Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
Agrandir
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
Lexicon PCM Native Reverb Plug-In Bundle
Photos
1/18

Test Lexicon PCM Native Reverb Plug-In Bundle

Réverbération algorithmique logicielle de la marque Lexicon appartenant à la série PCM

Software 1 - Hardware 0

Après des années d’attentes et d’espérance de la part de ses admirateurs les plus fervents, Lexicon, la marque rendue célèbre par ses réverbérations et ses multieffets numériques «hardware», vient de décliner les fameux algorithmes dans une suite logicielle compatible avec la plupart des DAW. Alors évidemment, on a sauté sur l’occasion pour tester tout ça!

En un peu plus de 35 ans, Lexi­con s’est imposé comme un des leaders incon­tes­tés du marché de l’au­dio profes­sion­nel, notam­ment grâce à ses proces­seurs de réver­bé­ra­tion et multief­fets numé­riques qui ont trouvé leur place dans tous les champs d’ap­pli­ca­tion du trai­te­ment sonore : produc­tion musi­cale, sono­ri­sa­tion, mais aussi et surtout post-produc­tion cinema et broad­cast.

 

 

Lexicon PCM Native Bundle
Créée en 1971, la marque améri­caine s’illustre lors du salon de l’AES en 1978 avec la présen­ta­tion d’une des toutes premières réverbes numé­riques : la Lexi­con 224. Bien que celle-ci ne soit pas LA première réver­bé­ra­tion numé­rique sur le marché (cet honneur revient à la firme EMT avec son modèle EMT 250…), c’est la première unité à propo­ser une commande sépa­rée de l’unité de trai­te­ment, la fameuse LARC (pour « Lexi­con Alpha­nu­me­ric Remote Control »). Ainsi, les ingé­nieurs gardent le contrôle du trai­te­ment à portée de main tout en s’af­fran­chis­sant de l’en­com­bre­ment suscité par une telle machi­ne…

 

Mais c’est surtout au cours des années 80 que la marque connaît un succès floris­sant qui durera jusqu’aujour­d’hui, avec des produits indé­mo­dables. Tout d’abord avec la 480L, réverbe numé­rique qui reprend le concept global de la 224 (et sa télé­com­mande LARC), mais avec de plus grandes possi­bi­li­tés sonores : 2 moteurs au lieu d’un seul et plusieurs types de réver­bé­ra­tion et d’ef­fets, en plus des plate, cham­ber et hall de la 224. Aujour­d’hui, malgré la sortie d’une version plus « évoluée » et plus récente – la 960L – cette réverbe fait toujours office de réfé­rence dans bon nombre de studios, et ce, partout dans le monde.

 

 

Lexicon PCM Native Bundle
Par la suite, Lexi­con intro­duit sa série PCM avec les unités PCM 70, puis les PCM 80 et 90 (qui devien­dront par la suite les PCM 81 et PCM 91), toujours numé­riques, ne possé­dant qu’un seul moteur qui, par consé­quent, rend la machine plus abor­dable en termes de prix… Plus tard, dans la même série, c’est au tour de la PCM 96 de faire son appa­ri­tion. Outre la connec­tique analo­gique et numé­rique dédiée au stéréo comme au routing surround, l’in­té­gra­tion du proto­cole Fire­Wire fait son appa­ri­tion et permet par consé­quent d’uti­li­ser la Lexi­con PCM 96 comme plug-in en insert sur une piste de votre DAW… En effet, il s’agit là de la première inté­gra­tion logi­cielle d’un produit Lexi­con dans une station de travail audio­nu­mé­rique… par le biais d’un équi­pe­ment hard­ware.

 

Avec le PCM Native Bundle, Lexi­con a voulu par consé­quent aller plus loin dans l’in­té­gra­tion logi­cielle de ses effets en propo­sant un pack complet de réverbes compa­tible avec la plupart des stations de travail audio­nu­mé­riques.

 

Le bundle

 

 

Lexicon PCM Native Bundle
En effet, le PCM Native Bundle propose pas moins de 7 plugs-in natifs diffé­rents repre­nant les algo­rithmes de réverbe légen­daires qui ont fait la répu­ta­tion de Lexi­con à travers les années. On retrouve donc les sept algo­rithmes suivant : Cham­ber, Hall, Random Hall, Concert Hall, Plate, Vintage Plate et Room.

 

L’al­go­rithme Cham­ber repré­sente un espace réver­bé­rant de petite taille à taille moyenne, avec une densité de réflexions impor­tante et rapide, mais sans écho. Hall carac­té­rise un espace de grande taille avec des murs sépa­rés par plusieurs dizaines de mètres et dont la densité des réflexions augmente de manière progres­sive, avec une réver­bé­ra­tion des basses fréquences plus impor­tantes que les hautes fréquences. Random Hall reprend le compor­te­ment de l’al­go­rithme Hall, avec une évolu­tion de la réver­bé­ra­tion beau­coup plus aléa­toire. Concert Hall, quant à lui, offre une réver­bé­ra­tion moins dense, mais beau­coup plus douce que les autres para­mètres Hall. Plate imite le son des unités de réver­bé­ra­tion à plaque, offrant une diffu­sion initiale impor­tante, avec un son brillant. Vintage Plate reprend les grandes lignes du type Plate, avec une diffu­sion du signal d’en­trée diffé­rente et deux lignes à retard supplé­men­taires. Enfin, l’al­go­rithme Room imite le compor­te­ment de pièces petites à larges, avec des struc­tures de réflexions et des diffu­sions tota­le­ment modi­fiables, afin de créer un espace sonore singu­lier.

 

En revanche, il faut bien inté­grer que pour chaque algo­rithme ou « type » de réverbe proposé, il s’agit bel et bien d’un nouveau plug-in, avec ses propres réglages et ses propres para­mètres (que nous évoque­rons un peu plus loin) et qu’il ne s’agit pas d’un plug-in avec la possi­bi­lité de choi­sir entre 7 types de réver­be…

 

 

Lexicon PCM Native Bundle
L’ins­tal­la­tion du bundle se fait de la manière la plus simple, avec néan­moins l’obli­ga­tion de possé­der une clef (et un compte) iLok pour permettre l’ac­ti­va­tion des plug-ins. Le bundle est compa­tible avec la grande majo­rité des stations de travail audio­nu­mé­riques, puisqu’il supporte les formats VST, Audio Units et RTAS. Une fois l’ins­tal­la­tion termi­née, on peut commen­cer à travailler… et s’amu­ser! Toute­fois, avant de se lancer à corps perdu, un peu d’ex­pli­ca­tion logis­tique et visuelle s’im­pose.

 

Chaque plug-in possède son propre champ d’ap­pli­ca­tion, dépen­dant du type de réverbe qu’il recrée. Néan­moins, afin de faci­li­ter les choses, l’or­ga­ni­sa­tion visuelle des plug-ins reste iden­tique pour chacun d’entre eux. On peut divi­ser la présen­ta­tion des plug-ins en 2 parties bien distinctes.

 

Dans la partie supé­rieure, on y trouve la fenêtre de sélec­tion du programme et des presets, ainsi que des outils de mesure néces­saires à la compré­hen­sion du fonc­tion­ne­ment de notre plug-in. Tout à gauche, on y trouve deux affi­cheurs de niveaux des entrées et sorties stéréo de notre plug-in. À droite, un filtre avec affi­cheur spec­tral nous permet d’ap­pliquer un trai­te­ment fréquen­tiel sur les « Early Reflec­tions »  et un autre sur les réflexions posté­rieures, via un simple sélec­teur.

 

On peut d’ailleurs sélec­tion­ner et appliquer diffé­rents types de filtre – passe-haut (1er ou 2nd ordre – avec une pente de 6 ou 12dB/octave), passe-bas (idem, 1er ou 2nd ordre), passe-bande et filtre réjec­teur Notch – sur ces réflexions et ainsi agir sur le gain, la fréquence, le type de réponse (shelf ou bell) et le facteur de qualité (pour les filtres passe-bande et Notch). De quoi faire du bon travail et maîtri­ser la réponse fréquen­tielle des réflexions.

 

 

Lexicon PCM Native Bundle
Mais ce qui retient notre atten­tion est l’af­fi­cheur en temps réel qui se trouve, lui, au centre de la partie supé­rieure. En effet, il permet d’af­fi­cher trois mesures diffé­rentes, que l’on peut faire défi­ler sur ce même affi­cheur. Tout d’abord, la première fenêtre, appe­lée « Multi­band » permet d’af­fi­cher la réponse en niveaux de la réver­bé­ra­tion, divi­sée en 5 bandes de fréquences (la bande de fréquences la plus basse se trou­vant à l’ar­rière de la fenêtre).

 

La seconde fenêtre, « Frequency », permet d’af­fi­cher le compor­te­ment fréquen­tiel de la réverbe, sous la forme d’un analy­seur de spectre « clas­sique ». Enfin, la fenêtre « Impulse » permet l’af­fi­chage du signal sous forme impul­sion­nelle. Selon les méthodes de travail de chacun, ces diffé­rents types d’af­fi­chages peuvent se révé­ler fort utiles.

 

Enfin, la partie infé­rieure du plug-in regroupe tous les diffé­rents para­mètres sur lesquels nous pouvons agir avec la « Zone de Faders », qui peut propo­ser jusqu’à 9 faders sur une seule page, chaque fader corres­pon­dant à un para­mètre bien précis. Les aficio­na­dos de la 480L seront donc très heureux de retrou­ver l’er­go­no­mie Lexi­con!

 

Évidem­ment, la quan­tité de para­mètres affi­chés sur lesquels on peut agir varie d’abord selon le type d’al­go­rithme sélec­tionné. Géné­ra­le­ment, les premiers para­mètres affi­chés sont les réglages « basiques », communs à quasi­ment toutes les réverbes. Pêle-mêle, on retrouve : le temps de réverbe (Reverb Time), le temps de Pre-Delay, la fréquence du filtre coupe-haut et coupe-bas, le niveau des premières réflexions (Early Reflec­tions) et le niveau de Mix Wet/Dry de la réverbe.

 

Néan­moins, le type d’al­go­rithme n’est pas le seul facteur faisant varier le nombre de para­mètres réglables.

 

 

Lexicon PCM Native Bundle
En effet, tout en bas de la « Zone de Faders », on trouve 3 boutons « Edit », « Compare » et « Store ». Si votre DAW (comme Protools ou Logic, au hasard) vous permet de sauve­gar­der vos réglages et de les compa­rer au presets d’ori­gine, le bundle PCM Native vous le propose égale­ment, via les fonc­tions « Compare » et « Store ». En revanche, quand on clique sur le bouton « Edit », 4 à 5 nouveaux sous-menus de para­mètres s’af­fichent en dessous de la Zone de Faders, et c’est un tout un Nouveau Monde de réglages de para­mètres qui s’offre à nous, para­mètres variant suivant le type d’al­go­rithme.

 

Ces sous-menus regroupent les para­mètres addi­tion­nels de la manière suivante : Soft Row (para­mètres prin­ci­paux), Input & Mix (autres para­mètres de Pre-Delay, de diffu­sion, etc.), Reverb (para­mètres impor­tants de l’al­go­rithme sélec­tionné) et enfin Reflec­tions et Echoes (para­mètres liés aux réflexions et répé­ti­tions de certains algo­rithmes). Les possi­bi­li­tés de réglages sont infi­nies!

 

Il est donc possible d’uti­li­ser ces plugs-in de manière simple et directe, en char­geant une combi­nai­son de programme/preset et en réglant unique­ment les para­mètres qui nous inté­ressent. Mais il est égale­ment possible de régler des para­mètres plus complexes, permet­tant de créer des réver­bé­ra­tions uniques.

 

In situ

 

Sur le papier, les plugs-in promettent donc de grandes possi­bi­li­tés sonores et de nombreux para­mètres de contrôle; tout ce qu’on peut dire, c’est que dans la pratique cela se véri­fie !

 

 

Lexicon PCM Native Bundle
Quelque soit l’al­go­rithme sélec­tionné, les programmes et presets sont très bien déve­lop­pés et utili­sables quasi­ment tels quels, faci­le­ment inté­grables dans un mix. On peut donc obte­nir le son voulu après seule­ment quelques réglages rapides et conti­nuer à travailler.

 

Malgré tout, si on souhaite aller plus loin dans le contrôle de la réver­bé­ra­tion, maîtri­ser ses diffé­rents para­mètres et ainsi donner un carac­tère unique aux sons trai­tés, c’est possible et fina­le­ment assez rapide égale­ment. D’ailleurs, étant donné la hiérar­chi­sa­tion claire des infor­ma­tions et para­mètres, le para­mètre « Edit » me semble un tant soit peu inutile; en effet, tous les para­mètres auraient pu appa­raître direc­te­ment avec les diffé­rents sous-menus sur la page prin­ci­pa­le… Peut-être les ingé­nieurs de Lexi­con ont-ils tenu à ne pas char­ger la page prin­ci­pale pour ne pas décou­ra­ger les utili­sa­teurs?

 

Au niveau de la qualité sonore, on retrouve vrai­ment le son des séries PCM qui, pour des réverbes « numé­riques « ou « synthé­tiques », ont toujours su trou­ver leur place dans les mixes. En effet, ces réverbes font partie des rares unités de trai­te­ment numé­riques à faire en sorte que le signal réver­béré ne soit pas « disso­cié » du signal d’ori­gine, évitant ainsi de donner un carac­tère « froid » au son final, où la réverbe vient « par-dessus » le signal non-traité.

 

Pour reve­nir sur les contrôles des para­mètres, je ne connais pas, à ce jour, de plug-in de réverbe « synthé­tique » aussi complet fonc­tion­nant en mode natif (oui, l’Al­ti­verb d’Au­dio Ease existe en mode natif et fonc­tionne à la perfec­tion, mais, comme il s’agit d’une réverbe à convo­lu­tion, je ne le classe pas dans la même caté­go­rie…) et j’ajou­te­rai que des para­mètres comme Spin et Wander (qui agissent sur le carac­tère aléa­toire des effets à l’in­té­rieur de la réver­bé­ra­tion) ne font qu’aug­men­ter à la fois la qualité sonore de la réver­bé­ra­tion et son carac­tère natu­rel.

 

 

Lexicon PCM Native Bundle
En revanche, les avan­tages pour les uns font les incon­vé­nients pour les autres…! En effet, j’aime beau­coup le fait que ce bundle fonc­tionne en mode natif et soit compa­tible avec la plupart des stations de travail audio­nu­mé­riques actuelles mais, étant acquis à la « cause Protools » depuis des années main­te­nant, j’au­rais aimé une version TDM de ce plug-in… Je suis conscient que, du point de vue déve­lop­peur, l’enjeu n’est pas tout à fait le même quand un plug-in doit être décliné en version TDM, néan­moins j’au­rais aimé avoir ce choix.

 

Cela n’en fait pas un défaut pour autant, car il faut être honnête, les PCM Native Reverb ne sont pas si gour­mands que ça en termes de ressources proces­seur, pour des plugs-in de cette trem­pe… Tout dépend évidem­ment des capa­ci­tés de votre machine et de la « taille » de votre session, mais, pour être franc, je m’at­ten­dais à ce que le bundle soit plus exigeant d’un point de vue des capa­ci­tés infor­ma­tiques requi­ses…

 

Au niveau des attentes, je pensais que les algo­rithmes fonc­tion­ne­raient aussi bien en stéréo qu’en surround, vu la qualité des trai­te­ments (et le prix du bund­le…). Que Nenni! Les algo­rithmes ne fonc­tionnent qu’en stéréo, point barre! Je trouve que c’est un incon­vé­nient majeur du package car, vu le réalisme et la qualité sonore des réverbes, je ne vois pas pourquoi on devrait se priver d’uti­li­ser ces plugs-in en 5.1!

 

 

Lexicon PCM Native Bundle
Autre remarque concer­nant l’in­té­gra­tion du bundle : j’au­rais peut-être préféré n’avoir qu’un seul plug-in avec 7 algo­rithmes conte­nant plusieurs sous-programmes et presets, plutôt que d’avoir à choi­sir entre 7 plugs-in avec chacun un algo­rithme diffé­rent et sélec­tion­ner le programme voulu… Avan­tage de cette concep­tion : on est obligé de faire les bons choix en amont si on ne veut pas re-char­ger un autre plug-in! Il faut voir les choses du bon côté…

 

Toute­fois, le bundle est vrai­ment bien conçu : les para­mètres sont acces­sibles rapi­de­ment, l’or­ga­ni­sa­tion est logique et claire, les possi­bi­li­tés sonores sont consé­quentes et de qualité, quel que soit l’al­go­rithme choisi. J’ai pour ma part une petite préfé­rence pour les Vintage Plate, les Hall et les Room… Comme tous les types de réverbe, c’est leur carac­tère natu­rel qui m’a plu; le signal traité se fond parfai­te­ment dans le mix sans donner l’im­pres­sion qu’on a ajouté de la réver­be…

 

Bien que je sois très sélec­tif dans mes choix de DAW, je trouve que la fonc­tion de sauve­garde des para­mètres propre au bundle (la fonc­tion Store) est vrai­ment utile, car, grâce à cela, on peut retrou­ver d’un simple clic les diffé­rents réglages et presets person­nels, quelque soit le logi­ciel séquen­ceur utilisé.

 

Autre fonc­tion vrai­ment utile et pratique : la fonc­tion Master Time. Selon un temps de réver­bé­ra­tion donné, vous réglez tout en fonc­tion de ce temps : le temps de Prede­lay, la diffu­sion, le niveau des Early Reflec­tions, etc. Mais si vous voulez subi­te­ment chan­ger le temps de réver­bé­ra­tion et du coup garder l’ef­fet des autres para­mètres de manière propor­tion­nelle, le fader Master Time vous permet cette astu­cieuse fonc­tion…

 

Avec le PCM Native bundle, il y a vrai­ment de quoi faire!

 

Voici une batte­rie sans réverbe, puis avec diffé­rents réglages et algo­rithmes.

 

Drums 1

 

Drums Medium Hall Jazz­Room­Light

 

Drums Vinta­ge­Plate FatDrums

 

Drums Vinta­ge­Plate Gate­Light

 

Drums Concert Hall Effec­tOil­Drum

 

Conclu­sion

Une fois de plus, Lexi­con, avec le PCM Native Bundle, reste fidèle à son enga­ge­ment : propo­ser des outils de trai­te­ment sonore de qualité s’adap­tant à tous les profils et méthodes de travail. Quel que soit votre champ d’ac­ti­vité et vos besoins, les algo­rithmes s’in­tègrent parfai­te­ment dans les mixes, offrant la possi­bi­lité à l’uti­li­sa­teur de garder le contrôle sur chaque para­mètre de la réver­bé­ra­tion.

 

Le PCM Native Bundle est un produit bien conçu, répon­dant aux besoins des ingé­nieurs du son les plus exigeants tout en propo­sant une inté­gra­tion et une ergo­no­mie complè­te­ment réaliste en termes de tech­no­lo­gie. Alors, certes, le « package » n’est pas donné, mais à ce prix-là, le PCM Native Bundle est le seul plug-in dans cette caté­go­rie des plugs-in natifs à propo­ser autant de possi­bi­li­tés pour une qualité sonore on ne peut plus proche du hard­wa­re…

 

Les amateurs de la marque ne seront pas déçus!

 

 

  • Le son et la qualité Lexi­con
  • L’es­prit et l’er­go­no­mie
  • Les possi­bi­li­tés de réglage
  • L’af­fi­cheur en temps réel et les filtres

 

  • Pas de mode surround!
  • Pas de version TDM pour les utili­sa­teurs de Protools

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.