Tutoriel : Rénover le clavier du Roland Super JX ou JX-10

Par layla212001 le 30/03/2015 - (Confirmé)

Mise en garde :

La démarche présentée dans cet article s'adresse à des personnes qui ont un peu de connaissances en bricolage et démontage. Si ce n'est pas votre cas, adressez-vous à un centre de réparation ou à quelqu'un qui sait ce qu'il fait. 

Je ne pourrai en aucun cas être tenu responsable des dégradations que vous pourriez faire sur votre clavier. 

Dans le pire des cas (j'ai dit le pire !!!!!!!) contactez moi… Mais pas tous à la fois !  wink

 

Introduction :

Le JX-10 ou Super JX est un clavier qui date de 1985. Il est l'équivalent de deux JX-8p. Il dispose d'un clavier de 76 notes avec vélocité et aftertouch. Malheureusement avec le temps l'aftertouch s'encrasse et cesse de fonctionner. Une seule solution : un démontage complet !

Tant qu'à démonter le clavier en entier, autant en profiter aussi pour nettoyer les contacts de touche (rubbers). Ce tutoriel peut donc aussi vous servir à réparer une touche qui ne fonctionnerait plus sur votre JX-10 / Jx-8p.

Ce tutoriel doit fonctionner aussi pour un JX-8p.

Si vous êtes intéressés, je vous expliquerai par la suite comment améliorer les performances midi de la bestiole grâce à un changement d'eprom.

 

Ouverture :

Comme indiqué dans le "service manual" disponible sur le net (si, si, cherchez un peu !), il faut enlever les 3 vis repérées E sur le schéma, situées sur les flancs , puis les 2 vis repérées C sur le schéma (utilisez deux coussins pour caler le synthé lorsque vous le retournez, ça marche très bien et ça évite de casser un levier d'aftertouch…), puis les 5 vis repérées D sur le schéma qui permettent de maintenir une Barre métallique le long du clavier (barre qui est reliée à la terre) et puis faire basculer la face avant du synthé.

 

Vis E sur la barre métallique :

La barre est reliée à la terre :

 

 

Voici le résultat :

 

 

Extraction du mécanisme du clavier :

 

Il est plus facile d'extraire complètement le clavier pour travailler. Pour cela, dévisser les vis qui le maintiennent en place à l'intérieur de la "boîte".

Celle de droite côté transfo est accessible facilement...

 

Mais du côté gauche, vous ne la verrez pas… Et pour cause, elle est cachée sous le circuit imprimé (les ingénieurs sont facétieux chez Roland !)

Il faudra donc dévisser tout le circuit imprimé situé à gauche pour accéder à cette vis (la voici sur la photo ci-dessous) !!!

 

Débrancher les broches qui relient le mécanisme du clavier aux circuits imprimés :

 

       

 

Extraction des touches :

Retourner le mécanisme et enlever le petit bandeau de plastique transparent qui bloque les touches.

     

 

      

 

Extraire les ressorts des touches. J'utilise pour cela une pointe à tracer dont le bout pointu est très pratique. Maintenez le ressort avec deux doigts pendant que vous le dégagez avec la pointe à tracer, car autrement ils sautent partout et sont difficiles à retrouver...

Un conseil : Les démonter et les classer dans l'ordre de sorte qu'au remontage nous modifierons l'ordre des ressorts. Ainsi ceux qui ont été les plus sollicités seront remplacés par d'autres situés sur des touches moins utilisées.

 

Voici le mécanisme sans les touches. Un petit dispositif blanc protège les contacts de la poussière.

 

Nettoyage :

 

Faire prendre un bon bain aux touches avec eau tiède, détergent ordinaire et brosse à dent pour frotter. C'est fou ce que l'on trouve incrusté sur des touches qui ont presque trente ans.

 

Après il faudra rincer, essuyer sécher et classer.

Petite astuce : faire un tas de C/F (do et fa) ; un tas de B/E (si et mi) ; un tas de D (ré) ; un tas de G (sol) ; un tas de A (la) ; les touches noires sont toutes identiques. Aligner et classer provisoirement les touches, cela simplifiera le remontage.

 

Réparation du ruban d'aftertouch : 

Repérez maintenant le ruban d'aftertouch. 

 

 

Il est constitué de plusieurs couches. Pour plus d'info, vous pouvez lire cet article (en anglais) et voir ce dessin :

 

http://analog.no/cms/index.php?option=com_content&view=article&id=55&Itemid=54

 

 

Décoller le contact supérieur qui est constitué d'une couche de feutrine, puis une couche de plastique transparent, puis une partie métallique, puis une bande carbonée.

 

   

 

 Avec une bombe de produit pour nettoyer les contacts ou les potentiomètres nettoyer la partie inférieure (les deux bandes noires), et frotter avec un coton tige.

  
 
  
 

Attention ne pas appliquer ce produit sur la bande supérieure car elle est recouverte d'une bande conductrice de couleur noire qui partirait en morceaux… Ce que j'ai fait cry . Du coup l'aftertouch est super réactif. Donc à vous de voir ! Ça marche quand même !  mrgreen Voici le résultats :

 

crycrycrycrycrycrycrycry      crycrycrycrycrycrycrycry   NE PAS FAIRE ÇA !!!!!!  crycrycrycrycrycrycrycrycrycrycrycrycry

 

Placez maintenant une bande de scotch double face sur la partie inférieure : 

 

Utilisez votre ongle pour le marquer à l'endroit du découpage :

 Découpez délicatement au cutter. Attention il ne faut pas découper la bande de plastique, mais simplement l'excédent de scotch double face.

 Faire la même chose de l'autre coté :

     

 

Résultat une bande de scotch double face de chaque côté des bandes conductrices. Pour l'instant ne décollez pas le protecteur jaune :

 

 

Enlevez le protecteur jaune et aligner bien à raz la partie supérieure de l'aftertouch. Ici, c'était pas super droit et ça m'a coûté un autre démontage complet du clavier... cry

 

        
    

 

 Nettoyage du contact des touches :

Le déclenchement du son ainsi que la force avec laquelle vous frappez une touche sont analysés grâce aux rubbers et à leurs contacts sur une bande conductrice. Vous remarquerez que les rubbers sont constitués de deux picots en graphite, l'un étant plus long que l'autre (c'est important de le savoir pour le remontage !!!). Le plus long va créer un contact en premier et le plus court va lui aussi créer un contact un peu plus tard, lorsque vous pressez une touche. Plus le temps entre le premier et le deuxième contact est court et plus il sera possible d'en déduire que vous avez tapé fort… Et inversement. C'est mathématique !!  wink

 

 

Décrochez les rubbers DÉLICATEMENT !!! Ils sont maintenus par des petit picots en plastique gris. Gardez les dans l'ordre de démontage et dans le bon sens !!!

 

Nettoyez la bande conductrice avec du produit à contact (le même que plus haut !!!) et un coton tige.

 

 

 

Vous pouvez aussi passer un petit coup à l'intérieur des rubbers et sur les picots en graphite. Si jamais l'un d'entre-eux est trop abîmé, il existe des bombes à regraphiter les contacts (je n'ai jamais essayé… Si vous le faite, partagez l'info wink)  

 

 

Remettre le rubber en place. Utilisez la pointe à tracer  en l'insérant dan le petit picot gris, puis le faire rentrer dans l'orifice idoine

 

 
Assurez vous que tous les petits picots gris soit bien enfoncés et que le rubber affleure bien le circuit de contact, sinon… Faudra redémonter…. cry

 

 Remontez les touches. Il peut parfois être plus facile d'en insérer certaines avant d'autres pour faciliter la mise en place, car certaines touches blanches "bloquent" les touches noires et mettez en place les ressorts.

 

NB : Pensez à redistribuer les ressorts du clavier. Généralement les touches situées au milieu du clavier sont beaucoup sollicitées, alors que les touche situées aux extrémités le sont un peu moins. Si vous redistribuez cela de manière judicieuse, le toucher du clavier sera plus agréable.

 

Remettez en place la bande de plastique qui bloque les touches. Il faudra peut être remplacer le scotch double face qui la maintient en place pour que le collage soit meilleur.

 

 
 Rebranchez les câbles
 
 
Après le reste est évident… Si, si… Relisez cet article à l'envers et vous saurez comment remonter tout ça ! wink  
 
1- Revisser le mécanisme
2- Revisser le circuit intégré à gauche
3- Revisser la bande métallique
4- Refermer la clavier et remettre les vis restantes.
 
  • J'aime
  • Tweet
  • Partager
  • Mail