Korg Poly-800 v2
+

Korg Poly-800 v2

  • J'aime
  • Tweet
  • Pin it

Poly-800 v2, Clavier synthétiseur analogique de la marque Korg.


6 avis d'utilisateurs
Comparateur de prix
Petites annonces

Fiche technique Korg Poly-800 v2

  • Fabricant : Korg
  • Modèle : Poly-800 v2
  • Catégorie : Claviers synthétiseurs analogiques
  • Fiche créée le : 08/04/2004

Nous n'avons pas de fiche technique sur ce produit
mais votre aide est la bienvenue

Remplir la fiche technique

Distribué par Algam / La boîte noire du Musicien

»

Avis utilisateurs Korg Poly-800 v2

Note moyenne :4.2( 4.2/5 sur 6 avis )
 3 avis50 %
 1 avis17 %
 1 avis17 %
Rapport qualité/prix :
sechouille18/02/2016

L'avis de sechouille"un collector qui a traversé les décennies sans prendre de rides"

Korg Poly-800 v2
le poly 800 V2 est un petit synthétiseur ANALOGIQUE polyphonique a patchs, d'entrée de gamme, du 2éme quart des années 80, commercialisé après le fameux POLY 61, et juste avant les célébrissime DW8000.
il offre une configuration ultra simple :
- 2 oscillateurs de type DCO, proposant les classiques formes d'ondes "Carré" et "Dent de Scie". les 2 formes d'ondes sont additionnables. Chacun des 2 Oscillateur possède sa propre enveloppe à 6 segments (de type ADBSSR).
- 1 filtre passe bas à 4 poles, résonnant (sans pour autant atteindre la self-resonnsance), très efficace, possédant lui même sa propre enveloppe à 6 segments (également de type ADBSSR).
-1 LFO, de forme d'onde "triangulaire", assignable sur le filtre et les 2 DCO...et oui, les choix de modulation de époques étaient assez minimaliste, en comparaison aux puissantes matrices de modulations que l'on trouve sur les synthés d'aujourd'hui.
On pourra regretter que le LFO n'ai une seule forme d'onde sinusoïdale. KORG aurait pu faire en sorte que le Modulation Generator offre plusieurs formes d'ondes.
-1 section effet simplissime : un delay pouvant aller jusqu'a 1024 ms.
Oubliez la section "effet". Il est préférable d'adjoindre au POLY 800, une bonne pédale de reverb, ou bien même un bon Chorus analogique.

la polyphonie est de 8 voix lorsqu'on utilise qu'un seul des 2 oscillateur, et elle tombe à 4 voix lorsqu'on utilise les 2 oscillateurs...pas plus qu'un MOPHO X4 !!!

les pas de réglages ne sont pas trés etendus, ils vont de 0 à 32, de ce fait, le POLY 800 n'offre pas une trés grande précision. en comparaison, un JUNO 1/2 offre des pas des réglages allant de 0 à 127, donc il est 4 fois plus précis.

Le MIDI est rudimentaire, et ne permet pas d’être piloter par un contrôleur type BRC2000 ..tient, si ça avait été le cas, ça aurait pu donner des idées à Mr STEREOPING, qui aurait pu ajouter ce synthé à son panel de contrôleurs.

j'ai trouvé des feuilles de patch en pagaille sur le net, afin de programmer les sons à l'ancienne. c'est un peu fastidieux, mais cela offre l'avantage de d’imprégner de l'architecture du POLY 800, et de s'approprier les différents paramètres de cette petite machine.


le clavier est vraiment cheap (clavier non lesté), tout comme le reste du synthétiseur, très plastique, façon jouets BONTEMPI, mais l'objectif de KORG était de concevoir un synthé léger, portable en bandoulière....on peut donc leur pardonner ce détail.

le Poly 800 (V1 ou V2) est une machine abordable, apparemment résistantes puisqu'on en trouve régulièrement sur le marcher de l'occasion, a prix très intéressante, pour qui veut s'initier à la synthèse de base, sur un vrai petit synthé ANALOGIQUE.
toutefois, dans cette gamme de prix, a choisir entre un POLY 800 ou un JUNO 1/2, je conseillerais le JUNO qui est meilleur en tous points (au 2eme oscillateur prêt).
»
aurélien chubilleau24/01/2015

L'avis de aurélien chubilleau"Petit mais costaud"

Korg Poly-800 v2
Né en 1986, le Poly-800 II reprend l'ensemble des caractéristiques du Poly-800 (1984), mais au lieu d'un simple chorus sur la version d'origine, il propose à la place un module d'effet qui permet de réaliser des effets de flanger, delay court, ou écho. Côté look, il semble prendre de la maturité, en empruntant le style du DW-8000 de la même époque, avec des sérigraphies bleues et blanches, sur fond noir mat. Conçu pour être léger et facilement transportable -il peut fonctionner trois heures sur piles-, ce petit synthétiseur présente néanmoins des caractéristiques étonnantes.

Pour ma part, le Poly-800 est mon premier synthétiseur, et je possède mon exemplaire depuis 1995. Autant dire que le connait bien, mais au delà de ce fait, voici la présentation de l'engin :

La technique :

Bien qu'il représentait en 1986 l'entrée de gamme des synthétiseurs Korg, sa fiche technique semble étonnement plus complète que celle de ses grands frères de la série DW par certains aspects.

De façon classique, on trouve deux oscillateurs, un filtre résonnant et des générateurs d'enveloppe, mais dans le détail, le Poly-800 II possède ses particularités. Les oscillateurs, par exemple, présentent les deux formes d'onde dent de scie et carré, mais ces formes d'ondes sont formées de façon additive, par superposition d'ondes carrés à des harmoniques différentes. Sur cette base, on peut jouer sur le contenu harmonique de l'un et l'autre oscillateur, et transposer le second oscillateur sur les douze demi-tons d'une octave. A cela s'ajoute un générateur de bruit blanc. On le voit, la partie oscillation et sources sonores est très complète, et très peu de synthétiseurs analogiques de cette époque proposent ce raffinement.

Le filtre type SSM, lui, est bien connu des amateurs de Korg "old school" et sa réputation n'est plus à faire, mais la résonance du filtre n'atteint pas l'auto-oscillation. Par contre, on peut choisir entre un déclenchement de l'enveloppe du filtre à la première note d'un accord, ou bien un déclenchement pour chaque notes (multi-trigging), et on peut aussi inverser l'enveloppe du filtre.

Les enveloppes, justement, sont à six étages (ADRSSR, et au nombre de trois s'il vous plaît, là où les Korg de la série DW doivent se contenter de deux générateurs d'enveloppe. Du coup, on peut vraiment travailler subtilement sur le comportement de chaque oscillateurs, et du filtre.

Côté modulation, on reste un peu sur sa faim, car l'unique LFO se contente de la seule onde sinus, mais peut agir avec un retard programmable sur les oscillateurs ou le filtre. Cependant, sur le Poly-800 II, le module d'effet propose en complément un deuxième LFO, numérique celui là, pour obtenir dans certains cas des effets proprement psychédéliques.

Sur le Poly-800 II, le séquencer pas à pas permet d'enregistrer 1000 notes au lieu de 250, mais on regrette de ne pouvoir enregistrer qu'une séquence. Pour la gestion du clavier, on trouve un mode hold (les notes jouent à l'infinie), et un mode chord memory, qui permet de jouer mono, ou un accord mémorisé en ne tapant qu'une note : voilà un effet très "eighties" et très dance 90'.

On le constate : que manque-t-il pour être heureux ? Pour commencer, un clavier cinq octaves, car la bête le mériterait bien, or, même en midi, le synthé n'émet que sur quatre octaves. C'est là le plus gros défaut du Poly-800, toutes versions confondues. Son autre gros défaut tient à la manière de changer les valeurs des paramètres : une touche + et une touche -, mais pas de curseur comme sur la série DW pour une action plus rapide, en particulier pour le filtre. Enfin, côté midi, on reste dans le basique et on note l'absence de la prise "thru".

Mais, pour corriger tout cela, et même plus, on trouve sur le net la mise à jour Hawk 800, qui ajoute aussi nombre de possibilités, dont la synchronisation entre les deux oscillateurs, et corrige ainsi un défaut récurrent des Korg des années 80.

Cependant, avec ou sans Hawk 800, le Poly-800 II reste polyphonique quatre voix si on veut utiliser les deux oscillateurs, ou huit voix, mais avec la contrainte de n'utiliser qu'un oscillateur.

Le son

Avec de telles qualités, et malgré certaines restrictions, le Poly-800 II permet de réaliser une grande variété de sonorités dans le registre de la musique électronique. Grâce à ses enveloppes très évolutives et ses effets très typés, il est capable de vous faire décoller dans l'hyper espace sonore, avec une puissance très étonnante pour un petit gabarit comme lui.

Ne vous fiez pas aux sons d'origines assez peu inspirés : quand on l'exploite réellement, le Poly-800 II sait faire bien mieux, et sur le plan créatif comme sur la qualité générale du son, il surclasse un Roland Alpha Juno de gamme et d'époque équivalente. Bien sûr, aucun VST ou synthétiseur à base de modélisation physique ne peut rivaliser avec la personnalité d'un "vrai" synthé analogique, et avec le Poly-800 II par ailleurs très fiable, on en a plus que pour son argent.

Le mot de la fin

Bref, tout est dans le titre : petit mais costaud ! Les orgues psychédéliques, les nappes aériennes, les cuivres subtiles, les sons féériques, les bonnes basses pour de bonnes séquences bien électro... Le Poly-800 II a pendant quelques années occupé une place centrale à côté de mon Prophet-600, et garde toute sa place aujourd'hui dans mon set plus étoffé. Le débutant, s'il sera comblé par la grande richesse de ce synthétiseur, aura cependant vite besoin d'un autre instrument complémentaire, pour palier la faible polyphonie et un clavier un peu court. Mais il appréciera de pouvoir l'emmener partout...
»
seb_bj16/09/2013

L'avis de seb_bj"je l'aime toujours autant"

Korg Poly-800 v2
-7- Synthé analogique/Numérique, 8 voix de polyphonies.
Oscillateurs : 2 DCO par voie, dent-de-scie ou carré, ajout ou surpression d'harmoniques sur 4 octaves (16' à 2') de type pulse
Générateur de bruit blanc
LFO : Sinus routable vers l'effet d'écho (Version Mk II), les DCO ou le filtre
Filtre : 1 (24 dB/octave) passe-bas résonnant
Enveloppes : 3 ADBSSR (numériques), 1 par DCO, 1 pour le filtre et l'amplificateur
Clavier : 49 touches non sensible à la vélocité
mémoires : 64 patches
séquenceur : 1 000 notes
Contrôles : MIDI IN/OUT, joystick réglable, afficheur LCD 6 chiffres

UTILISATION

-7- relativement aisé d'utilisation, paramètres d'éditions sérigraphiés.

SONORITÉS

Sans note

AVIS GLOBAL

-8- Racheté dans un studio dans lequel je bossais, il y déjà de cela quelques années.
Je l'ai entièrement réhabilité et ne le regrette pas ! toujours en activité dans mon studio, parmi ces autres congénères, je me suis surpris encore, il y a quelques jours, à passer en revus certains sons. Pour le prix qu'il m'a couté il y a 11 ans (une pile et un peu d'huile de coude plus tard) ma décision d'achat fut judicieuse...
»
flam_by06/03/2005

L'avis de flam_by

Korg Poly-800 v2
Synthétiseur Analogique
Polyphonie: 8 ou 4 en mode 2 DCO par voix
Multitimbral: 1
Oscillateurs: 1 DCO ou 2DCO par voix
Filtres: analogique résonnant
Amplitude: 1 VCA, 3 enveloppes
LFO: assignable à la DCO ou à la VCF
Mémoires: 64, séquenceur 256 notes
Contrôles: Midi In et Out, le séquenceur peut être synchronisé en midi

UTILISATION

On ne peut plus simple!!!

SONORITÉS

Capable de sortir des sons lourds et riches, la souplesse d'un synthétiseur hybride avec la puissance de l'analogique.

AVIS GLOBAL

Une petite merveille, l'élément incontournable de mon home studio!!!
»

Tutoriels et astuces Korg Poly-800 v2

Modifications -> Moog Slayer et FM-800

Publié le 25/05/06
Juste deux modifications pour ceux ceux qui sont prêts à jouer du fer à souder, motivés par les samples disponibles ici!!! http://synthmod.net/korg/moog_slayer/ http://synthmod.net/korg/fm800/ …

Images Korg Poly-800 v2

  • Korg Poly-800 v2
  • Korg Poly-800 v2
  • Korg Poly-800 v2
  • Korg Poly-800 v2

Vidéos Korg Poly-800 v2

Découvrez d'autres produits !

Autres dénominations : poly 800 v2, poly800v2, poly 800 v 2, poly800 v2, poly 800v2

Forums -Korg Poly-800 v2

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.