez limitée des technologies
Merci du compliment, c'est toujours agréable de discuter.


Je présente mes excuses; la phrase n'est probablement pas sortie comme je l'avais en tête et je voulais l'exprimer... je reformule donc.

Soit on a aucune idée des technologies à venir et donc il est normal de penser qu'il n'y a "plus rien" qui puisse venir (car en fait on en sait rien, après tout c'est possible, tous le monde n'est pas féru de technologies)... soit on sait tout cela et donc on est bien sur de soi pour affirmer que tout ceci n'aboutira alors à rien (et donc être "culotté" pour en être aussi sûr et l'affirmer haut et fort).

Le principe ensuite qu'on approuve ou non les technologies, ce n'est pas réellement le débat ici. Chacun voit midi devant sa porte.
Le débat c'est d'affirmer que toutes les technologies ne sont pas encore arrivées, et il y a bien des domaines en cours de développement, qui pourront alors être mis à profit (à tors ou à raison) à la musique. J'ai pris les exemples de l'IA, des reconnaissances vocales, gestuelles, faciales, etc... car c'est les plus évidentes, mais ce n'est pas nécessairement les seules (Je n'ai aucune prétention de connaitre l'avenir).

Toutefois, je suis persuadé qu'il y a des personnes à l'époque qui pensaient également que les instruments électriques n'apportait fondamentalement rien à la musique. Que le Rhodes était une chose hideuse par rapport à un vrai piano qu'il était sensé imiter/remplacer... et pourtant aujourd'hui on raffole de ce son. Que les 808/909 n'apportaient rien non plus, ce n'étaient que des vulgaires boites électroniques sans âmes qui n'apportaient fondamentalement rien à la musique car elle étaient loin d'être à la hauteur d'un batteur qu'elles étaient sensé remplacés... et pourtant encore aujourd'hui on les utilise.

Donc, comment peut-on affirmer aussi surement qu'il n'y aura rien de similaire qui puisse encore arriver à l'avenir?

Mon excuse à deux balles: .45ACP & 7.62x39mm

Ad Astra, Per Aspera...

karlos73

offline
karlos73
4395 posts au compteur
Squatteur d'AF

Score contributif : 300

340 Posté le 12/12/2013 à 08:58:19
Oui c'est mieux formulé pour dire en somme que je suis juste un réac, mais mieux vaut finalement être culoté et réac plutôt que de dire des lapalissades lénifiantes sur le futur... l'histoire humaine observe que toutes les courbes de progrès sont cycliques, et connaissent autant des pics que de stagnations, voire de régressions, pour des raisons diverses (guerres, crise économique etc...). Or le fond du propos n'est pas de savoir si cela va évoluer, évidemment on se doute bien que la air guitar va finir par se concrétiser en interface midi, que Joe Dassin va refaire l'Olympia en concert holographique 3d, que Céline va couiner nos textes à la demande, et que d2r2 va devenir notre ingé son, bref des anticipations que tout un chacun imagine aisément... mais est-ce que tout ça va redéfinir la création musicale? J'ai des doutes.

Le fait est que les grandes trouvailles du son, celles qui ont réellement propulsé la matière sonore (et donc la création musicale) au delà des limites de l'oreille humaine ont été découvertes, elles se perfectionneront encore et encore dans l'avenir pour plus de précisions, on fera tourner tous ça en 128, 256 bits avec des résolutions de base qui dépasserons les 384 khz, le réalisme sera encore plus ébouriffant, la matière sonore sera limite palpable dans des environnements 3d vertigineux avec des interfaces ultra ergonomiques, nous serons de plus en plus assisté par la technoogie, mais dans le fond les grands principes sont déjà là, la création évoluera sans doute, mais les outils de base nous les possédons, finalement pour l'instant seule notre imagination est limité car le pinceau et la toile nous l'avons a porté de main, et nous n'en n'avons pas encore fait le tours, alors pourquoi penser que toutes ces anticipations de série B, prévisibles, vont faire des miracles dans la création alors que nous avons déjà tellement d'outils formidables à exploiter au présent ?

Pour atteindre véritablement un stade supplémentaire dans la perception, et donc la création, c'est lorsqu'on commencera à s'implanter des processeurs directement dans le cerveau en triturant tous ce petit monde intérieur, mais pour ça va falloir être motivé... et rien ne nous dis que cela va arriver dans un futur proche, nos parents imaginaient l'an 2000 avec des voitures volantes... la bonne blague. Et oui d'aucun disent (et pas des moindres) que nous sommes déjà sortie de la modernité, pour entrer dans l'ère post-moderne, au point que certains écrivains de science fictions ont décidé d'arrêter d'en écrire...

[ Dernière édition du message le 12/12/2013 à 09:14:43 ]

Revenir en haut de la page