Se connecter
Se connecter
Créer un compte

ou
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
Vox Tonelab
Photos
1/333

Vox Tonelab

Simulateur d'amplis/baffles guitare portable de la marque Vox appartenant à la série Tonelab

41 avis

Annonces Tonelab

Alerte nouvelle annonce

Images

Tutoriels et astuces

Avis

4.5/5
(41 avis)
56 %
(23 avis)
32 %
(13 avis)
10 %
(4 avis)
Donner un avis
Cible : Tout public
Morpheus2292Morpheus2292

Un chef-d'œuvre d'ingénierie

Vox TonelabPublié le 01/05/23 à 16:37
Oui, pour moi, le VOX Valvetronix ToneLab est un chef-d'œuvre d'ingénierie. Et contrairement à certains critiques du produit sur ce fil, je recommande clairement la lecture du mode d'emploi, et ce pour deux raisons :

- D'abord, même si l'ergonomie du ToneLab est bonne voire presque intuitive, je ne vois pas l'intérêt de se contenter de "un" ou "deux" quand la machine offre "dix". Et y accéder est assez simple. Il suffit de lire pour comprendre le concept général et certains réglages conventionnels. Cela permet une bien meilleure utilisation et bien plus de plaisir à l'usage.

- Ensuite, le mode d'emploi est écrit par de vrais passionnés de la guitare, du son, des chaînes d'amplification...…
Lire la suite
Oui, pour moi, le VOX Valvetronix ToneLab est un chef-d'œuvre d'ingénierie. Et contrairement à certains critiques du produit sur ce fil, je recommande clairement la lecture du mode d'emploi, et ce pour deux raisons :

- D'abord, même si l'ergonomie du ToneLab est bonne voire presque intuitive, je ne vois pas l'intérêt de se contenter de "un" ou "deux" quand la machine offre "dix". Et y accéder est assez simple. Il suffit de lire pour comprendre le concept général et certains réglages conventionnels. Cela permet une bien meilleure utilisation et bien plus de plaisir à l'usage.

- Ensuite, le mode d'emploi est écrit par de vrais passionnés de la guitare, du son, des chaînes d'amplification et des composants techniques qui ont créé le son classique. Si, comme moi, vous avez un peu le "GAS" (Gear Addiction Syndrome), vous trouverez là de quoi consolider vos connaissances et votre approche de l'amplification. Et si, en outre, vous avez un peu de doigté, vous pourrez vous approcher encore plus de vos guitaristes favoris.

De base, il s'agit d'un appareil qui vous permet de modéliser 16+ amplificateurs de guitare avec ou sans Haut-parleur (Cabinet). Pourquoi 16+? Simplement parce que certaines configurations AMP & CABINET vous rapprochent d'autres amplificateurs que ceux listés. Le plus bel exemple c'est le Black 2x12 (Fender Twin Reverb) qui, associé à un Cabinet 2x10, se rapproche du Fender Vibrolux. Et il y en a d'autres. Pourquoi sans Haut-parleur? Simplement parce que vous pouvez vous connecter à un système d'amplification qui aurait son propre Cabinet et donc sa propre expression. J'imagine que les meilleures simulations seront obtenues sur consoles et moniteurs. Vous pouvez jouer en "live" via le PA (line output). Cela aura du sens. Si vous voulez utiliser un ampli bien réel, vous pouvez bipasser son préampli et jouer sans modéliser le Cabinet. Moi j'ai choisi encore plus simple : j'attaque directement un Jazz Chorus. L'ampli est tellement clean qu'il respecte bien le son produit par le ToneLab et c'est largement bien pour moi.

J'ai toujours joué sur Jazz Chorus. Quand on est jeune, on achète ce qui se présente dans le magasin de seconde main que l'on fréquente. J'aime bien cet ampli. Et avec des pédales je n'ai jamais été vraiment limité. Mais après avoir touché au son plus rond des lampes, on a envie d'y avoir accès. Or tous les amplis classiques simulés sont des monstres historiques et sont donc très onéreux. Pouvoir s'en approcher pour 150€ (le prix de mon ToneLab sur Reverb.com) + 40€ transport, c'est un cadeau.

Pour tirer le meilleur du ToneLab, il faut bien comprendre le fonctionnement des trois potentiomètres de puissance (Gain, VR Gain, et CH Volume). Pour faire simple, Gain c'est le préampli, VR (Valve Reactor) c'est l'ampli de puissance (le Master), et CH (Channel) c'est en fait le volume général résultant de la simulation d'un atténuateur de puissance placé entre l'ampli et les HP. Si l'ampli d'origine (vintage) n'a pas de Master (Vox ACs, Marshal (UK blues or 68P), Fender Twin (Black 2x12 or Tweeds), alors Gain fonctionne comme le volume de l'ampli et VR est idéalement placé au Max. L'intelligence du ToneLab est de nous donner accès à deux formes de saturation : celle du préampli et celle de l'ampli de puissance libéré. Le CH permet alors d'en profiter à bas volume.

Les ingénieurs ont également voulu faire correspondre l'égalisation (Bass, Middle, Treble) à ce qui existe sur les amplis d'origine. Néanmoins, si le potard n'existe pas, ils lui donnent la valeur neutre à midi sur le ToneLab et en permettent l'usage (un petit plus). Pour Presence, la valeur neutre est à OFF. Mais attention, c'est là qu'il faut lire les conventions de réglage car pour certains amplis (AC15, AC15TB, AC30, AC30TB, Tweed 1x12) les égalisations sont vraiment très spécifiques et Presence est utilisé pour simuler ces réglages spécifiques (ex: Top Cut).

Que peut-on dire de la qualité des simulations? Pour vraiment le savoir, il faudrait faire des comparaisons avec les vrais amplis à haut volume. En effet, tout le monde s'accorde sur le fait que les amplis à lampe qui ont fait l'histoire du Blues et du Rock étaient poussés fort sinon à fond. On connait l'histoire de "Shine on..." de Pink Floyd où la guitare était enregistrée dans un studio à part tant le volume était élevé. On connait aussi le maximum overdrive d'AC/DC (Marshall Plexi poussé à fond). Il faudrait avoir accès à tous ces amplis et mettre en place un vrai protocole expérimental (idéalement à l'aveugle). Moi, je me suis contenté de deux critères : 1/ comment mon son s'intègre dans un enregistrement et 2/ comment mon son se compare à une simulation plus moderne.

N'oublions pas que la Guitare s'intègre dans un ensemble (le mix). Peut-être qu'être trop pointilleux ne sert pas la cause. C'est même peut-être vain. Pour évaluer ma capacité à m'intégrer dans un enregistrement, je recherche des infos sur l'enregistrement puis je tente. Franchement, que du bonheur. Par exemple :

- Dire Straits, Communiqué, "Once upon a time...", single coil, neck, Black Face 2x10 (Vibrolux), Gain 40%+, fingers.
- AC/DC, Power Age, "Sin City", Humbucker, bridge, UK 68P (Marshall Plexi)+H30, Gain Max, Hard pick.
- Queen, "Queen II, all album, Single coil (debatable), bridge, Vox AC30, Gain 65%, Treble booster du ToneLab, 0.01€ coin.

Pour comparer à une simulation plus moderne, j'ai utilisé le Quad Cortex de Neural DSP. Au premier abord, le ToneLab semblait plus "filtré" que le Quad Cortex qui donne une impression plus ouverte en fréquences. Je me suis alors demandé ce qui pouvait expliquer cela (outre la différence de prix et l'évolution technologique). J'ai d'abord pensé que cela pouvait venir de l'atténuation par le CH, ou être dû à l'action du Noise Suppressor qui fait bien son travail mais qui du coup réduirait un peu les high ends. Puis je me suis rendu compte que le réglage de la "Présence" joue un rôle non négligeable. Mais sur la base d'autres analyses, il semblerait que ce soit surtout la modélisation des Cabinets par les réponses impulsionnelles (IR) qui ait beaucoup progressé depuis la conception du Tonelab. Cela ne pose pas de problème pour moi qui passe au travers de mes Jazz Chorus en Power Cabs. Mais le puriste pourra aussi choisir de bypasser la simulation de Cabinet (position Off) et de placer un hôte matériel d'IR en fin de chaîne (type Mooer Rada, Torpedo, Cab Box...).

Pour ce qui est des effets ajoutés, attention à les utiliser comme recommandé et à lire l'usage des réglages pour chaque effet. Ce qui est écrit sur le boitier est une simplification. Par exemple, la simulation de guitare acoustique sera plus efficace à partir d'un micro manche Single Coil. Après, chacun ses goûts. Moi je n'ai pas de déception. C'est pareil, on simule des pédales historiques comme la Tube Screamer (Tube OD), la RAT (Fat OD) ou la Big Muff (Fuzz). Je suis content de les avoir. Je trouve que les effets de modulation, de delay, et les reverb sont sympas. Attention tout de même au fait que quand on utilise le ToneLab en manuel, il revient aux dernières positions enregistrées en manuel. Si les potards ont été tournés entre-temps, il est possible que vous ne sonniez pas comme ce que vous voyez. Un petit contrôle et tout rentre dans l'ordre.

Une critique précédente regrette que les effets dits "PEDAL" ne puissent pas se combiner. C'est vrai que l'on ne peut pas mettre un compresseur (COMP) et un Treble Booster en même temps par exemple. Il y a peut-être une raison technique à cela. Mais vu le prix du ToneLab qui est moins cher qu'un ampli, rien n'empêche d'utiliser des autres pédales en amont. Moi j'utilise le ToneLab dans la boucle Send/Return de mon Roland GP-8. Cela me permet d'utiliser une Boss CS2 en amont d'un Treble Booster, ou bien une DS1 en amont d'un Twin Reverb ou d'un Mesa (RECTO), façon Cobain... Le ToneLab gère le Midi. ainsi, le ToneLab peut lancer les changement de Patch du GP-8 (Program Change) et même lancer un message "Contrôle Change" sur le CC16 pour utiliser le paramètre d'expression du GP-8 avec une pédale du pédalier du ToneLab (VC-12 par exemple). Comme le GP-8 dispose aussi de contrôles ON/OFF externes, un changement de patch du ToneLab peut conduire à un changement de Patch du GP-8 et en conséquence à l'allumage d'une fonction externe comme par exemple l'effet de Chorus sur mon ampli Jazz Chorus. Je trouve cela très complet.

En bref, je suis assez séduit par le ToneLab. Le gros avantage est de pouvoir jouer un peu de tout, sur tous les amplis, avec une configuration unique, et à bas volume. C'est le Top à la maison. Pour la qualité du son, n'oublions pas de tenir compte de l'amont (Guitare et micros) et de l'aval (amplification). Tout joue et les différences sont remarquables. Alors c'est du vintage... mais moi aussi... Maintenant je suis très impatient de l'utiliser avec mes deux JC-50, en stéréo et à volume de concert, pour faire la dernière validation : celle du Live!


2023/05/12 : Pour la puissance, j'ai testé le Tonelab en stéréo sur mes deux Jazz Chorus 50. Pas de souci. Cela sonne!




Lire moins
»
kosmixkosmix

KO versus Pod & co !

Vox TonelabPublié le 02/08/16 à 17:42
Pour quels styles de musique et avec quelle guitare utilisez-vous ce simulateur d'ampli? Dans quel contexte (travail, enregistrement, scène, etc.)?
J'utilise le ToneLab à la maison pour jouer tranquillou dans le salon, branché sur un ampli DIY de 1W (Ruby MiniAmp) avec HP Visaton. J'apprécie tellement le son que j'envisage de l'utiliser en studio, d'autant plus qu'il offre une sortie numérique. Pour l'instant je ne l'ai testé qu'avec mon Epiphone SG Emily The Strange équipée de micros Lollar Single Coils for humbuckers.

Est-il simple à utiliser et à paramétrer?
Je n'ai pas le manuel mais je n'en ai pas eu besoin pour le moment. Tout est sous la main, 1 potard 1 fonction pour ce...…
Lire la suite
Pour quels styles de musique et avec quelle guitare utilisez-vous ce simulateur d'ampli? Dans quel contexte (travail, enregistrement, scène, etc.)?
J'utilise le ToneLab à la maison pour jouer tranquillou dans le salon, branché sur un ampli DIY de 1W (Ruby MiniAmp) avec HP Visaton. J'apprécie tellement le son que j'envisage de l'utiliser en studio, d'autant plus qu'il offre une sortie numérique. Pour l'instant je ne l'ai testé qu'avec mon Epiphone SG Emily The Strange équipée de micros Lollar Single Coils for humbuckers.

Est-il simple à utiliser et à paramétrer?
Je n'ai pas le manuel mais je n'en ai pas eu besoin pour le moment. Tout est sous la main, 1 potard 1 fonction pour ce qui est de l'édition des sons. Ensuite pour les réglages poussés je ne me suis pas encore plongé dedans (pas eu la nécessité). Éditer et sauvegarder les sons est un jeu d'enfant.

Les simulations sont-elles réalistes? Qu'en est-il des presets d'usines?
Je dois dire qu'en matière de simulations d'amplis/HP je n'avais jusque là jamais été convaincu. Entre le Line6 Pod et la poignée de plugs freewares que j'ai testés aucun ne m'a convenu, j'ai toujours trouvé le son trop froid, clinique et asptisé ; bref trop numérique. Quant aux simulations COSM de Roland/Boss j'ai trouvé que c'étaient les pires de toutes. Et là Vox m'a réconcilié avec cette technologie. Sans que je sois "bluffé" ou "sur le cul" je trouve que les sons proposés sonnent bien, ont un grain qui me plaît et un comportement plus vivant que ce que j'avais auparavant essayé. Il est possible que la lampe de préamplification (Valve Reactor) 12AX7 (EHX pour ma part) y soit pour beaucoup ; je ne retrouve pas la désagréable sensation "statique" que j'avais ressenti.
Quant à dire si ces simulations sont réalistes je ne peux pas trop juger n'ayant pas essayé un grand nombre d'amplis et de cabs. Cela me semble honorable mais je pense qu'avec un budget beaucoup plus conséquent on aura de bien meilleures simulations cela me semble évident (notamment en allant chez Fractal Audio, Kemper et Avid).
Les simus de HP me semblent plutôt réalistes et moins caricaturales que chez d'autres marques. Pas exagérément prononcées elles me permettent enfin de faire mon choix alors qu'en général je désactive cette fonction qui bouffe trop le son. Bien-sûr là encore avec un budget supérieur on obtiendra probablement de meilleurs résultats, le ToneLab ne détrônera pas le Two Notes Torpedo Cab mais à mes oreilles le résultat est tout à fait plaisant.
Je passe sur les presets d'usine, je n'ai même pas pris la peine de les parcourir je préfère créer mes sons moi-même.
Une dernière chose quand-même : les autres effets sont de facture correcte voir bonne mais pas exceptionnelle. Les réverbes sont très bien, même si je regrette l'absence d'une réverbe modulée et shimmer. Les delays sont bons mais sonnent assez numériques (trop propres) et les effets de modulation manquent cruellement de grain : ils font le job sans atteindre la qualité d'une pédale dédiée, même basique. Donc ça sonne un peu trop numérique mais rien n'empêche d'utiliser des effets externes au ToneLab qui à mon avis brille surtout par ses simulations.

Quelles sont les choses que vous appréciez le plus et le moins?
Les plus :
- Construction solide, design et ergonomie
- La lampe 12AX7 qui apporte vraiment du grain
- Les simulations d'amplis et de HP qui sonnent
- La sortie numérique
- Accordeur intégré très précis

Les moins :
- Pédalier en option (ceci-dit j'aime bien le format desktop très pratique pour mon salon)
- Peu de réglages pour les autres effets
- Effets de modulation un peu trop "numériques"
- Alimentation spéciale (9VAC, 3A) difficile à trouver et chère (je le précise car on m'a vendu le ToneLab sans alim)

J'ai le ToneLab depuis peu et je ne regrette pas mon achat. Je mettrai mon avis à jour si je l'utilise en studio pour enregistrement.

Edit : utilisé en enregistrement la qualité est donc tout à fait acceptable sans pour autant être exceptionnelle. Finalement je ne sais pas si la sortie numérique (SPDIF 20-bit 44.1kHz) apporte un véritable plus par rapport aux sorties analogiques. Attention quand-même au souffle et parasites générés à haut volume, comme sur du vrai matos ampli/pédales. En jouant face à mes enceintes de monitoring le ToneLab capte bien les micros et génère du buzz. Sinon on obtient bien les sons typés et le grain des simulations mais attention aux réglages à l'enregistrement (EQ, gain) car une erreur sera difficilement rattrapable au mixage. En résumé on peut utiliser le ToneLab en studio sans rien d'autre, il rendra bien des services et sa grande polyvalence comblera n'importe quel guitariste.
Lire moins
»
HaaifeHaaife

fabuleux !

Vox TonelabPublié le 04/11/14 à 10:34
Je rejoins l'avis déjà publié pour ce modèle (Valvetronix)

Haute qualité du produit (il ne se fait plus dommage, remplacé par des équivalents plus "cheap"),
et surtout des sons !.
Pour rien au monde je ne voudrais m'en séparer
Effectivement, si vous en trouvez un, n'hésitez pas !

UTILISATION

Oui

QUALITÉ SONORE

Oui

AVIS GLOBAL

Un peu moins d'un an

Je referais ce choix
»
Fred'AlcoFred'Alco

Un excellent investissement pour le studio !

Vox TonelabPublié le 17/02/13 à 15:07
Simulations d'ampli et multi-effets numériques avec une lampe en fin de traitement pour simuler la saturation d'un étage de puissance à lampe.
Voir la doc pour le détail mais les effets sont très divers et couvrent largement tous les besoins classiques.
Les sons sont entièrement éditables sur la machine mais également sur éditeur PC.
Le boîtier est métallique et de conception très sérieuse. Ça respire la qualité. Il se pose sur un bureau. Trop encombrant dans un pedalboard ou sur une tête d'ampli il ne trouve sa place que sur une table...c'est le seul grand regret. S'il y avait eu une version rack je n'aurais sans doute pas lâché cette machine.
La connectique est très complète avec...…
Lire la suite
Simulations d'ampli et multi-effets numériques avec une lampe en fin de traitement pour simuler la saturation d'un étage de puissance à lampe.
Voir la doc pour le détail mais les effets sont très divers et couvrent largement tous les besoins classiques.
Les sons sont entièrement éditables sur la machine mais également sur éditeur PC.
Le boîtier est métallique et de conception très sérieuse. Ça respire la qualité. Il se pose sur un bureau. Trop encombrant dans un pedalboard ou sur une tête d'ampli il ne trouve sa place que sur une table...c'est le seul grand regret. S'il y avait eu une version rack je n'aurais sans doute pas lâché cette machine.
La connectique est très complète avec sortie analogique et numérique et différente possibilité d'adaptation suivant la destination (ampli, table, simu hp on/off). Entrée et sortie midi pour brancher un pédalier de commande ou un séquenceur.


UTILISATION

Les potentiomètres sont très agréables et de bonnes qualités, suffisamment nombreux pour rendre l'édition facile et se dispenser d'un PC.
Le manuel est bien rédigé mais on ne le consulte que très peu car la machine possède une très bonne ergonomie.

QUALITÉ SONORE

Les simus sonnent très bien mais la machine possède sa propre identité sonore. J'ai considéré ça comme un plus à l'époque ou je jouais avec.
Les effets sont vraiment tous de très bonnes qualités, notamment les effets de modulation (le vibe est terrible).
J'ai eu la chance de pouvoir jouer sur Pod pro et Behringer V-amp, tous les deux très bons d'ailleurs. Le Tonelab est un cran au dessus à mon avis...mais c'est juste mon avis.

AVIS GLOBAL

C'est une excellente machine qui sur le plan du son peut s'adapter à toutes les configs. Dommage que son conditionnement le rende si peu pratique sur scène.
Si vous en trouver un pour 100 € ça sera un des meilleurs qualité/prix de votre vie de petit guitariste :)
Lire moins
»

Extraits audio

Fiche technique

  • Fabricant : Vox
  • Modèle : Tonelab
  • Série : Tonelab
  • Catégorie : Simulateurs d'amplis/baffles guitare portables
  • Fiche créée le : 05/05/2004
Caractéristiques :
  • 1 Lampe 12AX7/ECC83
  • 96 programmes utilisateur, paramétrables à souhait !
  • 22 effets d'une qualité audio exceptionnelle (10 pédales, 5 types de modulation, 3 type de Reverb, 3 types de Delay et 1 noise reductor)
  • 16 amplis, de choix, modélisés... des plus "Vintage" au plus modernes !
  • 10 modèles d'enceintes modélisées d'une fidélité extraordinaire !
  • 1 sortie Casque haute fidélité
  • 1 sortie optique digitale pour un enregistrement numérique !
  • Accordeur autochromatique
  • 1 Sortie MIDI I/O
  • 1 écran LCD rétro éclairé pour une visibilité et une lisibilité optimale
  • Possibilité d'être controlé par un VC-4 ou VC-12
  • Dim (mm): 319 x 213 x 79, poids : 2.4 Kg

Source : Vox

Distribué par Algam / La boîte noire du Musicien

»

Manuels et autres fichiers

Autres catégories dans Simulateurs d'amplis/baffles guitare

Autres dénominations : t 1 lab

cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Analyse de l’audience (Google Analytics)
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités (Google Ads)
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.
Marketing (Meta Pixel)

Sur nos sites web, nous utilisons le Meta Pixel. Le Meta Pixel est un pixel de remarketing mis en œuvre sur nos sites web qui nous permet de vous cibler directement via le Meta Network en diffusant des publicités aux visiteurs de nos sites web lorsqu’ils visitent les réseaux sociaux Facebook et Instagram. Les métapixels sont des extraits de code capables d’identifier votre type de navigateur via l’ID du navigateur - l’empreinte digitale individuelle de votre navigateur - et de reconnaître que vous avez visité nos sites web et ce que vous avez regardé exactement sur nos sites web. Lorsque vous visitez nos sites web, le pixel établit une connexion directe avec les serveurs de Meta. Meta est en mesure de vous identifier grâce à l’identifiant de votre navigateur, car celui-ci est lié à d’autres données vous concernant stockées par Meta sur votre compte d’utilisateur Facebook ou Instagram. Meta diffuse ensuite des publicités individualisées de notre part sur Facebook ou sur Instagram qui sont adaptées à vos besoins.

Nous ne sommes nous-mêmes pas en mesure de vous identifier personnellement via le pixel meta, car à part l’ID de votre navigateur, aucune autre donnée n’est stockée chez nous via le pixel.

Pour plus d’informations sur le Meta Pixel, les détails du traitement des données via ce service et la politique de confidentialité de Meta, veuillez consulter le site suivant Meta Privacy Policy - How Meta collects and uses user data pour Facebook et Meta Privacy Policy - How Meta collects and uses user data pour Instagram.

Meta Platforms Ireland Ltd. est une filiale de Meta Platforms, Inc. basée aux États-Unis. Il n’est pas exclu que vos données collectées par Facebook soient également transmises aux États-Unis.


Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Analyse de l’audience (Google Analytics)

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités (Google Ads)

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Marketing (Meta Pixel)

Sur nos sites web, nous utilisons le Meta Pixel. Le Meta Pixel est un pixel de remarketing mis en œuvre sur nos sites web qui nous permet de vous cibler directement via le Meta Network en diffusant des publicités aux visiteurs de nos sites web lorsqu’ils visitent les réseaux sociaux Facebook et Instagram. Les métapixels sont des extraits de code capables d’identifier votre type de navigateur via l’ID du navigateur - l’empreinte digitale individuelle de votre navigateur - et de reconnaître que vous avez visité nos sites web et ce que vous avez regardé exactement sur nos sites web. Lorsque vous visitez nos sites web, le pixel établit une connexion directe avec les serveurs de Meta. Meta est en mesure de vous identifier grâce à l’identifiant de votre navigateur, car celui-ci est lié à d’autres données vous concernant stockées par Meta sur votre compte d’utilisateur Facebook ou Instagram. Meta diffuse ensuite des publicités individualisées de notre part sur Facebook ou sur Instagram qui sont adaptées à vos besoins.

Nous ne sommes nous-mêmes pas en mesure de vous identifier personnellement via le pixel meta, car à part l’ID de votre navigateur, aucune autre donnée n’est stockée chez nous via le pixel.

Pour plus d’informations sur le Meta Pixel, les détails du traitement des données via ce service et la politique de confidentialité de Meta, veuillez consulter le site suivant Meta Privacy Policy - How Meta collects and uses user data pour Facebook et Meta Privacy Policy - How Meta collects and uses user data pour Instagram

Meta Platforms Ireland Ltd. est une filiale de Meta Platforms, Inc. basée aux États-Unis. Il n’est pas exclu que vos données collectées par Facebook soient également transmises aux États-Unis.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.